livres actu Livres Actu

Accueil > Robin Cook > Risque mortel

Acheter ce livre - 7.1 €


42304ème dans les ventes


Robin Cook

0 abonné

Robin Cook est un nom pouvant faire référence à :

Risque mortel (1998)

De Robin Cook chez Le Livre De Poche
(12 votes, note moyenne : 3.8)

Edward est un chercheur brillant, spécialiste des médicaments agissant sur l'état mental et psychologique. C'est aussi un homme timide, heureux de rencontrer l'âme soeur en la personne de Kim, une jeune infirmière totalement dépourvue de confiance en elle-même. Kim a une autre particularité : elle est la descendante directe d'une des célèbres « sorcières » de Salem, pendues en 1692. Elle est même l'héritière de sa maison, conservée par la famille au cours des siècles. C'est là, dans la terre de la cave, qu'Edward va faire une découverte de chimie médicale susceptible de lui rapporter des millions de dollars... Comment l'ambition va faire du jeune chercheur complexé un apprenti sorcier, et de ce nouveau Dr Jekyll un terrifiant Mr Hyde, c'est ce que nous raconte, au long d'une intrigue mêlant l'énigme historique, le suspense et l'épouvante, l'auteur d' Avec intention de nuire et de Cure fatale , maître incontesté du thriller médical.

Paru le 06-10-1998 - Format : Poche - 448 pages - 17 x 11 x 1 cm - 240 g - ISBN 10 : 2253170453 - ISBN 13 : 9782253170457

Collection : Le Livre De Poche

Tags : récits, roman, science-fiction, romans policiers et polars, thriller, suspense, romantisme, sorcières, salem, chercheurs, médical, action, sorciers, psychologique, chimie, occultisme, médecine, adolescence, thriller médical, littérature américaine.

Citations de Risque mortel (10)

Un éclair illumina brièvement la scène, et Kim eut l'impression de voir une image de l'enfer. Oui, le diable était de retour à Salem !

La douleur aussi est biologique. Comme la douleur physique et la douleur psychique sont toutes les deux biologiques, elles devraient être traitées de la même façon, c'est-à-dire avec des médicaments qui agissent seulement sur le zones du cerveau en cause. Kim avait envie de lui demander où en serait le monde si Mozart et Beethoven avaient pris des médicaments contre l'angoisse ou la dépression.

Tandis qu'Elizabeth allait s'occuper de sa deuxième fournée, Mercy promena son regard dans la cuisine, et remarqua un fromage de chèvre fraîchement pressé ainsi qu'un pichet de cidre chauffant au coin de l'âtre. Puis elle fut arrêtée par quelque chose d'infiniment plus intriguant. Sur l'appui de la fenêtre étaient alignées des poupées en bois peint, habillées de vêtements cousus avec soin. Chaque poupée arborait le costume de son état: on distinguait un marchand, un maréchal-ferrant, une maîtresse de maison, un charron, et même un docteur, vêtu de noir avec un col en dentelle.

-Après avoir posé le plat de la main sur les miches qui refroidissaient, Elizabeth appela les enfants à table et leur demanda s'ils voulaient du bon pain tout chaud. Ses propres enfants refusèrent avec une grimace, mais Ann Putnam, Abigail Williams et Betty Parris en réclamèrent à grands cris. Elizabeth ouvrit une trappe dans un coin de la cuisine et demanda à Sarah d'aller chercher du beurre.

Ronald Stewart ouvrit la porte de sa cabine et sortit sur le pont. L'air du matin était vif, et il avait revêtu son plus bel habit: culotte descendant sous le genou, veste écarlate d'où dépassaient des poignets en dentelle; il avait même tenu à se coiffer de sa perruque poudrée. Ils venaient de doubler la pointe de Naugus, au large de Marblehead, et cinglaient à présent en direction de la ville de Salem.

-Une voiture nous attend, dit Procter lorsqu'ils abordèrent. Je me suis dit que vous aimeriez vous rendre directement à la prison. Ils firent quelques pas sur le quai, puis montèrent en voiture. Procter saisit les rênes et le cheval se mit en marche. La voiture cahotait sur les pavés. Aucun des deux hommes ne parlait. -Comment en est-on venu à la conclusion que ces attaques étaient dues à la sorcellerie ? demanda Ronald lorsqu'ils eurent atteint Essex Street.

Ronald le suivit, mais en ouvrant la lourde porte en chêne, le gros homme se retourna vers lui et déclara: -Je rendrai compte de tout cela. -Inutile, rétorqua Ronald. En sortant d'ici, j'irai directement voir le magistrat et le lui dirai moi-même. Ils passèrent devant de nombreuses cellules, toutes pleines. Les détenus fixaient Ronald les yeux vides. Un silence de plomb régnait dans la prison. Ronald sortit un mouchoir de sa poche et s'en couvrit le nez pour tenter d'échapper à la puanteur ambiante.

-Oui, dit Jonathan, mais la condamnation de ta femme ne reposait ni sur le témoignage des filles ni sur les démonstrations spectrales à l'audience. Le procès de ta femme a été le plus court de tous, plus court même que celui de Bridget Bishop. Sa condamnation repose sur un élément de preuve indiscutable. -Alors toi aussi tu crois que ma femme est une sorcière ? demanda Ronald, stupéfait. -Oui. Et j'en suis profondément bouleversé.

Samuel était heureux de voir Ronald, mais il ne put dissimuler sa gêne tant il était évident que sa visite avait pour objet la condamnation d'Elizabeth. En réponse aux questions de Ronald, il confirma le récit de Jonathan Corwin: Elizabeth avait bel et bien été condamnée gr‚ce à un élément de preuve saisi dans la maison même de Ronald par le shérif Corwin.

-Je vous en prie, révérend, s'écria enfin Ronald, je voudrais retourner aussitôt à Salem. Si vous vouliez bien me montrer de quoi il s'agit, je pourrais me mettre en route sur-le-champ. -Patience, mon brave homme, dit le révérend Mather en tirant une clé de la poche de son habit. La nature de cette preuve est telle qu'il faut vous y préparer. Elle est réellement choquante. Voilà pourquoi j'ai suggéré que le procès de votre femme se tienne à huis clos, et que le jury donne sa parole d'honneur de n'en rien révéler.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Risque mortel : avis de lecteurs (12)


  • Critique de Risque mortel par (Babelio)

    Suspense du début jusqu'à la fin du livre.....

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 17/11/2019

  • Critique de Risque mortel par hibernatus88630 (Babelio)

    Un bon roman, et oui je reviens à mes premières amours en tant que policiers, ça me rappelle mon jeune âge; j'avais abandonné pour d'autres auteurs et me voilà en train de relire Robin Cook et biennnn...

    Lire la critique complète >
    Par hibernatus88630 - publiée le 21/06/2019

  • Critique de Risque mortel par BernieCalling (Babelio)

    Une fois de plus j'ai dévoré ce roman. La partie médicale est moins mise en avant dans celui-ci, nous tournons plus autour d'une intrigue sur le passé d'un membre de la famille de l'héroïne. J'ai ado...

    Lire la critique complète >
    Par BernieCalling - publiée le 16/08/2017

  • Critique de Risque mortel par LSH (Babelio)

    Voilà un livre que je n'aurais jamais lu si je ne l'avais pas trouvé dans une "boite à livres". En effet, je ne connaissais pas cet auteur et à priori son intrigue assez banale n'avait rien pour m'att...

    Lire la critique complète >
    Par LSH - publiée le 06/07/2017

  • Critique de Risque mortel par Marcellina (Babelio)

    Ou quand les chercheurs se transforment en apprentis sorciers... Et ce qui ne gâte rien, l'histoire se passe dans le village de Salem où a eu lieu le fameux procès des prétendues sorcières en 1692. ...

    Lire la critique complète >
    Par Marcellina - publiée le 18/08/2014

  • Critique de Risque mortel par claire04130 (Babelio)

    C'est avec un cri de victoire que je l'ai fini !! J'ai mis quasiment un mois et demi à le finir, et c'est vraiment très rare qu'un livre me prenne autant de temps... On commence ce livre par un déb...

    Lire la critique complète >
    Par claire04130 - publiée le 23/07/2012

  • Critique de Risque mortel par talia (Amazon)

    5étoilesVoilà un roman plein de suspens.(Comme toujours d ailleurs)Je. Le recommande sans faute.pour le lire jusqu'à point d heure.

    Lire la critique complète >
    Par talia - publiée le 15/05/2020

  • Critique de Risque mortel par Calet (Amazon)

    Du très bon Robin Cook, comme on l'aime ! à dévorer du début à la fin, ce que j'ai fait d'ailleurs.

    Lire la critique complète >
    Par Calet - publiée le 28/08/2011

  • Critique de Risque mortel par Didier 45 (Amazon)

    Bonjour "Qui réunit toutes les qualités, sans défauts" AmazonChez denisePromotionsChèques-cadeauxVendreAideLes Avant-Premières Mode -40%Parcourir lesboutiques Bonjour denise Votre compteAdhérez àPremiumPanier0L...

    Lire la critique complète >
    Par Didier 45 - publiée le 11/11/2016

  • Critique de Risque mortel par girou (Amazon)

    effrayant mais captivant ,j ai tellement aimé que je l ai lu d une traite.pour ceux qui aime les thrillers et le paranormal,à lire!très fort Mr.Robin Cook !

    Lire la critique complète >
    Par girou - publiée le 22/08/2012

  • Critique de Risque mortel par FLO (Amazon)

    J'ai lu ce roman en 2 nuits, je voulais à tout prix savoir qu'elle était cette preuve irréfutable et que cachait ce merveilleux médicament découvert par le fiancé de l'héroine. La suprise fut de taille dans les...

    Lire la critique complète >
    Par FLO - publiée le 06/10/2000

  • Critique de Risque mortel par D. Nathalie (Amazon)

    Voilà un livre qui ne m'a pas passionné du tout, puisque je n'ai pas pu le finir, ce qui m'arrive rarement. Trop de description, trop lent. Peut-être fallait-il persévérer, mais franchement je n'y suis pas arri...

    Lire la critique complète >
    Par D. Nathalie - publiée le 24/03/2011
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter