livres actu Livres Actu

Accueil > Paula Fox > Cerf-Volant Brise (Le)

Acheter ce livre - 9.2 €


88191ème dans les ventes


Paula Fox

0 abonné

Paula Fox, née en 1923, est américaine. Elle a vécu à Cuba, en Californie et au Québec et demeure maintenant à New York. Elle a été redécouverte à la fin des années 1980, grâce, entre autres, à Jonathan Franzen, Frederick Busch et Andrea Barrett qu... Plus >

Cerf-Volant Brise (Le) (1997)

De Paula Fox chez Ecole Des Loisirs
(2 votes, note moyenne : 3.5)

Paru le 09-09-1997 - 194 pages - 19 x 12 x 1 cm - 203 g - ISBN 10 : 2211041876 - ISBN 13 : 9782211041874

Collection : Médium Poche

Tags : roman, littérature jeunesse, mystère, isolement, maladie, honte, mort, solitude, sexualité, papier, sida, amour, relation père-fils, mer, homosexualité, littérature américaine, 20ème siècle.

Citations de Cerf-Volant Brise (Le) (9)

Est-ce qu'on est une seule personne ? Ou plusieurs personnes qui n'en deviennent plus qu'une à un certain moment, une fois adulte ? (p.136)

La meilleure chose était de ne rien savoir. Et si l'on savait, de ne rien dire. Il avait eu tort de ne pas s'y tenir.(p. 82)

Son père faisait quelque chose quand il était assis sur la chaise en rotin, sa tête appuyée contre le dossier. Il se concentrait, il essayait d'aller mieux dans son corps.Comprendre la lutte de son père était un fait nouveau pour Liam, de même que l'écriture de Philip dans le message qu'il lui avait envoyé. Ce n'est qu'à son retour chez lui, après sa visite à Springton, qu'il avait compris que son père n'était pas désœuvré, que c'était la vie en lui qui se tendait pour s'occuper du vieux chat, qui se tendait vers les livres sur l'Irlande. Il était en lutte contre ce qui essayait de le tuer. (p.132-133)

J'ai mortellement blessé ta mère. Parfois, c'était pire pour elle – l'histoire avec Geoff – que ma maladie. Elle a eu l'impression que je lui avais préféré quelqu'un d'autre. Non. Que je lui avais préféré un homme. (p.125)

Il avait toujours aimé qu'on lui parle de lui quand il était petit. (...) C'était comme s'il pouvait rendre visite à son plus jeune moi et ressentir ce qu'il avait éprouvé à ce moment-là. (p.122)

Tante Mary avait peut-être raison, pensa Liam. Le monde est une plaie suintante, où il vaut mieux avoir sa propre serviette ! (p.100)

Son père se redressa lentement et resta immobile, une expression indéchiffrable sur le visage.- Tu ne sais rien, dit-il calmement.Le souffle court, Liam dit :- Je sais tout.- Rien.- Tu as tué notre famille. (p.81)

Il y avait un mot, gay. Avant, c'était un mot qui signifiait gai, content. Le sens des mots pouvait se dissoudre et changer. (p.43)

- Ils ont incendié la maison d'une famille parce que l'enfant avait le sida. Il les ont obligés à quitter l'endroit où ils vivaient, s'exclama Liam.- Les gens bêtes et méchants aiment leur stupidité. Elle leur donne un pouvoir immense. (p.27)

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Cerf-Volant Brise (Le) : avis de lecteurs (2)


  • Critique de Cerf-Volant Brise (Le) par zazimuth (Babelio)

    Je sais que j'avais déjà lu ce roman il y a 20 ans et qu'il parlait du sida mais je ne me souvenais de rien d'autre... Aujourd'hui, je rapprocherais ce titre de "Ne le dis à personne" de Josette Chic....

    Lire la critique complète >
    Par zazimuth - publiée le 21/02/2018

  • Critique de Cerf-Volant Brise (Le) par fabifi (Babelio)

    Un roman juste et bouleversant sur le thème de l'amour, de la famille, qui évoque le sida aussi. Le héros s'appelle Liam, il a 13 ans, et il apprend que son père est malade. Pour éviter que son fils n...

    Lire la critique complète >
    Par fabifi - publiée le 02/03/2013

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter