livres actu Livres Actu

Accueil > Thomas Bernhard > Des arbres à abattre

Acheter ce livre - 8.5 €


25084ème dans les ventes


Thomas Bernhard

0 abonné

Né le 10 février 1931 à Heerlen aux Pays-Bas, Thomas Bernhard est fils d'un cultivateur autrichien. Il fait ses études secondaires à Salzbourg et suit des cours de violon et de chant, puis de musicologie. Son premier recueil de poèmes paraît en 1957,... Plus >

Des arbres à abattre (1998)

De Thomas Bernhard chez Gallimard
(2 votes, note moyenne : 4.0)

Forêt, forêt de haute futaie, des arbres à abattre : tel est le cri du cœur (et le cri de guerre) que ne peut s'empêcher de pousser le comédien du Burgtheater au cours du dîner artistique donné en son honneur, à l'issue de la première du Canard sauvage, par les époux Auersberger, représentants on ne peut plus typiques de cette société artistique viennoise que l'auteur-narrateur abhorre et avec laquelle il se flatte d'avoir rompu une bonne fois pour toutes quelque trente ans auparavant.Forêt, forêt de haute futaie, des arbres à abattre : parole emblématique opposant à une réalité monstrueusement tangible de l'artifice social le rêve d'un état naturel révolu (et peut-être à réinventer), mais aussi formule magique susceptible de calmer la formidable irritation qui gagne le narrateur au contact renouvelé de cette épouvantable société artistique viennoise qu'il s'était juré de fuir à jamais et à laquelle il est bien forcé de constater qu'il n'a pas cessé d'appartenir.

Paru le 01-01-1998 - Format : Broché - 240 pages - 18 x 11 x 1 cm - 148 g - ISBN 10 : 2070403955 - ISBN 13 : 9782070403950

Collection : Folio

Tags : 20ème siècle, littérature contemporaine, littérature allemande, vienne, autriche, littérature autrichienne, allemand, artiste, humour, états d'âme, exaspération, diners, descriptions, énervement, vengeance, honneur, mélancolie, roman, satire, littérature.

Citations de Des arbres à abattre (3)

[...] cette ville à travers laquelle je cours, pour effroyable qu'elle me paraisse et m'ait toujours paru, est décidément quand même la meilleure ville pour moi, cette Vienne que j'ai toujours haïe est quand même tout à coup de nouveau pour moi la meilleure, ma meilleure Vienne [...]

Ils le voyaient bien : je suis l'observateur, l'ignoble individu qui s'est confortablement installé dans le fauteuil à oreilles et s'adonne là, profitant de la pénombre de l'antichambre, à son jeu dégoûtant qui consiste plus ou moins à disséquer, comme on dit, les invités des Auersberger. Ils m'en avaient toujours voulu de les avoir toujours disséqués en toute occasion, effectivement sans le moindre scrupule, mais toujours avec une circonstance atténuante ; je me disséquais moi-même encore bien davantage, ne m'épargnais jamais, me désassemblais moi-même en toute occasion en tous mes éléments constitutifs, comme ils diraient, me dis-je dans le fauteuil à oreilles, avec le même sans-gêne, la même grossièreté, la même indélicatesse. Et après cela, ce qui restait de moi était encore bien moins de chose que ce qui restait d'eux, me dis-je.

la figure repoussante avait cédé la place à l'homme philosophique, la figure à l'homme tout court, donc exactement l'inverse de ce qui se passe habituellement


Critiques de Des arbres à abattre : avis de lecteurs (3)


  • Critique de Des arbres à abattre par Marti94 (Babelio)

    Lors d'un “dîner artistique” donné par les époux Auersberger en l'honneur d'un vieux comédien du Burgtheater, le narrateur, assis dans un fauteuil à oreilles, observe l'intelligentsia viennoise, avec ...

    Lire la critique complète >
    Par Marti94 - publiée le 13/07/2014

  • Critique de Des arbres à abattre par (Babelio)

    Conseil de Sarah chiche Remède à la mélancolie 19 mai 19

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 24/05/2019

  • Critique de Des arbres à abattre par stcyr04 (Babelio)

    J'avais l'intention de faire une critique de ce livre singulier, dans le style annonce immobilière. Du factuel, à l'os. Car une partie non négligeable du roman, n'est qu'une lente rumination, une vari...

    Lire la critique complète >
    Par stcyr04 - publiée le 21/04/2020

Ils parlent de Des arbres à abattre

< Voir moins d'actualités
Voir plus d'actualités >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter