livres actu Livres Actu

Accueil > Viviane Moore > Noir roman

Acheter ce livre - 8.7 €


22777ème dans les ventes


Viviane Moore

0 abonné

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes ... Plus >

Noir roman (1997)

De Viviane Moore chez Ed. Du Masque
(12 votes, note moyenne : 4.8)

Dans la Bretagne légendaire des Monts d'Arez, en septembre 1144, une terrible malédiction pèse sur les marécages du Yeûn et la forêt profonde. Des enfants disparaissent, d'autres meurent sans cause apparente... Alors, les paysans accusent le seigneur du lieu de se livrer à de sombres cérémonies, et celui-ci doit à tout prix faire la preuve de son innocence ! Mystères, recettes médiévales et plan des lieux, découvrez ici la France du XII e siècle, sur les pas du chevalier Galeran de Lesneven.

Paru le 04-06-1997 - Format : Poche - 288 pages - 17 x 11 x 0 cm - 206 g - ISBN 10 : 2702495451 - ISBN 13 : 9782702495452

Collection : Labyrinthes Pf

Tags : moyen-âge, médiéval, littérature française du 20e, bretagne, empire romain, enfants, enquêtes, galeran de lesneven, écrivain femme, chevaliers, légendes, lexique, moines, malédiction, diable, policier historique, romans policiers et polars, histoire, roman historique, roman.

Citations de Noir roman (7)

Ces quelques voyages d'été avec la carriole pleine à ras bord,étaient le seul contact que les deux hommes avaient avec d'autres gens que ceux du marais.Quant aux femmes,elles restaient captives de l'immense tristesse du Yeûn.Seul le père Gwen venait,une ou deux fois par an,de l'église de Lannédern,les faire prier pour qu'elles n'oublient pas les "Mots"!

La jalousie,c'est une douleur intolérable,on l'attrape comme la lèpre et on n'y peut rien,elle nous ronge...

"- Écoute bien ceci, Broérec, j'accepte de t'aider, mais sache que si je découvre que c'est toi qui a tué ces gosses… alors je n'aurai de repos avant que de t'avoir passé par le fil de mon épée."

Tout semblait plus lumineux qu'ailleurs, de la cime des arbres jusqu'au sol couvert de mousse claire. D'irréelles colonnes de lumière, rais de lune ou de soleil, perçaient les frondaisons, se plantant dans l'herbe pour y dessiner des cercles scintillants. Même l'automne mettait plus de temps qu'ailleurs à jaunir les feuilles. Des blocs de granit recouverts de lichens jaillissaient d'entre les résineux. Des fougères, vertes comme de jeunes amandes, déferlaient en vagues serrées le long des troncs humides de sève.

"Garde-toi seulement de manger le sang, car le sang, c'est l'âme" Deutéronome, Lv 15 +

-Honneur à vous,belles dames.Protégez-moi contre toute haine.Donnez-moi la force et la sagesse.Du vin,la prochaine fois,je vous offrirai pour mieux vous honorer.Ainsi les fées lui accorderaient aide et soutien pour les épreuves à venir.

Un soleil diffus perçait le brouillard qui recouvrait les monts d'Arez. Les bruyères teintaient de mauve les crêtes rocheuses tandis que les hautes futaies et les marais du Yeûn demeuraient dans l'ombre. Une vase noirâtre montait des tourbières éventrées et des vapeurs malsaines flottaient entre les ajoncs, au-dessus des eaux stagnantes.Ce matin de septembre 1144, Renoulf et son fils Malou étaient partis dès le lever du soleil, espérant braconner quelque gibier pour améliorer leur repas. Les deux hommes avançaient lentement sans prendre garde aux nuées de moustiques qui les assaillaient. Enfoncés dans l'eau jusqu'à mi-jambes, ils sondaient la boue épaisse des fondrières. De loin en loin, dans les roseaux, résonnait le râle d'un foulque dérangé par leur passage.Trapu et de petite taille, Renoulf portait sur sa cotte une escoffle de peau de chien sommairement attachée par une corde. Les yeux gris comme deux éclaboussures de brume, le visage ridé et le front bas, l'homme avait le mot rare.Quand il parlait, c'était toujours en regardant fixement le sol, comme si les tourbières qui le cernaient lui avaient emprisonné l'esprit.Tout comme son père, Maloù était court sur pattes mais robuste. Malgré ses seize ans, ni l'esprit ni la parole ne lui étaient venus et il n'aimait rien tant que de rester des jours entiers à traquer les bêtes du Yeûn.Il connaissait si bien les dangers du vaste marécage que le recteur de Lannédern le venait souvent quérir pour le guider vers le Youdik. Cette grande flaque d'eau verdâtre qui, de temps à autres, se mettait à bouillir en lâchant de puantes odeurs.C'était la porte des Ténèbres, la bouche béante qui conduisait tout droit aux Enfers, disaient les sages. Seul un homme de Dieu pouvait, sans risques, y emmener les âmes damnées, cousues dans la peau d'un chien noir ou d'un loup.Le soleil venait de passer le Menez Mikêl et il ne restait plus aux deux hommes que trois collets à relever, dont l'un au bord de al rivière Elez.- File à l'Elez, le Maloù, j'men vas au Yeûn. On se retrouve à la maison, grogna le père de sa voix sourde.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Noir roman : avis de lecteurs (12)


  • Critique de Noir roman par FrankGTH (Amazon)

    A l'appel insistant d'un ancienne connaissance, notre jeune chevalier va devoir une nouvelle fois démontrer sa perspicacité dans une histoire d'enlèvement d'enfants que l'on retrouve parfois morts d'étrange faç...

    Lire la critique complète >
    Par FrankGTH - publiée le 31/08/2008

  • Critique de Noir roman par Larthia (Amazon)

    Un bon contexte historique, dans la Bretagne du XII° siècle, et surtout un héros fort sympathique, que nous retrouvons avec plaisir dans toute cette série.

    Lire la critique complète >
    Par Larthia - publiée le 11/11/2010

  • Critique de Noir roman par B. Keller (Amazon)

    Ce qu'il y a de bon chez cet écrivain,c'est qu'elle donne sa bibliographie, et qu'avec un thème on peu aller soi-même poursuivre un intérêt, soit le Moyen Agesoit une région géographyque,etc.......... Merci, ...

    Lire la critique complète >
    Par B. Keller - publiée le 24/02/2012

  • Critique de Noir roman par Bergerac-13 (Amazon)

    pour quelqu'un qui aime bien le style d'écriture de Viviane MOORE - l'époque et le coté épique de l'aventure ne pas se contenter de ce roman lire aussi la collection complète !

    Lire la critique complète >
    Par Bergerac-13 - publiée le 11/08/2017

  • Critique de Noir roman par J.M. MARTIN (Amazon)

    Bonjour,Pour tous celles ou ceux qui n'ont pas encore lu les deux Sagas de Viviane Moore (celle de Galeran de Lesneven et de Tancrède le Normand) qui sont des romans policiers avec un rappel historique à des ép...

    Lire la critique complète >
    Par J.M. MARTIN - publiée le 18/09/2013

  • Critique de Noir roman par frankgth (Babelio)

    A l'appel insistant d'un ancienne connaissance, notre jeune chevalier va devoir une nouvelle fois démontrer sa perspicacité dans une histoire d'enlèvement d'enfants que l'on retrouve parfois morts d'é...

    Lire la critique complète >
    Par frankgth - publiée le 08/10/2011

  • Critique de Noir roman par brigittelascombe (Babelio)

    "Le Yeûn? Le marais des enfers?" Un enfer noir charbon, celui d'enfants qui disparaissent, puis émergent un jour du brouillard glauque des marais. Morts. Dans Noir roman, Viviane Moore (journaliste .....

    Lire la critique complète >
    Par brigittelascombe - publiée le 28/04/2012

  • Critique de Noir roman par Syl (Babelio)

    Septembre 1144, La brume est aussi épaisse qu'un mur. Dans les marais, seul le diable peut s'y risquer. Exploitants d'une des tourbières du Yeûn, Rensulf et son fils partent braconner… et c'est en ...

    Lire la critique complète >
    Par Syl - publiée le 30/01/2014

  • Critique de Noir roman par LAURAPAS (Babelio)

    Je préfère celui-ci (mieux écrit ou mieux traduit) aux deux autres que j'avais lu (la couleur de l'Archange et Bleu Sang) : l'histoire est bien menée, aborde l'"industrialisation" du moyen âge et l'h...

    Lire la critique complète >
    Par LAURAPAS - publiée le 17/11/2018

  • Critique de Noir roman par aureliestrega (Babelio)

    Cadre sympathique : la Bretagne du 12ème siècle. On suit un chevalier qui vient à la rescousse d'un de ses anciens compagnon de guerre qu'il apprécie peu. Le personnage est en effet brutal et peu aimé...

    Lire la critique complète >
    Par aureliestrega - publiée le 29/01/2019

  • Critique de Noir roman par cassie56 (Babelio)

    e n'est pas forcément un livre que j'aurais acheté ou choisi de moi-même, donc je n'en attendais rien de particulier. Et il fut une très bonne surprise ! L'auteure a su créer une ambiance ter...

    Lire la critique complète >
    Par cassie56 - publiée le 23/02/2019

  • Critique de Noir roman par Yanoune (Babelio)

    Noir roman.. Ou le polar médiéval en plein pays breton. Pitch: La Bretagne, 1144, Huelgoat, le Yeûn entre les Montagnes noires et les Monts d'Arée, de nos jours ce sont les marais de Botmeur. Une ...

    Lire la critique complète >
    Par Yanoune - publiée le 25/04/2019
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter