livres actu Livres Actu

Accueil > Sophocle > Philoctète

Acheter ce livre - 12.0 €


21705ème dans les ventes


Sophocle

0 abonné

Œuvres principalesSophocle (en grec ancien Σοφοκλῆς / Sophoklễs), né à Colone en -495 et mort en -406, est l'un des trois grands dramaturges grecs dont l'œuvre nous est partiellement parvenue, avec Eschyle et Euripide. Il est principalement l'auteur ... Plus >

Philoctète (2012)

De Sophocle chez Belles Lettres
(8 votes, note moyenne : 3.8)

Archer légendaire, héritier de l'arc d'Héraclès, dont les flèches sont invincibles, Philoctète croupit sur l'île de Lemnos, où ses compagnons, en route pour Troie, l'ont abandonné, car la gangrène dont il est atteint dégage une puanteur insupportable. Or, sans l'arc d'Héraclès, la ville de Troie ne pourra tomber. Après l'avoir trahi une première fois, les Grecs, conduits par Ulysse, viennent le persuader, par la ruse, de leur accorder son aide.

Les raisons politiques qui amènent Ulysse et Néoptolème à se souvenir de lui, Philoctète refuse de les entendre: à la Nécessité des oppresseurs, il oppose la Nécessité des opprimés. Il est l'homme qui sait dire non aux dieux, aux hommes, à la guérison, aux arguties politiques.

Àprès de quatre-vingt-dix ans, en 409 avant notre ère, Sophocle a composé cette tragédie lyrique et puissante, qui montre les limites de l'héroïsme et rappelle la fragilité inhérente à la condition humaine.

Paru le 15-02-2012 - Format : Broché - 161 pages - 18 x 11 x 1 cm - 126 g - ISBN 10 : 2251800204 - ISBN 13 : 9782251800202

Collection : Classiques En Poche


Citations de Philoctète (10)

ULYSSE : Moi aussi, quand j'étais jeune, j'avais la langue paresseuse, le bras toujours prêt à agir. Aujourd'hui, expérience faite, je vois que ce qui mène tout, c'est la langue et non les actes.

ULYSSE - Aucune chance de le persuader ! Et de vive force, tu ne l'auras pas.NEOPTOLEME - Il a donc de si puissantes raisons d'être assuré de ce qu'il peut?ULYSSE - Oui: des flèches que nul n'évite, et qui rayonnent la mort.NEOPTOLEME - Mais alors, avec un tel homme, les approches mêmes ne sont pas sûres?ULYSSE - Non, à moins de le prendre par ruse, comme je te dis.NEOPTOLEME - Il n'y a donc pas de honte, selon toi, à dire des mensonges?ULYSSE - Non, si le mensonge permet de se tirer d'affaire.NEOPTOLEME - Mais quel front faudrait-il pour oser un tel langage?ULYSSE - Quand ça rapporte, il n'y a pas à hésiter.NEOPTOLEME - Et qu'est-ce que cela me rapportera qu'il vienne sous Troie?ULYSSE - Son arc, ses flèches sont la perte de Troie. Eux seuls.

NÉOPTÉLÈMEQue m'ordonnes-tu donc, si ce n'est de mentir ?ULYSSEJe dis que tu dois te saisir de Philoctète par ruse.NÉOPTÉLÈMEPourquoi le tromper plutôt que le persuader ?ULYSSEOn ne le persuadera pas, et tu ne pourras te saisir de lui par la force.NÉOPTÉLÈMEEst-il si orgueilleusement sûr de ses forces ?ULYSSESes flèches donnent inévitablement la mort.NÉOPTÉLÈMEIl n'est donc pas d'un homme brave de l'approcher ?ULYSSETu ne le prendras jamais que par ruse, comme je le dis.NÉOPTÉLÈMEMais tu ne penses donc pas qu'il est honteux de dire des choses fausses ?ULYSSENon, si le mensonge apporte le salut.NÉOPTÉLÈMEDe quel front ose-t-on parler ainsi ?ULYSSEQuand on agit pour un profit, il ne convient pas d'hésiter.NÉOPTÉLÈMEQuel profit ai-je à ce qu'il vienne à Troie ?ULYSSESes flèches seules prendront Troie.NÉOPTÉLÈMEN'est-ce donc pas moi, oui, moi, comme il est dit, qui la prendrai ?ULYSSENi toi sans elles, ni elles sans toi.NÉOPTÉLÈMESi la chose est ainsi, il faut nous en saisir.ULYSSESi tu fais cela, tu y auras un double avantage.NÉOPTÉLÈMELequel ? Dis, et je ne refuserai point d'agir.ULYSSETu seras tenu à la fois pour habile et brave.NÉOPTÉLÈMEAllons ! j'agirai et mettrai toute honte de côté.

NÉOPTOLÈME : Je le tiens encore pour moins coupable que les hommes au pouvoir. Tout un État est dans ses chefs, et toute une armée de même. Les gens qui se conduisent mal doivent aux leçons de leurs maîtres d'être devenus des méchants.

NEOPTOLEMEToutes choses sont difficiles quand on renonce à sa propre nature et quand on entreprend ce qui est indigne de soi.

LE CHŒUR. – Insouciant Sommeil qu'épargne la douleur, Sommeil, viens près de nous répandre ton haleine, mon doux seigneur, délice de nos jours, et garde aux traits de ce dormeur, cette sérénité qui s'y peint à présent…

LE CHŒURÀ la vérité, j'ai pitié de lui, car personne ne s'en inquiète et le malheureux n'est consolé par l'aspect d'aucun mortel ; mais toujours seul, il souffre d'un mal affreux, et il va errant, en proie au désir toujours déçu de toute chose nécessaire. Comment le malheureux résiste-t-il ? Ô industrie vainement habile des mortels ! Ô misérables générations des hommes pour qui la vie mauvaise passe toute mesure !

HERACLES. – […] Ayez soin, quand vous ravagerez le pays, de respecter les droits des dieux. Le reste, le grand Zeus le tient pour secondaire. C'est que la piété ne partage point la condition des humains : ils vivent et meurent, elle est impérissable.

NÉOPTOLÈME : Et tu ne vois rien de honteux à user ainsi de mensonges ?ULYSSE : Certes non, quand mentir doit te sauver la vie.NÉOPTOLÈME : De quel front cependant oser parler ainsi ?ULYSSE : Quand on cherche un profit, on ne peut hésiter.

PHILOCTÈTE.Je veux seulement saluer une dernière fois ces lieux. Adieu, cher antre, mon asile! adieu, nymphes des eaux qui arrosent ces prairies! Adieu, bruit retentissant de la mer brisée contre les rochers, et dont l'écume, poussée par le Notos, mouilla souvent ma tête, souvent aussi le mont Hermaeon (145) me renvoya ta voix puissante, comme un écho des cris que m'arrachait la douleur. Et vous, 401 fontaines d'Apollon, que j'avais cru ne quitter jamais, je vais vous quitter! Adieu, terre de Lemnos baignée par les flots! qu'un vent favorable me porte là où m'appelle le destin, le vœu de mes amis (146), et le dieu, souverain suprême, qui a décrété ces événements (147).

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Philoctète : avis de lecteurs (9)


  • Critique de Philoctète par Musardise (Babelio)

    Philoctète est une tragédie particulièrement intéressante à lire suite à Ajax. Ajax constitue la première pièce que l'ont ait conservée de Sophocle, Philoctète est en revanche beaucoup plus tardive et...

    Lire la critique complète >
    Par Musardise - publiée le 22/09/2019

  • Critique de Philoctète par Nadou38 (Babelio)

    C'est lors de ma lecture de «L'homme dans le labyrinthe» de Robert Silverberg que BazaR m'informa que l'auteur s'était inspiré de Philoctète pour son personnage principal. Il était donc logique pour m...

    Lire la critique complète >
    Par Nadou38 - publiée le 04/11/2018

  • Critique de Philoctète par (Babelio)

    Ce matin, faisant un peu de rangement, je suis tombé sur l'ouvrage de Georges Fenech "Qui imagine le général de Gaulle mis en examen ? " sous titré "Chronique secrète d'une élection imperdable&qu...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 06/08/2018

  • Critique de Philoctète par Olloix (Babelio)

    Lecture surprise, que je n'aurais pas attendue de moi. J'en suis arrivé là en suivant le fil de l'eau de commentaires sur Babelio. Lecture de "Solaris" de Stanislaw Lem, qui, contrairement au film de ...

    Lire la critique complète >
    Par Olloix - publiée le 23/04/2018

  • Critique de Philoctète par BazaR (Babelio)

    De quoi cause-t-on ici ? Eh bien d'une péripétie tardive et capitale de la guerre de Troie. Ça fait dix ans que celle-ci traîne et on n'en voit toujours pas le bout. Mais un troyen capturé, Hélénos...

    Lire la critique complète >
    Par BazaR - publiée le 13/07/2017

  • Critique de Philoctète par Nastasia-B (Babelio)

    J'aime beaucoup ce Philoctète de Sophocle. C'est une pièce assez atypique que je peine à appeler tragédie. Si j'avais à la positionner absolument dans une case précise, ce qu'en soi je répugne toujour...

    Lire la critique complète >
    Par Nastasia-B - publiée le 08/11/2014

  • Critique de Philoctète par colimasson (Babelio)

    Que personne ne bouge ! Personne ne meurt ! Avec Philoctète, Sophocle nous épargne les assassinats cruels, les suicides grandiloquents et les représailles vengeresses. Pour autant, on ne peut pas dire...

    Lire la critique complète >
    Par colimasson - publiée le 16/09/2013

  • Critique de Philoctète par Procuste (Amazon)

    C'est pour sortir quelque peu de l'épopée grave et virile des Grecs que je suis arrivé à ce texte : il trace la triste et funeste existence de ce pauvre Philoctète abandonné par ses camarades de combat, en rout...

    Lire la critique complète >
    Par Procuste - publiée le 22/03/2018

  • Critique de Philoctète par Skin-deep (Amazon)

    Le devin Hélénos a parlé: les seuls traits tirés de l'arc de Philoctète vaincront Troie et donneront la victoire tant espérée aux Atrides.Quoi?Philoctète? Philoctète, le guerrier au pied gangrené, dont les hurl...

    Lire la critique complète >
    Par Skin-deep - publiée le 18/08/2015
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Philoctète

< Voir moins d'actualités
Voir plus d'actualités >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter