livres actu Livres Actu

Accueil > Romain Gary > Charge d'âme

Acheter ce livre - 10.15 €



Romain Gary

1 abonné

Romain Gary, né Roman Kacew à Vilnius en 1914, est élevé par sa mère qui place en lui de grandes espérances, comme il le racontera dans La promesse de l’aube. Pauvre, «cosaque un peu tartare mâtiné de juif», il arrive en France à l’âge de quatorze an... Plus >

Charge d'âme (1978)

De Romain Gary chez Gallimard
(9 votes, note moyenne : 3.3)

Le «carburant avancé». Tel est le nom donné pudiquement à la nouvelle énergie qui fait marcher les lampes, les moteurs, les voitures, et sert aussi pour des super-bombes nucléaires. Ce «carburant avancé» n'est rien d'autre que les âmes, saisies par des «capteurs» et mises dans des piles. Comment réagissez-vous quand vous apprenez que la femme que vous aimez va survivre sous la forme d'une ampoule de 100 watts, et que votre vieux voisin, un ancien résistant, est maintenant dans le moteur de votre Citroën ?Cette fable endiablée ne laisse aucun répit au lecteur. Ce n'est qu'après le mot de la fin qu'il pourra prendre le temps de réfléchir aux problèmes que, sans en avoir l'air, pose l'auteur, et notamment celui de notre «captation» à l'intérieur d'un «techno et socio système» où se rejoignent la technique et l'idéologie, dans une course effrénée au rendement, à la croissance illimitée et à l'asservissement de l'esprit.

Paru le 11-01-1978 - Format : Broché - 320 pages - 20 x 14 x 2 cm - 360 g - ISBN 10 : 2070298841 - ISBN 13 : 9782070298846

Collection : Blanche

Tags : 20ème siècle, russie, littérature française, france, sociologie, science, guerre, humour, déshumanisation, energie, argumentation, science-fiction fantastique, idéologie, nucléaire, technique, fiction, fantastique, science-fiction, roman, fables, littérature du 20ème siècle, 20ème siècle, littérature française, france, science, guerre, humour, déshumanisation, energie, âme, suggestion, nucléaire, technique, scientifique, fiction, fantastique, science-fiction, roman, roman adulte, fables.

Citations de Charge d'âme (8)

Monsieur Ouchakov, votre ordinateur croit-il en Dieu?

Les Russes échangeaient des regards. On leur avait dit que le nouveau Président des Etats-Unis était un peu excentrique, et il fallait faire preuve de patience.

Le moment était venu de partir, mais Pei ne parvenait pas à s'arracher, et il restait là, avec son crâne rasé de près, triturant sa casquette, essayant désespérément de trouver de nouveaux mots d'amour à dire, des mots différents du vocabulaire bourgeois réactionnaire, quelque chose de doux et de tendre, une de ces petites choses qui rendent une fille heureuse.- Les chiffres montrent que nous avons augmenté l'étendue des terres arables de dix pour cent, cette année. Nous avons mis au point des missiles qui peuvent porter une charge nucléaire à cinq mille kilomètres.C'était une bonne excuse: Lan prit sa main dans la sienne et la serra tendrement.

-Je suis aussi soucieux que vous de notre survie spirituelle. Provoquer un effondrement total de la civilisation technologique, comme le voudrait une certaine jeunesse, cela implique un gigantesque holocauste. Le genre d'arguments que mèneraient à supprimer les 3/4 de l'humanité pour laisser au quart restant une chance de repartir dans une nouvelle direction. Détruire la civilisation pour assurer la survie spirituelle de l'homme...[...]cela signifie la mort spirituelle de l'homme.

Les sources de puissance illimitées sont presque toujours aussi des sources de catastrophe...

Il faut toujours connaître les limites du possible. Pas pour s'arrêter, mais pour tenter l'impossible dans les meilleures conditions.

-C'est ça, parle-moi du massacre des bébés phoques en Norvège et au Canada, ou de celui des éléphants en Afrique. Rappelle-moi le nombre de chiens que les Français laissent crever chaque fois qu'ils partent en vacances. Il y avait longtemps… Ah oui, et les baleines ! J'ai oublié l'extermination des baleines ! Ou les cinq millions de Juifs partis en fumée… Vas-y, parle-moi de la pollution irréversible du milieu marin ! Qu'est-ce que tu attends ! La déshumanisation, tu parles ! La déshumanisation, c'est humain ! Il s'interrompit. Ce qu'il y avait d'extraordinaire, dans tout ça, c'est que toutes les preuves accumulées ne prouvaient rien. L'illusion lyrique demeurait, comme si l'homme ne pouvait mettre fin à sa foi qu'en mettant fin à lui-même.

Le bonheur à deux exige une qualité très rare d'ignorance, d'incompréhension réciproque, pour que l'image merveilleuse que chacun avait inventée de l'autre demeure intacte, comme aux premiers instants.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Charge d'âme : avis de lecteurs (5)


  • Critique de Charge d'âme par Client Amazon (Amazon)

    Nous avions laissé le génie Marc Mathieu en Polynésie dans la "Tête Coupable." Le voici de retour dans un des romans les plus inspirés de Romain Gary. Dans leur course à l'énergie et à l'arme nucléaire, les gra...

    Lire la critique complète >
    Par Client Amazon - publiée le 07/03/2003

  • Critique de Charge d'âme par loolunik (Babelio)

    Imaginant un monde où l'âme humaine peut être captée et utilisée en énergie pouvant faire fonctionner de la montre à la voiture en passant par le simple briquet, Romain Gary nous entraîne au coeur de ...

    Lire la critique complète >
    Par loolunik - publiée le 27/01/2011

  • Critique de Charge d'âme par meeva (Babelio)

    « Charge d'âme » a été publié en 1977 par Romain Gary. Si son souffle continue à émettre aujourd'hui, c'est à travers ses livres. C'est pourquoi je ne cesse de le relire depuis que je l'ai découvert...

    Lire la critique complète >
    Par meeva - publiée le 13/02/2016

  • Critique de Charge d'âme par Fleuryne (Babelio)

    Une fiction angoissante où l'on utilise l'âme humaine comme carburant. Ce roman de Romain Gary mélange politique science et éthique. Quelle limite fixer ou pas à la science ? Qui peut prétendre déteni...

    Lire la critique complète >
    Par Fleuryne - publiée le 10/06/2016

  • Critique de Charge d'âme par camati (Babelio)

    La science-fiction n'est pas un genre littéraire que j'affectionne et Charge d'âme peut être considéré comme de la SF, j'ai donc eu du mal à rentrer dans cette fable. Lire en 2020 un texte écrit en 1...

    Lire la critique complète >
    Par camati - publiée le 21/04/2020

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter