livres actu Livres Actu

Accueil > Théodore Monodjean Philippe De Tonnac > Révérence à la Vie

Acheter ce livre - 15.9 €


18710ème dans les ventes


Théodore Monodjean Philippe De Tonnac

0 abonné

Révérence à la Vie (2000)

De Théodore Monodjean Philippe De Tonnac chez Grasset
(10 votes, note moyenne : 4.4)

La Terre est un jardin bordé de nuit. Tels des aveugles nous avançons, mais sûrs de nous, fiers, cruels, consommateurs, assoiffés de profit. Modernes ? Que restera-t-il à nos enfants de cette oasis si humaine ? Seront-ils seulement là pour contempler nos méfaits ? Verront-ils, comme nous, les fleurs, le désert, le ciel aux mille étoiles, la vie menacée, la guerre ? Théodore Monod - qui avait seize ans quand les cloches de France sonnèrent la paix en 1918 - nous offre une méditation lucide et pleine d'espoir. Il se bat aujourd'hui comme il l'a toujours fait. Et nous dit : ne mourons pas résignés devant nos ordinateurs. Dans le silence. Dans nos lits. Battons-nous. Cherchons le beau, le vrai. Ayons enfin le courage des larmes. Et révérons la vie. Théodore Monod est né en 1902. Professeur honoraire au Muséum national d'histoire naturelle, et membre de l'Académie des sciences, il a parcouru les régions les plus arides du désert saharien. Protestant, pacifiste, philosophe, humaniste, il est certainement le dernier grand naturaliste de notre temps. Jean-Philippe de Tonnac est écrivain et journaliste. Il est l'auteur de René Daumal, l'archange (Grasset, 1998).

Paru le 05-01-2000 - 165 pages - 18 x 11 x 1 cm - 179 g - ISBN 10 : 2246594219 - ISBN 13 : 9782246594215

Collection : Essai Francais

Tags : essai, utopie, nucléaire, soufisme, engagement, conversation, réflexions, spiritualité, politique, philosophie, écologie, littérature française, français, 20ème siècle.

Citations de Révérence à la Vie (10)

Monod cite le soufi Al-Arabi : "Mon cœur est devenu capable de toutes les formes. Une prairie pour les gazelles, un couvent pour les moines, un temple pour les idoles, une Ka'ba pour le pèlerin, les tables de la Torah, le Livre du Coran. Je professe la religion de l'Amour, et quelque direction que prenne sa monture, l'Amour est ma religion et ma Foi".

" (...) On a bien tort par exemple de juger l'islam à partir des faits et gestes des fondamentalistes arabes. Le soufisme, qui en est le cœur vibrant, véhicule quelques-unes des plus hautes formes d'expression de la sagesse universelle. Tenez, connaissez-vous cette histoire du soufi qui arrive à la porte du Paradis, tout étonné de se trouver là ? "Pourquoi serais-je convié à fouler l'herbe de ce jardin ?", se demande-t-il. Il avise le portier auquel il demande de lui dire ce qu'il fait là. Est-il là parce qu'il a beaucoup prié ? "Non, ce n'est pas pour cela", répond le portier. Est-il là parce qu'il a beaucoup jeûné ? "Mais non, il n'est pas question de ça. -Alors, pourquoi est-ce que je suis là ?", insiste le soufi. "Une nuit d'hiver, à Bagdad, il faisait très froid, et tu as recueilli une petite chatte perdue et tu l'as réchauffée dans ton manteau". Vous comprenez que cette histoire me touche. L'islam ne se réduit pas à cela mais c'est aussi cela. "

Comment avez-vous accueilli la nouvelle du bombardement ? Où étiez-vous le 6 août 1945 ?Sans doute à Dakar où je dirigeais l'Institut français d'Afrique noire, l'IFAN. Le Monde avait titré : "Une grande révolution scientifique " ! La science a souvent trahi les espoirs des hommes.

L'homme n'a-t-il pas un rôle spécifique à jouer dans l'univers ?Non. L'homme doit seulement découvrir qu'il est solidaire de tout le reste. C'est en éprouvant cette solidarité avec les autres êtres vivants que nous nous rapprocherons de l'Esprit universel. Celui qui cueille une fleur dérange une étoile, écrivait un poète anglais. Il n'y a que les poètes pour oser dire des choses pareilles!

L'utopie est simplement ce qui n'a pas encore été essayé

On pourrait reprendre la formule de Daniel Sibony, pour dire, à propos de la relation homme-animal : "L'origine de la haine, c'est la haine de l'origine."

l'origine de la haine, c'est la haine de l'origine

Il est curieux que l'Occident ne prenne pas en compte l'apport des philosophes de l'Orient pour tout ce qui concerne la question du respect de la vie animale.– Toutes les religions, sans exception, sont nées en Asie. Le foyer mésopotamien, la Palestine appartiennent aussi à l'Asie. Et même ces Indiens d'Amérique qui tentent de restaurer aujourd'hui leurs traditions sont originaires de l'Asie : il est avéré que le peuplement de l'Amérique du Nord s'est fait par la Sibérie et le détroit de Béring. Or, nous le savons, tous ces foyers de civilisation de l'Antiquité étaient irrigués par le chamanisme.Que voulez-vous dire ?– Les grandes religions ont émergé au sein de peuplades qui concevaient une parfaite interdépendance nature-culture.Dans ces anciennes traditions, l'homme, et particulièrement le chaman, est une sorte d'intercesseur capable de relier tous les mondes : en deçà et au-delà, visible et invisible, féminin et masculin, etc.Cette connaissance s'est perdue en Occident parce que, très vite, une muraille épaisse s'est constituée entre l'extrême Asie et le Proche-Orient. Sur le plan métaphysique, il se passait au-delà de l'Indus des choses singulières que les populations sémitiques ignoraient. L'événement judéo-chrétien est fort récent au regard des grandes synthèses tentées par l'Inde ou la Chine. Je ne sais si on connaît la date de rédaction des grands textes sacrés de l'Asie. Que reste-t-il de ces intuitions et de ces pratiques dans nos grands et orgueilleux monothéismes qui installent l'homme au-dessus de la Création comme un roi sanguinaire ? À peu près rien.Vous pensez que les religions orientales ont mieux préservé cet héritage chamanique ?– Je ne suis pas un spécialiste de ces questions et peu d'Occidentaux ont acquis des vues étendues et profondes à propos des traditions orientales. Elles devraient faire partie de l'enseignement général de tous les écoliers et étudiants, non pas à titre d'endoctrinement, bien entendu, mais d'exigence culturelle. Le taoïsme, par exemple, est-il une religion ou une philosophie ? Je n'en sais rien. Même question pour le bouddhisme. Au Tibet, il a sombré dans une religion magique qui s'est superposée au bouddhisme primitif. Mais comment se faire une idée claire à propos de ces métaphysiques complexes ? Le dalaï-lama met en garde les occidentaux qui voudraient se convertir à la pratique ou à l'étude du bouddhisme car il leur faudrait consacrer pour commencer dix à quinze ans de leur vie à lire et étudier les écritures sacrées tibétaines – la plupart ne sont pas traduites… Il faut donc apprendre le sanskrit, le tibétain s'écrivant avec les caractères sanskrits, et passer dix à quinze ans dans des grimoires inintelligibles…

La politique, c'est aussi l'art d'endormir l'attention et la vigilance des citoyens

celui qui cueille une fleur dérange une étoile. Francis THOMSON .Cité souvent par Théodore Monod, et en particulier dans ce document.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Révérence à la Vie : avis de lecteurs (5)


  • Critique de Révérence à la Vie par blanchenoir (Babelio)

    Marquant et convaincant, ce livre m'a poussé au végétarisme... Bravo Théodor Monod !!!

    Lire la critique complète >
    Par blanchenoir - publiée le 28/07/2013

  • Critique de Révérence à la Vie par Moan (Babelio)

    L'utopie est simplement ce qui n'a pas encore été essayé.

    Lire la critique complète >
    Par Moan - publiée le 13/04/2012

  • Critique de Révérence à la Vie par gouelan (Babelio)

    Un livre qui nous oblige à réfléchir et à comprendre comment l'homme en est arrivé à détruire tout ce qui l'entoure, y compris ses semblables. Les trois grands monothéismes qui érigent l'homme au c...

    Lire la critique complète >
    Par gouelan - publiée le 30/08/2016

  • Critique de Révérence à la Vie par Cacha (Babelio)

    Toujours magnifique

    Lire la critique complète >
    Par Cacha - publiée le 13/01/2016

  • Critique de Révérence à la Vie par Guyette (Babelio)

    a lire absolument

    Lire la critique complète >
    Par Guyette - publiée le 22/03/2015

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter