livres actu Livres Actu

Accueil > Pierre Lepape > Une histoire des romans d'amour

Acheter ce livre - 22.3 €


21875ème dans les ventes


Pierre Lepape

0 abonné

Pierre Lepape est un journaliste, critique littéraire et écrivain (essayiste, biographe, nouvelliste) français né en 1941 en Normandie[1]. Il est notamment connu pour avoir tenu le célèbre « Feuilleton » du Monde des livres, après Bertrand Poirot-Del... Plus >

Une histoire des romans d'amour (2011)

De Pierre Lepape chez Seuil
(1 vote, note moyenne : 4.0)

« Depuis vingt siècles, les romanciers, abandonnant aux philosophes le soin de s’accorder sur une définition de l’amour, ont entrepris d’en donner la description la plus complète. Ils ont interrogé les conditions et les aléas de sa naissance, sa durée fort variable, ses effets de surface et ses bouleversements de profondeur, sa physique, sa chimie, son histoire naturelle et sa géographie. Ils ont enregistré, selon des techniques de plus en plus hardies, les changements du paysage amoureux. Mais les meilleurs des romans ne se contentent pas de reproduire la réalité. Ils l’éclairent, ils la montrent comme on ne l’avait jamais vue. »

Paru le 01-09-2011 - Format : Broché - 413 pages - 24 x 16 x 0 cm - 560 g - ISBN 10 : 2021054349 - ISBN 13 : 9782021054347

Collection : H.C. Essais

Tags : chronique sociale, histoire naturelle, roman, essai, roman d'amour, critique littéraire, fresque, occident, romanesque, psychanalyse, amour, chimie.

Citations de Une histoire des romans d'amour (1)

Madame Bovary n'est pas un roman d'amour. Anna Karénine au contraire en est un. La passion d'Anna pour Vronsky, la manière dont elle détruit son existence pour satisfaire une exaltation amoureuse dont elle mesure la fausseté occupent le centre du roman. Mieux encore, Tolstoï a doublé le thème des amours d'Anna et son amant, d'un autre motif amoureux, d'abord secondaire, celui des heureuses et exigeantes relations entre Kitty et Lévine, dont il joue par contraste avec la perdition du couple Anna-Vronsky. (...) La société russe, et notamment la famille qui en est pour Tolstoï, la cellule vitale, est entièrement saisie sous l'angle de la relation sentimentale et sociale que tissent ses membres.Dans le roman d'amour, l'amour est plus important que tout le reste, au moins pour l'un des protagonistes. Plus important que la patrie, que la morale, que le pouvoir et que le salut. Plus important que le savoir.


Critiques de Une histoire des romans d'amour : avis de lecteurs (1)


  • Critique de Une histoire des romans d'amour par oiseaulire (Babelio)

    Excellent essai sur l'évolution du roman d'amour en occident qui dépoussière puissamment les thèses du sacro-saint "Amour et Occident" de Denis de Rougemont. On ne s'ennuie pas un instant à cette lect...

    Lire la critique complète >
    Par oiseaulire - publiée le 20/02/2019

Ils parlent de Une histoire des romans d'amour

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter