livres actu Livres Actu

Accueil > Orhan Pamuk

Orhan Pamuk

Orhan Pamuk est né en 1952 à Istanbul. Il a fait des études d’architecture, de journalisme et a effectué de longs séjours aux États-Unis (Université d’Iowa, Université de Columbia). Il est l’auteur notamment du Livre noir, prix France-Culture 1995, de Mon nom est Rouge, prix du Meilleur livre étranger 2002, de Neige, prix Médicis Étranger en 2005 et prix Méditerranée Étranger 2006, et d’Istanbul. Son œuvre est traduite en quarante langues. Il a reçu le prix Nobel de la littérature en 2006.

Présentation de Orhan Pamuk (Wikipedia)

Orhan Pamuk (de son vrai nom Ferit Orhan Pamuk), né le 7 juin 1952 à Istanbul en Turquie, est un écrivain de langue turque. Issu d'une famille cultivée de la bourgeoisie stambouliote, Orhan Pamuk envisage d'abord des études de peinture et de journalisme, avant de se consacrer entièrement à la littérature. Son premier roman (Cevdet Bey et ses fils, 1982) s'inspire en partie de son histoire familiale et place au cœur du récit les bouleversements de la Turquie contemporaine et les métamorphoses de sa ville natale, thèmes que l'écrivain n'aura de cesse d'explorer tout au long de son œuvre. En 1983, Le Château blanc, premier roman de Pamuk à être traduit en anglais, marque une étape dans sa carrière d'écrivain et une évolution vers des recherches narratives et formelles proches du postmodernisme et du réalisme magique. L'ouvrage apporte une renommée internationale et une aura de prestige à son auteur, amplifiées au fil des années par de nouveaux grands succès publics et critiques : Le Livre noir (1990), Mon nom est Rouge (1998), Neige (2002), Le Musée de l'innocence (2008) ou Cette chose étrange en moi (2014). Il a aussi publié plusieurs ouvrages sur Istanbul et un livre de souvenirs, D'autres couleurs (2011). Traduit dans plus de soixante langues, lauréat de nombreux prix littéraires internationaux, Orhan Pamuk est souvent considéré comme l'écrivain turc le plus célèbre dans le monde. Ses romans ont rencontré un succès planétaire depuis leur parution et l'on estime qu'ils se sont vendus à plus de onze millions d'exemplaires. En 2006, il obtient le prix Nobel de littérature, devenant ainsi le premier Turc à recevoir cette prestigieuse distinction. La même année, il est classé par le magazine Time dans la liste des 100 personnalités les plus influentes du monde.

Livres de Orhan Pamuk

Citations de Orhan Pamuk (10)

L'important , c'est de pouvoir vivre de façon à conserver intacte la bonté naturelle de l'homme. .../...Quand les gens regardent la nature, dit le docteur Lefin, ils y retrouvent leurs propres limites, leurs insuffisances, leurs craintes, et effrayés par leur propre faiblesse, ils l'attribuent à l'immensité,à la grandeur de la nature. .../...

– La Vie nouvelle

Toutes ces choses que j'avais apprises, auxquelles j'avais cru jusque-là, n'étaient plus que des détails dépourvus de tout intérêt, et des choses que j'ignorais surgirent des recoins où elles s'étaient terrées jusque-là et me lancèrent des signaux.

– La Vie nouvelle

Car si ce qui est écrit dans les livres était vrai, si la vie était telle que je l'avais lue dans ce livre, si un monde pareil était possible, pourquoi les gens allaient-ils encore à la mosquée, ou passaient-ils leur temps à bavarder ou à somnoler dans les cafés, pourquoi à cette heure-ci, tous les soirs, s'installaient-ils devant la télé pour ne pas crever d'ennui ? Voilà bien ce qui était incompréhensible.

– La Vie nouvelle

Un jour,j'ai lu un livre, et toute ma vie en a été changée.

– La Vie nouvelle

Quel miracle que la vie!

– La Vie nouvelle

Sur la table couverte d'un feutre vert, j'aperçus le livre et le cahier, ouverts, des crayons, des gommes, un paquet de cigarettes, des bribes de tabac, une montre-bracelet, à côté du cendrier, des allumettes, une tasse de café qui avait refroidi. C'étaient là les outils qu'utilisait pour parvenir au bonheur un malheureux condamné à écrire toute sa vie vie durant!

– La Vie nouvelle

Je l'avais lu quelque part, la fortune n'est pas aveugle, elle est ignorante.

– La Vie nouvelle

La lecture éveillait en moi le désir de parler, mais la conversation se déroulait surtout entre les livres eux-mêmes dans ma tête. Je remarquais parfois que les livres que je dévorais l'un aprés l'autre à cette époque se chuchotaient des choses entre eux ; que ma tête devenait ainsi une fosse d'orchestre où des instruments de musique résonnaient de toutes parts, et je réalisais que j'arrivais à supporter la vie grâce à cette musique qui m'emplissait la tête.

– La Vie nouvelle

Être écrivain, c'est découvrir patiemment, au fil des années, la seconde personne, cachée, qui vit en nous.

Quand on essaie de réprimer les souvenirs, il y a toujours quelque chose qui revient, je suis ce qui revient.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter