livres actu Livres Actu

Accueil > Simone Weil > Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale

Acheter ce livre - 8.5 €


14278ème dans les ventes


Simone Weil

0 abonné

Née en 1909, Simone Weil fut disciple d'Alain, élève de l'École normale supérieure, agrégée de philosophie en 1931. Ouvrière chez Renault, engagée dans les Brigades internationales en 1936, elle quitte la France en 1942 pour New York et, enfin, Londr... Plus >

Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale (1998)

De Simone Weil chez Gallimard
(4 votes, note moyenne : 4.0)

«La période présente est de celles où tout ce qui semble normalement constituer une raison de vivre s'évanouit, où l'on doit, sous peine de sombrer dans le désarroi ou l'inconscience, tout remettre en question. Que le triomphe des mouvements autoritaires et nationalistes ruine un peu partout l'espoir que de braves gens avaient mis dans la démocratie et dans le pacifisme, ce n'est qu'une partie du mal dont nous souffrons ; il est bien plus profond et bien plus étendu. On peut se demander s'il existe un domaine de la vie publique ou privée où les sources mêmes de l'activité et de l'espérance ne soient pas empoisonnées par les conditions dans lesquelles nous vivons. Le travail ne s'accomplit plus avec la conscience orgueilleuse qu'on est utile, mais avec le sentiment humiliant et angoissant de posséder un privilège octroyé par une passagère faveur du sort, un privilège dont on exclut plusieurs êtres humains du fait même qu'on en jouit, bref une place.»

Paru le 03-02-1998 - Format : Broché - 160 pages - 18 x 11 x 1 cm - 103 g - ISBN 10 : 2070404420 - ISBN 13 : 9782070404421

Collection : Folio Essais

Tags : france, philosophie, capitalisme, social, politique, marxisme, liberté, romain, exercices de style, esclavagisme, démocratie, esclavage, témoignage, essai.

Citations de Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale (7)

La science est un monopole, non pas à cause d'une mauvaise organisation de l'instruction publique, mais par sa nature même ; les profanes n'ont accès qu'aux résultats, non aux méthodes, c'est-à-dire qu'ils ne peuvent que croire et non assimiler.

Or dès que le hasard entre en jeu, la notion de progrès continu n'est plus applicable. Ainsi espérer que le développement de la science amènera quelque jour, d'une manière en quelque sorte automatique, la découverte d'une source d'énergie qui serait utilisable d'une manière presque immédiate pour tous les besoins humains, c'est rêver.

Pendant des siècles, des âmes généreuses ont considéré la puissance des oppresseurs comme constituant une usurpation pure et simple, à laquelle il fallait tenter de s'opposer soit par la simple expression d'une réprobation radicale, soit par la force armée mise au service de la justice. Des deux manières, l'échec a toujours été complet; et jamais il n'était plus significatif que quand il prenait un moment l'apparence de la victoire, comme ce fut le cas pour la Révolution française, et qu'après avoir effectivement réussi à faire disparaître une certaine forme d'oppression, on assistait , impuissant, à l'installation immédiate d'une oppression nouvelle.

Le progrès dû à la coordination des efforts dans le temps est sans doute lefacteur le plus important du progrès technique ; il est aussi le plus difficile à analyser.

et il est vain d'espérer que le progrès technique puisse, par une diminution progressive et continue de l'effort de la production, alléger, jusqu'à le faire presque disparaître,le double poids sur l'homme de la nature et de la société.Le problème est donc bien clair; il s'agit de savoir si l'on peut concevoir une organisation de la production qui, bien qu'impuissante à éliminer les nécessités naturelles et la contrainte sociale qui en résulte, leur permettrait du moins de s'exercer sans écraser sous l'oppression les esprits et les corps.A une époque comme la nôtre, avoir saisi clairement ce problème est peut-être une condition pour vivre en paix avec soi.Si l'on arrive à concevoir concrètement les conditions de cette organisation libératrice, il ne reste qu'à exercer,pour se diriger vers elle, toute la puissance d'action, petite ou grande, dont on dispose; et si l'on comprend clairement que la possibilité d'un tel mode de production n'est pas même concevable,on y gagne du moins de pouvoir légitimement se résigner à l'oppression, et cesser de s'en croire complice du fait qu'on ne fait rien d'efficace pour l'empêcher.

L'histoire humaine n'est que l'histoire de l'asservissement.

La civilisation actuelle, dont nos descendants recueilleront sans doute tout au moins des fragments en héritage, contient, nous ne le sentons que trop, de quoi écraser l'homme ; mais elle contient aussi, du moins en germe, de quoi le libérer.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale : avis de lecteurs (4)


  • Critique de Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale par ouechTonton (Babelio)

    ...Donc j'avais affaire à un livre des années trente plébiscité par Alain, le maître de notre Simone. Un bouquin qui faisait tout naturellement suite à ma lecture du manifeste du parti communiste de K...

    Lire la critique complète >
    Par ouechTonton - publiée le 15/09/2010

  • Critique de Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale par CraboBonn (Babelio)

    Une philosophe et penseur peu connue du début du siècle. Une courte vie (1909-1943) mais une vision de la société d'une grande acuité. Je n'ai encore lu que ce texte de cette auteur, mais c'est un tex...

    Lire la critique complète >
    Par CraboBonn - publiée le 28/12/2012

  • Critique de Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale par Fx1 (Babelio)

    La différence principale entre mme Weil et les philosophes de salon , c'est que mme Weil à toujours voulue que son oeuvre , que sa pensée soit accessible à chacun , quelque soit sa condition . Dans ce...

    Lire la critique complète >
    Par Fx1 - publiée le 20/07/2014

  • Critique de Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale par Tiephaine (Babelio)

    Un ouvrage typique des années 1930 françaises, parfait reflet de la vanité et de la vacuité de la philosophie de notre pays encore aujourd'hui. Avec une entrée en matière aussi rude, il faut pouvoir...

    Lire la critique complète >
    Par Tiephaine - publiée le 23/02/2017

Ils parlent de Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale

Du même auteur

  • Le Notre Père En savoir plus >
  • Simone Weil - Le ravissement de la raison En savoir plus >
  • La personne et le sacré / collectivité, personne, impersonnel, droit, justice En savoir plus >
  • L'agonie d'une civilisation vue à travers un poème épique En savoir plus >
  • Pensées sans ordre concernant l'amour de Dieu / et autres textes En savoir plus >
  • Luttons-nous pour la justice ? / manuel d'action politique : et autres fragments pour affronter le p En savoir plus >
  • La Pesanteur Et La Grace En savoir plus >
  • La personne et le sacré En savoir plus >
  • Note Sur La Suppression Generale Des Partis Politiques En savoir plus >
  • Note sur la suppression générale des partis politiques En savoir plus >
  • Grèves et joie pure / une arme nouvelle, les occupations d'usine, 1936 En savoir plus >
  • Desarroi de notre temps et autres fragments sur la guerre En savoir plus >
  • Aimer bien En savoir plus >
  • Œuvres complètes / Simone Weil... .1, 1933-septembre 1941 - Œuvres complètes (Tome 6 Volume 1)-Cahiers (1933 - Septembre 1941)) En savoir plus >
  • Attente de Dieu En savoir plus >
  • La Pesanteur et la grâce En savoir plus >
  • Œuvres complètes / Simone Weil... .2, L'Expérience ouvrière et l'adieu à la révolution, juillet 1934-juin 1937 - Œuvres complètes (Tome 2 Volume 2)-Écrits historiques et politiques) En savoir plus >
  • L'enracinement En savoir plus >
  • Œuvres complètes / Simone Weil... .3, Vers la guerre, 1937-1940 - Œuvres complètes (Tome 2 Volume 3)-Écrits historiques et politiques) En savoir plus >
  • Leçons de philosophie En savoir plus >
  • Œuvres complètes / Simone Weil... .1, L'engagement syndical (1927-1934) - Œuvres complètes (Tome 2 Volume 1)-Écrits historiques et politiques) En savoir plus >
  • Œuvres complètes / Simone Weil... .1, Premiers écrits philosophiques - Œuvres complètes (Tome 1-Premiers écrits philosophiques) En savoir plus >
  • Lettre à un religieux En savoir plus >
  • Écrits historiques et politiques En savoir plus >
  • Œuvres complètes / Simone Weil... .Volume 2, Grèce, Inde, Occitanie - Œuvres complètes (Tome 4 Volume 2)-Écrits de Marseille (1941-1942)) En savoir plus >
  • Œuvres complètes / Simone Weil... .Volume 1, Philosophie, science, religion, questions politiques et sociales - Œuvres complètes (Tome 4 Volume 1)-Écrits de Marseille (1940-1942)) En savoir plus >
  • Les Besoins de l'âme En savoir plus >
  • Les sept pas vers la grâce En savoir plus >
  • L’Iliade ou le poème de la force En savoir plus >
  • L'Iliade ou Le poème de la force / et autres essais sur la guerre En savoir plus >
  • L'inspiration occitane En savoir plus >
  • Œuvres complètes / Simone Weil... .Volume 2, L'enracinement, prélude à une déclaration des devoirs envers l'être humain - Œuvres complètes (Tome 5 Volume 2)-Écrits de New York et de Londres (1943)) En savoir plus >
  • Conversation avec Trotski En savoir plus >
  • Notes Sur La Suppression Generale Des Partis Politiques En savoir plus >
  • Œuvres complètes / Simone Weil... .Volume 1, Correspondance familiale - Œuvres complètes (Tome 7 Volume 1)-Correspondance) En savoir plus >
  • La Condition ouvrière En savoir plus >
  • Simone Weil / une pensée par jour En savoir plus >
  • Œuvres En savoir plus >

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter