livres actu Livres Actu

Accueil > Sophia De Mello Breyner Andresen > Malgré les ruines et la mort

Acheter ce livre



Sophia De Mello Breyner Andresen

0 abonné

Malgré les ruines et la mort (2000)

De Sophia De Mello Breyner Andresen chez La Différence
(2 votes, note moyenne : 4.5)

Paru le 04-04-2000 - Format : Broché - 480 pages - 20 x 13 x 4 cm - 586 g - ISBN 10 : 2729112545 - ISBN 13 : 9782729112547

Collection : Fleuve Et Echo

Tags : poèmes, poésie, littérature pour enfants, temps qui passe, exil, antiquité, littérature lusophone, littérature portugaise.

Citations de Malgré les ruines et la mort (10)

PARCE QUEParce que les autres se déguisent et toi nonParce que les autres évoquent la vertuPour acheter ce qui ne mérite pas pardon.Parce que les autres ont peur et toi non.Parce que les autres sont des tombeaux chaulésOù en silence la pourriture fermente.Parce que les autres se taisent et toi non.Parce que les autres s'achètent et se revendentEt leurs gestes produisent encore des dividendes.Parce que les autres sont habiles et toi non.Parce que les autres marchent à l'ombre des abrisEt avec le danger main dans la main tu marches.Parce que les autres calculent et toi non.

JAMAIS PLUS...Jamais plusTu ne marcheras sur les chemins naturels.Jamais plus tu ne pourras te sentirInvulnérable, réelle et dense - Perdu pour toujoursCe que tu recherchas par-dessus tout :La plénitude de chaque présence.Et ce sera toujours le même rêve, la même absence.

PUISSE-JE N'AVOIR...Puissé-je n'avoir ni attaches ni limitesÔ vie aux mille visages débordants,Pour pouvoir répondre à tes invitesSuspendues au miracle des instants.

VILLA, BROUHAHAVille, brouhaha, continuel va-et-viens des rues,Ö vie sale, hostile, inutilement usée,Savoir qu'il y a la mer et les plages nues,Des montagnes sans nom et des plaines plus vastesQue le plus vaste des désir,Et moi, en toi enfermée, je vois seulementDes murs et des façades, je ne peux voirNi les marées qui montent, ni le changement des lunes.Savoir que tu me prends la vieEt qu'à l'ombre de tes murs tu traînesMon âme promiseAux vagues blanches et aux forêts.

C'ETAIT LE TEMPSC'était le temps des amitiés visionnairesLivrées à l'ombre à la lumière à la pénombreEt à la rumeur la plus secrète du feuillageC'était le temps extasié des lunesQuand la nuit bleuissait fabuleuse et lenteC'était le temps du désir multiple et de la passionLes jours telles des harpes résonnaientC'était le temps doré des plages scintillantesQuand la faim de tout s'allumait

Malgré les ruines et la mortOù s'acheva toujours chaque illusion,La force de mes rêves est si forteQue de tout renaît l'exaltationEt mes mains jamais ne restent vides.

CARNET 1Quand je me plonge à nouveau dans cet ancienCahier à la couverture noire en toile ciréeQu'un jour je déchirai avec fureur et qu'un amiFeuille après feuille raccommoda avec patience et lenteurTout me blesse encore comme une lame qui coupeCar devant moi s'étalent- bruissement et forêt-Les longues après-midi les nuits mélangéesOù je divague et incessamment divaguentLes vénéneux parfums mortels de la jeunesseEt la lumière me blesse comme un jardin perdu.

Malgré le silence…Là où le silence et la solitudeCroisent la nuit et le froid,J'attendis comme on attend en vain,Si net et si précis était le vide.

EXILQuand la patrie qui est la nôtre n'est plus à nousPerdue par le silence et par le renoncementMême la voix de la mer devient exilEt la lumière qui nous entoure est comme des barreaux

Ne cherche pas la vérité dans ce que tu saisNe cherche pas dans tes gestes le destinTout ce qui advient est solitaireEn dehors du savoir en dehors des loisÀ l'intérieur d'un rythme aveugle et sans limiteOù aucun nom ne fut jamais prononcé.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Malgré les ruines et la mort : avis de lecteurs (2)


  • Critique de Malgré les ruines et la mort par Lali (Babelio)

    Malgré les ruines et la mort de Sophia de Mello Breyner est probablement un des plus beaux recueils de poèmes du monde. Et je ne pense pas exagérer en affirmant une telle chose. D'autres qui la connai...

    Lire la critique complète >
    Par Lali - publiée le 13/02/2011

  • Critique de Malgré les ruines et la mort par ivredelivres (Babelio)

    Voilà une anthologie magnifique de la poésie de Sophia de Mello Breyner. Son nom est peu connu en France où pourtant elle a obtenu le prestigieux prix "Max Jacob" L'antiquité parcours son oeuvre, son....

    Lire la critique complète >
    Par ivredelivres - publiée le 12/09/2010

Ils parlent de Malgré les ruines et la mort

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter