livres actu Livres Actu

Accueil > Prosper Mérimée > Les Ames du purgatoire

Acheter ce livre - 2.0 €



Prosper Mérimée

0 abonné

Œuvres principalesProsper Mérimée, né le 28 septembre 1803 à Paris et mort le 23 septembre 1870 à Cannes, est un écrivain, historien et archéologue français. Issu d'un milieu bourgeois et artiste, Prosper Mérimée fait des études de droit avant de s'... Plus >

Les Ames du purgatoire (1998)

De Prosper Mérimée chez Le Livre De Poche
(9 votes, note moyenne : 3.0)

« I l y avait dans l’oratoire de la comtesse de Maraña un tableau qui représentait les tourments du purgatoire. Tous les genres de supplices dont le peintre avait pu s’aviser s’y trouvaient représentés avec tant d’exactitude que le tortionnaire de l’Inquisition n’y aurait rien trouvé à reprendre… » « Le petit Juan, toutes les fois qu’il entrait chez sa mère, demeurait longtemps immobile en contemplation devant ce tableau qui l’effrayait et le captivait à la fois. Surtout, il ne pouvait détacher ses yeux d’un homme dont un serpent paraissait ronger les entrailles pendant qu’il était suspendu au-dessus d’un brasier ardent au moyen d’hameçons de fer qui l’accrochaient par les côtes… » C’est à trente et un ans que Prosper Mérimée compose ce récit, version personnelle du mythe de Don Juan. L’éclat de la couleur locale, les rebondissements de l’intrigue – duels, sérénades, coups de théâtre – en font l’un des morceaux de bravoure de     l’« espagnolisme » romantique. Mais ce qui donne à cet alerte récit toute sa grâce, c’est surtout la subtile ironie d’un esprit affranchi des croyances, qui sait composer avec les ressources du surnaturel le plus singulier dénouement.

Paru le 02-09-1998 - Format : Poche - 96 pages - 17 x 11 x 0 cm - 65 g - ISBN 10 : 2253145025 - ISBN 13 : 9782253145028

Collection : Libretti

Tags : littérature, nouvelles fantastiques, fantastique, nouvelles, classique, légendes, scandales, libertins, mythes, réécriture, action, diable, epee, dom juan, religion, littérature française, espagnol, espagne, 19ème siècle, littérature du 19ème siècle.

Citations de Les Ames du purgatoire (7)

Jusqu'à présent tu n'as vécu qu'avec des enfants ; tu vas maintenant vivre avec des hommes. Souviens-toi que le bien le plus précieux d'un gentilhomme, c'est son honneur ; et ton honneur, c'est celui des Maraña. Périsse le dernier rejeton de notre maison plutôt qu'une tâche soit faite à son honneur ! Prends cette épée ; elle te défendra si l'on t'attaque. Ne sois jamais le premier à la tirer ; mais rappelle-toi que tes ancêtres n'ont jamais remis la leur dans le fourreau que lorsqu'ils étaient vainqueurs et vengés.

Cicéron dit quelque part, c'est, je crois, dans son traité De la nature des dieux, qu'il y a eu plusieurs Jupiters, - un Jupiter en Crète, - un autre à Olympie, - un autre ailleurs; - si bien qu'il n'y a pas une ville de Grèce un peu célèbre qui n'ait eu son Jupiter à elle. De tous ce Jupiters on en a fait un seul à qui l'on a attribué toutes les aventures de chacun de ses homonymes. C'est ce qui explique la prodigieuse quantité de bonnes fortunes qu'on prête à ce dieu.La même confusion est arrivée à l'égard de don Juan, personnage qui approche de bien près de la célébrité de Jupiter. Séville seule a possédé plusieurs don Juans; mainte autre ville cite le sien. Chacun avait autrefois sa légende séparée. Avec le temps, toutes se sont fondues en une seule.

Cicéron dit quelque part, c'est, je crois, dans son traité De la nature des dieux, qu'il y a eu plusieurs Jupiters, — un Jupiter en Crète, — un autre à Olympie,— un autre ailleurs ; — si bien qu'il n'y a pas une ville de Grèce un peu célèbre qui n'ait eu son Jupiter à elle. De tous ces Jupiters on en a fait un seul à qui l'on a attribué toutes les aventures de chacun de ses homonymes. C'est ce qui explique la prodigieuse quantité de bonnes fortunes qu'on prête à ce dieu

En ce moment l'horloge de l'église sonna un coup : c'était l'heure fixée pour l'enlèvement de Teresa."Le temps est venu! s'écria une voix qui partait d'un angle obscur de l'église, le temps est venu! est-il à nous?"Don Juan tourna la tête et vit une apparition horrible. Don Garcia, pâle et sanglant, s'avançait avec le capitaine Gomare, dont les traits étaient encore agités d'horribles convulsions. Ils se dirigèrent tous deux vers la bière, et don Garcia, en jetant le couvercle à terre avec violence, répéta : "Est-il à nous?" En même temps un serpent gigantesque s'éleva derrière lui, et, le dépassant de plusieurs pieds, semblait prêt à s'élancer dans la bière... Don Juan s'écria : "Jésus!" et tomba évanoui sur le pavé.

- C'était un blasphème abominable! s'écria don Juan, scandalisé au dernier point.- Peu après l'enfant guérit..., et cet enfant..., c'est don Garcia!- Si bien que don Garcia a le diable au corps depuis ce temps-là, dit en éclatant de rire don Garcia, qui se montra au même instant et qui paraissait avoir écouté cette conversation caché derrière un pilier voisin. - En vérité, Périco, dit-il d'un ton froid et méprisant à l'étudiant stupéfait, si vous n'étiez pas un poltron, je vous ferais repentir de l'audace que vous avez eue de parler de moi. - Seigneur don Juan, poursuivit-il en s'adressant à Marana, quand vous nous connaîtrez mieux, vous ne perdrez pas votre temps à écouter ce bavard. Et tenez, pour vous prouver que je ne suis pas un méchant diable, faites-moi l'honneur de m'accompagner de ce pas à l'église Saint-Pierre; lorsque nous y aurons fait nos dévotions, je vous demanderai la permission de vous faire faire un mauvais dîner avec quelques camarades."

Cicéron dit quelque part, c'est, je crois dans son traité De la nature des dieux, qu'il y a eu plusieurs Jupiters, -Un Jupiter en Crète, - un autre à Olympie, - un autre ailleurs ;- si bien qu'il n'y a pas une ville de Grèce un peu célèbre qui n'ait eu son Jupiter à elle. De tous ces Jupiters on en a fait un seul à qui l'ont a attribué toutes les aventures de chacun de ses homonymes. C'est ce qui explique la prodigieuse quantité de bonnes fortunes qu'on prête à ce dieu.

"Vous avez là une belle épée, mon camarade, dit don Garcia. - Vous devez être reposé maintenant. - La nuit est venue, promenons-nous un peu; et quand les honnêtes gens de cette ville seront chez eux, nous irons, s'il vous plaît, donner une sérénade à nos divinités."

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Les Ames du purgatoire : avis de lecteurs (10)


  • Critique de Les Ames du purgatoire par Taraxacum (Babelio)

    Une version de don Juan à la chute fort différente de l'habituelle descente aux enfers traîné par la statue du Commandeur. Ici, don Juan se repend, et c'est presque là que le bât blesse. Pas qu'il s...

    Lire la critique complète >
    Par Taraxacum - publiée le 01/01/2020

  • Critique de Les Ames du purgatoire par Wyoming (Babelio)

    L'histoire fantastique du vrai Don Juan de Marana, fils du Diable en personne. De l'université de Salamanque où il étudia au rapt d'une nonne, sa vie tumultueuse est faite de contrition et de corrup...

    Lire la critique complète >
    Par Wyoming - publiée le 10/05/2018

  • Critique de Les Ames du purgatoire par (Babelio)

    Un Don Juan un peu trop spiritualisé qu'à un moment ça n'en fait pas un Don Juan! Merimée aborde légèrement les exploits du comte don Juan de Maraña dans le seul but de nous l'aseptiser jusqu'à le ren...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 24/04/2017

  • Critique de Les Ames du purgatoire par araucaria (Babelio)

    Une nouvelle assez courte racontant la vie de Don Juan. Je pense n'avoir jamais lu que la pièce de Molière, et le Don Juan de Mérimée est très différent. La fin n'est pas la même non plus. Le personna...

    Lire la critique complète >
    Par araucaria - publiée le 23/01/2017

  • Critique de Les Ames du purgatoire par Slava (Babelio)

    Tout le monde connait le " grand seigneur méchant homme" qu'est Don Juan, le légendaire séducteur et esprit fort. Depuis la pièce de Tirso de Molina, le mythe s'est propagé et aujourd'hui, on qualifi...

    Lire la critique complète >
    Par Slava - publiée le 25/05/2016

  • Critique de Les Ames du purgatoire par 100pour100lecture (Babelio)

    Réécriture du mythe de Dom Juan, cette nouvelle montre l'espoir d'un éventuel rachat de ce grand seigneur de toutes ses conquêtes, meutres.... Un point de vue intéressant bien qu'une lecture parfois ...

    Lire la critique complète >
    Par 100pour100lecture - publiée le 25/04/2016

  • Critique de Les Ames du purgatoire par Lavieestunlongfleuvetranquille (Babelio)

    Nous voici plongé dans une des histoires de "Don Juan", en particulier celui de Marana. Sans rentrer dans la polémique sur une éventuelle ressemblance avec d'autres Don Juan, il faut en retenir, au-....

    Lire la critique complète >
    Par Lavieestunlongfleuvetranquille - publiée le 04/12/2015

  • Critique de Les Ames du purgatoire par Nelja (Babelio)

    Une longue nouvelle publiée seule, sur le personnage de Dom Juan. Le dossier et la préface, brefs mais intéressants, racontent qui est ce second Dom Juan "de Marana", en réalité nommé Dom Miguel, q.....

    Lire la critique complète >
    Par Nelja - publiée le 13/07/2015

  • Critique de Les Ames du purgatoire par Juju71100 (Babelio)

    J'ai eu l'occasion de lire "Les âmes du purgatoire", un roman qui a été écrit par Prosper Mérimée et publié pour la première fois le 5 août 1834. Don Juan de Marana est l'enfant tant espéré du comte....

    Lire la critique complète >
    Par Juju71100 - publiée le 02/02/2015

  • Critique de Les Ames du purgatoire par SEcriture (Babelio)

    Un mythe désincarné et royalement réinventé.

    Lire la critique complète >
    Par SEcriture - publiée le 09/04/2010
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter