livres actu Livres Actu

Accueil > Stefan Zweig > Derniers messages

Acheter ce livre - 21.0 €



Stefan Zweig

0 abonné

Œuvres principalesStefan Zweig (/ˈʃtɛ.fan t͡svaɪ̯k/[2]), né le 28 novembre 1881 à Vienne, en Autriche-Hongrie, et mort par suicide le 22 février 1942, à Petrópolis au Brésil, est un écrivain, dramaturge, journaliste et biographe autrichien. Ami de Si... Plus >

Derniers messages (2013)

De Stefan Zweig chez Bartillat
(2 votes, note moyenne : 4.0)

• Derniers messages est un livre qui présente la diversité des talents de Zweig.
• Ces textes comptent parmi les plus importants qu'il ait écrits. Ils méritent d'être davantage connus.

Paru le 17-01-2013 - Format : Broché - 252 pages - 20 x 12 x 2 cm - 282 g - ISBN 10 : 2841005208 - ISBN 13 : 9782841005208

Tags : 20ème siècle, autriche, littérature autrichienne, allemand, musique, christianisme, théorie, création artistique, non-violence, pessimisme, allemande, dramatique, occupation, propagande, recueil, textes, histoire, autobiographie, biographie, essai, 20ème siècle, autriche, russe, littérature autrichienne, allemand, musique, théorie, création artistique, non-violence, pessimisme, allemande, dramatique, occupation, propagande, recueil, textes, histoire, autobiographie, biographie, essai.

Citations de Derniers messages (10)

Je crois que si nous pouvions donner à l'histoire de demain cette certitude que tout ce qui a poussé les peuples les uns contre les autres était une erreur et que seul importe ce qui a fait avancer la communauté des nations, c'est-à-dire la civilisation et le progrès , la mentalité des hommes serait meilleure, plus optimiste.

La haine, la colère, la joie de se battre sont des émotions courtes, et c'est pourquoi on inventa cette effroyable science appelée propagande pour prolonger artificiellement ces états émotionnels

Comment faire baisser cette fièvre constante, humaniser de nouveau l'atmosphère, purifier l'organisme empoisonné de haine, supprimer cette dépression morale qui pèse sur le monde comme une nuée d'orage ?

Je crois que les bonnes choses de la vie existent pour qu'on en profite et que c'est le droit suprême de l'homme de vivre librement, sans soucis, sans envie.

La conception d'un chef-d'œuvre est une chose purement intérieure. Elle reste dans chaque cas individuelle, aussi entourée de mystère que la formation de notre monde, un phénomène inobservable, divin.

La douleur est un témoin sûr : d'un seul coup elle découvre des profondeurs de l'âme que déjà n'éclaire plus la pensée qui suit et encore moins la parole réfléchie.

Il existe une page étrange datant de cette époque*, une feuille de papier sur laquelle Tolstoï a consigné six questions, auxquelles il lui faut trouver une réponse : a) Pourquoi suis-je au monde ?b) Quelle est la cause de mon existence et de toutes les autres ? c) Quel but a ma vie et celle de toute autre personne ?d) Que signifie cette distinction du bien et du mal que je sens en moi et pourquoi existe-t-elle ?e) Comment dois-je vivre ?f) Qu'est-ce que la mort et comment me sauver ?( * référence à l'époque, vers la cinquantaine, où Tolstoï reçu un choc intérieur. " Ou il trouverait une explication de la vie ou il se donnerait la mort ")TOLSTOÏ PENSEUR RELIGIEUX ET SOCIAL

Le 27 juin 1883, Tourgueniev adresse à Yasnaïa-Poliana une lettre émouvante à son ami Tolstoï. [...] Il craint que Tolstoï, comme Gogol, ne gaspille ses meilleures années en spéculations religieuses, sans profit pour le monde. " Revenez à la littérature. C'est là votre véritable vocation. Grand écrivain de notre terre russe, écoutez mon appel ! " TOLSTOÏ PENSEUR RELIGIEUX ET SOCIAL

En réalité, la création n'est possible que dans un certain état d'extase, mot qui, traduit littéralement, ne signifie rien d'autre qu'être " en dehors de soi ", en dehors des choses sensibles. Mais si le créateur est en dehors de lui-même, où est-il donc ? Il est dans son œuvre, ses mélodies, ses personnages, ses visions. Pendant qu'il crée - et c'est ce qui explique pourquoi il ne peut être témoin - il est, non pas dans notre monde, mais dans le sien. LE SECRET DE LA CRÉATION ARTISTIQUE

Un ami rend visite à Balzac, qui, très ému, les larmes aux yeux, l'accueille en lui annonçant la mort de la duchesse de Langeais. Le visiteur s'étonne, il ne connaît pas de duchesse de Langeais, à Paris ou ailleurs. Mais Balzac a créé ce personnage dont il vient de décrire la mort dans son livre et le créateur est toujours dans son monde visionnaire, il n'est pas encore revenu dans le monde réel ce n'est qu'en voyant la surprise de son visiteur qu'il comprend la situation. Le véritable artiste est donc pendant son action créatrice aussi accaparé par elle que le croyant par sa prière, le rêveur par son rêve. Il est par conséquent obligatoire que, regardant uniquement vers l'intérieur, il ne se rende plus nettement compte du monde extérieur ni de lui-même. C'est pourquoi les artistes, les poètes, les peintres, les musiciens, ne peuvent pas, pendant qu'ils créent, s'observer eux-mêmes et encore moins nous expliquer, ensuite, de quelle manière ils ont créé.LE SECRET DE LA CRÉATION ARTISTIQUE

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Derniers messages : avis de lecteurs (2)


  • Critique de Derniers messages par nilebeh (Babelio)

    « Derniers messages » rassemble des textes de conférences, des articles sur des sujets divers touchant à la littérature (Lord Byron, Nietzsche, Tolstoï), à l'histoire de l'Europe au devenir de notre m...

    Lire la critique complète >
    Par nilebeh - publiée le 11/02/2015

  • Critique de Derniers messages par (Babelio)

    Ce livre, en format de poche, est un recueil des derniers textes de Stefan Zweig. Il y parle de l'histoire et de la façon dont on devrait l'enseigner. Comment enseigner l'histoire ? Nous en sommes où...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 03/06/2020

Ils parlent de Derniers messages

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter