livres actu Livres Actu

Accueil > Stefan Zweig > Brûlant secret

Acheter ce livre - 11.5 €



Stefan Zweig

0 abonné

Œuvres principalesStefan Zweig (/ˈʃtɛ.fan t͡svaɪ̯k/[2]), né le 28 novembre 1881 à Vienne, en Autriche-Hongrie, et mort par suicide le 22 février 1942, à Petrópolis au Brésil, est un écrivain, dramaturge, journaliste et biographe autrichien. Ami de Si... Plus >

Brûlant secret (2002)

De Stefan Zweig chez Grasset
(66 votes, note moyenne : 4.1)

Dans {Brûlant secret, }qui donne son titre à ce recueil de nouvelles (1938), un homme et une femme vivent une idylle contrariée par le fils de cette dernière. On saura aussi ce que découvre un dandy désoeuvré à la recherche de lui-même ({la Nuit fantastique}). Zweig se fait analyste des consciences et peintre d'un monde qui a sombré.

Paru le 18-04-2002 - 301 pages - 19 x 12 x 0 cm - 212 g - ISBN 10 : 2246358841 - ISBN 13 : 9782246358848

Collection : Les Cahiers Rou

Tags : 20ème siècle, littérature allemande, autriche, littérature autrichienne, littérature germanique, adolescence, adultère, amour, psychologie, enfance, mère, relation mère-fils, passion, jalousie, pauvreté, recueil, drame, classique, nouvelles, littérature.

Citations de Brûlant secret (10)

Parfois ce n'est qu'une seule et mince cloison qui sépare les enfants de ce que nous appelons le monde réel et un souffle de vent fortuit la leur ouvre brusquement.

Pour les enfants, être envoyé au lit est une punition terrible, parce que c'est pour eux une humiliation évidente devant les grandes personnes, la preuve de leur faiblesse et de leur infériorité.

Un petit battement rapide martelait son cœur : le premier soupçon.

Elle était à cette époque décisive de la vie où une femme commence à regretter d'être demeurée fidèle à un époux qui, en réalité, n'a jamais été aimé, et où le pourpre coucher du soleil lui laisse encore un dernier choix (pressant!) entre la maternité et la féminité. A cette minute la vie, qui paraissait depuis longtemps déjà avoir été réglée d'une façon définitive, est de nouveau remise en question; pour la dernière fois l'aiguille magnétique de la volonté oscille entre la passion et la résignation à jamais. Une femme a alors à prendre la dangereuse décision de vivre sa propre destinée ou celle de ses enfants, d'être femme ou mère.(Brûlant secret)

Mais, j'en suis bien certain, je n'ai jamais aimé la vie avec plus de passion et je sais à présent que tout homme commet un crime (le seul qui existe !) en se montrant indifférent devant n'importe laquelle de ses formes et de ses incarnations. Depuis que j'ai commencé à me comprendre moi-même, je comprends aussi une infinité d'autres choses : le regard d'un être plein de désir devant un étalage peut me bouleverser, les cabrioles d'un chien m'enthousiasmer. Désormais, je fais attention à tout, rien ne m'est indifférent. Je lis dans le journal (qu'autrefois je ne feuilletais que pour y chercher des distractions et des ventes aux enchères) mille faits quotidiens qui m'émeuvent ; des livres qui m'ennuyaient me révèlent soudain leur intérêt. Le plus remarquable, c'est que je peux à présent parler aux gens, même en dehors de ce qu'on appelle la conversation. Mon valet de chambre, que j'ai depuis sept années, m'intéresse ; je m'entretiens souvent avec lui ; le concierge devant qui autrefois je passais sans faire attention, comme devant une sorte de pilier mobile, m'a raconté ces jours derniers la mort de sa petite fille et j'en ai été plus ému que par les tragédies de Shakespeare. Et cette métamorphose (bien que, pour ne pas me trahir, je continue extérieurement à vivre dans les milieux où règne un ennui de bon ton) semble peu à peu transparaître. Nombre d'êtres humains sont tout à coup devenus cordiaux avec moi ; pour la troisième fois cette semaine des chiens inconnus sont venus vers moi dans la rue. Des amis me disent, avec une certaine joie, comme à quelqu'un qui a triomphé d'une maladie, qu'ils me trouvent rajeuni.

Une fois que quelqu'un s'est trouvé lui-même, il ne peut plus rien perdre dans ce monde.

Ainsi que la conversation le montrait, Edgar était très intelligent, un peu précoce même, comme la plupart des enfants maladifs qui sont restés longtemps dans la société des adultes, et ses sympathies ou ses antipathies atteignaient un degré de passion extraordinaire. Il ne paraissait jamais garder la mesure ; il parlait de chaque personne ou de chaque objet soit avec enthousiasme, soit avec une haine si violente qu'elle tordait son visage et lui donnait presque un aspect méchant et hideux. Quelque chose de sauvage et de primesautier, qui provenait peut-être de la maladie qu'il venait de surmonter, mettait dans ses paroles une ardeur fanatique et il semblait que sa gaucherie n'était qu'une crainte, péniblement refrénée, de sa passion.

Il était conscient de sa totale incapacité à la solitude. Non désireux de faire plus intimement sa propre connaissance, il redoutait le face-à-face avec lui-même et évitait soigneusement pareil tête-à-tête. Il savait qu'il avait besoin de se frotter aux gens pour faire briller ses talents, sa nature chaleureuse et cordiale, et seul, il se sentait inutile et sans flamme comme une allumette dans sa boîte.

Souvent la sagesse vient aux femmes quand la beauté les quitte.

Et dès que quelqu'un a compris l'être humain qu'il y a en lui, il comprend tous les humains.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Brûlant secret : avis de lecteurs (38)


  • Critique de Brûlant secret par Ansault (Babelio)

    Résumé : La première nouvelle qui ouvre ce recueil est Brûlant secret. Elle raconte l'histoire d'une mère et de son fils à la santé fragile âgé d'environ une douzaine d'année partis en vacances au ...

    Lire la critique complète >
    Par Ansault - publiée le 15/01/2009

  • Critique de Brûlant secret par Ansault (Babelio)

    (...Suite...) Quand le je devient jeu. La philosophie de Nietzsche dans l'oeuvre de Stefan Zweig. La philosophie a ceci de confondant c'est qu'il suffit d'en lire quelques lignes pour que tout d...

    Lire la critique complète >
    Par Ansault - publiée le 15/01/2009

  • Critique de Brûlant secret par Seraphita (Babelio)

    1ère nouvelle : 5/5 « Brûlant secret ». A Semmering, dans les montagnes, un baron chasseur de femmes vient prendre quelques vacances, à la recherche d'une plaisante aventure avec une belle dame. Il re...

    Lire la critique complète >
    Par Seraphita - publiée le 31/01/2010

  • Critique de Brûlant secret par Jollanne (Babelio)

    Du Zweig... toujours aussi bon!

    Lire la critique complète >
    Par Jollanne - publiée le 28/05/2010

  • Critique de Brûlant secret par Elvira (Babelio)

    Avec ces quatre nouvelles, Stefan Zweig nous entraîne une nouvelle fois dans son univers si particulier. L'écriture est toujours aussi poétique et tout est prétexte à poésie ; les phrases longues alte...

    Lire la critique complète >
    Par Elvira - publiée le 02/01/2012

  • Critique de Brûlant secret par le_Bison (Babelio)

    Quatre nouvelles passionnantes ou le charme désuet du Prater officie encore. Stephan Zweig dépeint à merveille les sentiments humains surtout lorsqu'il est question d'analyser les perceptions amoureus...

    Lire la critique complète >
    Par le_Bison - publiée le 01/02/2012

  • Critique de Brûlant secret par lecassin (Babelio)

    « Brûlant secret » est la première nouvelle de ce recueil qui en compte quatre. Quatre nouvelles dans la plus pure tradition de Stefan Zweig : « Brûlant secret » où un jeune garçon, Edgar finit par...

    Lire la critique complète >
    Par lecassin - publiée le 22/05/2012

  • Critique de Brûlant secret par maylibel (Babelio)

    Recueil de quatre nouvelles assez différentes et d'intérêt assez inégal… Cet ouvrage n'est pas le meilleur de son auteur, même si on y retrouve son art de la description parfaitement exercé. Ce n'e...

    Lire la critique complète >
    Par maylibel - publiée le 26/08/2012

  • Critique de Brûlant secret par stcyr04 (Babelio)

    Dans une station prisée des alpes autrichiennes un jeune baron, séducteur et mondain, remarque d'un oeil avide une femme mûre et opulente, issue de la riche bourgeoisie israélite, accompagnée de son ...

    Lire la critique complète >
    Par stcyr04 - publiée le 27/07/2013

  • Critique de Brûlant secret par patrick75 (Babelio)

    Dans ces quatre nouvelles de stefan Zweig il est question du jeu de la séduction. Celui-ci aura des répercussions diverses selon les histoires. L'écriture de l'auteur est toujours aussi agréable à lir...

    Lire la critique complète >
    Par patrick75 - publiée le 09/08/2013

  • Critique de Brûlant secret par (Babelio)

    La nouvelle ou le court roman obligent l'auteur à s'en tenir à l'essentiel. Bien que dans "Brûlant secret" il me semble s'accorder quelques inutilités, Zweig nous livre néanmoins une image fine de la ...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 11/08/2013

  • Critique de Brûlant secret par Floyd2408 (Babelio)

    Encore un roman bouleversant ou Stefan Zweig manie avec facilité la psychologie des personnages et le rapport entre l'enfance et le monde des adultes .... Un Enfant de 12 ans semble être plus apte à ...

    Lire la critique complète >
    Par Floyd2408 - publiée le 26/08/2013

  • Critique de Brûlant secret par arabelle (Babelio)

    j 'ai beaucoup aimé ce livre de Stefan Zweig et comme toujours on retrouve une description précise des personnages et une analyse fine de leurs sentiments.

    Lire la critique complète >
    Par arabelle - publiée le 21/01/2014

  • Critique de Brûlant secret par Naurile (Babelio)

    Quatre nouvelles composent ce recueil et renvoient toutes à la façon dont le désir peut naître au fond de chaque être et bouleverser un destin. Ce désir, bien évidemment, demeure longtemps secret au c...

    Lire la critique complète >
    Par Naurile - publiée le 23/05/2014

  • Critique de Brûlant secret par Piatka (Babelio)

    Afin de tromper son ennui, un jeune baron en villégiature dans un hôtel isolé des Alpes autrichiennes décide de séduire par jeu une femme accompagnée de son fils convalescent de douze ans, Edgar. Pour...

    Lire la critique complète >
    Par Piatka - publiée le 07/07/2014

  • Critique de Brûlant secret par andreepierrette (Babelio)

    Brûlant secret de stephan zweig : première nouvelle, d'un livre qui en comporte quatre. J'ai choisi et aimé la première, qui se lit très vite :118 pages. Dans un hôtel, situé dans la montagne aut...

    Lire la critique complète >
    Par andreepierrette - publiée le 13/09/2014

  • Critique de Brûlant secret par (Babelio)

    Tout ce qui est orthographier dans ce roman est parfait, feerique profond et rend à merveille l'atmosphère si particulière qui règne dans toutes ces quatre nouvelles. Ce charme un peu Veillot vieuxp...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 07/01/2016

  • Critique de Brûlant secret par Galah (Babelio)

    Ce livre rassemble 4 nouvelles, que j'ai vraiment appréciées, ce sont de belles lectures. J'ai eu une préférence pour la première, avec la vision des histoires d'adultes par les yeux "innocents" d'un....

    Lire la critique complète >
    Par Galah - publiée le 28/03/2016

  • Critique de Brûlant secret par MissAlfie (Babelio)

    Je poursuis ma découverte de ce recueil de nouvelles et de romans de Stefan Zweig (Tome I - Romans et nouvelles - La photochèque au Livre de poche) avec la deuxième nouvelle qui y est proposée. Tout c...

    Lire la critique complète >
    Par MissAlfie - publiée le 16/05/2016

  • Critique de Brûlant secret par SeriallectriceSV (Babelio)

    Sous le charme, une nouvelle fois, vous vous en doutez. Comment ne pas succomber à une telle force dans l'écriture, subtile, intense, vive et si captivante. C'est en apnée que j'ai parcouru ces quatre...

    Lire la critique complète >
    Par SeriallectriceSV - publiée le 26/11/2016

  • Critique de Brûlant secret par (Babelio)

    Le regard! Dans le jeu de la séduction, tout commence par le regard , tout gentleman le sait! On fouille le regard de l'être sublime, on fixe des bonnes intentions dans son propre regard...puis, une f...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 26/02/2017

  • Critique de Brûlant secret par Allantvers (Babelio)

    Des quatre impeccables nouvelles de ce recueil, je retiens les deux plus lumineuses à mes yeux : La première nous plonge dans les affres de la fin de l'enfance, autour du premier passage vers la matu...

    Lire la critique complète >
    Par Allantvers - publiée le 04/05/2017

  • Critique de Brûlant secret par saphoo (Babelio)

    Je retrouve avec grand plaisir la plume si particulière de Zweig, j'ai toujours du mal à apprécier ses histoires, bien qu'ici il nous offre quatre nouvelles très singulières. La première qui donne l...

    Lire la critique complète >
    Par saphoo - publiée le 05/08/2017

  • Critique de Brûlant secret par (Babelio)

    En commençant cette histoire portant sur la relation mère-fils, je m'attendais à retomber dans le sempiternel complexe freudien. Et bien non, le petit Edgar fait preuve d'une imagination d'aventurier ...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 19/10/2017

  • Critique de Brûlant secret par missparker18 (Babelio)

    L'histoire que j'ai préférée est bien sûr Brûlant secret. Ce regard de l'enfant sur les adultes essayant d'utiliser l'enfant dans des jeux d'adulte. Vraiment intéressant surtout que cet enfant est tr...

    Lire la critique complète >
    Par missparker18 - publiée le 17/12/2017

  • Critique de Brûlant secret par lecturemameufsure (Babelio)

    Une lecture qui donne envie de pénétrer l'univers de Zweig, et celui de l'interdit. C'est humain, c'est touchant, parfois malaisant, mais toujours prenant. "Faites des gosses qu'ils disaient".

    Lire la critique complète >
    Par lecturemameufsure - publiée le 12/01/2018

  • Critique de Brûlant secret par Maevinha (Babelio)

    Encore un très gros coup de coeur pour l'écriture de Zweig. Recueil de 4 magnifiques nouvelles bouleversantes. Oeuvre qui présente une société et ses moeurs, mais qui est également une analyse subtile d...

    Lire la critique complète >
    Par Maevinha - publiée le 13/01/2018

  • Critique de Brûlant secret par Woland (Babelio)

    Brennendes Geheimnis Traduction : Alzir Hella, revue par Brigitte Vergne-Cain et Gérard Rudent pour La Pochothèque ISBN : inconnu pour la nouvelle, parue pour la première fois en 1910 mais 9782253...

    Lire la critique complète >
    Par Woland - publiée le 17/01/2018

  • Critique de Brûlant secret par cmpf (Babelio)

    Dans un hôtel, un jeune baron choisit pour proie une femme “à la veille de dépasser la maturité” accompagné d'un jeune garçon. Pour parvenir à ses fins, il se lie avec l'enfant qui accueille avec jo...

    Lire la critique complète >
    Par cmpf - publiée le 31/01/2018

  • Critique de Brûlant secret par Agathethebook (Babelio)

    Stefan Zweig ou la valeur sûre! Quelle écriture délicate et quelle fine psychologie des personnages! Si vous croisez ce petit Folio en librairie, n'hésitez pas à l'acheter pour vos vacances and #128076; and ...

    Lire la critique complète >
    Par Agathethebook - publiée le 25/07/2018

  • Critique de Brûlant secret par (Babelio)

    Un loup, animé de noirs desseins, cajole le chevreau dont il convoite la mère. Il montre patte blanche au biquet mais délaisse vite ce dernier pour sa lascive maman. Il aurait dû suivre le conseil du ...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 17/08/2018

  • Critique de Brûlant secret par akhesa (Babelio)

    Ouvrage qui nous parle une fois de plus des sentiments que sont la passion,la pitié,l'amour,la joie,le bonheur…Stefan Zweig est un grand écrivain qui nous propose sa version des sentiments et ses expr...

    Lire la critique complète >
    Par akhesa - publiée le 20/10/2018

  • Critique de Brûlant secret par Laurent_A (Babelio)

    Je n'ai lu que la nouvelle "Brûlant secret" dans la collection Folio donc un autre livre mais j'écris ici une petite critique de cette nouvelle tant je l'ai trouvée de grande qualité ; on est successi...

    Lire la critique complète >
    Par Laurent_A - publiée le 10/05/2019

  • Critique de Brûlant secret par Levant (Babelio)

    Stefan Zweig n'a pas son pareil pour l'analyse des sentiments humains. Avec lui, la culpabilité est souvent au centre de la palette. Et la psychologie enfantine au coeur de Brûlant secret. J'ai toutef...

    Lire la critique complète >
    Par Levant - publiée le 17/05/2019

  • Critique de Brûlant secret par fredmarie (Babelio)

    Evidemment, une telle histoire fondée sur la sexualité apparaît datée. Mais c'est ce qui donne son caractère un peu pervers à la première partie du livre, que j'ai beaucoup aimée. En revanche, la deux...

    Lire la critique complète >
    Par fredmarie - publiée le 04/07/2019

  • Critique de Brûlant secret par LPV (Babelio)

    Encore un grand moment ! Mais quel moment : angoisse, malaise, rires jaunes, petits frissons à la base du cou... Tout dans ces pages est si innocent, et tout est si dérangeant. Une nausée permanente. ...

    Lire la critique complète >
    Par LPV - publiée le 14/07/2019

  • Critique de Brûlant secret par elna44 (Babelio)

    J'ai beaucoup aimé cette nouvelle qui nous plonge dans les réflexions d'un enfant de 12 ans en passe de comprendre ce que ce brûlant secret qui lie hommes et femmes signifie. La candeur avec laquelle ...

    Lire la critique complète >
    Par elna44 - publiée le 03/02/2020

  • Critique de Brûlant secret par Symphonie (Babelio)

    Dans un hôtel perdu au coeur des Alpes Autrichiennes, un jeune baron a jeté son dévolu sur une femme élégante qu'il espère séduire avant son départ. Mais comment attirer l'attention de la jeune femme ...

    Lire la critique complète >
    Par Symphonie - publiée le 01/05/2020
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Brûlant secret

< Voir moins d'actualités
Voir plus d'actualités >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter