livres actu Livres Actu

Accueil > Zoé Valdés > La sous-developpee

Acheter ce livre - 6.6 €



Zoé Valdés

0 abonné

Zoé Valdés, née en 1959 à La Havane, est une romancière, poète et scénariste cubaine. En 1995, après la publication de son roman Le Néant quotidien, elle s'exile en France accompagnée de son époux et de leur fille. Égérie de la littérature cubaine, s... Plus >

La sous-developpee (1999)

De Zoé Valdés chez Actes Sud
(2 votes, note moyenne : 1.5)

Paru le 04-06-1999 - Format : Poche - 98 pages - 17 x 11 x 0 cm - 80 g - ISBN 10 : 2742718923 - ISBN 13 : 9782742718924

Collection : Babel

Tags : littérature, roman, utopie, déjanté, poetique, bataille, exil, écrivain femme, diplomatie, socialisme, capitalisme, littérature sud-américaine, pirates, littérature cubaine, littérature hispanique, littérature espagnole, amérique du sud, cuba, 20ème siècle.

Citations de La sous-developpee (3)

- On se tutoie ?- Dans le néant, c'est permis.Elle regarda à travers le hublot. Noir et désert, à part l'étoile qui suit les voyageurs.

— Daniela, Daniela... Excusez-moi, maître Moravia. Viens, ma fille, que je te présente l'écrivain grec Vassilis Vassilikos, l'auteur de Z, le célèbre roman. Tu as vu le film, tu sais !— J'ai aussi lu le livre, papa.— Mademoiselle, pourquoi portez-vous un Z autour du cou ? demanda Vassilikos.— Parce que c'est la dernière lettre de l'alphabet, celle que je préfère, et parce que j'aurais aimé avoir un prénom qui commence par un Z... J'ai des relations très particulières avec les lettres et les prénoms.Daniela inventa toutes ces sottises pour cacher la vérité : c'était un cadeau de son amant, ennemi politique de son père, l'ambassadeur américain. Le Z était en fait un N renversé, initiale du prénom de son ex-amant. Le petit Alberto sanctionna le mensonge d'un petit sourire espiègle et but une gorgée de vin.— On aurait pu vous prénommer Zaïda, Zoraya, ou pourquoi pas Zoé... La vie, fit observer Vassilis Vassilikos.— J'en aurais été ravie.

La main de Daniela monta peu à peu, fit glisser la fermeture éclair, sortit un oiseau palpitant dans la gorge d'un ouragan. C'est ainsi qu'elle aimait s'exprimer à Paris. A la Havane, la chose n'était qu'une grosse queue. Elle emprisonna l'oiseau. La réponse de celui-ci ressemblait plus à un coup de dard qu'à un frémissement.


Critiques de La sous-developpee : avis de lecteurs (2)


  • Critique de La sous-developpee par ptitemarjo (Babelio)

    J'ai choisi ce livre ayant beaucoup entendu parlé de cette auteure lors d'un voyage à Cuba. J'avais donc envie de découvrir ses textes... Heureusement que celui-ci était court sinon je ne serais pas ...

    Lire la critique complète >
    Par ptitemarjo - publiée le 01/02/2014

  • Critique de La sous-developpee par sultanne (Babelio)

    Je me suis lancée dans ce livre parceque j'en avais entendu un morceau à la radio : c'était une magnifique description de Paris, aux métaphores inattendues, au style incroyable, décousu et piquant. C'...

    Lire la critique complète >
    Par sultanne - publiée le 08/07/2011

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter