livres actu Livres Actu

Accueil > Tite Live > Histoire romaine. Livre I, La fondation de Rome - Histoire romaine I : La Fondation de Rome

Acheter ce livre - 11.0 €


11549ème dans les ventes


Tite Live

0 abonné

Œuvres principalesTite-Live (en latin : Titus Livius), dit « Le Padouan » né en 59 av. J.-C. ou en 64 av. J.-C. et mort en 17 ap. J.-C. dans sa ville natale de Padoue (Patavium en latin), est un historien de la Rome antique, auteur de la monumentale ... Plus >

Histoire romaine. Livre I, La fondation de Rome - Histoire romaine I : La Fondation de Rome (1998)

De Tite Live chez Belles Lettres
(3 votes, note moyenne : 4.3)

Le "Livre des Rois": ainsi mériterait de s'intituler le premier tome de la plus ambitieuse œuvre historique de l'Antiquité, élaborée par Tite-Live à l'aube de l'Empire. Ce livre I ne témoigne pas seulement des commencements – la geste glorieuse des fils d'Enée –, il forme aussi une unité à lui seul. Nous suivons pierre à pierre l'édification de la royauté: de son esquisse à son apogée jusqu'à sa déchéance, de Romulus à Tarquin, l'occupant étrusque, du viol de Rhéa Silvia par le dieu Mars à celui de Lucrèce par le tyran débauché. Tout à la fois poésie et reflet de vérité, ces légendes appartiennent à la mémoire collective de Rome qui se forge à l'ombre tutélaire de la Louve totémique.

Paru le 09-02-1998 - Format : Broché - 256 pages - 1 x 11 x 1 cm - 190 g - ISBN 10 : 2251799257 - ISBN 13 : 9782251799254

Collection : Classiques En Poche

Tags : littérature antique, rome, latin, littérature latine, mythologie, rome antique, antiquité, empire romain, héritage culturel, romain, origines, romulus, rois, bataille, démocratie, initiation, histoire, essai, documentaire, document.

Citations de Histoire romaine. Livre I, La fondation de Rome - Histoire romaine I : La Fondation de Rome (6)

[...] ... Après avoir rendu au roi son autorité sur Albe, Romulus et Remus voulurent fonder une ville à l'endroit où ils avaient été abandonnés et où ils avaient passé leur enfance. En fait, les Albains et les Latins étaient trop nombreux ; des bergers étaient venus aussi se joindre à ese joindre à eux : toute cette affluence laissait prévoir qu'un jour Albe et Lavinium seraient peu de choses en comparaison de la ville que l'on allait fonder. Le mal héréditaire de la famille, la passion du pouvoir, fit obstacle à ces projets et une circonstance bien anodine provoqua une affreuse rivalité. Comme ils étaient jumeaux et qu'on ne pouvait les départager en fonction de l'âge, les jeunes gens voulurent que les dieux protecteurs des lieux désignent par le vol des oiseaux celui qui donnerait son nom à la ville nouvelle et qui règnerait sur la ville une fois qu'elle serait fondée ; pour observer les oiseaux, Romulus se plaça sur le Palatin, Remus sur l'Aventin.Fondation de Rome - Règne de Romulus (753 / 717 )VIII - Fondation de la Ville (753) - Origine du culte d'HerculeD'après la tradition, Remus fut le premier à constater un signe : six vautours ; la nouvelle se répandait déjà quand le double d'oiseaux se montra à Romulus et chacun fut salué par ses partisans du titre de roi. Ils revendiquaient le pouvoir en faisant valoir les uns la priorité dans le temps, les autres le nombre des oiseaux. Ils en vinrent à se disputer, la colère monta et le sang coula. Dans la bagarre, Remus tomba, mortellement blessé. Il existe une autre version des faits, plus répandue : par dérision, Remus aurait franchi les limites que son frère venait de tracer. Romulus l'aurait tué sous le coup de la colère en ajoutant cet avertissement : "Qu'il en soit de même à l'avenir pour tout homme qui franchira mon enceinte !" C'est ainsi que Romulus régna seul ; la ville une fois fondée prit le nom de son fondateur.Romulus fortifia d'abord le Palatin où il avait passé son enfance. Il offrit un sacrifice aux dieux selon le rite d'Albe et à Hercule selon le rite grec ; respectant la règle établie par Evandre. ... [...]

Ferai-je oeuvre utile en racontant l'histoire du peuple romain depuis les origines de Rome? Je ne le sais pas trop, et si je le savais, je n'oserais pas le dire, car le sujet me semble vieux et rebattu : on voit sans cesse de nouveaux auteurs qui sont convaincus soit d'apporter une documentation plus sûre que leurs prédécesseurs, soit de surpasser par l'élégance de leur style la rudesse des Anciens. Quoi qu'il en soit, je m'estimerai heureux d'avoir, moi aussi, dans la mesure de mes moyens, contribué à rappeler les hauts faits du plus grand peuple du monde et, si mon nom devait rester obscur au milieu de toute cette foule d'historiens, je trouverais une consolation dans le renom et la grandeur de ceux qui l'éclipseront.

Les victimes du rapt, elles n'ont plus n'avaient ni une perspective plus agréable ni moins d'indignation. Mais Romulus en personne allait de l'une à l'autre et leur expliquait "que c'était la faute de leurs pères, dont l'orgueil avait refusé toute union avec leurs voisins ; quant à elles, elles allaient devenir leurs épouses, partager tous leurs biens, leur patrie et, ce que les hommes ont de plus cher au monde, l'affection de leurs enfants.Mais elles devaient apaiser leur colère et, puisque le hasard livrait leurs corps à un époux, lui donner leur cœur. Souvent le ressentiment de l'injure fait place ensuite à l'affection."

[...] ... LVIII - Le viol de Lucrèce.Quelques jours plus tard, Sextus Tarquin se rendit à Collatia, accompagné d'une seule personne, sans rien dire à Tarquin Collatin. Bien accueilli, car personne ne soupçonnait ses intentions, on le conduisit à sa chambre après le dîner. Quand il se fut assuré qu'il ne risquait rien et que tout le monde reposait, tout brûlant de passion, il vint, l'épée nue, trouver Lucrèce qui dormait et, pressant son sein de la main gauche, lui dit : "Pas un mot, Lucrèce. C'est moi, Sextus Tarquin ; je suis armé. Si tu pousses un cri, tu es morte." Réveillée en sursaut, la jeune femme se vit privée de tout secours et en danger de mort ; pendant ce temps Tarquin lui déclarait son amour, la suppliait, mêlait les menaces aux prières, mettait tout en œuvre pour faire céder la pauvre femme. Lucrèce demeurait inexorable ; voyant que la crainte de la Mort ne suffisait pas à la faire céder, il y joignit la crainte du déshonneur : à côté de son cadavre, il placerait un esclave nu, la gorge tranchée, pour qu'on dise qu'elle avait péri, coupable d'adultère avec un individu méprisable. Par ce chantage sa passion, victorieuse en apparence, vainquit la pudeur inébranlable de Lucrèce et Tarquin partit, tout fier d'avoir forcé la résistance d'une femme. Lucrèce, affligée par un si grand malheur, fit prévenir à la fois son père à Rome et son mari à Ardée ; elle leur demandait de venir, chacun avec un ami sûr, elle avait besoin d'eux de toute urgence ; il était arrivé un horrible malheur.Spurius Lucretius, accompagné de Publius Valerius, fils de Volesius et Tarquin Collatin, accompagné de Lucius Junius Brutus, arrivèrent ensemble : Tarquin avait en effet rencontré le messager de sa femme juste au moment où il revenait à Rome. Ils trouvèrent Lucrèce assise dans sa chambre, accablée de chagrin. Elle se mit à pleurer en voyant arriver les siens. Son mari lui demanda si elle était souffrante : "Oui," répondit-elle ; "comment en effet une femme qui a perdu son honneur pourrait-elle bien se porter ? Un homme, Collatin, a souillé ta couche ; on m'a fait violence, mais mon cœur est resté pur, ma mort en fournira la preuve. Prenez ma main et jurez de punir mon déshonneur. Sextus Tarquin m'a fait violence ; il est venu la nuit dernière avec une arme, non comme un hôte mais comme un ennemi et il est reparti après avoir pris un plaisir dont je meurs et dont il mourra lui aussi si vous êtes des hommes." Ils promirent tous, l'un après l'autre. Ils cherchèrent à apaiser son tourment, affirmant que le coupable n'était pas la victime mais l'auteur de l'attentat ; c'était l'intention et non l'acte qui constituait la faute. "Fixez vous-mêmes le prix qu'il doit payer ; pour moi, bien qu'innocente, je ne m'estime pas quitte de la Mort. Jamais une femme ne s'autorisera de l'exemple de Lucrèce pour survivre à son déshonneur." Elle plongea dans son cœur un couteau qu'elle tenait caché sous son vêtement et tomba sous le coup, mourante. Son mari et son père poussèrent un grand cri.LIX - Abolition de la Monarchie.Les laissant à leur douleur, Brutus retira le couteau de la plaie et déclara en le brandissant, couvert de sang : "Prenant les dieux à témoin, je jure par ce sang, si pur avant l'outrage du prince, de lutter contre Lucius Tarquin le Superbe, contre sa criminelle épouse et contre toute sa descendance par le fer, par le feu et par tous les moyens en mon pouvoir ; je jure d'abolir à tout jamais la monarchie à Rome." Il tendit le couteau à Collatin, puis à Lucretius et à Valerius, stupéfaits de cette transformation subite : d'où cette assurance nouvelle lui venait-elle ? Répétant la formule, ils prêtèrent serment. La douleur fit place à la colère et ils suivirent les instructions de Brutus qui les appelait à abattre aussitôt la Monarchie.Ils emmenèrent le corps de Lucrèce et l'exposèrent au forum ; comme on pouvait s'y attendre, la population de Collatia attirée par ce drame ignoble et sans précédent, se rassembla. Tout le monde protestait contre le crime et la brutalité du prince. Ils étaient frappés par l'affliction du père, mais plus encore par l'attitude de Brutus qui blâmait leurs larmes et leurs gémissements et les encourageait à prendre les armes contre ceux qui avaient osé se comporter comme des ennemis : c'était l'attitude qui convenait à des hommes, à des Romains. ... [...]

Le succès d'une grande guerre dépend quelquefois d'un petit évènement.

"Ainsi périsse quiconque franchia mes remparts". Romulus reste donc seul maître du pouvoir et la ville qui venait d'être fondée prit le nom de son fondateur.


Critiques de Histoire romaine. Livre I, La fondation de Rome - Histoire romaine I : La Fondation de Rome : avis de lecteurs (3)


  • Critique de Histoire romaine. Livre I, La fondation de Rome - Histoire romaine I : La Fondation de Rome par Elianor (Babelio)

    C'est le premier livre de l'Histoire Romaine de Tite-Live, qui raconte les débuts de Rome, avec l'arrivée du légendaire Enée en Italie ainsi que la péridode de la royauté romaine, de l'illustre Romulu...

    Lire la critique complète >
    Par Elianor - publiée le 04/06/2013

  • Critique de Histoire romaine. Livre I, La fondation de Rome - Histoire romaine I : La Fondation de Rome par Analire (Babelio)

    En première année de faculté, de nouvelles matières, totalement novatrices, surprenantes mais fortement intéressantes ont fait leur apparition. J'ai notamment eu droit à une initiation à la civilisati...

    Lire la critique complète >
    Par Analire - publiée le 18/01/2015

  • Critique de Histoire romaine. Livre I, La fondation de Rome - Histoire romaine I : La Fondation de Rome par Woland (Babelio)

    Etoiles notabénistes : ****** Ad Urbe Condita Libri Traduction, Présentation, notes et chronologies : Annette Flobert pour l'Edition Garnie-Flammarion ISBN : Inconnu mais 9782080708403 pour le ...

    Lire la critique complète >
    Par Woland - publiée le 08/11/2017

Du même auteur

  • Histoire romaine. Tome XXXII : Livres XLIII-XLIV En savoir plus >
  • Tome XXV, Livre XXXV - Histoire romaine. Tome XXV : Livre XXXV En savoir plus >
  • Tome IV, Livre IV - Histoire romaine. Tome IV : Livre IV En savoir plus >
  • Livres XXI à XXX, La seconde Guerre punique - Histoire romaine En savoir plus >
  • Tome XXIX, Livre XXXIX - Histoire romaine. Tome XXIX : Livre XXXIX En savoir plus >
  • Histoire Romaine En savoir plus >
  • Tome XV, Livre XXV - Histoire romaine. Tome XV : Livre XXV En savoir plus >
  • Tome XVI, Livre XXVI - Histoire romaine. Tome XVI : Livre XXVI En savoir plus >
  • Histoire romaine. Tome VI : Livre VI En savoir plus >
  • Histoire romaine. Tome XXXI : Livres XLI-XLII En savoir plus >
  • Histoire romaine. Tome XXXIV, Periochae transmises par les manuscrits (periochae 70-142) et par le papyrus d'Oxyrhynchos - Abrégés des livres de l'Histoire romaine de Tite-Live. Tome XXXIV, 2e partie : "Periochae" transmises par les manuscrits (Periochae 70-142) et par le papyrus d'Oxyrhynchos En savoir plus >
  • Tome XXVIII, Livre XXXVIII - Histoire romaine. Tome XXVIII : Livre XXXVIII En savoir plus >
  • Tome XI, Livre XXI - Histoire romaine. Tome XI : Livre XXI En savoir plus >
  • Tome VIII, Livre VIII - Histoire romaine. Tome VIII : Livre VIII En savoir plus >
  • Tome XXX, Livre XL - Histoire romaine. Tome XXX : Livre XL En savoir plus >
  • Histoire romaine. Tome XXXIV, "Periochae" transmises par les manuscrits (Periochae 1-69) - Abrégés des livres de l'Histoire romaine de Tite-Live Tome XXXIV- , 1re partie : "Periochae" transmises par les manuscrits (Periochae 1-69) En savoir plus >
  • Tome XXIV, Livre XXXVI - Histoire romaine. Tome XXVI : Livre XXXVI En savoir plus >
  • Tome XXVII, Livre XXXVII - Histoire romaine. Tome XXVII : Livre XXXVII En savoir plus >
  • Histoire romaine. Tome VII : Livre VII En savoir plus >
  • 1, Livre I - Histoire romaine. Tome I : Livre I En savoir plus >
  • Histoire romaine. Tome XXI : Livre XXXI En savoir plus >
  • Tome V, Livre V - Histoire romaine. Tome V : Livre V En savoir plus >
  • Histoire romaine. Tome III : Livre III En savoir plus >
  • La fondation de Rome En savoir plus >
  • 1 - Histoire romaine, I : Les Origines de Rome En savoir plus >
  • Tome XIV, Livre XXIV - Histoire romaine. Tome XIV : Livre XXIV En savoir plus >
  • Tome XXIII, Livre XXXIII - Histoire romaine. Tome XXIII : Livre XXXIII En savoir plus >
  • Histoire romaine. Tome XVIII : Livre XXVIII En savoir plus >
  • Tome XVII, Livre XXVII - Histoire romaine. Tome XXVII : Livre XXVII En savoir plus >
  • Tome XXXIII, Livre XLV - Histoire romaine. Tome XXXIII : Livre XLV. Fragments En savoir plus >
  • Tome XIII, Livre XXIII - Histoire romaine. Tome XIII : Livre XXIII En savoir plus >
  • Tome XIX, Livre XXIX - Histoire romaine. Tome XIX : Livre XXIX En savoir plus >
  • Tome XXII, Livre XXXII - Histoire romaine. Tome XXII : Livre XXXII En savoir plus >
  • Tome I, Livres 1 et 2 - Histoire de Rome En savoir plus >
  • Origine De Rome. La Royaute. (Histoire De Rome, Livre 1) En savoir plus >
  • Livres XLI à XLV, [Les progrès de l'hégémonie romaine] - Histoire Romaine - Livres Xli A Xlv - Les Progres De L'Hegemonie Romaine Ii En savoir plus >
  • Livres XXXVI à XL, [Les progrès de l'hégémonie romaine] - Histoire romaine En savoir plus >
  • Livres XXXI à XXXV, [La libération de la Grèce] - Histoire romaine En savoir plus >

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter