livres actu Livres Actu

Accueil > Philippe Jaccottet > Paysages avec figures absentes

Acheter ce livre - 7.5 €


8838ème dans les ventes


Philippe Jaccottet

0 abonné

Philippe Jaccottet, né le 30 juin 1925 à Moudon, est un écrivain, poète, critique littéraire et traducteur suisse vaudois. Il est l'époux de l'illustratrice et peintre Anne-Marie Jaccottet, née Haesler.

Paysages avec figures absentes (1998)

De Philippe Jaccottet chez Gallimard
(3 votes, note moyenne : 4.3)

Ce livre de Jaccottet peut servir d'introduction à son œuvre poétique et littéraire. Cet ensemble de textes sur la campagne contient aussi de très belles méditations sur le travail du poète, sur sa condition d'homme démuni et incertain, privé de tout recours à une foi ou à une idéologie rassurantes. La perception et le sentiment de la nature sont d'une extrême délicatesse et d'une rare ferveur. À travers la description, Jaccottet fait le point sur sa vie de poète, sur sa conception de la poésie.

Paru le 06-01-1998 - Format : Broché - 192 pages - 18 x 11 x 1 cm - 153 g - ISBN 10 : 2070404277 - ISBN 13 : 9782070404278

Collection : Poésie/Gallimard

Tags : prose, poésie contemporaine, poésie française, poèmes, poésie en prose, poésie, recueil, poetique, paysages, nature, po, lyrisme, littérature suisse romande, mythologie, littérature française, littérature suisse, contemporain, 21ème siècle, littérature contemporaine, littérature française du 20e.

Citations de Paysages avec figures absentes (10)

Peut il y avoir une lumière née du soleil et de l'usure.

Et me voilà tâtonnant à nouveau, trébuchant, accueillant les images pour les écarter ensuite, cherchant à dépouiller le signe de tout ce qui ne lui serait pas rigoureusement intérieur ;mais craignant aussi qu'une fois dépouillé de la sorte, il ne se retranche que lieux dans son secret.

sous ce vent doux, lointain, continu..Ce qui distingue la poésie de l'histoire, d'une certaine histoire, et de toute science est là. Dans mon saisissement, le vol de l'aigrette avait au moins autant de part que le bruit du vent et ces remparts d'un dessin si pur ou ces tombes plus barbares. C'était leur rencontre qui suscitait une phrase encore vivante.

C'est le tout à fait simple qui est impossible à dire.

c'est le passé, épais, c'est le sombre; l'immémorial ; c'est comme un monument de pierre qui, au lieu de s'élever, pour imposer, se réduirait à une immense et profonde assise qu'il faudrait se pencher pour honorer ... au-dessus de quoi l'espace s'est fait d'autant plus vaste, d'autant plus ouvert........

L'aube n'est pas autre chose que ce qui se prépare, encore pur, à brûler; l'aube est celle qui dit:"attends encore un peu et je m'enflamme"; le bourgeon de quelque incendie.

Car ces choses, ce paysage, ne se costument jamais ; les images ne doivent pas se substituer aux choses, mais montrer comment elles s'ouvrent, et comment nous entrons dedans. Leur tâche est délicate.

Ciel. Miroir de perfection. Sur ce miroir tout au fond, c'est comme si je voyais une porte s'ouvrir. Il était clair, elle était encore plus claire.Pas de clochers. Mais, dans toute l'étendue, l'heure de l'éternité qui bat dans des cages de buée

Maintenant encore (et pourtant les années auraient dû m'user) il m'arrive de retrouver aussi intense le sentiment qui me vint au commencement, et qui se traduisit aussitôt en moi par le mot : "paradis". Traduction parfaitement absurde à beaucoup d'égards, mais que je dois essayer de comprendre, puisqu'elle est liée au secret poursuivi. Je le dis absurde, d'abord parce que ce paysage n'a rien qui évoque les "terres où coulent le lait et le miel", rien de particulièrement majestueux comme la mer ou les montagnes, ni éclat, ni harmonie, ni sérénité exceptionnels ; ensuite, parce qu'il n'offre pas plus qu'un autre à ses habitants (et moins que certains, plus fertiles et plus charmants) des conditions d'existence idéales ; enfin parce que ma propre vie, dont il formait l'espace, ne me paraissait pas davantage parfaite. Il ne s'agissait donc pas de ce qu'on appelle communément le bonheur, de ces pays qu'on dit favorisés, "idylliques", de ces "séjours de rêve" qui attirent la foule. L'impression n'en était pas moins là, aussi forte qu'apparemment injustifiée.

Soudain, comme nous montions et que déjà nous découvrions l'autre étang, celui de Lavalduc, plus vaste, irisé comme un coquillage par le soir nuageux entre ses grèves de vase et d'algues que l'assèchement entrepris élargit lentement, une aigrette s'envola de l'un pour gagner l'autre, vers le couchant. La magicienne, c'était elle, peut-être, qui, traversant le soir, en accroissait le silence, mais faisait plus encore, sans que l'on pût dire quoi exactement, à cause de son vol rectiligne, de la blancheur sans aucune tache de son plumage.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Paysages avec figures absentes : avis de lecteurs (3)


  • Critique de Paysages avec figures absentes par lehibook (Babelio)

    Le Hibook a lu : « Paysages avec figures absentes » de Philippe Jaccottet.. De très beaux textes où le poète nous entraîne à sa suite dans la transmutation en mots des perceptions et des émotions . D'...

    Lire la critique complète >
    Par lehibook - publiée le 24/08/2019

  • Critique de Paysages avec figures absentes par saphoo (Babelio)

    Une nouvelle lecture de cet auteur, un peu différente, puisqu'il s'agit ici d' un recueil de textes sur le thème des paysages, notre environnement, l'émerveillement de peu de choses et il s'interroge ...

    Lire la critique complète >
    Par saphoo - publiée le 31/07/2018

  • Critique de Paysages avec figures absentes par lecteur84 (Babelio)

    Un moment d'évasion à travers l'interrogation de l'auteur sur ce qui l'entoure, cette présence supérieure à l'essence humaine. les paysages sont absents de tout mais remplis de cette presence illimité...

    Lire la critique complète >
    Par lecteur84 - publiée le 10/07/2014

Ils parlent de Paysages avec figures absentes

< Voir moins d'actualités
Voir plus d'actualités >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter