livres actu Livres Actu

Accueil > Paul Celan > La rose de personne

Acheter ce livre - 17.75 €


60776ème dans les ventes


Paul Celan

0 abonné

Né le 23 novembre 1920 à Czernowitz (en Bucovine, actuellement en Ukraine), Paul Pessach Antschel, dont les parents meurent en déportation, s'installe à Paris en 1948. Il obtient le prix Büchner en 1960. Il se suicide en se jetant dans la Seine en av... Plus >


Citations de La rose de personne (9)

Et des nombres étaienttissés dans l'innombrable. Un, mille, et ce quidevant, derrière,était plus grand que soi, pus petit, menéà terme, puis dans une métamorphoseà rebours et suivie,transformé en unjamais germinant.

Un riennous étions, nous sommes, nousresterons, en fleur :la rose de rien, depersonne.

LE MOT D'ALLER-A-LA-PROFONDEUR,celui que nous avons lu.Les années, les mots depuis.C'est toujours bien de nous.Tu sais, l'espace est infini,tu sais, tu n'as pas à voler,tu sais, ce qui s'est inscrit dans ton oeilapprofondit pour nous la profondeur.

MANDORLAIn der Mandel – was steht in der Mandel ?Das Nichts.Es steht das Nichts in der Mandel.Da steht es und steht.Im Nichts – wer steht da? Der König.Da steht der König, der König.Da steht er und steht.Judenlocke, wirst nicht grau.Und dein Aug – wohin steht dein Auge?Dein Aug steht der Mandel entgegen.Dein Aug, dem Nichts stehts entgegen.Es steht zum König.So steht es und steht.Menschenlocke, wirst nicht grau.Leere Mandel, königsblau.----Dans l'amande – qu'est-ce qui se tient dans l'amande ?Le Rien.Le rien se tient dans l'amande.Il s'y tient, s'y tient.Dans le Rien – qui se tient là ? Le Roi,Là se tient le Roi, le Roi.Il s'y tient, s'y tient.Boucle de juif, tu ne grisonneras pas.Et ton œil – vers quoi se tient ton œil ?Ton œil se tient face à l'amande.Ton œil face au Rien se tient.Soutient le Roi.Ainsi il se tient, se tient.Boucle d'homme, tu ne grisonneras pas.Amande vide, bleu roi.

GEL, ÉDENIl y a un pays : Perdu,où pousse une lune dans le roseau,mort de froid avec nous,il rayonne alentour et voit.Il voit, alors il a des yeux,qui sont de claires terres.La nuit, la nuit, l'alcali.Il voit, l'enfant-œil.Il voit, il voit, nous voyons.je te vois, tu vois.Le gel ressusciteraavant que l'heure se ferme.p.35

ODEURS D'AUTOMNE, MUETTES. Lafleur-étoile, non brisée, passaentre lieu natal et abîme à traversta mémoire.Une perditude étrangèreavait pris corps, tu avaisfaillivivre.

PSAUMEPersonne ne nous repétrira de terre et de limon,personne ne bénira notre poussière.Personne.Loué sois-tu, Personne.Pour l'amour de toi nous voulonsfleurir.Contretoi.Un riennous étions, nous sommes, nousresterons, en fleur :la rose de rien, depersonne.Avecle style clair d'âme,l'étamine désert-des-cieux,la couronne rougedu mot de pourpre que nous chantionsau-dessus, au-dessus del'épine.----------------------------PSALMNiemand knetet uns wieder aus Erde und Lehm,niemand bespricht unsern Staub.Niemand.Gelobt seist du, Niemand.Dir zulieb wollenwir blühn.Direntgegen.Ein Nichtswaren wir, sind wir, werdenwir bleiben, blühend:die Nichts-, dieNiemandsrose.Mitdem Griffel seelenhell,dem Staubfaden himmelswüst,der Krone rotvom Purpurwort, das wir sangenüber, o überdem Dorn.

Ta demeure est deux, Eternel, in-habitable. Aussibâtissons-nous, bâtissons. Aussiest-il dressé, ce litpitoyable - sous la pluie, làdressé.Viens, aimée.Que nous soyons couchés ici, c'estla cloison - : Luise suffit alors à lui-même, deux fois.Laisse-le, qu'ilse possède tout entier, la moitié,puis encore la moitié. Nous,nous sommes le lit de pluie, qu'ilvienne et nous fasse sécher......................................Il ne vient pas, ne nous fait pas sécher.---------Zweihäusig, ewiger, bist du, un-bewohnbar. Darumbaun wir und bauen. Darumsteht sie, dieseerbärmliche Bettstatt, - im Regen,da steht sie.Komm, Geliebte,Daß wir hier liegen, dasist die Zwischenwand -: Erhat dann genug an sich selber, zweimal.Laß ihn, erhabe sich ganz, als das Halbeund abermals Halbe. Wir,wir sind das Regenbett, erkomme une lege uns trocken.....................................Er kommt nicht, et legt uns nicht trocken.

Les soirs se creusentsous ton œil. Recueilliesavec la lèvre, des syllabes – beaucercle en silence –guident l'étoile qui rampevers leur centre. La pierre,autrefois proche des tempes, ici s'ouvre

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de La rose de personne : avis de lecteurs (3)


  • Critique de La rose de personne par melina1965 (Babelio)

    Ecrire après la Shoah... Paul Celan est né à Czernowitz -en Bucovine, province actuelle de l'Ukraine-, en 1920. Sa vie et son oeuvre sont marquées par la persécution des Juifs : ses parents meuren...

    Lire la critique complète >
    Par melina1965 - publiée le 04/11/2013

  • Critique de La rose de personne par Henri-l-oiseleur (Babelio)

    Paul Celan, poète roumain d'origine juive et d'expression allemande, est quelqu'un de difficile à rencontrer : sa poésie est âpre, austère, aussi elliptique parfois que du René Char (mais sans ses con...

    Lire la critique complète >
    Par Henri-l-oiseleur - publiée le 08/11/2015

  • Critique de La rose de personne par chartel (Babelio)

    Paul Celan nourrit sa poésie des traditions kabbalistes. Il y a du mystère dans ses vers, de la mysticité! Mais cette obscurité est aussi pleine de lumières, les poèmes de ce recueil tracent les trans...

    Lire la critique complète >
    Par chartel - publiée le 14/10/2016

Ils parlent de La rose de personne

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter