livres actu Livres Actu

Accueil > Platon > Gorgias

Acheter ce livre - 11.5 €


30563ème dans les ventes


Platon

0 abonné

Platon (en grec ancien Πλάτων / Plátôn [platɔːn][1]), né en 428 av. J.-C. / 427 et mort en 348 av. J.-C. / 347 à Athènes, est un philosophe antique de la Grèce classique, contemporain de la démocratie athénienne et des sophistes qu'il critiqua vigour... Plus >

Gorgias (1997)

De Platon chez Belles Lettres
(86 votes, note moyenne : 4.1)

Le Gorgias est sans doute le plus animé et le plus féroce des dialogues platoniciens. A la faveur de la discussion qui oppose Socrate au sophiste Gorgias et à l'incroyable rhéteur Calliclès, Platon conduit la philosophie en un lieu où on ne voulait pas l'attendre: au sein des assemblées, des tribunaux et des discussions publiques où la question est posée de la "meilleure manière de vivre". A l'encontre de la rhétorique athénienne, la philosophie revendique la prétention exclusive d'être le seul discours éthique. Qu'il s'agisse des plaisirs, dont on ne peut vraiment jouir qu'à la condition de les maîtriser et de les connaître, ou du soin de la cité, qui exige un gouvernement susceptible d'améliorer les citoyens, la philosophie fait ici valoir sa compétence à ordonner les conduites.

Sans doute écrit au moment où Platon fondait à Athènes l'Académie (autour de 387), le Gorgias veut être le protocole éthique d'un engagement politique il débat donc des conditions du gouvernement de soi et des autres.

Paru le 05-11-1997 - Format : Broché - 319 pages - 17 x 11 x 1 cm - 228 g - ISBN 10 : 2251799192 - ISBN 13 : 9782251799193

Collection : Classiques En Poche

Tags : littérature antique, littérature grecque, grèce, grec, philosophie, grèce antique, antiquité, politique, essai philosophique, philosophe, réflexions, platon, dialogues, rhétorique, discours, dépression, classique, essai, roman, entretiens, littérature antique, littérature grecque, grèce, grec, philosophie, grèce antique, antiquité, politique, essai philosophique, philosophe, réflexions, platon, dialogues, rhétorique, discours, dépression, classique, essai, roman, entretiens, littérature antique, littérature grecque, grèce, grec, philosophie, grèce antique, antiquité, politique, essai philosophique, philosophe, réflexions, platon, dialogues, rhétorique, discours, dépression, action, classique, essai, roman.

Citations de Gorgias (10)

SOCRATE :Etre supérieur, être plus fort, être meilleur, est-ce la même chose ? Ou sinon, dis-tu qu'on est meilleur même si l'on est inférieur et plus faible ?

SOCRATE :L'homme qui tue sans justice est à plaindre ; quant à l'homme qui tue justement, je dis qu'il n'est pas à envier.

Il ne t'arrivera rien de terrible si tu es vraiment un homme de bien, et si tu pratiques la vertu.

SOCRATE : Le plus grand mal, c'est l'injustice.POLOS : Pourquoi le plus grand mal ? Subir l'injustice, n'est-ce pas pire ?SOCRATE : Non, pas du tout.POLOS : Donc, toi, tu aimerais mieux subir l'injustice que la commettre !SOCRATE : Moi, tu sais, je ne voudrais ni l'un ni l'autre. Mais s'il était nécessaire soit de commettre l'injustice soit de la subir, je choisirais de la subir plutôt que de la commettre.

Nombreux sont les arts qu'on trouve chez les humains et qui, dans l'expérience, furent découverts par l'expérience. Car l'expérience fait que le cours de la vie s'écoule en accord avec l'art, tandis que l'inexpérience le soumet au hasard. À chacun de ces arts, les uns participent, et les autres non.

CALLICLÈS : Comment un homme pourrait-il être heureux s'il est esclave de quelqu'un d'autre ? Veux-tu savoir ce que sont le beau et le juste selon la nature ? Hé bien, je vais te le dire franchement ! Voici, si on veut vivre comme il faut, on doit laisser aller ses propres passions, si grandes soient-elles, et ne pas les réprimer. Au contraire, il faut être capable de mettre son courage et son intelligence au service de si grandes passions et de les assouvir avec tout ce qu'elles peuvent désirer. Seulement, tout le monde n'est pas capable, j'imagine, de vivre comme cela. C'est pourquoi la masse des gens blâme les hommes qui vivent ainsi, gênée qu'elle est de devoir dissimuler sa propre incapacité à le faire. La masse déclare donc bien haut que le dérèglement — j'en ai déjà parlé — est une vilaine chose. C'est ainsi qu'elle réduit à l'état d'esclaves les hommes dotés d'une plus forte nature que celle des hommes de la masse ; et ces derniers, qui sont eux-mêmes incapables de se procurer les plaisirs qui les combleraient, font la louange de la tempérance et de la justice à cause du manque de courage de leur âme. Car, bien sûr, pour tous les hommes qui, dès le départ, se trouvent dans la situation d'exercer le pouvoir, qu'ils soient nés fils de rois ou que la force de leur nature les ait rendus capables de s'emparer du pouvoir — que ce soit le pouvoir d'un seul homme ou de celui d'un groupe d'individus —, oui, pour ces hommes-là, qu'est-ce qui serait plus vilain et plus mauvais que la tempérance et la justice ? Ce sont des hommes qui peuvent jouir de leurs biens, sans que personne y fasse obstacle, et ils se mettraient eux-mêmes un maître sur le dos, en supportant les lois, les formules et les blâmes de la masse des hommes ! Comment pourraient-ils éviter, grâce à ce beau dont tu dis qu'il est fait de justice et de tempérance, d'en être réduits au malheur, s'ils ne peuvent pas, lors d'un partage, donner à leurs amis une plus grosse part qu'à leurs ennemis, et cela, dans leurs propres cités, où eux-mêmes exercent le pouvoir ! Écoute, Socrate, tu prétends que tu poursuis la vérité, eh bien, voici la vérité : si la facilité de la vie, le dérèglement, la liberté de faire ce qu'on veut, demeurent dans l'impunité, ils font la vertu et le bonheur ! Tout le reste, ce ne sont que des manières, des conventions, faites par les hommes, à l'encontre de la nature. Rien que des paroles en l'air, qui ne valent rien !

SOCRATE : Si, à l'un de vous, je donne l'impression de convenir avec moi-même de quelque chose qui n'est pas vrai, il faut interrompre et réfuter. Car moi, je ne suis pas sûr de la vérité de ce que je dis, mais je recherche en commun avec vous, de sorte que, si on me fait une objection qui me paraît vraie, je serai le premier à être d'accord.

SOCRATE : Il me paraît nécessaire de faire de mon mieux avec ce qu'il y a, comme dit le vieux dicton, et de prendre ce que tu me donnes.

SOCRATE : Alors, être supérieur, être plus fort, être meilleur, est-ce la même chose ? Ou sinon, dis-tu qu'on est meilleur, même si on est inférieur et plus faible ? et supérieur, si on est plus mauvais ? Être le meilleur, être supérieur, ces deux formules ont-elles la même définition ? Essaie de me définir clairement les choses : être supérieur, être meilleur, être le plus fort, est-ce pareil ou est-ce différent ?

Je considère [...] qu'il vaut mieux jouer faux sur une lyre mal accordée, mal diriger le chœur que je pourrais diriger, ne pas être d'accord avec la plupart des gens et dire le contraire de ce qu'ils disent — oui, tout cela, plutôt que d'être, moi tout seul, mal accordé avec moi-même et de contredire mes propres principes.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Gorgias : avis de lecteurs (34)


  • Critique de Gorgias par Astre (Amazon)

    reçu rapidement dans un bon état et un emballage soigné. rien à redire. vendeur à recommander sans problème pour vos achats.

    Lire la critique complète >
    Par Astre - publiée le 21/11/2011

  • Critique de Gorgias par fawnes (Amazon)

    Gorgias, c'es le vieux mandarin, madré, roué... Polos, c'est le jeune maître-assistant, brillant mais pas très fin... et puis survient Calliclès, le meilleur élève, le chien fou, grossier comme pas permis, qui ...

    Lire la critique complète >
    Par fawnes - publiée le 27/07/2004

  • Critique de Gorgias par Moissonnier (Amazon)

    je n'ai pas trop d'avis sur ce livre qui a été acheté dans un but scolaire, pour la philosophie en particulier.

    Lire la critique complète >
    Par Moissonnier - publiée le 18/12/2012

  • Critique de Gorgias par kervaon (Amazon)

    Ce livre n'a pas été livré, pour des raisons d'urgence, je le recommande en point relais !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Vous vous etes mis 2 fois le prix dans la poche !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!je suis fu...

    Lire la critique complète >
    Par kervaon - publiée le 13/01/2016

  • Critique de Gorgias par Philosophe (Amazon)

    Est-il préférable d'être beau parleur ou philosophe? Telle est la question qui oppose le rhéteur Gorgias au philosophe Socrate.Mais rapidement, derrière cette question, une autre se profile : car bien parler pe...

    Lire la critique complète >
    Par Philosophe - publiée le 10/02/2009

  • Critique de Gorgias par GrandGousierGuérin (Amazon)

    Ce livre est également sous-titré « de la rhétorique ». C’est un dialogue entre Socrate et différents interlocuteurs successifs dont Gorgias, sophiste qui enseigne l’art de la rhétorique qui est l’art de bien p...

    Lire la critique complète >
    Par GrandGousierGuérin - publiée le 14/01/2014

  • Critique de Gorgias par Zweebedee Badoumbap (Amazon)

    C'est ce livre qui m'a initié à la philosophie dans mon jeune âge. C'est un dialogue en trois temps entre Socrate et le sophiste Gorgias, accompagné de ses disciples Pollos et Calliclès, à propos de la rhétoriq...

    Lire la critique complète >
    Par Zweebedee Badoumbap - publiée le 29/11/2013

  • Critique de Gorgias par Arrakis (Amazon)

    Très bonne introduction, traduction et mise en perspective du dialogue de Platon. Le Gorgias, en contrastant les méthodes et les buts de la rhétorique et de la philosophie, est une intéressante introduction à l...

    Lire la critique complète >
    Par Arrakis - publiée le 13/06/2017

  • Critique de Gorgias par Mily (Amazon)

    Je ne pensais pas rire autant en lisant Platon mais ce fut pourtant le cas! Les enseignements de socrate sont toujours bons à lire

    Lire la critique complète >
    Par Mily - publiée le 15/03/2015

  • Critique de Gorgias par Philippe Derincourt (Amazon)

    œuvre indispensable à connaître et à avoir, pour le prix...avec des commentaires, il ne faut pas s'en passer! Le format kindle est ici aussi un plus comme le prix en adéquation.

    Lire la critique complète >
    Par Philippe Derincourt - publiée le 06/10/2013

  • Critique de Gorgias par Client d'Amazon (Amazon)

    le livre n'était pas neuf, mais , déjà utilisé et surligné de partout; Au secours le service qualité.

    Lire la critique complète >
    Par Client d'Amazon - publiée le 11/10/2019

  • Critique de Gorgias par Bueno (Amazon)

    Un classique de la philosophie à lire et à relire tout au long de sa vie : les thèmes abordés y sont aussi fondamentaux qu'indémodables : la puissance du langage, la maitrise des désirs, la nécessité de mener u...

    Lire la critique complète >
    Par Bueno - publiée le 08/05/2013

  • Critique de Gorgias par emmanuelle guersent (Amazon)

    Lecture pour le Bac

    Lire la critique complète >
    Par emmanuelle guersent - publiée le 25/10/2018

  • Critique de Gorgias par jacques MOROT (Amazon)

    Ce n'est pas un livre que je lirais

    Lire la critique complète >
    Par jacques MOROT - publiée le 19/10/2018

  • Critique de Gorgias par Casilda (Amazon)

    Edition conseillée par le professeur de philo de mon fils en terminale. Le complément pédagogique est très clair et très complet: biographie de Socrate et Platon, contexte historique, problématiques essentielle...

    Lire la critique complète >
    Par Casilda - publiée le 21/09/2015

  • Critique de Gorgias par VENTURA (Amazon)

    Conforme aux attentes

    Lire la critique complète >
    Par VENTURA - publiée le 14/04/2019

  • Critique de Gorgias par Meric (Amazon)

    Correspond bien au descriptif

    Lire la critique complète >
    Par Meric - publiée le 05/03/2020

  • Critique de Gorgias par Client d'Amazon (Amazon)

    Excellent ouvrage! Il couvre presque toutes les notions du programme du bac. Je l'ai lu en début d'année de Terminale et toutes mes dissertations qui ont suivies y ont fait référence. Les informations complémen...

    Lire la critique complète >
    Par Client d'Amazon - publiée le 31/05/2017

  • Critique de Gorgias par cymcym13 (Amazon)

    Juste un commentaire sur l'objet en lui méme. Contrairement à ce que j'avais lu les pages ne se détachent pas, par contre les notes sont en fin d'ouvrage ( au lieu d'être en bas de page) ce qui fait qu'au bout ...

    Lire la critique complète >
    Par cymcym13 - publiée le 06/01/2015

  • Critique de Gorgias par PEP (Amazon)

    Il serait déplacé de ma part de vouloir commenter Platon... ce ne serait qu'un avis personnel et non un avis technique.On retrouve le texte de Gorgias dans de nombreuses publications, mais ce qui fait toute la ...

    Lire la critique complète >
    Par PEP - publiée le 22/09/2015

  • Critique de Gorgias par Avalon (Babelio)

    Sincèrement, si le professeur de Philosophie nous avait pas obligé à le lire, je ne l'aurait jamais fait. Le résumé, la couverture ne donnent pas envie de le lire ainsi que le sujet. J'ai pris mon mal...

    Lire la critique complète >
    Par Avalon - publiée le 15/10/2009

  • Critique de Gorgias par vincentf (Babelio)

    Socrate est un séducteur à qui il est bien difficile de ne pas succomber. Est-ce précisément parce que Platon fait précisément ce que Socrate dénonce, de la rhétorique, c'est-à-dire de la flatterie ? ...

    Lire la critique complète >
    Par vincentf - publiée le 04/07/2010

  • Critique de Gorgias par MuJo (Babelio)

    Les deux précédentes critiques expliquent bien ce livre que j'ai beaucoup aimé, et lu au lycée comme beaucoup d'entre nous. Je ne vais donc pas répéter à nouveau tout ce qui a été dit et vous conseill...

    Lire la critique complète >
    Par MuJo - publiée le 05/11/2012

  • Critique de Gorgias par zenzibar (Babelio)

    Le Gorgias est peut-être le dialogue où le talent de Socrate brille de tout son éclat dans ses affontements où il met échec et mat ses contradicteurs sophistes en particulier Calliclès. Socrate laiss...

    Lire la critique complète >
    Par zenzibar - publiée le 01/02/2013

  • Critique de Gorgias par GrandGousierGuerin (Babelio)

    Il était une fois, dans une librairie de petite ville thermale, une pile de Gorgias en pleine dépression entre des piles de périodique de Closer et d'Entrevue. N'écoutant que mon coeur, je tendis ma ma...

    Lire la critique complète >
    Par GrandGousierGuerin - publiée le 14/01/2014

  • Critique de Gorgias par Ravi (Babelio)

    La traduction de Monique Canto Sperber autant que l'introduction sont exceptionnellement claires et instructives

    Lire la critique complète >
    Par Ravi - publiée le 09/08/2014

  • Critique de Gorgias par Bchara (Babelio)

    J'ai commencé le livre, version édition classiques "livre de poche", traduit et commenté par : Jacques Cazeaux. Outre les notes de bas de page (déja copieuses), il y a un commentaire d'à peu prés 140 ...

    Lire la critique complète >
    Par Bchara - publiée le 11/11/2014

  • Critique de Gorgias par colimasson (Babelio)

    L'époque à laquelle vécurent Socrate et Platon n'est peut-être pas si différente que ça de la nôtre. Déjà, Socrate se plaignait de la dégradation des moeurs, « tant est grande l'absence d'éducation et ...

    Lire la critique complète >
    Par colimasson - publiée le 03/02/2015

  • Critique de Gorgias par darkviki (Babelio)

    Qu'est-ce que la rhétorique? Oui, le dialogue va tourner autours de cette question, mais pas seulement. J'ai littéralement adoré. Les réflexions sont vives, le texte est entraînant, et on est réelleme...

    Lire la critique complète >
    Par darkviki - publiée le 16/10/2015

  • Critique de Gorgias par Nastasia-B (Babelio)

    Le maniement du discours est-il un art ou un savoir-faire ? La rhétorique, nom que l'on donne volontiers à l'expertise dans le maniement du discours, est-elle bonne ou seulement séduisante ? Un dia...

    Lire la critique complète >
    Par Nastasia-B - publiée le 09/01/2017

  • Critique de Gorgias par Chasto (Babelio)

    Art de bien parler ou art du mensonge, tel est le dialogue que Socrate et Gorgias s'opposent. Rhétorique et dialogue; combats de valeurs et morale d'une politique de vie à suivre et réfléchir par c...

    Lire la critique complète >
    Par Chasto - publiée le 11/04/2017

  • Critique de Gorgias par candlemas (Babelio)

    Après avoir réglé le sort de Protagoras -voir ma crtique d'hier-, Socrate -ou plutôt Platon- s'attaque à Gorgias, réputé être le roi de la rhétorique de l'époque. Suivant sa méthode bien rôdée, Socra...

    Lire la critique complète >
    Par candlemas - publiée le 02/03/2018

  • Critique de Gorgias par OPHELIE31 (Babelio)

    Ca reste mon livre de chevet. :)

    Lire la critique complète >
    Par OPHELIE31 - publiée le 29/07/2018

  • Critique de Gorgias par denis76 (Babelio)

    Socrate, ce vieux fou .... : ) Dans Gorgias, Socrate affronte verbalement trois Athéniens cultivés. Il vient facilement à bout de Gorgias, sophiste. Celui-ci se gausse de rhétorique, vantant les mér...

    Lire la critique complète >
    Par denis76 - publiée le 13/09/2018
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Gorgias

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter