livres actu Livres Actu

Accueil > Rainer Maria Rilke > Œuvres poétiques et théâtrales

Acheter ce livre - 69.0 €


37826ème dans les ventes


Rainer Maria Rilke

0 abonné

Œuvres poétiques et théâtrales (1997)

De Rainer Maria Rilke chez Gallimard
(5 votes, note moyenne : 4.2)

La richesse de l'œuvre poétique de Rilke est parfois occultée par la célébrité des Élégies de Duino et des Sonnets à Orphée. Cette nouvelle traduction, incluant une bonne moitié de textes encore ignorés du public français, a pour ambition de retracer l'évolution de l'œuvre dans son ensemble, depuis les poèmes de jeunesse célébrant les blondes jeunes filles et les paysages de Bohême, jusqu'à la poésie inspirée et parfois énigmatique des célèbres recueils. Pour la première fois, des poèmes épars ont été rassemblés en cycles autonomes. Certains de ces cycles s'imposaient ; les autres, apparemment moins évidents, respectent des choix exprimés par Rilke lui-même : c'est ainsi qu'est proposée une seconde partie des Élégies. Celles-ci sont en outre suivies de variantes et de fragments que Rilke avait rassemblés, et qui permettent d'éclairer la genèse du recueil ; de même, on a fait figurer à la suite des Sonnets à Orphée les annotations du poète, ainsi que des poèmes et fragments tirés de ce qu'il appelait leur «orbitaire». Enfin, trois pièces de théâtre, qui par leur caractère intimiste et leur réalisme évoquent H. Ibsen, révèlent une dernière facette d'un auteur encore fortement ancré dans le XIXᵉ siècle, mais qui par toute une partie de son œuvre appartient sans conteste à la modernité.

Paru le 23-10-1997 - Format : Relié - 1936 pages - 18 x 12 x 4 cm - 714 g - ISBN 10 : 2070115003 - ISBN 13 : 9782070115006

Collection : Bibliothèque De La Pléiade

Tags : 19ème siècle, littérature allemande, littérature autrichienne, allemand, montagnes, bibliothèque de la pléiade, germanique, allemande, empire, cycle, poésie, théâtre.

Citations de Œuvres poétiques et théâtrales (10)

"Notre avant-dernier mot serait un mot de misère, mais devant la conscience-mère le tout dernier sera beau. Car il faudra qu'on résume tous les efforts d'un désir qu'aucun goût d'amertume ne saurait contenir."(Vergers)

Poèmes épars et fragments, 1897-19261921LA MAINVois la petite mésangeégarée dans la chambre :le temps de vingt battements de cœurelle est restée dans une main.Une main d'homme. Décidée à protéger.Protection sans possession.Maismaintenant à la fenêtrelibreelle est restée apeuréeétrangèreà elle-même et à ce qui l'entoure,à l'univers, qu'elle ne reconnaît.Ah, c'est si déconcertantune main, même qui sauve.Dans la main la plus secourableil y a encor pas mal de mortet il y eut de l'argent.p.899

Le soir est mon livre. Sa couverture de damas resplendit, pourpre,j'ouvre ses fermoirs d'orde mes mains fraîches, sans hâte. Et je lis la première page,ravi du ton familier -et plus lentement, je lis la deuxième,et je rêve déjà la troisième. Du recueil POUR ME FÊTER

"Être aimé, c'est se consumer dans la flamme. Aimer, c'est luire d'une lumière inépuisable.Être aimé, c'est passer; aimer, c'est durer ."

Je suis chez moi entre le jour et le rêve. Pour me fêter ( publié en 1899 )

Il te faut ne pas comprendre la vie,elle deviendra une fête alors. Et laisse venir chaque jour,comme un enfant, en marchant,de chaque vent,se fait offrir maintes fleurs. Les rassembler, les conserverne lui effleure pas l'esprit. Il les détache doucement des cheveuxdont elles étaient si volontiers prisonnières,et tend les mains vers les chères jeunes années,en en espérant de nouvelles. POUR ME FÊTER

SUR LE SOUPIR DE L'AMIESur le soupir de l'amie toute la nuit se soulève, une caresse brève parcourt le ciel ébloui.C'est comme si dans l'univers une force élémentaire redevenait la mère de tout amour qui se perd.VERGERS

Un même espace unit tous les êtres :espace intérieur au monde.En silence l'oiseau vole au travers de nous.O moi, qui veut grandir,je regarde au-dehors, et en moi grandit l'arbre.Fragments

Je continue de marcher, solitaire. Au-dessus de moi,je sens le printemps frémir dans les branches.Un jour, je viendrai, avec des sandales sans poussière,attendre aux grilles du jardin. Et tu viendras quand j'aurai besoin de toi,et tu prendras mon hésitation pour un signe,et silencieusement tu me tendras les roses épanouies de l'été des tout derniers buissons. POUR TE FÊTER - Écrit pour Lou Andreas-Salomé

Éteins-moi les yeux : je saurai te voir,bouche-moi les oreilles : je saurai t'entendre,et même sans pieds saurai venir à toi,et même sans bouche t'invoquer encore.Brise-moi les bras, je te saisiraiavec mon cœur comme avec une main,obstrue ce cœur, mon cerveau battra,embrase ce cerveau,mon sang te portera. LE LIVRE D'HEURESDeuxième livre LE LIVRE DU PÈLERINAGE 1901( Extrait des notes : ce n'est pas une prière à Dieu, mais bien une déclaration d'amour à Lou Andreas-Salomé. Longtemps, Le Livre d'heures est resté un secret entre Lou et Rainer )

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Œuvres poétiques et théâtrales : avis de lecteurs (5)


  • Critique de Œuvres poétiques et théâtrales par hektor (Amazon)

    La richesse de l'oeuvre poétique de Rilke est parfois occultée par la célébrité des Élégies de Duino et des Sonnets à Orphée. Cette nouvelle traduction, incluant une bonne moitié de textes encore ignorés du pub...

    Lire la critique complète >
    Par hektor - publiée le 14/03/2001

  • Critique de Œuvres poétiques et théâtrales par joel (Amazon)

    Encore un auteur trop méconnu en France. Il écrit pourtant magnifiquement bien. L'amour n'a jamais été aussi puissant que dans les lignes de Rainer maria rilke

    Lire la critique complète >
    Par joel - publiée le 24/05/2014

  • Critique de Œuvres poétiques et théâtrales par Brunel (Amazon)

    DE LECTURE

    Lire la critique complète >
    Par Brunel - publiée le 02/07/2019

  • Critique de Œuvres poétiques et théâtrales par Annette55 (Babelio)

    Verger Peut-être que si j'ai osé t'écrire, Langue prêtée, c'était pour employer Ce nom rustique dont l'unique empire Me tourmentait depuis toujours: Verger. Pauvre poéte qui doit élire Pour ...

    Lire la critique complète >
    Par Annette55 - publiée le 31/10/2014

  • Critique de Œuvres poétiques et théâtrales par ay_guadalquivir (Babelio)

    Rilke est celui qui m'a ouvert l'accès à la poésie. Exercice pur de la langue allemande ou française, des mots qui sont là, font sens parfois simplement mais aussi dans une complexité purement poétiq...

    Lire la critique complète >
    Par ay_guadalquivir - publiée le 17/09/2015

Ils parlent de Œuvres poétiques et théâtrales

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter