livres actu Livres Actu

Accueil > Thomas Bernhard > Corrections

Acheter ce livre - 21.3 €



Thomas Bernhard

0 abonné

Né le 10 février 1931 à Heerlen aux Pays-Bas, Thomas Bernhard est fils d'un cultivateur autrichien. Il fait ses études secondaires à Salzbourg et suit des cours de violon et de chant, puis de musicologie. Son premier recueil de poèmes paraît en 1957,... Plus >

Corrections (1978)

De Thomas Bernhard chez Gallimard
(2 votes, note moyenne : 5.0)

Roithamer, Autrichien, quarante-deux ans, biologiste, professeur à Cambridge, vient de se pendre à un arbre de la forêt de Kobernauss, au centre de laquelle se trouve le «Cône d'habitation», édifice parfait qu'il construisit, après des années d'étude, pour sa sœur bien-aimée, et qui devait lui apporter le bonheur suprême, mais dont elle ne put supporter la vue sans en mourir.Le narrateur, ami de Roithamer et exécuteur testamentaire, est chargé de mettre en ordre et de trier les manuscrits illisibles du professeur. Une tâche ardue qui dévoile au fil du livre une figure de savant non pas fou, mais génial, proche par certains traits de Wittgenstein. Un personnage dévoré d'exigences, amené à rejeter avec haine et dégoût la famille, les parents (la mère surtout), l'Autriche et les études, à détruire, dans le monde que nous tentons de faire, tout ce qui n'est pas perfection. Corriger, c'est là le devoir absolu, jusqu'à l'autodestruction.

Paru le 17-02-1978 - Format : Broché - 328 pages - 20 x 14 x 2 cm - 332 g - ISBN 10 : 207029823X - ISBN 13 : 9782070298235

Collection : Du Monde Entier

Tags : littérature allemande, autriche, littérature autrichienne, germanique, littérature.

Citations de Corrections (2)

Il faut pouvoir se lever et partir de toute société qui n'est bonne à rien et laisser les visages qui ne sont rien et les esprits d'une stupidité souvent sans limite et pouvoir sortir, descendre et aller en plein air et laisser derrière soi tout ce qui est en rapport avec cette société bonne à rien ; on doit pouvoir posséder la force et le courage et la brutalité même à l'égard de soi-même, de laisser derrière soi tous ces gens et ces esprits ridicules, inutiles et stupides et de remplir ses poumons, d'expulser de ses poumons toutes les choses qu'on a abandonnées et d'emplir ses poumons d'un air nouveau, il faut quitter par le chemin le plus rapide ces sociétés inutiles ; ces bandes rassemblées pour rien d'autre que des stupidités, afin de ne pas devenir un élément de ces sociétés stupides, en sortant de pareilles sociétés il faut revenir à soi-même et trouver en soi-même apaisement et clarté.

L'insensé se moque de la correction de son père, mais celui qui se rend au châtiment deviendra plus sage.


Critiques de Corrections : avis de lecteurs (2)


  • Critique de Corrections par Ghostwriter (Babelio)

    Après la mort par suicide de Roithamer, homme de science et architecte génial du Cône, le narrateur est chargé de mettre en ordre et d'archiver ses écrits en vue d'une édition posthume ; parmi ceux-ci...

    Lire la critique complète >
    Par Ghostwriter - publiée le 02/01/2012

  • Critique de Corrections par MarcelBergeret (Babelio)

    L'edizione francese. Uno sfogoA un certo punto ho deciso che avrei voluto leggere Correzione, una delle opere fondamentali di Bernhard, senonché questa mia decisione e predisposizione d'animo a intrap...

    Lire la critique complète >
    Par MarcelBergeret - publiée le 01/11/2015

Ils parlent de Corrections

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter