livres actu Livres Actu

Accueil > Stefan Zweig > Vingt quatre heures de la vie d'une femme

Acheter ce livre - 7.65 €


110246ème dans les ventes


Stefan Zweig

0 abonné

Œuvres principalesStefan Zweig (/ˈʃtɛ.fan t͡svaɪ̯k/[2]), né le 28 novembre 1881 à Vienne, en Autriche-Hongrie, et mort par suicide le 22 février 1942, à Petrópolis au Brésil, est un écrivain, dramaturge, journaliste et biographe autrichien. Ami de Si... Plus >


Citations de Vingt quatre heures de la vie d'une femme (7)

J'éprouve personnellement plus de joie à comprendre les gens qu'à les juger.

Comment expliquer que des gens qui ne savent pas nager se jettent d'un pont pour sauver un homme qui se noie? Une force magique les attirent, une volonté les pousse avant qu'ils aient eu le temps de mesurer l'audace absurde de leur entreprise (...)

Car tout ce que je vais vous raconter occupe une période de seulement vingt-quatre-heures sur soixante-sept ans; et je me suis moi-même souvent dit jusqu'au délire : " Quelle importance si on a un moment de folie, un seul!"

On ne vit pareille heure qu'une seule fois dans sa vie, et cela n'arrive qu'à une personne parmi des millions; moi non plus, je ne me serais jamais doutée, sans ce terrible hasard, avec quelle force du désespoir, avec quelle rage effrénée un homma abandonné, un homme perdu aspire une dernière fois la moindre goutte écarlate de la vie; éloignée pendant vingt ans, comme je l'avais été, de toutes les puissances démoniaques de l'existence, je n'aurais jamais compris la manière grandiose et fantastique dont parfois la nature concentre dans quelques souffles rapides tout ce qu'il y a en elle de chaleur et de glace, de vie et de mort, de ravissement et de désespérance.

Cette façon magique de se tromper soi-même que nous appelons le souvenir...

(...) toute douleur est lâche, elle recule devant notre formidable volonté de vivre, qui semble plus solidement ancrée dans notre chair qu'aucune passion mortelle ne l'est dans notre esprit.

…mais le sentiment d'une femme sait tout, sans paroles et sans conscience précise. Car…maintenant je ne m'abuse plus…, si cet homme m'avait alors saisie, s'il m'avait demandé de le suivre, je serais allée avec lui jusqu'au bout du monde ; j'aurais déshonoré mon nom et celui de mes enfants…Page 103

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Vingt quatre heures de la vie d'une femme : avis de lecteurs (333)


  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par moklos (Babelio)

    Généralement mes insomnies manquent de charme. Celle-ci, heureuse surprise, fut passionnante en compagnie de ce petit roman d'une rare sensibilité et impitoyable pour les natures mortes.

    Lire la critique complète >
    Par moklos - publiée le 15/01/2009

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stephan Zweig, Livre de poche Dans une pension de famille tranquille, calme, habitée par des gens de classes aisées, survient un drame. Une femme mariée, ...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 15/01/2009

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    Dans une pension de la Riviera, scandale : Mme Henriette, épouse et mère de famille, prend la fuite avec un jeune homme qu'elle vient à peine de rencontrer ! Seul le narrateur déclare comprendre son c...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 15/01/2009

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    Je n'ai pas du tout accroché à ce livre que je n'ai même pas terminé.

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 15/01/2009

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Lene (Babelio)

    Voila un livre dont j'entends énormément parlé. J'avais déjà découvert Zweig grâce a la lecture d'Amerigo et j'en gardais un bon souvenir alors je me suis dis pourquoi pas. Et bien je peux dire que je...

    Lire la critique complète >
    Par Lene - publiée le 11/05/2009

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Julie87 (Babelio)

    J'ai mis longtemps à lire ce livre, pourtant assez court, car je n'ai pas accroché à l'histoire. J'ai trouvé le récit sans rebondissement et ennuyeux. Il a fallu attendre les vingt dernières pages ...

    Lire la critique complète >
    Par Julie87 - publiée le 12/09/2009

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Laurane_C (Babelio)

    Très franchement, j'ai été un peu déçue par ce livre. J'avais déjà lu "Le joueur d'échec", que j'avais trouvé très bien mais là... Ce récit très court ne me semble pas abouti. J'ai bien aimé, je m'att...

    Lire la critique complète >
    Par Laurane_C - publiée le 18/01/2010

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Stemilou (Babelio)

    Court récit qui contient en fait deux histoires. La première se déroule en 1904 dans une petite pension sur la Côte d'Azur, un fait vient bouleverser le quotidien des quelques pensionnaires bien ...

    Lire la critique complète >
    Par Stemilou - publiée le 09/03/2010

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par claraetlesmots (Babelio)

    Début du vingtième siècle, le narrateur séjourne dans une pension de famille « bien comme il le faut » sur la Côte d'Azur. Un jeune français, vient y passer quelques jours. Tout monde succombe à so...

    Lire la critique complète >
    Par claraetlesmots - publiée le 20/03/2010

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par mondedereve (Babelio)

    Splendide récit.. L'amour n'est pas toujours là où on le croit, et le récit de cette femme nous en apprend beaucoup..

    Lire la critique complète >
    Par mondedereve - publiée le 20/04/2010

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par TheBee (Babelio)

    A peine terminé un livre de Zweig que je ne pense qu'à en ouvrir un autre ! Sans doute pour retrouver cet enchantement devant la délicatesse de son écriture, si joliment imagée. Il est vrai qu'au dép...

    Lire la critique complète >
    Par TheBee - publiée le 14/06/2010

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par vilvirt (Babelio)

    Je ne connaissais pas encore cet auteur et c'est avec un réel plaisir que je viens de refermer ce petit livre. Dans une pension de famille, suite au scandale causé par la fuite d'une mère de famille a...

    Lire la critique complète >
    Par vilvirt - publiée le 08/08/2010

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par dnal (Babelio)

    la passion, unique, entière. Dite froidement, avec un charme desuet, une ecriture sans faille. Sans nous accabler de la moindre moralité malgré le bon ton. un plaisir, presque surrané...

    Lire la critique complète >
    Par dnal - publiée le 15/09/2010

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Nini82 (Babelio)

    Premier roman que je lis de cet auteur et j'ai savouré son écriture. Un drame à lieu dans l'hôtel où le narrateur se trouve. Une femme vient de quitter son mari et ses enfants pour partir avec un jeu...

    Lire la critique complète >
    Par Nini82 - publiée le 11/10/2010

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par irreguliere (Babelio)

    Absolument sublime, une écriture ciselée, une histoire touchante...

    Lire la critique complète >
    Par irreguliere - publiée le 23/11/2010

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par AxelRoques (Babelio)

    Un concentré de sentiments forts et tragiques avec la plume si efficace de Zweig. Axel Roques

    Lire la critique complète >
    Par AxelRoques - publiée le 11/12/2010

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Carosand (Babelio)

    Un récit bouleversant qui s'attache comme toujours avec Stefan Zweig aux sentiments contradictoires de la nature humaire, tout en profondeur et en délicatesse.

    Lire la critique complète >
    Par Carosand - publiée le 11/12/2010

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par cicou45 (Babelio)

    Dans une pension de familles sur la Riviera, on suit l'histoire de Madame Henriette, épouse de l'un des pensionnaires qui, du jour au lendemain, décide de tout plaquer et de s'enfuir avec un jeune hom...

    Lire la critique complète >
    Par cicou45 - publiée le 05/04/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par fran6h (Babelio)

    Sur la Côte d'Azur au début du XXème siècle, dans une pension de famille, une femme délaisse tout pour s'enfuir avec un homme qu'elle vient de rencontrer. Les autres pensionnaires jettent l'opprobre s...

    Lire la critique complète >
    Par fran6h - publiée le 13/04/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par jauftyson (Babelio)

    Un Zweig prenant, haletant !!! Une magnifique nouvelle noire, étrange, mystérieuse, surprenante à lire absolument !

    Lire la critique complète >
    Par jauftyson - publiée le 12/05/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par heloo0 (Babelio)

    Je reste émerveillée qu'un homme puisse aussi bien décrire les sentiments aussi forts et contradictoires que provoquent la passion chez une femme. C'est mon premier livre de Stefan Zweig, une révélati...

    Lire la critique complète >
    Par heloo0 - publiée le 23/05/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par coquecigrue (Babelio)

    J'ai embarqué cette nouvelle pour me tenir compagnie lors d'un périple en car où j'avais tout mon temps et toute mon attention pour l'apprécier (terme que j'utilise ici de manière entièrement neutre)....

    Lire la critique complète >
    Par coquecigrue - publiée le 23/05/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par MissFlofloH (Babelio)

    J'ai eu du mal à entrer dedans et puis je suis finalement allée au bout (très court tout compte fait) ! Il paraît que c'est un très beau roman sur la passion, j'ai dû passer à côté de quelque chose !

    Lire la critique complète >
    Par MissFlofloH - publiée le 26/07/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par charlottelit (Babelio)

    l'écriture et l'analyse psychologique s'allient pour nous embarquer dans une histoire de liberté enfin acquise et assumée ; du Zweig que dire de plus ?

    Lire la critique complète >
    Par charlottelit - publiée le 02/08/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Eric75 (Babelio)

    Dans un style étincelant, Stefan Zweig nous livre dans ce court roman les confidences féminines d'une vieille anglaise, Mrs C… dont le coeur a chaviré quelques années plus tôt durant vingt-quatre heure...

    Lire la critique complète >
    Par Eric75 - publiée le 25/08/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par lejardindestephanie (Babelio)

    Ces quelques minutes ou ces quelques heures que l'on garde tous précieusement dans notre boîte à secrets. Ces instants qui nous liquéfient et font battre notre coeur à tout rompre dès qu'on y songe, o...

    Lire la critique complète >
    Par lejardindestephanie - publiée le 16/09/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par MissSugarTown (Babelio)

    Je suis tombée sur ce livre en librairie, il était en promotion, je n'ai donc pas hésité ! Stefan Zweig est un auteur autrichien juif, qui a été docteur en philosophie à vingt-quatreans (!!!!) et q...

    Lire la critique complète >
    Par MissSugarTown - publiée le 18/09/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par colimasson (Babelio)

    Et voilà, je me demande encore si c'est moi qui ait un problème avec les écrits de Stefan Zweig ou si ce sont les autres lecteurs qui les surestiment (ça m'arrangerait bien). Vingt-quatre heures de...

    Lire la critique complète >
    Par colimasson - publiée le 04/10/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Elvira (Babelio)

    Comme toujours dans les romans ou nouvelles de Stefan Sweig, on retrouve des sentiments merveilleusement bien exprimés, qui décrivent parfaitement bien, avec une précision presque médicale, ce que nou...

    Lire la critique complète >
    Par Elvira - publiée le 13/11/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Crossroads (Babelio)

    Une nouvelle nouvelle de Stefan Zweig qui confirme , si besoin était , son incroyable propension à captiver un lecteur en peu de mots ! Le cadre de ce récit : une pension de famille renommée sur l...

    Lire la critique complète >
    Par Crossroads - publiée le 14/11/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par chroniquesassidues (Babelio)

    Dans une petite pension situé sur la Riviera, un scandale éclate : Mme Henriette, épouse d'un des pensionnaires, est brutalement partie avec un jeune homme qu'elle ne connaît que depuis quelques jours...

    Lire la critique complète >
    Par chroniquesassidues - publiée le 16/11/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par CeriseDhiver (Babelio)

    Premier roman que je lis de Stefan Zweig et plutôt une très jolie impression. L'auteur décrit les émotions, les sensations, les désirs d'une femme avec énormément de sensibilité, de pudeur et de beaut...

    Lire la critique complète >
    Par CeriseDhiver - publiée le 17/12/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par spleen (Babelio)

    Toujours dans le cadre de mes cadeaux de Noël, j'ai dévoré ce petit livre de Stefan Zweig, happée par cette écriture merveilleuse, poétique et légére. Confidences ou confession d'une vieille anglais...

    Lire la critique complète >
    Par spleen - publiée le 25/12/2011

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par zorazur (Babelio)

    je n'ajouterai qu'une modeste contribution à toutes les critiques déjà formulées sur ce livre inoubliable. La description des mains des joueurs est de la part l'auteur un morceau de bravoure comme on ...

    Lire la critique complète >
    Par zorazur - publiée le 02/01/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Marcelline (Babelio)

    Je poursuis ma découverte de l'oeuvre de Stefan Zweig... et je vous mets au défi de commencer ce court, mais dense, récit sans le lire d'une traite! Comme dans Le joueur d'échecs ou La confusion de...

    Lire la critique complète >
    Par Marcelline - publiée le 16/01/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    Sublime! tout simplement! la dame qui raconte son histoire est attachante, émouvante! et le contraste avec le personnages qui lancent le débat est d'autant plus frappant! je vous le conseil à tous! il...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 20/01/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par nina2loin (Babelio)

    Récit extraordinaire sur la passion amoureuse que toute femme devrait lire .

    Lire la critique complète >
    Par nina2loin - publiée le 24/01/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par maevedefrance (Babelio)

    Un roman très court (moins de 123 pages dans cette édition), mais dense et intense tant par la construction que par l'histoire. D'abord ce récit est double : le narrateur, qui essaie de comprendre la ...

    Lire la critique complète >
    Par maevedefrance - publiée le 03/03/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par araucaria (Babelio)

    Un superbe livre tant pour l'histoire que pour le style. Zweig y fait à un moment, autour d'une table de casino, une merveilleuse description des mains des joueurs. Beaucoup de finesse et de psycholog...

    Lire la critique complète >
    Par araucaria - publiée le 04/05/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par lecassin (Babelio)

    Stefan Zweig est très souvent considéré comme l'un des maîtres de la nouvelle longue. « Vingt-quatre heures de la vie d'une femme » en est l'illustration même, malgré l'indication « roman » qui figure...

    Lire la critique complète >
    Par lecassin - publiée le 01/06/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Cathleroy (Babelio)

    L'action se déroule dans une pension de famille sur la côte d'azur et débute par la narration d'une violente discussion à table entre les pensionnaires suite à la "fugue" d'une mère de famille qui rés...

    Lire la critique complète >
    Par Cathleroy - publiée le 09/06/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par juliette2a (Babelio)

    Ce court roman de Stefan Zweig est vraiment passionnant ! Début du XXème siècle, alors qu'une jeune femme, Mme Henriette s'enfuit avec un homme qu'elle connait à peine, les pensionnaires d'un hôtel du...

    Lire la critique complète >
    Par juliette2a - publiée le 19/07/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Barka (Babelio)

    De ce livre-ci, impossible de s'en lasser, à lire et relire.

    Lire la critique complète >
    Par Barka - publiée le 24/07/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par AliceBell (Babelio)

    Beau, perspicace, émouvant et brillant, sûrement l'oeuvre la plus connue Stefan Zweig.

    Lire la critique complète >
    Par AliceBell - publiée le 28/07/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par aaahhh (Babelio)

    Vingt-quatre heures de la vie d'une femme ou comment je suis tombée amoureuse de Stefan Zweig! C'est une merveille ce roman, du pur génie! La puissance d'évocation des mots de Stefan Zweig est vraim...

    Lire la critique complète >
    Par aaahhh - publiée le 04/08/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par mademoisellechristelle (Babelio)

    Passion du jeu, passion amoureuse.. Tout comme « le joueur d'échecs », Stefan Zweig plonge à nouveau son lecteur vers son thème de prédilection : la folie.. L'histoire se déroule sur la Côte d'Azu...

    Lire la critique complète >
    Par mademoisellechristelle - publiée le 06/08/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Iboo (Babelio)

    L'écriture de Stefan Sweig est ciselée, délicate et on ne résiste pas à se laisser emporter par cette nouvelle d'une très grande classe.

    Lire la critique complète >
    Par Iboo - publiée le 13/08/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par yv1 (Babelio)

    Comme je le disais très récemment, suite à ma découverte mi figue-mi-raisin du procédé audiolib, : "il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis" (si, si, vous pouvez vérifier, je l'ai écrit...

    Lire la critique complète >
    Par yv1 - publiée le 20/08/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Malice (Babelio)

    C'est vraiment un petit bijou ! Une pure merveille viennoise. Ce court roman s'est l'histoire d'une passion , c'est une plongée dans la folie amoureuse, tourbillon dans lequel les âmes se perdent. Un...

    Lire la critique complète >
    Par Malice - publiée le 29/08/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Bookine92 (Babelio)

    C'est un plaisir sans cesse renouvelé que de se plonger dans la lecture d'un ouvrage écrit par Stefan Sweig. Vingt-quatre heures de la vie d'une femme, sans doute son livre le plus connu, ne fait pas ...

    Lire la critique complète >
    Par Bookine92 - publiée le 01/09/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par lisamclivres (Babelio)

    A chaque fois que je lis un livre de Zweig, je suis étonnée, admirative et presque reconnaissante de voir son talent de fin psychologue lorsqu'il s'agit d'analyser les actes et les pensées de ses pers...

    Lire la critique complète >
    Par lisamclivres - publiée le 26/09/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par MarieBlanco (Babelio)

    Après plusieurs années de mariage Mme Henriette s'enfuit avec un jeune homme de passage qu'elle vient juste de rencontrer. A peine une journée passée avec cet homme et cette femme laisse tout derrièr...

    Lire la critique complète >
    Par MarieBlanco - publiée le 29/09/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par arabelle (Babelio)

    Ça c'est une bonne nouvelle ! Une veuve se confie avec beaucoup de pudeur et de sincérité à un inconnu, et lui dévoile sa passion amoureuse qu'elle a eut avec un jeune homme perdu . 24 heures de sa...

    Lire la critique complète >
    Par arabelle - publiée le 01/10/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par MissAlfie (Babelio)

    Stefan Zweig possède en effet un réel talent pour parler des sentiments et notamment de la passion. Cependant, il convient de préciser qu'il aborde la question de la passion par deux prismes, celui de...

    Lire la critique complète >
    Par MissAlfie - publiée le 08/10/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Nadouch (Babelio)

    Vingt-quatre heures de la vie d'une femme, comme l'indique le titre. Ou comment une rencontre brève peut changer une vie... Emboîtement parfait des récits, langue magnifique, beauté de l'histoire, tou...

    Lire la critique complète >
    Par Nadouch - publiée le 11/10/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Nastasia-B (Babelio)

    Voici un petit roman (une nouvelle pour certains, voir le P. S.) rondement mené, écrit avec délicatesse, une façon de "Sur la route de Madison" à la Stefan Zweig. Celui-ci nous sert les confessions d....

    Lire la critique complète >
    Par Nastasia-B - publiée le 17/10/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par medsine (Babelio)

    Vingt- quatre suffisent à changer complètement la vie d'une femme. Cette affirmation péremptoire est celle du narrateur de ce court roman de Stefan Zweig. Dans un hôtel de la Riviera, un débat passion...

    Lire la critique complète >
    Par medsine - publiée le 07/11/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par melody_nelson (Babelio)

    Ne connaissant pas du tout l'écriture de Zweig,ayant peur de tomber dans le cliché de la littérature du XIXème siècle, je fus agréablement surprise par ce roman, de cette passion courte et profonde......

    Lire la critique complète >
    Par melody_nelson - publiée le 15/12/2012

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par ptiteComete (Babelio)

    J' ai tout simplement adoré cet ouvrage

    Lire la critique complète >
    Par ptiteComete - publiée le 04/01/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par lalydo (Babelio)

    J'ai longtemps été attirée par Stefan Zweig mais en même temps frileuse, car je redoutais une lecture difficile. Je me suis donc lancée avec ce roman et j'ai été très agréablement surprise par le styl...

    Lire la critique complète >
    Par lalydo - publiée le 12/01/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Noctenbule (Babelio)

    Au début du siècle dernier, dans une pension sur la Riviera, l'aventure de Mme Henriette secoue vivement les locataires. Elle est parti avec un jeune homme qu'elle connaissait peu et à quitter son mar...

    Lire la critique complète >
    Par Noctenbule - publiée le 14/02/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par basileusa (Babelio)

    Une courte histoire sur la confession d'une vieille dame : durant sa vie ,pendant 24h ,elle qui ne savait plus vraiment quoi faire de sa vie ,elle rencontre un jeune homme ,joueur compulsif,qu'elle ...

    Lire la critique complète >
    Par basileusa - publiée le 09/03/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par ladyoga (Babelio)

    Excellent, comme toujours avec Zweig. J'adore son écriture. Récit finement construit, grande finesse psychologique. Un petit bijou court mais fascinant.

    Lire la critique complète >
    Par ladyoga - publiée le 17/03/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par LeManegeDePsylook (Babelio)

    je ne peux pas le classer dans la catégorie roman, peut-être davantage en tant que nouvelle, étant donné que sur les 159 pages, il n'y en a que 110 écrites par l'auteur, le reste est une introduction ...

    Lire la critique complète >
    Par LeManegeDePsylook - publiée le 26/03/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Laurence64 (Babelio)

    Il suffit de si peu pour qu'une vie bascule. Il suffit d'un petit rien pour que s'éveille en l'homme ce qui était étouffé, méconnu. On peut vivre dans l'ignorance de soi. On peut aussi céder brutale...

    Lire la critique complète >
    Par Laurence64 - publiée le 27/03/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par olivberne (Babelio)

    Zweig est un homme qui écrit pour les femmes, ou plutôt, c'est un homme qui sait écrire comme une femme, qui sait se mettre dans leur corps, dans leur pensée pour raconter ces vingt-quatre heures, cel...

    Lire la critique complète >
    Par olivberne - publiée le 08/04/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par VACHARDTUAPIED (Babelio)

    Toujours le même plaisir à lire Zweig.....

    Lire la critique complète >
    Par VACHARDTUAPIED - publiée le 13/04/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par steambook (Babelio)

    Cet ouvrage fut la lecture de Mars 2013 organisé sur Clé. Me voici à nouveau plongé dans une nouvelle de Zweig et cela fait beaucoup de bien. Retrouver son écriture, sa manière d'expliquer et de dé...

    Lire la critique complète >
    Par steambook - publiée le 14/04/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par FannyNetherfieldPark (Babelio)

    Voici ma première découverte de cet auteur classique. Je connaissais certains des titres de nom mais sans jamais m'arrêter pour en lire un. Cette erreur est désormais réparée. Je ne connaissais pas sa...

    Lire la critique complète >
    Par FannyNetherfieldPark - publiée le 20/04/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Magicetincelle (Babelio)

    Je me suis lancée dans la lecture de ce petit roman d'à peine 150 pages car il était sur la liste du challenge livraddict classique. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre car Zweig est en général en...

    Lire la critique complète >
    Par Magicetincelle - publiée le 25/04/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Floyd2408 (Babelio)

    Zweig avec les pinceaux de ces mots peint un portrait de femme avec délicatesse à travers cette rencontre inattendue avec ce jeune homme désinvolte perdu dans l 'enfer du jeux ... Zweig utilise ce p...

    Lire la critique complète >
    Par Floyd2408 - publiée le 02/05/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par ElizaLectures (Babelio)

    Dans une pension sur la côte d'Azur, Madame Henriette, mariée et mère de deux petites filles, s'enfuit avec un jeune inconnu rencontré la veille. Ce fait divers alimente les conversations les plus viv...

    Lire la critique complète >
    Par ElizaLectures - publiée le 04/05/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par LesChroniquesdEmilie (Babelio)

    Je reconnais que Stefan Zweig est un excellent mais sur ce roman, il ne m'a pas du tout convaincu. On ne peut pas aimé tous les oeuvres d'un seul et même auteur. Ce roman reste tout de même très agréa...

    Lire la critique complète >
    Par LesChroniquesdEmilie - publiée le 12/05/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Aline1102 (Babelio)

    Le narrateur, dont on ne connaît pas le nom, séjourne dans une petite pension voisine d'un grand hôtel de la Côté d'Azur, lorsque celui-ci est le théâtre d'un drame conjugal retentissant. Mme Henriett...

    Lire la critique complète >
    Par Aline1102 - publiée le 13/05/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Syl (Babelio)

    1904, dix ans avant la première guerre mondiale, Le narrateur passe quelques jours de vacances dans une maison d'hôtes, annexe du Palace Hôtel sur La Riviera. Dans cette pension, sept touristes de ...

    Lire la critique complète >
    Par Syl - publiée le 15/05/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par mp306980 (Babelio)

    J'ai découvert Zweig et son univers à travers ce livre. Que dire? Zweig fait partie de ces auteurs qui ont la capacité de toucher et d'explorer l'âme humaine avec une justesse à peine croyable. Il éga...

    Lire la critique complète >
    Par mp306980 - publiée le 20/05/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Piatka (Babelio)

    En 160 pages au style admirable, ce court roman décrit avec une incroyable justesse les sentiments féminins complexes en jeu dans la passion amoureuse. De façon tout à fait originale, dans une pensi...

    Lire la critique complète >
    Par Piatka - publiée le 12/06/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par AnyoneAndNobody (Babelio)

    Il faut être objectif ; cette histoire est banale et à de rares moments ennuyeuse aussi. Ce qui marque la différence c'est l'écriture de Zweig ; vive elle m'a fait tourner les pages très rapidement s...

    Lire la critique complète >
    Par AnyoneAndNobody - publiée le 23/06/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Luniver (Babelio)

    Scandale dans une petite pension de famille de la Côte d'Azur : alors que les pensionnaires pensaient s'être réunis entre gens corrects et bien éduqués, une femme bien comme il faut a quitté mari et e...

    Lire la critique complète >
    Par Luniver - publiée le 25/06/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par viou1108 (Babelio)

    Lu dans le cadre du Challenge ABC Début du 20ème siècle, dans une pension de la Côte d'Azur, un événement fait scandale : Madame Henriette, mère et épouse dévouée, fidèle et sérieuse, s'est enfuie ...

    Lire la critique complète >
    Par viou1108 - publiée le 12/07/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par nadou_971 (Babelio)

    Pour moi, Zweig est un véritable poète et c'est un vrai bonheur de lire ses ouvrages. Alors, je ne peux QUE vous conseillez de le lire !

    Lire la critique complète >
    Par nadou_971 - publiée le 20/07/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Jubibu (Babelio)

    En si peu de pages, on a une histoire avec plusieurs péripéties et divers retournements de situation (surtout à la fin !), on se met dans la peau des personnages et on est balancé d'un côté puis de l'...

    Lire la critique complète >
    Par Jubibu - publiée le 27/07/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par vbarentin (Babelio)

    Le demon de midi chez la femme. Une femme sexagenaire avoue apres 20ans de silence et de honte, sa passion pour un homme egare. Passion qui ne durera que 24h mais chamboula toute sa vie.

    Lire la critique complète >
    Par vbarentin - publiée le 02/08/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par stcyr04 (Babelio)

    Dans une pension de la Riviera à la clientèle cosmopolite, se produit un vif échange entre le narrateur et deux couples, sur la question de juger si une femme respectable peut, sans le vouloir, être s...

    Lire la critique complète >
    Par stcyr04 - publiée le 04/08/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Latornadeblonde (Babelio)

    Un court roman plein d'humanité. On peut comprendre la détresse de cette vieille femme qui à l'occasion du départ inopiné avec un jeune homme, de Mme Henriette, épouse et mère de famille, livre au nar...

    Lire la critique complète >
    Par Latornadeblonde - publiée le 18/08/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Cricrou31 (Babelio)

    Au début du XXè siècle, la Riviera, un grand hôtel près du Casino et une petite pension dans le giron de l'hôtel. Tout ce petit monde est agité par la disparition de l'épouse d'un des pensionnaires la...

    Lire la critique complète >
    Par Cricrou31 - publiée le 19/08/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par bdelhausse (Babelio)

    Délicat, poétique, mais en même temps tellement bien observé, et quasiment intemporel. Quel roman. Une écriture fluide malgré les années. Zweig a le souci du détail avec une économie de mots. il ne ch...

    Lire la critique complète >
    Par bdelhausse - publiée le 21/08/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par bvb09 (Babelio)

    En fait, je voulais que l´on me raconte une histoire d´Amour... et voilà ce que j´ai vu: le poids de la bien pensance dans une discussion animéeet très bien rendue en début de livre. C´est la partie ...

    Lire la critique complète >
    Par bvb09 - publiée le 07/09/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par DD78 (Babelio)

    Nettement moins passionnant que "Le joueur d'échecs", ce livre m'a cependant été bien agréable, avec même la sensation qu'il était trop court, bref, et qu'il racontait trop rapidement le cheminement d...

    Lire la critique complète >
    Par DD78 - publiée le 04/10/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par nenette87 (Babelio)

    Ce n'est clairement pas ma nouvelle favorite de Stefan Zweig. Mais malgré tout, cette nouvelle reste un très beau récit, très touchant. Comme toutes les nouvelles de Zweig, elle se lit à une vitesse f...

    Lire la critique complète >
    Par nenette87 - publiée le 05/10/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par domi33 (Babelio)

    Quelle fluidité dans l'écriture, j'ai adoré !

    Lire la critique complète >
    Par domi33 - publiée le 10/10/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Saruwa (Babelio)

    + Une nouvelle courte qui se lit d'une traite, on ressent la passion des personnages, une lecture agréable même si elle n'est pas non plus marquante. - Une situation de fond qui n'est là que pour i...

    Lire la critique complète >
    Par Saruwa - publiée le 09/11/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par marsouche (Babelio)

    Excellent livre! quel plaisir de retrouver Stefan Zweig. Ce livre est vraiment émouvant et touche n'importe quel lecteur. Cette histoire est assez inattendue et tient le lecteur en haleine. La langue ...

    Lire la critique complète >
    Par marsouche - publiée le 24/11/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par isallysun (Babelio)

    +: Simplicité -: Pas inoubliable.

    Lire la critique complète >
    Par isallysun - publiée le 10/12/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    Ce titre, grâce auquel j'ai découvert Stefan Zweig m'a beaucoup émue. En grande partie, je pense, parce que la plume de l'auteur va droit à l'essentiel ; le style de M. Zweig se passe de fioritures, i...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 15/12/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par TulipeJauclette (Babelio)

    Une histoire sans faute. La traduction est tout particulièrement sublime, la précision de la description des détails est saisissante. L'intimité installée avec les personnages est palpable. Le point d...

    Lire la critique complète >
    Par TulipeJauclette - publiée le 24/12/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par vahine34 (Babelio)

    merveilleux livre,quelle ecriture fine et ciselee et quel sujet. Zweig est un auteur incroyable et une recente decouverte pour moi(ete dernier)...

    Lire la critique complète >
    Par vahine34 - publiée le 02/01/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Claire23 (Babelio)

    Début XXème siècle, dans une pension bourgeoise, une femme (Mme Henriette), mariée à un riche industriel, mère de deux enfants, s'enfuit avec un amant. Événement qui va déclencher une violente discuss...

    Lire la critique complète >
    Par Claire23 - publiée le 03/01/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par stefferon (Babelio)

    Très joli livre, très mélancolique. Quand le démon du jeu peut nuire à un grand amour totalement imprévu.

    Lire la critique complète >
    Par stefferon - publiée le 07/01/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par kreen78 (Babelio)

    Je n'ai lu que La Confusion des Sentiments de Stefan Zweig avant ça et je me souviens à quel point cette histoire m'a marquée. Et même si j'ai apprécié Vingt-quatre heures de la vie d'une femme, j'ai ...

    Lire la critique complète >
    Par kreen78 - publiée le 15/01/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par klagg36 (Babelio)

    Bon, encore une fois, je suis ennuyé. Dire que je n'ai pas aimé ce livre de Stefan Zweig, c'est comme dire à haute voix dans un bar à vin de St-Germain des prés qu'on aime le foot! On vous regarde a...

    Lire la critique complète >
    Par klagg36 - publiée le 20/01/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par louna7 (Babelio)

    L'amour plus fort que la raison ? L'amour plus fort que la raison ! Et quand c'est bien écrit, on plonge sans se poser trop de questions...

    Lire la critique complète >
    Par louna7 - publiée le 21/01/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par desmotsdeuxfemmes (Babelio)

    Fort et poignant sont les premiers mots qui viennent à l'esprit le dernier mot lu. Ou plutôt quelques instants après. Une fois sortie de l' hébétude, une fois revenue à ma vie. De quelle manièr...

    Lire la critique complète >
    Par desmotsdeuxfemmes - publiée le 25/01/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par SeelanddeTahiti (Babelio)

    Une femme revient sur le récit de l'amour qui a bouleversé sa vie. En un jour, elle tente de sauver un homme perdu et passe de l'amour au désespoir. Avec une élégance de style et une simplicité dé...

    Lire la critique complète >
    Par SeelanddeTahiti - publiée le 08/02/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Babelette (Babelio)

    Voilà un court roman, presque une nouvelle, qui m'a transportée. Il s'agit d'une passion dévorante, décrite avec beaucoup d'audace, en particulier pour l'époque. La jeunesse de l'amant, sa folie des...

    Lire la critique complète >
    Par Babelette - publiée le 01/03/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par jovidalens (Babelio)

    Petit roman par le nombre de pages mais si grand par la qualité de l'écriture et le sujet si ..."dépaysant" ! Rien que pour la page consacré à la description des mains du joueur, il faut le lire, mai....

    Lire la critique complète >
    Par jovidalens - publiée le 02/03/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    Génial tous simplement.

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 05/03/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par TheWind (Babelio)

    Vingt-quatre heures de la vie d'une femme.. Une seconde pour qu'une boule décide du sort d'un jeune homme fanatique des jeux d'argent et s'arrête sur le mauvais numéro, le foudroyant littéralemen...

    Lire la critique complète >
    Par TheWind - publiée le 27/03/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par paroles (Babelio)

    Comment en si peu de pages, en si peu de mots, faire passer autant d'émotions au lecteur ? Monsieur Zweig seriez-vous magicien ? Un magicien des mots ? J'ai brûlé de curiosité à la lecture de cette...

    Lire la critique complète >
    Par paroles - publiée le 23/04/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Adeuxlignes (Babelio)

    Comme son titre l'indique, cet ouvrage raconte vingt-quatre heures de la vie d'une femme. Cette journée pendant laquelle elle va changer, se confronter à ce qu'elle ne soupçonnait pas être capable de ...

    Lire la critique complète >
    Par Adeuxlignes - publiée le 05/05/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Herve-Lionel (Babelio)

    N°753 - Mai 2014. VINGT-QUATRE HEURES DE LA VIE D'UNE FEMME- Stefan ZWEIG - Stock. Traduit de l'allemand par Olivier Bournac et Alzir Hella. Nous sommes au début du XX° siècle dans un hôtel calm...

    Lire la critique complète >
    Par Herve-Lionel - publiée le 27/05/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par celdec (Babelio)

    Cette histoire, d'une femme qui s'éprend, en une journée, d'un inconnu après l'avoir observé un long moment et tente de sauver sa vie, est singulière. L'auteur sait vous tenir en haleine notamment par...

    Lire la critique complète >
    Par celdec - publiée le 16/06/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Viracocha (Babelio)

    Ce n'est pas la nouvelle de Zweig que j'aurai préférée, loin de là. J'ai senti quelques longueurs et une exagération dans certaines descriptions, mais néanmoins, comme toujours avec cet auteur, il s'a...

    Lire la critique complète >
    Par Viracocha - publiée le 17/06/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Rhodopsine (Babelio)

    Une histoire dans l'histoire: Côte d'Azur, hôtel et pensionnaires de bonne compagnie, Madame Henriette disparaît avec un charmant jeune homme . Coup de foudre... L'une des convives, vieille dame angl...

    Lire la critique complète >
    Par Rhodopsine - publiée le 18/06/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Nicolas11 (Babelio)

    Tellement bien écrit ! L'auteur manie la plume avec une facilité impressionnante ! Les mots se succèdent, on pleure, on rit avec les personnages ! C'est tout simplement génial ! L'écrivain développe s...

    Lire la critique complète >
    Par Nicolas11 - publiée le 24/06/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par alexiane18 (Babelio)

    Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre lors de la lecture de ce roman. J'avais vu le film auparavant, assez dur et captivant. Autant dire tout de suite que je ne fus ab-so-lu-ment pas déçue. J'a...

    Lire la critique complète >
    Par alexiane18 - publiée le 28/06/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    Mrs C raconte à notre narrateur un troublant épisode de sa vie, une bouleversante histoire qu'elle a connu il y a plus de vingt de cela, une histoire qui n'a duré que vingt-quatre heures donc un jour...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 09/07/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par EmmanuelFontaine (Babelio)

    Récit totalement inattendu et on se prend au suspense. Zweig est toujours une valeur sûre

    Lire la critique complète >
    Par EmmanuelFontaine - publiée le 20/07/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Grecie (Babelio)

    Dans une pension de famille de la Côte d'Azur, à la Belle Epoque, une femme mariée s'enfuit avec un jeune homme tout juste rencontré en abandonnant derrière elle époux et enfants ; et, marquée par l'é...

    Lire la critique complète >
    Par Grecie - publiée le 26/07/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par dolphyone (Babelio)

    Une très belle nouvelle de Stefan Zweig!

    Lire la critique complète >
    Par dolphyone - publiée le 13/08/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par livrevie (Babelio)

    Si une fraction de seconde peut changer une vie, imaginez ce qui peut se passer en vingt-quatre heures. Vingt-quatre heures, une accumulation de décisions, réfléchies ou non, qui peuvent changer irrém...

    Lire la critique complète >
    Par livrevie - publiée le 16/08/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par lestribulationsdunelectrice (Babelio)

    Quand j'ai découvert ce bouquin, j'ai lu la quatrième de couverture et j'ai eu envie de le lire. Je l'ai donc mis en réservation à la bibliothèque. Quand il y est arrivé et que je l'ai eu entre les ma...

    Lire la critique complète >
    Par lestribulationsdunelectrice - publiée le 10/09/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par mguy (Babelio)

    La nouvelle relate le parcours d'une femme, qui vient au secours d'un homme ruiné après avoir perdu au jeu. Elle va, sans s'en rendre compte, tomber éperdument amoureuse de ce jeune homme. Toujours au...

    Lire la critique complète >
    Par mguy - publiée le 19/09/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Gwen21 (Babelio)

    J'ai enfin pris le temps de lire l'une des nouvelles les plus plébiscitées de Stefan Sweig, "Vingt-quatre heures de la vie d'une femme". Texte court qui se lit d'une traite, phénomène que j'attribu.....

    Lire la critique complète >
    Par Gwen21 - publiée le 12/10/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par mamansand72 (Babelio)

    Court roman ou grande nouvelle, c'est un format agréable à lire sur le thème du « coup de foudre », de la passion amoureuse qui emporte tout par son intensité et sa brutalité. A partir d'un événement...

    Lire la critique complète >
    Par mamansand72 - publiée le 25/10/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Luuina (Babelio)

    Les deux personnages principaux se rencontrent à Monte-Carlo après une partie de jeu au Casino. Le jeune homme de 24 ans vient de perdre, Madame C., veuve, est séduite par sa façon de jouer. L'ensem...

    Lire la critique complète >
    Par Luuina - publiée le 31/10/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par QueLire (Babelio)

    Un classique comme je les aime! Une écriture magnifique et un vocabulaire recherché sans être vieillot. Ce récit aurait pu tomber dans le voyeurisme si l'auteur avait fait raconter son aventure à l...

    Lire la critique complète >
    Par QueLire - publiée le 07/11/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par mferhat (Babelio)

    Zweig est l'un des plus grands nouvellistes du siècle dernier. Avec ce livre il confirme cette règle. sa narration, son style, et sa lecture du comportement de l'être humain, sont tout simplement magn...

    Lire la critique complète >
    Par mferhat - publiée le 22/11/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Derwijes (Babelio)

    Zweig au sommet de son oeuvre. Une nouvelle psychologique qui partage quelques points communs avec Le Joueur d'échec, tout en ayant sa propre identité. Très loin d'une histoire à l'eau de rose indig...

    Lire la critique complète >
    Par Derwijes - publiée le 05/12/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par CDemassieux (Babelio)

    Ceci est une nouvelle qui, par sa densité, vaut bien un roman. Vingt-quatre heures de la vie d'une femme est d'abord une réminiscence : la fuite amoureuse d'une femme du monde, en villégiature dans u...

    Lire la critique complète >
    Par CDemassieux - publiée le 10/12/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par jeunejane (Babelio)

    Etrange, la passion dévastatrice qu'a vécue Mrs C... après la mort de son mari. Les descriptions du joueur invétéré et désespéré qui a fait vibrer notre héroïne sont extrêmement précises et la tensio...

    Lire la critique complète >
    Par jeunejane - publiée le 08/01/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Roggy (Babelio)

    Dans ce roman Stefan Zweig écrit véritablement au féminin! Les descriptions sont chargées, fortes, puissantes d'émotion En quelques pages il raconte avec une fureur de sentiments inouïe la soudain...

    Lire la critique complète >
    Par Roggy - publiée le 17/01/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par BenedicteBiblio (Babelio)

    Une jolie lecture. Je n'avais encore jamais eu l'occasion de lire Stefan Zweig, et au vu des avis plus qu'enthousiastes j'étais pressée de découvrir cet auteur. Pour autant, si ce titre a été le coup ...

    Lire la critique complète >
    Par BenedicteBiblio - publiée le 22/01/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par caroleL (Babelio)

    Histoire très touchante. Quelques passages m'ont semblé long, mais à part ça, le livre est bien écrit, et donc, la lecture est plutôt agréable.

    Lire la critique complète >
    Par caroleL - publiée le 24/01/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par luis1952 (Babelio)

    Un petit roman très condensé d'à peine 126 pages. Ce récit d'une façon foudroyante, bref et aigu est une incontestable réussite et une leçon de vie. Chaque femme aussi fidèle soit-elle, mariée, deux j...

    Lire la critique complète >
    Par luis1952 - publiée le 28/01/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Spania (Babelio)

    Ce roman reflète les 24 heures les plus intenses d'une femme vers la fin du XIX ème siècle, elle raconte une aventure passionnante confiée vingt ans plus tard à un jeune homme dans un hôtel. La p...

    Lire la critique complète >
    Par Spania - publiée le 25/02/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par chapmon (Babelio)

    Un petit livre qui est en fait un grand roman, superbement bien écrit, riche en sentiment et en émotions tel que sait le faire Zweig, on le lit d'une traite et on en ressort grandi et on ne peut s'emp...

    Lire la critique complète >
    Par chapmon - publiée le 01/03/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Seydas (Babelio)

    Au milieu de thèmes tels que l'addiction au jeu, la fuite, la passion amoureuse, Stephan Zweig décrit (selon moi !) une courte mais passionnante ode à la liberté et à la liberté féminine, par les pers...

    Lire la critique complète >
    Par Seydas - publiée le 02/03/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par laurianned (Babelio)

    Une rencontre imprévue. Une journée inoubliable. Une seule journée dans la vie d'une femme, lors de laquelle, elle est capable de tout. De tout quitter, de tout oublier, de tout remettre en question. ...

    Lire la critique complète >
    Par laurianned - publiée le 05/03/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Bel-Ami (Babelio)

    WOUAH ! Quelle honte que cette première onomatopée pour une histoire si fine et fascinante, d'un écrivain immense par le talent et l'expression des sentiments ! Ils sont si rares ces auteurs, qui en q...

    Lire la critique complète >
    Par Bel-Ami - publiée le 05/03/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par biblivore56 (Babelio)

    Je ne peux résister à une petite expérience : critiquer un livre non pas après l'avoir fini mais au bout d'une vingtaine de pages. Une intrigue (L'INTRIGUE ?) se met en place. Y a t-il une raison ...

    Lire la critique complète >
    Par biblivore56 - publiée le 13/03/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par tesdichiti (Babelio)

    Début du siècle précédent, une mère de famille respectée abandonne mari et enfants pour suivre un jeune homme rencontré quelques heures plutôt. Scandale, la société bien pensante l'accable de son inc...

    Lire la critique complète >
    Par tesdichiti - publiée le 17/03/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Eniaa (Babelio)

    Ce roman décrit l'essence de la passion à travers le monologue d'une vieille dame qui, un seul et unique jour de sa vie, s'est totalement laissée aller à un sentiment plus puissant que tout ce qui l'e...

    Lire la critique complète >
    Par Eniaa - publiée le 10/04/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Marti94 (Babelio)

    Gorki disait qu'il n'avait rien lu de plus profond que « Vingt-quatre heures de la vie d'une femme », le roman qu'écrivit Stefan Zweig en 1934. Effectivement, c'est un livre dont je garde un souvenir ...

    Lire la critique complète >
    Par Marti94 - publiée le 02/05/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par valaire (Babelio)

    Stefan Zweig, à travers vingt quatre heures de la vie d'une femme nous raconte une histoire à la fois unique et universelle. Une femme respectable va connaître les joies et les affres d'une passion me...

    Lire la critique complète >
    Par valaire - publiée le 03/05/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par anne_le_bruit_des_vagues (Babelio)

    Sur cette lecture, j'ai fait une erreur : je l'ai commencée, en même temps que j'ai visionné le film qui en a été tiré, avec Agnès Jaoui (que j'adore) dans l'un des premiers rôles. Ce film est superbe...

    Lire la critique complète >
    Par anne_le_bruit_des_vagues - publiée le 01/06/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par SabiSab28 (Babelio)

    Un petit bijou de l'écriture ! Ce roman est court, synthétique et pourtant fort en différents sentiments : incompréhension, la compassion, l'amour, la colère, la tolérance, l'humanité avec ses forces ...

    Lire la critique complète >
    Par SabiSab28 - publiée le 07/06/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par laetyinwonderland (Babelio)

    Beaucoup aimé cette ouvrage qui m'a entraîné tout le long!

    Lire la critique complète >
    Par laetyinwonderland - publiée le 10/06/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par marc_tlse (Babelio)

    Comment ne pas être touché par la confession touchante de cette femme. Comment ne pas défendre le droit à la passion face à la bienséance. Ne vous privez pas du plaisir de lire ce petit roman.

    Lire la critique complète >
    Par marc_tlse - publiée le 21/06/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Peluche0706 (Babelio)

    Coup de coeur pour ce livre ! Une femme tombe amoureuse d'un homme avec qui elle n'a même pas parlé, le regardant jouer dans une salle de jeu. C'est un véritable coup de foudre. Pendant 24 heures, ...

    Lire la critique complète >
    Par Peluche0706 - publiée le 05/07/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Mladoria (Babelio)

    Voici un petit roman qui se lit à la vitesse de l'éclair. C'est à un rythme effrené que Zweig dépeint ce témoignage fictif de Mrs C. Vingt-quatre heures racontées en toute franchise après vingt-quatre...

    Lire la critique complète >
    Par Mladoria - publiée le 20/07/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par JeanPierreV (Babelio)

    Événement dans une pension de famille de la Riviera au début du XXème siècle : une jeune résidente est partie avec un homme, violant ainsi toutes les règles de bonne conduite et de bienséance imposées...

    Lire la critique complète >
    Par JeanPierreV - publiée le 22/08/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Exuline (Babelio)

    Vingt-quatre heure de la vie d'une femme est un court roman où il faut l'avouer il ne se passe pas beaucoup d'actions mais dont l'élégance de l'écriture nous transporte loin des bruits qui nous entour...

    Lire la critique complète >
    Par Exuline - publiée le 31/08/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par sophronie (Babelio)

    Cette histoire dans un style romantique relate l'abandon d'une femme entre deux âges de son mari et de ses enfants lors d'un séjour dans une pension de famille du sud de la France. Nous sommes au débu...

    Lire la critique complète >
    Par sophronie - publiée le 01/09/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Levant (Babelio)

    On serait dans le domaine de la pâtisserie, on parlerait de mignardise à propos de cet ouvrage de Stefan Sweig. C'est court, c'est une volupté, c'est un délice. Le délice c'est la candeur de cet...

    Lire la critique complète >
    Par Levant - publiée le 11/09/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Olloix (Babelio)

    S.Zweig arrive encore une fois à raconter une histoire, ou plutôt deux histoires ici, totalement banales, dans un style classique, sans jamais nous ennuyer. Il nous tient au contraire en haleine le lo...

    Lire la critique complète >
    Par Olloix - publiée le 27/09/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par le_Bison (Babelio)

    Ce matin-là, après un rapide petit-déjeuner, petit café, petite tartine, même pas le temps pour une petite branlette, je dus prendre le train pour une destination inconnue, vers un quai de gare froid ...

    Lire la critique complète >
    Par le_Bison - publiée le 05/10/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par NathalC (Babelio)

    Quelle modernité dans ce roman ! Histoire terriblement actuelle. Je suis impressionnée de savoir qu'elle a été écrite il y a presque un siècle. Très beau moment de vie. Tous les sentiments s'entre...

    Lire la critique complète >
    Par NathalC - publiée le 21/10/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par AnaVerbania (Babelio)

    Ce n'est pas le premier livre de Stefan Zweig que je lisais, et j'ai retrouvé avec plaisir, le style caractéristique de cet auteur. Il a véritablement le don de nous tenir en haleine avec des histoire...

    Lire la critique complète >
    Par AnaVerbania - publiée le 26/10/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Nursus (Babelio)

    Déjà 194 critiques, je ne vais donc pas trop m'étendre. Une lecture qui se dévore grâce au talent et au style de l'immense Stefan Zweig.

    Lire la critique complète >
    Par Nursus - publiée le 08/11/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Killing79 (Babelio)

    L'histoire de cette petite nouvelle retranscrit extrêmement bien les vices et les tentations auxquels un homme ou une femme peut être confronté tout au long de sa vie. En un court récit, S Zweig arri...

    Lire la critique complète >
    Par Killing79 - publiée le 24/11/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Sea (Babelio)

    La passion en flammes. Stefan Zweig discute de la moralité. Ce parfait roman de Stefan Zweig parle-t-il seulement de la moralité ? Non. C'est aussi l'histoire d'un amour fugace d'une femme pour un h...

    Lire la critique complète >
    Par Sea - publiée le 26/11/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Sayyadina (Babelio)

    Ceci est une relecture, j'avais déjà lu ce roman/nouvelle, il y a de cela dix ans. Je dois dire qu'à cette époque, j'aimais bien lire du classique pour être au même niveau que les personnes de mon ent...

    Lire la critique complète >
    Par Sayyadina - publiée le 22/12/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Ponna (Babelio)

    Une femme du monde crée le scandale dans une pension bourgeoise; elle se serait envolée avec un jeune qui lui a fait la cour. Tous dénoncent son comportement léger ,sauf le narrateur et une vieille da...

    Lire la critique complète >
    Par Ponna - publiée le 27/01/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par JosselinP (Babelio)

    Nouvelle de Stefan Zweig littéralement dévorée. On vit le coup de foudre d'une jeune femme pour un inconnu dans un casino qui perçoit l'imminence de sa détresse et se doit de le sauver. Cette événem...

    Lire la critique complète >
    Par JosselinP - publiée le 31/01/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par palamede (Babelio)

    Madame Henriette nous a quittés ? Oui, mais son mari et ses enfants sont toujours ici. Elle est partie seule alors ? Non… Elle s'est enfuie avec le jeune homme, vous savez, celui qui est arrivé hier....

    Lire la critique complète >
    Par palamede - publiée le 09/02/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Momiji (Babelio)

    Lu dans le cadre de mon club de lecture, qui avait pour thème Stefan Zweig, Vingt-quatre heures de la vie d'une femme m'a offert l'opportunité de belles retrouvailles avec l'auteur. De l'auteur, nombr...

    Lire la critique complète >
    Par Momiji - publiée le 29/02/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par thefragglequeen (Babelio)

    Je ne lis pas Stefan Zweig, je le dévore ! La passion et la frénésie des sentiments données à ses personnages se transposent en moi comme une drogue injectée à pleine veine. Avide, j'engloutis les mot...

    Lire la critique complète >
    Par thefragglequeen - publiée le 01/03/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par catcap (Babelio)

    le thème n'est pas inintéressant , mais le style trop narratif à mon goût...

    Lire la critique complète >
    Par catcap - publiée le 04/03/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par cmpf (Babelio)

    Au début du siècle, le narrateur passe quelques jours dans une pension de famille fréquentée par des personnes assez aisées. L'ambiance est amicale. Mais elle est bientôt bouleversée par le départ sou...

    Lire la critique complète >
    Par cmpf - publiée le 05/03/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Mondaye (Babelio)

    Stefan Zweig... heureux le jour où j'ai lu la toute première nouvelle de sa plume... Pourtant j'étais (et reste un peu) le genre de jeune fille à qui le mot Balzac fait faire la grimace, et qui préfé...

    Lire la critique complète >
    Par Mondaye - publiée le 05/03/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par ConfidencesLitteraires (Babelio)

    Encore une fois avec Stefan Zweig, je n'ai pas apprécié ma lecture autant que je l'aurais voulu. Cependant, j'ai été sensible à l'acuité délicate avec laquelle Zweig fait parler cette femme à prop...

    Lire la critique complète >
    Par ConfidencesLitteraires - publiée le 21/03/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Celkana (Babelio)

    Vingt quatre heures de la vie d'une femme ou comment une rencontre, un instant, un endroit, un sentiment peut changer le cours de votre vie. Stefan Zweig nous dépeint avec toute sa poésie (le long pa...

    Lire la critique complète >
    Par Celkana - publiée le 24/03/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Galah (Babelio)

    Belle lecture, j'ai passé un bon moment. Cette dame qui raconte son histoire de passion soudaine pour un jeune homme qu'elle ne connait pas est vraiment touchante. Zweig a vraiment une plume trè...

    Lire la critique complète >
    Par Galah - publiée le 28/03/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par PickItUp (Babelio)

    Tableau fidèle d'une veuve de bonne famille succombant au charme d'un jeune homme pitoyable totalement possédé par le jeu. Même si l'action ne se déroule pas à notre époque, se pose toujours le problè...

    Lire la critique complète >
    Par PickItUp - publiée le 06/04/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par sylvaine (Babelio)

    Stefan Zweig ! cela faisait bien longtemps que je n'étais pas venue à la rencontre de votre oeuvre! Comment diable arrivez vous en si peu de pages , en si peu de mots mais quels mots !, à insuffler à v...

    Lire la critique complète >
    Par sylvaine - publiée le 15/04/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par dacotine (Babelio)

    Intense mise entre parenthèse. Une histoire d'amour émouvante. Une écriture passionnante avec quelques pages notamment sur l'addiction au jeu et sur les mains des joueurs, qui mériteraient d'être reco...

    Lire la critique complète >
    Par dacotine - publiée le 04/05/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par ManouB (Babelio)

    Au début du XXème siècle, aux environs de 1904, le narrateur passe quelques jours de vacances sur la Riviera dans une pension de famille très "comme il faut". Tous les soirs il se retrouve avec quelq...

    Lire la critique complète >
    Par ManouB - publiée le 08/06/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par virjilau (Babelio)

    Dans un hôtel situé sur la Riviera, on apprend que Mme Henriette est partie avec un jeune homme rencontré quelques heures plus tôt, abandonnant sa famille. Tout le monde la condamne sauf le narrateur ...

    Lire la critique complète >
    Par virjilau - publiée le 10/06/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Orzech (Babelio)

    Après avoir suivi les derniers jours de Stefan Zweig dans la magnifique bande dessinée adaptée du roman de Laurent Seksik, j'ai pu enfin découvrir la belle plume de l'écrivain autrichien avec une de s...

    Lire la critique complète >
    Par Orzech - publiée le 10/06/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par sabine59 (Babelio)

    Entrons avec le narrateur dans cette petite pension de la Riviera, en ce début de 20ème siècle... Il va s'y jouer un drame conjugal dont les témoins seront ceux qui, comme le narrateur, séjourne...

    Lire la critique complète >
    Par sabine59 - publiée le 11/06/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par keria31 (Babelio)

    Une nouvelle intimiste intéressante. Le point fort de cette histoire est que l'auteur, un homme, donne la parole à une femme dans la peau de laquelle il se glisse pour nous raconter ses espoirs, ses...

    Lire la critique complète >
    Par keria31 - publiée le 27/06/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Taraxacum (Babelio)

    Sur un livre aussi connu, avec autant de lecteurs et autant de critiques sur Babelio, il serait bien compliqué d'avoir un point de vue original ou d'écrire une critique se hissant à la hauteur de cert...

    Lire la critique complète >
    Par Taraxacum - publiée le 28/06/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Fanny-Rose (Babelio)

    Les descriptions sont magnifiques, Zweig utilise un lexique très riche qui nous permet de ressentir le moment qui nous est conté. Ce livre nous parle de sentiments profonds et soudains, et de comment...

    Lire la critique complète >
    Par Fanny-Rose - publiée le 30/06/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par books4ever (Babelio)

    Lisez le. C'est tout ce que je dirai. Laissez vous emporter par un récit poignant qui trouve les mots justes pour donner une intensité et une réalité hors du commun aux sentiments des personnages. que...

    Lire la critique complète >
    Par books4ever - publiée le 20/07/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par sweetie (Babelio)

    Lu en quelques heures, ce roman condense sobrement les états d'âme d'une femme mûre qui, au cours d'une soirée au casino à Nice, laisse ses émotions profondes la submerger, faisant fi des convenances ...

    Lire la critique complète >
    Par sweetie - publiée le 23/07/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par andreepierrette (Babelio)

    magnifique roman-confession, d'une "veille" dame à un jeune homme d'un amour-passion inoubliable. Style de toute beauté, délicatesse, pudeur, une merveille..

    Lire la critique complète >
    Par andreepierrette - publiée le 26/07/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par AgatheDumaurier (Babelio)

    Alors, plusieurs façons de voir l'affaire... 1. Vertueusement désuète : Mrs. C..., digne vieille, très vieille femme anglaise (67 ans my God !) raconte l'aventure de sa vie à un jeune homme à la suit...

    Lire la critique complète >
    Par AgatheDumaurier - publiée le 04/08/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par taipo (Babelio)

    VINGT-QUATRE HEURES DE LA VIE D'UNE FEMME DE STEFAN SWEIG le livre de poche Il faut se remettre dans le contexte de cette fin de 19ème siècle pour comprendre le malaise de cette Mrs C...Ce qui peut...

    Lire la critique complète >
    Par taipo - publiée le 04/08/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Sixte (Babelio)

    Je trouve l'écriture de Stefan Zweig fine et sensible. Les émotions sont frappées du sceau de l'authentique et remarquablement exprimées. Cette façon d'exprimer l'émotion davantage même que de la mo...

    Lire la critique complète >
    Par Sixte - publiée le 16/08/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par joanah (Babelio)

    J'ai découvert S.Zweig il y a quelques mois à peine _ oui, bien tardivement _ happée par la justesse et la singulière force avec laquelle il saisit, et retranscrit toute l'exubérance, la rage, le feu...

    Lire la critique complète >
    Par joanah - publiée le 17/08/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par epra (Babelio)

    Doué pour décrire les émotions féminines.

    Lire la critique complète >
    Par epra - publiée le 17/08/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par ertiammot (Babelio)

    J'attendais beaucoup de cette lecture qui faisait partie de mes envies depuis un moment. Tout d'abord, je suis un grand admirateur de Zweig, et beaucoup d'amies m'avaient dit grand bien de cet ouvrage...

    Lire la critique complète >
    Par ertiammot - publiée le 27/08/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Norlane (Babelio)

    La description de la passion destructrice, honteuse dans un monde où les sentiments se doivent d'être raisonnables et discrets ; la description de l'emprise du jeu sur un jeune homme dont la nature pa...

    Lire la critique complète >
    Par Norlane - publiée le 05/09/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par ClarenceM (Babelio)

    L'auteur est si rusé que malgré sa condition d'homme, il arrive à nous faire entrer dans la tête d'une femme tourmentée par une aventure d'un soir. Nous avons toujours là la petite société bourgeoise ...

    Lire la critique complète >
    Par ClarenceM - publiée le 14/09/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par SeriallectriceSV (Babelio)

    «Jamais encore, je n'avais vu un visage dans lequel la passion du jeu jaillissait si bestiale dans sa nudité effrontée.... J'étais fascinée par ce visage qui, soudain, devint morne et éteint tandis ...

    Lire la critique complète >
    Par SeriallectriceSV - publiée le 29/09/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Errant (Babelio)

    Quelle passion exposée et quelle écriture nous l'a dévoilé! Traitant pourtant d'un sujet qui, au départ, ne me parle pas tant que cela, Zweig a réussi à m'embarquer totalement par l'intensité de son...

    Lire la critique complète >
    Par Errant - publiée le 05/10/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Chloe5a7 (Babelio)

    Ma critique sera davantage un questionnement. Zweig est à nouveau à la une de toutes les librairies et c'est tant mieux car c'est un grand écrivain, bizarrement toujours pas reconnu comme tel dans les...

    Lire la critique complète >
    Par Chloe5a7 - publiée le 09/10/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par missparker18 (Babelio)

    Stefan Zweig est vraiment un auteur incontournable pour nous décrire si précisément, si intensément les sentiments. Ici encore un roman où on se trouve au coeur des sentiments d'une femme. L'histoire...

    Lire la critique complète >
    Par missparker18 - publiée le 09/10/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par DidierLarepe (Babelio)

    Le démon du jeu et le démon de l'amour ne sont pas voués à être ensemble plus de 24 heures

    Lire la critique complète >
    Par DidierLarepe - publiée le 31/10/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par bilodoh (Babelio)

    Il peut arriver un moment dans la vie où tout peut basculer. Un geste de la main qui hypnotise, une curiosité qui s'éveille ou même sentiment de responsabilité envers l'humanité et tout peut changer. ...

    Lire la critique complète >
    Par bilodoh - publiée le 12/11/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par 77didier (Babelio)

    Somme nous fais pour vivre d'un seul amour?

    Lire la critique complète >
    Par 77didier - publiée le 18/12/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    Quelle surprise, agréable et prenante, que ce petit livre mais grande histoire humaine... Pour mon premier S - Zweig, je suis ravi et un peu déçu, car cent ou cent cinquante pages de plus de la vie d...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 21/12/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par anlixelle (Babelio)

    L'amour et le jeu. Les jeux de l'amour et l'amour du jeu. Voici les deux passions que sonde ce texte dans le récit de deux âmes égarées. En toile de fond, une pension sur la Riviéra au début du...

    Lire la critique complète >
    Par anlixelle - publiée le 27/01/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Milleviesenune (Babelio)

    De Stefan Zweig, j'avais déjà lu le célèbre Jouer d'échec il y a déjà bien des années. J'en ai gardé le souvenir d'une histoire qui m'avait un peu ennuyée mais d'un auteur qui avait su me charmer de p...

    Lire la critique complète >
    Par Milleviesenune - publiée le 27/02/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par hellza24 (Babelio)

    Mon premier roman de cet auteur, et certainement pas le dernier. Il est merveilleusement bien écrit, touche au coeur douloureux et exaltant des sentiments qu'une femme peut éprouver quand on lui offre ...

    Lire la critique complète >
    Par hellza24 - publiée le 12/03/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Entournantlespages (Babelio)

    Ici, il est question de la passion de deux femmes, d'abord celle de Mme Henriette, fuyant sa vie confortable pour un homme rencontré la veille, laissant derrière elle son mari désemparé et son enfant....

    Lire la critique complète >
    Par Entournantlespages - publiée le 20/03/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par CelineChapuis (Babelio)

    "On peut tout fuir, sauf sa conscience." Cette citation est celle que j'ai choisi pour illustrer une partie du second tome de mon livre, et je l'adore. Et puis, Beigdbeder, dans Dernier inventaire ava...

    Lire la critique complète >
    Par CelineChapuis - publiée le 21/03/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Pasoa (Babelio)

    "Vingt-quatre heures de la vie d'une femme" est une nouvelle qui a été publiée en 1927 et a été intégrée dans le recueil intitulé "La Confusion des sentiments". L'histoire débute dans une p...

    Lire la critique complète >
    Par Pasoa - publiée le 24/03/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par ellie24 (Babelio)

    Petite histoire très bien menée, pleine de petits détails qui font tout, j'adore.

    Lire la critique complète >
    Par ellie24 - publiée le 28/03/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par venividiosculavi (Babelio)

    Si l'on veut bien convenir que de nos jours un coup de foudre amoureux n'a rien de répréhensible, que les scrupules moraux de la femme en question sont d'un autre temps, qu'il est établi que l'addicti...

    Lire la critique complète >
    Par venividiosculavi - publiée le 13/04/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par FleurDuBien (Babelio)

    Court texte mais intense. Magnifique portrait de femme, qui succombera à l'attrait d'un jeune joueur malheureux. Comme d'habitude chez Sweig, les sentiments sont extraordinairement bien décrits. ...

    Lire la critique complète >
    Par FleurDuBien - publiée le 17/04/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    J and apos;avais lu Vingt quatre heures de la vie d and apos;une femme voici plus de vingt ans, alors que je commençais mes études. Je me souviens surtout avoir été fortement marquée par la description des ma.....

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 29/04/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Palmyre (Babelio)

    Vingt-quatre heures dans la vie d'une femme, c'est le récit haletant d'une vieille dame anglaise confié à un narrateur. L'élément déclencheur de cette confession est le départ précipité d'une pension ...

    Lire la critique complète >
    Par Palmyre - publiée le 07/05/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Winter- (Babelio)

    C'est le quatrième livre de Stefan Zweig que je lis. C'est étonnant de voir un talent aussi grand. J'ai énormément apprécié cette lecture qui sonne comme une confusion de sentiments chez moi. Au début...

    Lire la critique complète >
    Par Winter- - publiée le 07/05/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    Je n'avais encore jamais lu cet auteur et je viens d'être complètement charmée... L'histoire est courte mais nous concerne tous de près ou de loin. Le fait qu'elle soit racontée par un homme, et de m...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 08/05/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par rapha511 (Babelio)

    Je termine 24 heures de la vie d'une femme. Je découvre l'histoire d'une grande bourgeoise qui se permet de décrire le désir qui l'habite l'espace d'un instant, d'un jour... Un escapade amoureuse da...

    Lire la critique complète >
    Par rapha511 - publiée le 15/05/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Ansea (Babelio)

    Tout commence par un scandale d'adultère et l'on croit que nous allons suivre l'histoire de Mme Henriette qui a abandonné son mari et ses filles. Mais non, cela réveille des souvenirs chez Mrs C qui d...

    Lire la critique complète >
    Par Ansea - publiée le 18/05/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par XS (Babelio)

    Pour une première incursion dans l'univers de Stefan Zweig, je suis un peu déçue. Le récit, décrivant l'impact d'un évènement inattendu (le départ soudain d'une femme mariée en compagnie d'un homme ...

    Lire la critique complète >
    Par XS - publiée le 14/06/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par sld09 (Babelio)

    J'ai adoré ce court roman. D'ailleurs, et c'est assez rare pour que je le souligne, pour une fois la brièveté du texte ne m'a pas gênée du tout. En effet, de sa plume magistrale, Stefan Zweig nous fai...

    Lire la critique complète >
    Par sld09 - publiée le 28/06/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Nanali (Babelio)

    L'extraordinaire plume de Stefan Zweig nous dépeint ici la passion fulgurante et dévastatrice d'une honnête femme prête à tout sacrifier pour un homme qui, quant à lui, a renoncé à sa raison et même à...

    Lire la critique complète >
    Par Nanali - publiée le 29/06/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Rebus (Babelio)

    Lors de vacances dans une pension familiale du sud de la France, une femme respectable sous tout rapport abandonne mari et enfants pour s'enfuir avec un jeune et bel inconnu. Scandale, indignation et...

    Lire la critique complète >
    Par Rebus - publiée le 23/07/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Analire (Babelio)

    Zweig a la réputation de faire parti de cette caste très privée des auteurs incontournables, de ceux que l'on peut lire aveuglément, sans jamais être déçu. Curieuse de découvrir cet auteur dont on fai...

    Lire la critique complète >
    Par Analire - publiée le 02/08/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Plume86 (Babelio)

    Stefan Zweig, auteur autrichien du début du XXème siècle, est mondialement connu pour son très célèbre Le joueur d'échecs, mais aussi entre autres pour Lettre à une inconnue, La confusion des sentimen...

    Lire la critique complète >
    Par Plume86 - publiée le 07/08/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Maxime03 (Babelio)

    Nouvelle très bien écrite qui tient le lecteur en haleine du début à la fin. La passion amoureuse vient ici faire éclater les apparences de la bonne société d'un hôtel monégasque et oblige ses membres...

    Lire la critique complète >
    Par Maxime03 - publiée le 09/08/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Bibliblogueuse (Babelio)

    Une histoire simple magnifiquement écrite. La vie de quelqu'un peut basculer et prendre pendant 24h une tournure inédite.

    Lire la critique complète >
    Par Bibliblogueuse - publiée le 11/08/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par manujean137 (Babelio)

    Sur la Riviera italienne quelques années avant la première guerre mondiale, un groupe cosmopolite d'hommes et de femmes bien mis se retrouvent à discuter. Suite à un événement, leurs discussions s'ani...

    Lire la critique complète >
    Par manujean137 - publiée le 19/08/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par BJFenimore (Babelio)

    Bizarrement, ce n'est pas la nouvelle que je conseillerais pour découvrir Zweig. On y retrouve un peu tous les ingrédients : la monomanie (du joueur), la cristallisation d'une passion tournée vers un ...

    Lire la critique complète >
    Par BJFenimore - publiée le 24/08/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par manu_deh (Babelio)

    Stefan Zweig est un écrivain dont les productions ne m'ont jamais attiré spontanément, mais force est de constater que jusqu'ici, je n'ai jamais été déçu par leur lecture. Au contraire, au fur et à me...

    Lire la critique complète >
    Par manu_deh - publiée le 28/08/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    hhjjj

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 06/10/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par OSOLEMIO (Babelio)

    Un petit livre qui est un condensé de sentiments, et l'approche réussie de la passion foudroyante d'une femme "tranquille" dans un milieu de la grande bourgeoisie ! Du Zweig à l'état pur : un vrai bij...

    Lire la critique complète >
    Par OSOLEMIO - publiée le 07/10/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par artemisia02 (Babelio)

    2 ème livre de cet auteur que j'ai découvert grâce au livre le joueur d'échecs. A partir d'un événement survenu dans un hôtel : une femme respectable sejournant avec son mari et ses deux enfants s'e...

    Lire la critique complète >
    Par artemisia02 - publiée le 15/10/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par lipinha (Babelio)

    C'est la première fois que je lis un livre de Stefan Zweig. Je peux dire que je suis rentré très vite dedans et que Zweig a le don de décrire des détails qui peuvent paraître insignifiant avec une pas...

    Lire la critique complète >
    Par lipinha - publiée le 21/10/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Jmlyr (Babelio)

    24 heures sur toute une vie, ce n'est rien si la vie est longue, et c'est tellement à la fois. Si le temps s'est arrêté, si l'on fait « and #8201;pause and #8201;» sur le film de sa vie et que plus rien ne ...

    Lire la critique complète >
    Par Jmlyr - publiée le 03/11/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Acerola13 (Babelio)

    Il est toujours diablement amusant de découvrir l'histoire d'une femme et de ses sentiments écrits par un auteur masculin, puisque l'on y trouve souvent cet aspect d'attraction irrépressible pour l'in...

    Lire la critique complète >
    Par Acerola13 - publiée le 07/11/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Nadou38 (Babelio)

    J'adore Babelio ! On voit passer des citations, des critiques... et puis il y en a une qui vous interpelle sur l'ouvrage d'un auteur que vous ne connaissez pas et vous décidez de sauter le pas. Et là...

    Lire la critique complète >
    Par Nadou38 - publiée le 08/11/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par gonewiththegreen (Babelio)

    A la lecture de commentaires élogieux sur cet auteur, je me suis lancé et ai choisi "24 heures de la vie d'une femme " pour m'initier, attiré par un titre dont la finalité se refusera toujours à moi...

    Lire la critique complète >
    Par gonewiththegreen - publiée le 12/11/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par jeeves_wilt (Babelio)

    J'ai lu ce matin "24H de la vie d'une femme" de Stefan Zweig car une amie épistolaire me l'a commandé, oui, oui tu lis bien c'est une commande et non une recommandation; mon avis intéresse, qui l'eut ...

    Lire la critique complète >
    Par jeeves_wilt - publiée le 12/11/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Cacha (Babelio)

    L'auteur nous montre comment le destin d'une femme peut basculer en un moment de folie amoureuse. Une vieille dame anglaise, discrète et quelque peu guindée, prend la défense d'une femme ayant abando...

    Lire la critique complète >
    Par Cacha - publiée le 22/11/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Adl (Babelio)

    Qu'est ce qui peut pousser une femme de bonne société, épouse et mère a priori irréprochable, à tout planter là? Quel scandale en ce début de 20ème siècle! Mais j'aime, les scandales. Voilà l'occasio...

    Lire la critique complète >
    Par Adl - publiée le 28/11/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par celine85 (Babelio)

    24h c'est le temps qu'a duré la passion pour cet homme qui lui est envouté par le démon du jeu. Ce jour a bouleversé sa vie et l'a marqué à tout jamais. Un livre consacré au thème de la passion amour...

    Lire la critique complète >
    Par celine85 - publiée le 12/01/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par valsing (Babelio)

    Elle l'a vu souffrir Elle a voulu le soutenir Elle a cru y parvenir Elle a commencé par s'attendrir Puis, s'est aperçue qu'elle avait plus à Lui offrir Mais… Il n'a pas voulu d'Elle se suffire ...

    Lire la critique complète >
    Par valsing - publiée le 21/01/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par denis76 (Babelio)

    Ce double récit de Stefan Zweig débute en 1904 dans une petite pension de la Riviera où séjournent quelques personnes bien nées. Le narrateur évoque dans quelles circonstances Madame Henriette, l'une ...

    Lire la critique complète >
    Par denis76 - publiée le 26/02/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Illustration (Babelio)

    Une nouvelle intemporelle . La justesse, la délicatesse d'un écrivain parlant des passions des femmes sans les juger.

    Lire la critique complète >
    Par Illustration - publiée le 10/03/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par polacrit (Babelio)

    Un très beau roman, un très beau portrait de femme...

    Lire la critique complète >
    Par polacrit - publiée le 12/03/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par NovaBaby (Babelio)

    Les analyses de ce texte pullulent sur la toile, je ne vais donc pas me prendre pour une experte de l'auteur, mais j'ai non seulement aimé le style, l'intrigue et les personnages, mais aussi (peut-êtr...

    Lire la critique complète >
    Par NovaBaby - publiée le 12/04/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par IdeesLivresMandarine (Babelio)

    J'avais lu ce petit livre il y a maintenant très longtemps … et j'avoue que je ne me souvenais plus du tout de l'histoire. Il m'a fallu une lecture commune pour prendre le temps de le relire ! Ce pe...

    Lire la critique complète >
    Par IdeesLivresMandarine - publiée le 10/05/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    Comment un homme est-il capable d'autant d'empathie pour une femme and #8201;? Le mystère de la finesse de Stefan Zweig me surprendra toujours. Ses romans n'ont pas eu le même écho dans le monde germanoph...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 11/06/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    24 h de la vie d'une femme. Nous sommes ici dans une auberge de famille, plusieurs clients sont présents, une ambiance cordiale s'installe entre les personnages présents. Plus tard, un homme, présent...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 18/06/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Kaya (Babelio)

    Livre 3: J'avais beaucoup aimé de Zweig « Le joueur d'échecs » et adoré « La confusion des sentiments », qui est à mes yeux un des plus beaux romans d'amour. J'ai par contre été assez déçue des « Vin...

    Lire la critique complète >
    Par Kaya - publiée le 07/07/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par HORUSFONCK (Babelio)

    C'est par commodité, que j'ai lu ce fascinant récit de Stéphan Zweig, dans son édition numérique de la Bibliothèque Électronique du Québec. La pitié dangereuse, voici trente ans, m'avait laissé ému e...

    Lire la critique complète >
    Par HORUSFONCK - publiée le 11/07/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par doyoulikefrogs (Babelio)

    Un coup de coeur and #10084;. Évident. Oui. Comme une évidence. L'écriture de Stefan Zweig a de nouveau percé mon coeur. C'est souvent un coup de foudre émotionnel puisque c'est l'auteur du sentiment vr...

    Lire la critique complète >
    Par doyoulikefrogs - publiée le 18/07/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par fraxinus (Babelio)

    Incroyable maitrise de Zweig pour décrire les sentiments humains, encore un chef d' oeuvre...

    Lire la critique complète >
    Par fraxinus - publiée le 30/07/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par 0drey62 (Babelio)

    Une petite déception après le bien que j'en avais entendu. Je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire, les personnages ne m'intéressait pas - ou je n'ai pas réussi à m'intéresser à eux. Je reste sur ...

    Lire la critique complète >
    Par 0drey62 - publiée le 01/08/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par oran (Babelio)

    La clientèle compassée du Grand Hôtel et de sa dépendance a trouvé matière à jaser, cancaner, s'épancher : Madame Henriette l'épouse d'un industriel lyonnais a mis les voiles , elle a suivi un beau je...

    Lire la critique complète >
    Par oran - publiée le 04/08/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Noemie67 (Babelio)

    Une femme mariée s'enfuit avec un homme qu'elle vient de rencontrer dans un hôtel... Deux pensionnaires, un homme et une vieille dame tentent de comprendre... Et moi, je tente de comprendre ce liv...

    Lire la critique complète >
    Par Noemie67 - publiée le 15/08/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    Début du XXème siècle dans une pension bourgeoise du Sud de la France, les conversations vont bon train car une femme mariée est partie avec un homme rencontré la veille... Comportement inadmissible ...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 27/08/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Lili017 (Babelio)

    Réflexion sur les dérapages humaines et les jugements. Une merveille. A lire absolument.

    Lire la critique complète >
    Par Lili017 - publiée le 30/09/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Archie (Babelio)

    Quand en 1927 il publie ce court roman de cent trente pages, Stefan Zweig vit une période de grande plénitude. Installé à Salzbourg avec femme et enfants, il est alors un écrivain prolifique, un auteu...

    Lire la critique complète >
    Par Archie - publiée le 01/11/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par BRAEM (Babelio)

    Ou l'interrogation de ce qu'une passion peut avoir comme conséquence dans la vie de chacun, positif ou négatif et les changements que cela peut entraîner. Agréable à lire et à relire

    Lire la critique complète >
    Par BRAEM - publiée le 03/11/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    Une femme trébuche, glisse et, au bord de l'abîme, se cabre, se rétablit, reprend in extremis son équilibre et sa route initiale. Telle est la confession qu'une vieille Anglaise s'autorise au soir ...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 04/11/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Melou13 (Babelio)

    Ah la passion ! Elle vous ronge comme un poison, elle s'empare de vous, de tout votre être jusqu'à faire disparaître votre raison. Vingt-quatre heures de la vie d'une femme illustre magistralement la ...

    Lire la critique complète >
    Par Melou13 - publiée le 11/11/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Asterios (Babelio)

    Mrs C.. traine avec elle la culpabilité d'une journée lors de laquelle elle s'est laissée aller à vivre sans se poser de question. Ce n'est pas vraiment ce qu'on attend d'une dame dont la vie est bien...

    Lire la critique complète >
    Par Asterios - publiée le 24/11/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par PaulineDeysson (Babelio)

    Publié en 1927, ce court roman fidèle à son titre raconte les événements qui peuvent s'écouler en vingt-quatre heures dans la vie d'une femme, et changer radicalement le cours de celle-ci. Confession ...

    Lire la critique complète >
    Par PaulineDeysson - publiée le 28/11/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Salix_alba (Babelio)

    1904, dans la région de Provence, une vieille dame anglaise se confie à un homme, de son milieu mondain, sur vingt-quatre heures de sa vie de femme adulte - plusieurs années auparavant -. On peut y...

    Lire la critique complète >
    Par Salix_alba - publiée le 30/11/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par LeslecturesdeNinon (Babelio)

    Avec ce roman, j'ai découvert un auteur classique et vous savez quoi ? J'ai adoré ! Pas beaucoup de pages, lu en une heure environ, MAIS… Quel style, quelles tournures ! J'adore ! Et quel talent pour ...

    Lire la critique complète >
    Par LeslecturesdeNinon - publiée le 12/12/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    L'action se déroule dans les années 1904, dans une pension de famille de la Riviera. Sept personnes logent dans cette pension. Une autre partie du bâtiment est réservée à une clientèle aisée, les clie...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 20/12/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Cer45Rt (Babelio)

    Après avoir découvert Zweig avec le Joueur d'échecs, je continue avec un autre court roman : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme. Contrairement à d'autres chroniqueurs, je ne vois pas de similit...

    Lire la critique complète >
    Par Cer45Rt - publiée le 06/01/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par MissLarose (Babelio)

    Si court et si bouleversant. Jamais je n'ai lu de mots aussi beaux et aussi justes, que de la plume entre les mains de cet incroyable auteur. Merci.

    Lire la critique complète >
    Par MissLarose - publiée le 20/01/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    une rencontre intense , 24 heures tourmentées, pleines, irrésistibles pour cette veuve quadra qui subitement, ne se contrôle plus, échappe un instant à sa vie lisse, sans surprise... se dépasse pour u...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 03/02/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Lepointdujour (Babelio)

    Henriette , bourgeoise respectable, qui séjourne sur la Riviera française au début de ce siècle va plaquer mari et et enfans, elle sera sitôt condamnée par la morale bourgeoise. Le narrateur et une vi...

    Lire la critique complète >
    Par Lepointdujour - publiée le 04/03/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Foxfire (Babelio)

    Mes premières lectures de Zweig sont très récentes et donc peu nombreuses. Mais ces quelques lectures m'ont suffi pour apprécier la plume de ce grand auteur. « Amok », « Lettre d'une inconnue » ou enc...

    Lire la critique complète >
    Par Foxfire - publiée le 08/03/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    Je ne sais pas trop ce que je vais bien pouvoir écrire sur ce texte. La situation est la suivante : le narrateur se fait l'avocat d'une femme noble qui s'enfuit avec un jeune hommes alors qu'elle est ...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 11/03/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Allantvers (Babelio)

    Rares sont les écrivains qui savent parler des femmes, rares aussi sont ceux qui maîtrisent le difficile art de la nouvelle, rares encore ceux qui ne trébuchent pas dans l'exercice périlleux de l'expr...

    Lire la critique complète >
    Par Allantvers - publiée le 15/03/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par rosytta (Babelio)

    Une table réunissant plusieurs touriste évoque le départ d'une femme avec un jeune homme, une tromperie éhontée face aux moeurs de la société…s'ensuit un débat houleux qui vacille entre jugement et sou...

    Lire la critique complète >
    Par rosytta - publiée le 31/03/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par enjie77 (Babelio)

    « Seuls, peut-être, des gens absolument étrangers à la passion connaissent, en des moments tout à fait exceptionnels, ces explosions soudaines d'une passion semblable à une avalanche ou à un ouragan :...

    Lire la critique complète >
    Par enjie77 - publiée le 22/04/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par bookaddict02 (Babelio)

    Une histoire d'amour passionnelle avec une rencontre qui changera tout dans la vie d'une femme. Un roman qui nous bouleverse. Une histoire qui nous touche.

    Lire la critique complète >
    Par bookaddict02 - publiée le 17/05/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Guillaume72 (Babelio)

    Voici un tout petit roman comme aimait les écrire Zweig, qui a autant excellé dans ce genre que dans celui de la nouvelle. Il nous conte ici une aventure sentimentale d'une anglaise qui semble, en vin...

    Lire la critique complète >
    Par Guillaume72 - publiée le 28/05/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par chabou78 (Babelio)

    Une histoire simple au départ mais dont la fin est inattendue. L'écriture de Zweig est simple mais soutenue. Un de mes auteurs favoris.

    Lire la critique complète >
    Par chabou78 - publiée le 10/07/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par kro76 (Babelio)

    j ai été conquise par le style de l'auteur, une première lecture envoûtante

    Lire la critique complète >
    Par kro76 - publiée le 13/07/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par fertiti65 (Babelio)

    Tout quitter pour un coup de foudre...On en a tous rêver. ..Un grand roman magnifiquement écrit. Cette fiction se passe en une journée. ..Mais quelle journée !!!. Je vous le conseille.

    Lire la critique complète >
    Par fertiti65 - publiée le 14/07/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par ClaireTol (Babelio)

    Zweig est bien l'un des seuls à savoir rentrer avec autant de justesse au coeur de la psychologie des personnages. Dans vingt quatre heures de la vie d'une femme, on découvre la passion qu'une veuve v...

    Lire la critique complète >
    Par ClaireTol - publiée le 22/07/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par neutrinou (Babelio)

    Je n'ai pas lu les 24h de la vie d'une femme en allemand, je ne le pourrais pas actuellement. J'ai utilisé la traduction Bournac / Hella. Cette réserve faite, il semble que le style soit agréable - pa...

    Lire la critique complète >
    Par neutrinou - publiée le 25/07/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par angeliquethomas31 (Babelio)

    Je lis cette histoire pour la seconde fois en y retrouvant le même plaisir! La narration est parfaite. Comme dans tous les récits de Stefan Sweig que j'ai lus, le lecteur est littéralement capturé par...

    Lire la critique complète >
    Par angeliquethomas31 - publiée le 23/08/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par berni_29 (Babelio)

    Quel autre auteur que Stefan Zweig pouvait dire avec autant d'acuité les battements de coeur d'une femme, l'émoi amoureux, le désir féminin, fût-il éphémère, fugitif ? Quel autre homme pouvait écrire...

    Lire la critique complète >
    Par berni_29 - publiée le 30/08/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Toufi35 (Babelio)

    Un livre tellement touchant. Du beau Zweig

    Lire la critique complète >
    Par Toufi35 - publiée le 31/08/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par penepuce (Babelio)

    Malgré la splendide prose de Zweig, l'histoire ne m'a pas accroché. Une femme peut, sur un coup de tête, faire une folie, avoir un comportement qu'elle réprouvait jusqu'à présent. Ne pas juger, car...

    Lire la critique complète >
    Par penepuce - publiée le 22/09/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Audreyy (Babelio)

    Coup de coeur. Je n'avais jamais lu Stefan Zweig. Maintenant, je veux tout lire de lui. Tout découvrir. Ce court roman ou cette nouvelle est merveilleusement bien écrite et l'histoire bouleverse, ...

    Lire la critique complète >
    Par Audreyy - publiée le 27/09/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par klimt4 (Babelio)

    AUTEUR : Stefan Zweig TITRE : Vingt quatre heures dans la vie d'une femme. EDITIONS : Le Livre de poche. PAGES : 128 P. QUATRIÈME DE COUVERTURE: Scandale dans une pension de famille" comme il fau...

    Lire la critique complète >
    Par klimt4 - publiée le 03/10/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par FredMartineau (Babelio)

    Vingt-quatre heures de la vie d'une femme est une friandise de Stefan Zweig qui se laisse croquer avec plaisir dont le format permet de l'emboucher d'un seul trait. Un arrière-plan qui peut rappeler l...

    Lire la critique complète >
    Par FredMartineau - publiée le 19/10/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par CCendrillon (Babelio)

    Stefan Zweig… depuis le temps… que je reporte mes lectures… En deux soirées, j'ai lu « Vingt-quatre heures de la vie d'une femme ». Après quelques bâillements et plusieurs reprises… j'ai enfin réu...

    Lire la critique complète >
    Par CCendrillon - publiée le 26/10/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Bruidelo (Babelio)

    «La plupart des gens n'ont qu'une imagination émoussée. Ce qui ne les touche pas directement, en leur enfonçant comme un point aigu en plein cerveau, n'arrive guère à les émouvoir» Peut-être la litté...

    Lire la critique complète >
    Par Bruidelo - publiée le 17/11/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par StephanieIsReading (Babelio)

    Que j'ai honte! Je me souviens encore de ce garçon qui m'a prêté ce roman et à qui je ne l'ai jamais rendu. Je crois que je n'arrivais pas à lui rendre ce roman que je voyais alors comme la plus belle...

    Lire la critique complète >
    Par StephanieIsReading - publiée le 19/12/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Bouton (Babelio)

    Vingt-quatre heure où tout peut basculer ! Quelle belle écriture ! Le style est fluide et même si les phrases sont "à rallonge", elles sont construites avec un tel talent qu'elles se lisent facilement...

    Lire la critique complète >
    Par Bouton - publiée le 13/01/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Tristale (Babelio)

    RÉSUMÉ:"Scandale dans une pension de famille "comme il faut," sur la Côte d'Azur du début du siècle : Mme Henriette, la femme d'un de ses clients, s'est enfuie avec un jeune homme qui pourtant n'...

    Lire la critique complète >
    Par Tristale - publiée le 14/01/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par MorticiaAdams (Babelio)

    Vers l'année 1904, le narrateur (il ne dévoile jamais son nom) séjourne dans une petite villa attenante à un palace qu'il partage avec d'autres vacanciers. Un jeune homme se fait remarquer par sa beau...

    Lire la critique complète >
    Par MorticiaAdams - publiée le 23/01/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par danielehoslet (Babelio)

    Que pourrait-on ajouter comme critique à ce livre mythique qui ne peut manquer à la culture littéraire de tout lecteur qui se respecte? On ne critique plus non plus le style Zweig. Tout a été dit, écr...

    Lire la critique complète >
    Par danielehoslet - publiée le 15/02/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par frandj (Babelio)

    Ce livre est encore un petit bijou signé par Stefan Zweig: un texte bref, intense, écrit dans un style impeccable et centré sur un sujet précis. Dans le décor de la Côte d'Azur, une cliente a quitté l...

    Lire la critique complète >
    Par frandj - publiée le 16/02/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par atypicalreadings (Babelio)

    Je me sens trop mal de mettre une note si basse vu que tout le monde semble adorer ce roman, mais je n'ai juste pas accroché. Honnêtement je ne trouve rien d'exceptionnel là dedans.

    Lire la critique complète >
    Par atypicalreadings - publiée le 16/02/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Defne (Babelio)

    Une nouvelle assez particulière que j'ai bien appréciée ... Il s'agit de vingt-quatre heures de la vie d'une femme qui est tombée sous le charme d'un jeune homme obsédé et obnubilé par le jeu à un...

    Lire la critique complète >
    Par Defne - publiée le 24/02/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par jack56 (Babelio)

    Un livre lu il y a plus de vingt ans et dont je gardais un tout autre souvenir. J'ai dû faire un mélange de différentes oeuvres de Zweig. Il est vrai que j'en avais lu plusieurs à suivre à l'époque. L...

    Lire la critique complète >
    Par jack56 - publiée le 27/02/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par madamegal (Babelio)

    J'ai écouté ce livre dernièrement et c'était très agréable. J'ai beaucoup apprécié cette lecture. L'écriture est fluide et je n'avais qu'une envie, consoler Mrs C.

    Lire la critique complète >
    Par madamegal - publiée le 17/03/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Taramacha (Babelio)

    Je me souvenais avoir lu ce court récit, ainsi que le Joueur d'échecs, pendant mon adolescence. Je n'avais pas gardé de souvenirs précis de 24 heures de la vie d'une femme, au contraire du Joueur d'éc...

    Lire la critique complète >
    Par Taramacha - publiée le 19/03/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par emilielettres (Babelio)

    Cette lecture confirme mon amour pour l'écriture de Stefan Zweig! L'histoire est très intéressante sur plusieurs points même si cela ne correspondait pas à ce que j'en attendais. Je trouve que le ti...

    Lire la critique complète >
    Par emilielettres - publiée le 24/03/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par philteys (Babelio)

    Est-il utile de rajouter une critique à toutes celles déjà parues ? Non, à leur lecture, tout est dit. En très peu de pages, dans un style qui vous enveloppe, vous emprisonne par la douceur, le récit ...

    Lire la critique complète >
    Par philteys - publiée le 28/03/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par telle17 (Babelio)

    En peu de pages, Stefan Sweig devient le conteur tout en pudeur des confessions d'une vielle dame au sujet d'une passion dévorante et irraisonnée.

    Lire la critique complète >
    Par telle17 - publiée le 28/03/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par LivresdAvril (Babelio)

    Stefan Zweig sait parfaitement retranscrire les émotions. En lisant ses romans, je suis immédiatement en empathie avec ses personnages. Pourtant, le temps a passé et les moeurs ont bien évolués. le ...

    Lire la critique complète >
    Par LivresdAvril - publiée le 06/05/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par deuxmotspassant (Babelio)

    Dans le sud de la France, au coeur d'une pension de famille, Madame Henriette prend la fuite avec un jeune homme qu'elle vient de connaitre, laissant mari et enfants.Les autres personnes présentes se ...

    Lire la critique complète >
    Par deuxmotspassant - publiée le 11/05/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par monprecieuxlivre (Babelio)

    Bonjour à toi qui passe par là. Hier soir, j'ai lu jusqu'à la tombée de la nuit " Vingt-quatre heures de la vie d'une femme " de Stefan Zweig et quel bijou subtil d'émotions fortes et en même temps de...

    Lire la critique complète >
    Par monprecieuxlivre - publiée le 14/05/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Supermaman64 (Babelio)

    Mme Henriette a disparu. Démarre alors un véritable débat sur l'amour, la fidélité et les bonnes moeurs des femmes mariées. Seul un homme de la tablée sera suffisamment ouvert d'esprit pour ne pas acc...

    Lire la critique complète >
    Par Supermaman64 - publiée le 27/05/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par miriam (Babelio)

    Stefan Zweig ne m'a jamais déçue.  Je le retrouve toujours avec bonheur. Biographies, souvenirs dans le Monde d'hier (qui est mon préféré) romans ou nouvelles, chaque fois je m'émerveille de la finess...

    Lire la critique complète >
    Par miriam - publiée le 30/05/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Meps (Babelio)

    Les livres pâtissent parfois des attentes que l'on a envers eux... et encore plus quand on a laissé passé trop de temps avant de les lire. J'ai découvert Stefan Zweig l'an dernier par le biais du ...

    Lire la critique complète >
    Par Meps - publiée le 22/06/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par (Babelio)

    Le portrait d'une passion foudroyante pour un inconnu. Tout quitter pour quelqu'un dont on ne se sait rien au nom du désir quelle immoralité ! Comment bafouer la réalité, justifier une telle indécence...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 01/07/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par jlouis (Amazon)

    Tout simplement délicieuxPoint !

    Lire la critique complète >
    Par jlouis - publiée le 08/02/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Amazon Customer (Amazon)

    Comment peut-on avoir le coup de foudre avec un homme égoïste ? Peut-on sauver une personne accro des jeux !

    Lire la critique complète >
    Par Amazon Customer - publiée le 10/07/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par daniele (Amazon)

    Écriture et style très élégant, agréable à lire difficile d interrompre la lecture. Profil psychologique intéressant.Je recommande cet ouvrage.

    Lire la critique complète >
    Par daniele - publiée le 25/12/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Client d'Amazon (Amazon)

    Certainement la plus belle nouvelle de Zweig et la plus touchante, incontournable.

    Lire la critique complète >
    Par Client d'Amazon - publiée le 07/09/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par NicolA Borgonon (Amazon)

    Toujours du grand art.Stefano Zweig nous porte au travers du temps dans un mirobolant laccis de sentiments et émotions .Notre regard "moderne" peut être choqué par ce que nous pourrions nommer l'évolution de...

    Lire la critique complète >
    Par NicolA Borgonon - publiée le 20/12/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Bob (Amazon)

    Je l'ai lu il y a un moment mais je sais que j'avais bien aimé. Ce qui peut se passer dans la tête d'une femme c'est quand même un grand mystère, certain diront peut être que c'est un vide poussé mais ce liv...

    Lire la critique complète >
    Par Bob - publiée le 04/11/2014

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Black shadow (Amazon)

    Livre acheté dans le cadre scolaire, conforme à la photo, aucun manque

    Lire la critique complète >
    Par Black shadow - publiée le 14/04/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Denoyelle Aurélien (Amazon)

    Ni plus ni moins qu'un petit bijou de litterature. L' écriture de Zweig est parfaitement ciselé et d'une beauté ä couper le souffle.et on vit le recit. L'auteur à lire pour les amoureux des beaux mots rendu ...

    Lire la critique complète >
    Par Denoyelle Aurélien - publiée le 09/10/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Jean Marie Heid (Amazon)

    Quand une inconnue éprouve le besoin de confesser une histoire ancienne et restée secrète inavouée d'une passion brève irrationnelle qui restera éphémère et certainement amère ,le lecteur se délecte de ce ré...

    Lire la critique complète >
    Par Jean Marie Heid - publiée le 14/09/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par olivier babin (Amazon)

    Que dire de cette petite merveille à l'heure où moulte cons se questionnent encore sur le féminisme et l'égalité des sexes. Femmes je vous aime ! Vous êtes tellement supérieures! Vive Desproges etc... Olivi...

    Lire la critique complète >
    Par olivier babin - publiée le 29/08/2017

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par C.F. (Amazon)

    Le livre, très fin, se dévore. L'histoire est agréable, et donne envie de lire davantage de livres de Zweig.

    Lire la critique complète >
    Par C.F. - publiée le 13/06/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par ara (Amazon)

    Dans un hôtel chic de la Riviera ,une pensionnaire mère de famille fugue avec un très jeune homme fraichement arrivè. Une autre pensionnaire âgée,distinguée et perturbée par cet incident ,confie à un tiers a...

    Lire la critique complète >
    Par ara - publiée le 01/12/2013

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par B. R. Odile (Amazon)

    surprise de découvrir ce livre qualifié d'incontournable . pas convaincue n i par l'histoire ni par l'écriture ...

    Lire la critique complète >
    Par B. R. Odile - publiée le 04/06/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par averel55 (Amazon)

    Excellent livre, facile à lire et fort bien écrit, l'intrigue est prenante et le suspens nous tient en haleine: le livre est court ce qui est très agréable, car il est intense.

    Lire la critique complète >
    Par averel55 - publiée le 04/11/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Littérature (Amazon)

    Un écrivain (un homme) qui a su si bien parler du cœur d'une femme en qui beaucoup de femmes pourraient reconnaitre leur nature généreuse et aimante. Tous les hommes écrivains, aussi brillants soient-ils n ...

    Lire la critique complète >
    Par Littérature - publiée le 21/11/2019

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Karine (Amazon)

    Je l'ai commencé et je n'ai pas réussi à le terminer et pourtant il ne fait que 128 pages !. La manière dont c'est écrit, peut être, trop ancien pour moi, trop 1800. Je n'arrive pas à m'attacher aux personna...

    Lire la critique complète >
    Par Karine - publiée le 17/02/2020

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Nine (Amazon)

    C'est prodigieux ! Zweig utilise le système de la mise en abîme, qu'il utilise souvent d'ailleurs: dans le récit, un événement appelle un des personnages à raconter un événement de son passé qui l'a changé à...

    Lire la critique complète >
    Par Nine - publiée le 27/08/2018

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Laurence31140 (Amazon)

    Quelle belle écriture !! C'est un plaisir des yeux de lire une si belle plume. J'ai dévoré le livre d'une traite et pourtant, l'histoire, en résumé, est assez simple, mais le récit est amené d'une telle faço...

    Lire la critique complète >
    Par Laurence31140 - publiée le 02/01/2016

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Valérie Hervy (Amazon)

    Stefan Zweig, à travers vingt quatre heures de la vie d’une femme nous raconte une histoire à la fois unique et universelle. Une femme respectable va connaître les joies et les affres d’une passion merveille...

    Lire la critique complète >
    Par Valérie Hervy - publiée le 03/05/2015

  • Critique de Vingt quatre heures de la vie d'une femme par Michèle ROBINET STUBBE (Amazon)

    La clientèle compassée du Grand Hôtel et de sa dépendance a trouvé matière à jaser, cancaner, s'épancher : Madame Henriette l'épouse d'un industriel lyonnais a mis les voiles , elle a suivi un beau jeune hom...

    Lire la critique complète >
    Par Michèle ROBINET STUBBE - publiée le 01/09/2018
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Vingt quatre heures de la vie d'une femme

< Voir moins d'actualités
Voir plus d'actualités >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter