livres actu Livres Actu

Accueil > Mimmo Gangemi > La Vérité du petit juge

Acheter ce livre - 20.0 €



Mimmo Gangemi

0 abonné

La Vérité du petit juge (2017)

De Mimmo Gangemi chez Seuil
(2 votes, note moyenne : 3.0)

Le corps de Marco Morello, fils d'un caïd de la 'Ndrangheta, vient d'être découvert « ligoté comme un capocollo, la tête en bas » dans une fosse, en plein maquis. En clair, saucissonné avec du fil de fer et pendu par les pieds : que signifie cette mise en scène troublante ? Tout désigne une vendetta entre familles rivales. Et personne ne voulant perdre de temps avec ces gens-là, on confie l'enquête au « petit juge » Alberto Lenzi, sa réputation de flemmard le destinant aux cas sans intérêt ni relief. Or malgré les apparences, Lenzi est consciencieux, intuitif et têtu. Peu convaincu par la piste mafieuse, il s'adresse à don Mico Rota, le vieux « parrain » roublard qui règne sur la région et sait tout sur tout. Conforté dans son hypothèse, Lenzi n'est cependant pas plus avancé. Et moins encore lorsqu'un deuxième meurtre change la donne : celui d'un flic, soupçonné de longue date de corruption et de collusion avec le crime organisé. La 'Ndrangheta serait-elle dans le coup, finalement ? Né à Santa Cristina d'Aspromonte en 1950, Mimmo Gangemi est ingénieur. Il a commencé à écrire sous l'impulsion de son ami Giancarlo De Cataldo. Il vit à Palmi, dans la province de Reggio Calabria, et collabore à La Stampa. La critique italienne l'a surnommé « le Sciascia de l'Aspromonte ». Traduit de l'italien par Christophe Mileschi « Gangemi écrit avec le souffle et l'authenticité de qui a longtemps respiré son sujet. » Marianne

Paru le 01-04-2017 - Format : Broché - 285 pages - 22 x 14 x 2 cm - 319 g - ISBN 10 : 2021343367 - ISBN 13 : 9782021343366

Collection : Cadre Noir

Tags : romans policiers et polars, vengeance, mafia, mondialisation, justice, vendetta, calabre, ironie, meurtre, crime, meurtrier, assassin, italien, roman policier italien, roman policier contemporain.

Citations de La Vérité du petit juge (6)

"L"ombre se releva. Il remplit la fosse de terre, la tassa soigneusement. Il éclaira la scène. Deux moccasins en daim sortaient du sol. Autrefois élégants, l'eau et la boue les avaient ravagés. On aurait dit qu'ils étaient vides."

Si les cloches sonnent le glas, ça nous donne du travail...et ça nous en retire.

Quoi, moi, je m'y connais en cornes ? Monsieur Chillé, faites bien attention à ce que vous dites. Occupez-vous de vos cornes à vous, si vous en avez, quant à moi, mon front est tout ce qu'il y a de dégagé !

« Quand tu auras mon expérience du métier sur ce territoire et que tu en auras vu autant que moi, tu penseras pareil. Nous ne pouvons jamais les vaincre, on arrête les titulaires, et hop ! les remplaçants débarquent aussi sec. C'est comme une grande équipe de foot, ceux qui sont sur le banc de touche sont au niveau de ceux qui sont sur le terrain. Et donc, plus ils se zigouillent entre eux, mieux on respire. »

Pas le genre beauté tape-à-l'œil, elle s'habillait sobrement et se maquillait à peine, mais on devinait ses courbes somptueuses, ses chairs fermes, serpentines – on les devinait et c'est tout, sans pouvoir vérifier : les époux Morello ne se baignaient que dans la piscine de leur prétentieuse villa sur le littoral, et pour aller à la mer ils choisissaient des vacances à l'étranger, dans de lointains paradis terrestres, à cause d'un reste de morale antique leur interdisant d'exhiber leur nudité là où les gens les connaissaient.

Pourtant, quand il se donnait du mal – ça arrivait tous les trente-six du mois –, il cassait la baraque, chose d'autant plus appréciable qu'il se risquait en personne dans les enquêtes, plutôt que de se la couler douce vautré dans un fauteuil au bureau, d'accabler les troupes de ses ordres de peau de vache, de s'attribuer tout le mérite en cas de succès et d'imputer d'éventuels échecs à ses subalternes. Mais ça commençait à dater. Or, le temps s'accroche au présent et renvoie dans l'oubli les succès de naguère. Désormais, sur l'électrocardiogramme de sa réputation, le dernier pic était hors cadre, le tracé était tendanciellement plat, encore un peu et sa renommée retomberait au ras des pâquerettes.


Critiques de La Vérité du petit juge : avis de lecteurs (2)


  • Critique de La Vérité du petit juge par encoredunoir (Babelio)

    Marco Morello, fils d'un chef de bâton de la ‘Ndrangheta, tombe dans un guet-apens alors qu'il sort de l'immeuble de sa maîtresse. Passé à tabac par un homme qui le ligote avant de l'embarquer dans sa...

    Lire la critique complète >
    Par encoredunoir - publiée le 30/07/2017

  • Critique de La Vérité du petit juge par Bazart (Babelio)

    Le corps de Marco Morello, fils d'un caïd de la 'Ndrangheta, vient d'être découvert dans une fosse, en plein maquis. , saucissonné avec du fil de fer et pendu par les pieds . Tout désigne une ven...

    Lire la critique complète >
    Par Bazart - publiée le 09/06/2017

Ils parlent de La Vérité du petit juge

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter