livres actu Livres Actu

Accueil > Victor Hugo > Bug-Jargal

Acheter ce livre - 2.0 €



Victor Hugo

0 abonné

Œuvres principalesVictor Hugo.mw-parser-output .prononciation>a{background:url("//upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8a/Loudspeaker.svg/11px-Loudspeaker.svg.png")center left no-repeat;padding-left:15px;font-size:smaller}Écouter est un... Plus >

Bug-Jargal (2017)

De Victor Hugo chez Gallimard

Racontant la révolte des esclaves de Saint-Domingue en 1791, le premier roman de Hugo est un roman d’aventures visionnaire, foisonnant et baroque. En même temps que Bug-Jargal se bat pour l’affranchissement des siens, Hugo entend se libérer de l’esclavage des conventions littéraires. Un livre sur la révolte doit s’écrire dans une langue révoltée. Dans ce roman riche en abîmes et fertile en monstres, Hugo est révolutionnaire, et ne le sait pas encore.
Édition présentée, établie et annotée par Roger Borderie.

Paru le 12-01-2017 - Format : Broché - 272 pages - 18 x 17 x 1 cm - 169 g - ISBN 10 : 2072700019 - ISBN 13 : 9782072700019

Collection : Folio Classique

Tags : roman d'aventure, oeuvres de jeunesse, aventure, roman, classique, histoire, racisme, colonialisme, justice, prisons, esclavagisme, colonies, esclavage, saint-domingue, révolution, révolte, politique, amour, littérature française, 19ème siècle.

Citations de Bug-Jargal (10)

Si j'entrais dans vos salons, mille rires dédaigneux m'accueillaient ; ma taille, mes difformités, mes traits, mon costume dérisoire, jusqu'aux infirmités déplorables de ma nature, tout en moi prêtait aux railleries de ton exécrable oncle et de ses exécrables amis.

La mort est peu de chose pour une âme flétrie et déjà glacée par l'adversité ; mais que sa main est poignante, qu'elle semble froide, quand elle tombe sur un cœur épanoui et comme réchauffé par les joies de l'existence !

J'attendais le moment où il achèverait sa tâche par ma mort. J'étais dans une position singulière avec cet homme : il avait déjà failli me tuer pour prouver qu'il était blanc ; il allait maintenant m'assassiner pour démontrer qu'il était mulâtre.

D'Auverney parlait peu, écoutait rarement, et se montrait sans cesse prêt à agir. Toujours le premier à cheval et le dernier sous la tente, il semblait chercher dans les fatigues corporelles une distraction à ses pensées.

- Nègres et mulâtres ! qu'est-ce que cela veut dire ? Viens-tu ici nous insulter avec ces noms odieux, inventés par le mépris des blancs ? Il n'y a ici que des hommes de couleur et des noirs, entendez-vous, monsieur le colon ?

Dès qu'une bataille commençait, son front paraissait serein. Il se montrait intrépide dans l'action comme s'il eût cherché à devenir général, et modeste après la victoire comme s'il n'eût voulu être que simple soldat. Ses camarades, en lui voyant ce dédain des honneurs et des grades, ne comprenaient pas pourquoi, avant le combat, il paraissait espérer quelque chose,... et ne devinaient point que d'Auverney, de toutes les chances de la guerre, ne désirait que la mort.

Écoute. Crois-tu donc que pour être mulâtre, nain et difforme, je ne sois pas homme ? Ah ! j'ai une âme, et une âme plus profonde et plus forte que celle dont je vais délivrer ton corps de jeune fille ! J'ai été donné à ton oncle comme un sapajou. Je servais à ses plaisirs, j'amusais ses mépris. Il m'aimait, dis-tu : j'avais une place dans son cœur ; oui, entre sa guenon et son perroquet. Je m'en suis choisi une autre avec mon poignard !

Les philosophes ont enfanté les philanthropes, qui ont procréé les négrophiles, qui produisent les mangeurs de blancs, ainsi nommés en attendant qu'on leur trouve un nom grec ou latin.

Quand les événements extraordinaires, les angoisses et les catastrophes viennent fondre tout à coup au milieu d'une vie heureuse et délicieusement uniforme, ces émotions inattendues, ces coups du sort, interrompent brusquement le sommeil de l'âme, qui se reposait dans la monotonie de la prospérité.

{Voici une petite citation qui pourrait plaire à Manuel Valls et aller dans le sens de ses convictions, lui qui trouve qu'il n'y a pas assez de « white » (sic.) ni de « blancos » (sic.) à Évry — N. B. on trouve facilement cette petite réflexion hautement reluisante de notre premier ministre sur l'internet.}Sang-mêlés, ne vous laissez pas attiédir par les séductions de los diablos blancos. Vos pères sont dans leurs rangs, mais vos mères sont dans les nôtres. Au reste, o hermanos de mi alma, ils ne vous ont jamais traités en pères, mais bien en maîtres ; vous étiez esclaves comme les noirs.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Bug-Jargal : avis de lecteurs (22)


  • Critique de Bug-Jargal par (Babelio)

    Pour une oeuvre écrite à seize ans, il faut bien plus d'audace pour s'aventurer sur un terrain des grands,. Je veux dire par là, le terrain de la révolution ou de la liberté alors qu'à cet âge là, le ...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 07/05/2020

  • Critique de Bug-Jargal par Gail168 (Babelio)

    Le premier roman d'un prodige (de 16 ans !), intense récit d'aventures d'une part et vibrant manifeste antiraciste de l'autre.

    Lire la critique complète >
    Par Gail168 - publiée le 10/05/2020

  • Critique de Bug-Jargal par denis76 (Babelio)

    Victor Hugo a écrit ce premier roman à 16 ans ! Haïti, 1791. Capitaine de la milice, je vais épouser Marie que j'aime, fille de mon oncle, riche planteur, près de Cap-Haïti. L'Assemblée Nationale là-...

    Lire la critique complète >
    Par denis76 - publiée le 30/04/2020

  • Critique de Bug-Jargal par ClaireBillaud (Babelio)

    L'histoire d'une révolte d'esclaves à Saint-Domingue (futur Haïti) à la fin du XVIIIe siècle, vue par un colon blanc qui croit perdre dans l'affrontement la seule chose qui compte pour lui, sa fiancée...

    Lire la critique complète >
    Par ClaireBillaud - publiée le 23/03/2020

  • Critique de Bug-Jargal par SabiSab28 (Babelio)

    Bug-Jargal est un roman écrit à 16 ans par Victor Hugo. On y reconnaît les prémices de la défense des minorités, des opprimés où l'humanité est présent chez les plus faibles et la quete de pouvoir de ...

    Lire la critique complète >
    Par SabiSab28 - publiée le 17/02/2020

  • Critique de Bug-Jargal par Marylva (Babelio)

    Bug-Jargal est le premier roman écrit par Victor Hugo à l'âge de 16 ans. Ecrit en deux semaines suite à un pari, il ne s'agit évidemment pas d'un chef-d'oeuvre. Pourtant, malgré quelques petites imper...

    Lire la critique complète >
    Par Marylva - publiée le 14/06/2019

  • Critique de Bug-Jargal par Cer45Rt (Babelio)

    C'est un livre d'une haute puissance littéraire et d'une grande puissance d'évocation, que notre Bug-Jargal. Contant avec force la révolte des esclaves à Saint-Domingue, notre jeune Victor nous offr...

    Lire la critique complète >
    Par Cer45Rt - publiée le 23/03/2019

  • Critique de Bug-Jargal par Mathclovic (Babelio)

    Bien-sûr que lorsque l'on commence à lire Bug-Jargal, on ne s'attend pas à trouver un chef d'oeuvre comme les misérables. Et pourtant, il faut lire le premier roman de Victor Hugo. Pour quoi me direz...

    Lire la critique complète >
    Par Mathclovic - publiée le 28/02/2019

  • Critique de Bug-Jargal par popie21 (Babelio)

    Cher M. Hugo, «Je vous fais une lettre, Que vous lirez peut-être, Si vous avez le temps» (l'éternité en fait). Voilà je viens de terminer Bug-Jargal et moi qui vous révère, me voilà sous le coup d'...

    Lire la critique complète >
    Par popie21 - publiée le 15/12/2018

  • Critique de Bug-Jargal par TomLanneau (Babelio)

    Hugo figure sans problème sur le podium de mes auteurs préférés : il m'a donné le goût de la lecture avec Les Misérables, m'a décroché des larmes avec Notre-Dame-de-Paris, m'a fait songer aux valeurs ...

    Lire la critique complète >
    Par TomLanneau - publiée le 24/10/2018

  • Critique de Bug-Jargal par (Babelio)

    Excellent. Tenue en haleine de la première ligne à la dernière. Et dire qu'il n'avait que 16 ans !

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 11/02/2018

  • Critique de Bug-Jargal par bina (Babelio)

    Voici la première oeuvre de Victor Hugo, même si elle fut retravaillée quelques années plus tard pour sa publication. Cela se sent, ce n'est pas encore le grand Hugo, mais c'est déjà de la belle littér...

    Lire la critique complète >
    Par bina - publiée le 08/08/2017

  • Critique de Bug-Jargal par TanePistache (Babelio)

    Mon premier Hugo (oui, à part les poésies qu'on nous avait fait apprendre à l'école, j'ai jamais eu le courage de me lancer dans Les Misérables par exemple). Pour qui ne connaît pas l'histoire d'Haïti...

    Lire la critique complète >
    Par TanePistache - publiée le 27/06/2017

  • Critique de Bug-Jargal par (Babelio)

    Au delà du classique, ce roman écrit par Victor Hugo en 14 jours à la suite d'un pari et une merveille. Il m'a littéralement emportée à travers les époques et les lieux. Jusqu'à la révolution négrière...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 06/06/2017

  • Critique de Bug-Jargal par Erik35 (Babelio)

    DEVENIR UN MONUMENT, ÇA PREND DU TEMPS. Tout ceux qui auront un jour tenu le roman que voici entre ses mains, Bug-Jargal, savent que celui-ci fut rédigé en une quinzaine de jours, suite à un pari e...

    Lire la critique complète >
    Par Erik35 - publiée le 03/05/2017

  • Critique de Bug-Jargal par Tinaju (Babelio)

    Un petit roman avec des personnages assez basiques et une histoire très banale. Donc, rien de bien transcendant... Sauf quand on sait que ce livre a été écrit par un garçon de 16 ans, en moins de 15 j...

    Lire la critique complète >
    Par Tinaju - publiée le 20/04/2017

  • Critique de Bug-Jargal par Chasto (Babelio)

    Belle réussite, pour un défi d'adolescent (écrit en deux semaines).

    Lire la critique complète >
    Par Chasto - publiée le 07/12/2015

  • Critique de Bug-Jargal par (Babelio)

    Très bon livre sur les colonies françaises et la révolte des esclaves.

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 06/09/2015

  • Critique de Bug-Jargal par andreepierrette (Babelio)

    roman plaisant, alerte, un peu convenu. Sujet essentiel : révolte des esclaves contre les colons détestables, amours impossibles. Nastasia-B donne une critique excellente, pas besoin d'en rajouter p...

    Lire la critique complète >
    Par andreepierrette - publiée le 03/09/2015

  • Critique de Bug-Jargal par Nastasia-B (Babelio)

    Avec les relectures, parfois l'on gagne, parfois l'on perd… J'avais lu Bug-Jargal il y a bien longtemps, au tout début du lycée, et j'en avais gardé un très bon souvenir d'ensemble. Me sentant incapab...

    Lire la critique complète >
    Par Nastasia-B - publiée le 10/03/2015

  • Critique de Bug-Jargal par miriam (Babelio)

    On a toujours l'image de Victor Hugo dans sa vieillesse, on imagine moins l'adolescent qui déclara "je veux être Chateaubriand ou rien" à 14 ans ou qui, en 1818, paria avec ses camarades qu'il écrira...

    Lire la critique complète >
    Par miriam - publiée le 06/12/2014

  • Critique de Bug-Jargal par ValentineF (Babelio)

    Le Dernier jour d'un condamné: J'ai lu ce journal de bord des derniers moment de ce condamné avec une profonde mélancolie. Comment ne pas être touché par cette homme ? Il faut dire que je suis ...

    Lire la critique complète >
    Par ValentineF - publiée le 05/09/2013
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Bug-Jargal

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter