livres actu Livres Actu

Accueil > Marc Behm > Mortelle randonnée

Acheter ce livre - 6.9 €


2562ème dans les ventes


Marc Behm

0 abonné

Marc Behm, né le 12 janvier 1925 à Trenton, New Jersey, mort le 12 juillet 2007 à Fort-Mahon-Plage (Somme), est un écrivain de roman policier et un scénariste américain ayant vécu à Paris en France.

Mortelle randonnée (1998)

De Marc Behm chez Gallimard
(9 votes, note moyenne : 3.7)

«Il la suivit, la regarda agir pendant des années. Elle était belle et elle tuait pour vivre. Il aurait dû l'en empêcher, car après tout il était une espèce de flic. Mais il se contentait de la suivre et, peu à peu, de la protéger, par tendresse, par une espèce d'amour. Un peu comme un père essaie de protéger sa fille contre les horreurs de la vie et les dangers de la mort.»

Paru le 01-10-1998 - Format : Broché - 256 pages - 18 x 11 x 1 cm - 153 g - ISBN 10 : 2070406458 - ISBN 13 : 9782070406456

Collection : Folio Policier

Tags : roman, fantastique, romans policiers et polars, roman noir, fin du monde, randonnées, folie, adapté au cinéma, bisexualité, jeux, papier, enquêtes, tueuse, psychologique, montagnes, crime, détective, meurtre, littérature américaine, 20ème siècle.

Citations de Mortelle randonnée (6)

Les spéculations sur son compte allaient bon train. C'était une religieuse défroquée. Elle était diplômée de Vassar. C'était la fille illégitime du Shah d'Iran et d'une squaw Apache. C'était la call-girl la mieux payée de Manhattan. Elle faisait des films porno à Los Angeles. C'était la nénette d'un gros bonnet de la Mafia. Elle était Martienne. Elle était frigide.Les filles finirent par décider qu'elle était tout simplement bizarre et elles cessèrent d'en parler.

Il savait qu'il était complètement cinglé , mais ça lui était égal.Son bonheur était trop vif;il anesthésiait tout le reste.

Le bureau de l'Œil se trouvait dans un coin, près de la fenêtre. L'unique tiroir contenait son nécessaire de couture, son rasoir, ses stylos et ses crayons, son .45, deux chargeurs, un recueil de mots croisés en édition de poche, son passeport, un tube de colle, une minuscule bouteille-échantillon de whisky et une photo de sa fille. La fenêtre donnait sur un parc de stationnement, deux étages plus bas. Il y avait onze autres bureaux dans la pièce. Il était neuf heures et demie.

Faire le sacrifice de sa vie pour sauver la caisse enregistreuse pleine de fric de quelqu'un d'autre, c'était certainement un preuve de noblesse, de conscience professionnelle et de son souci des intérêts de son patron, mais c'était franchement débile. S'il avait survécut, il aurait pet-être eu un augmentation. Ce fut peut-être ce qui le poussa à réagir ainsi. A moins qu'il ne fût amoureux de la fille du gérant et qu'il n'espérât que son héroïsme lui vaudrait la main de la demoiselle. A moins qu'il ne fût exactement ce qu'il semblait être: un esclave honnête et simple d'esprit, portant un chausse-pied en sautoir.

- Je vous parie mille dollars que vous avez été séduite par au moins un de ces crétins de skieurs minables, depuis que vous êtes arrivée.Johanna la regarda calmement, tendit la main et répondit:- Vous me devez mille dollars.Cora ouvrit son sac, sortit deux billets de cinq cents et dit:- Je suis au 117C. Quand vous aurez envie de baiser, venez donc coucher avec moi.

Il lui arrivait rarement de se demander: "mais qu'est-ce que je fous?" La réponse était toujours la même: J'attends.


Critiques de Mortelle randonnée : avis de lecteurs (9)


  • Critique de Mortelle randonnée par lehibook (Babelio)

    C'est par le film que j'ai abordé le roman , le merveilleux film d'Audiard avec Serrault et Adjani qui fut descendu à sa sortie par les crétins prétentieux des Cahiers du Cinéma! Et j'ai aimé le roman...

    Lire la critique complète >
    Par lehibook - publiée le 28/10/2019

  • Critique de Mortelle randonnée par lorson (Babelio)

    Ayant énormément aimé le film lors de sa sortie (un peu moins en le revoyant 20 ans après..), j'ai longtemps hésité à lire le livre. Mais, au final voilà un polar assez éloigné de l'adaptation cinéma...

    Lire la critique complète >
    Par lorson - publiée le 15/08/2017

  • Critique de Mortelle randonnée par whynotgrove (Babelio)

    catastrophe, il n'y a rien dans ce livre. je n'ai pas trouvé d'intérêt. de plus j'avais un bon souvenir du film avec Serrault et Adjani. Il faudra que je le revisionne.

    Lire la critique complète >
    Par whynotgrove - publiée le 22/07/2017

  • Critique de Mortelle randonnée par MagEv (Babelio)

    L'oeil, on ne connait de lui que son surnom, est détective privé. Un jour, il doit filer un jeune homme de bonne famille car ses parents s'inquiètent de sa nouvelle relation amoureuse. Sa filature donn...

    Lire la critique complète >
    Par MagEv - publiée le 03/03/2017

  • Critique de Mortelle randonnée par jeranjou (Babelio)

    Lorsque j'ai acheté « Mortelle randonnée » (1) de Marc Behm, je m'imaginais déjà : - suivre une aventure de plusieurs alpinistes en montagne à la recherche de survivants d'un crash d'avion avec de...

    Lire la critique complète >
    Par jeranjou - publiée le 19/10/2013

  • Critique de Mortelle randonnée par assiaemilie (Babelio)

    Je met 3 étoiles vraiment parce que c'est Marc Behm. De mon point de vue, comment ne peut on pas être déçu par ce "mortelle randonnée" après avoir lu la "Reine de la nuit". Tout d'abord, je ...

    Lire la critique complète >
    Par assiaemilie - publiée le 24/06/2013

  • Critique de Mortelle randonnée par loarn (Babelio)

    'oeil travaille pour une société de surveillance. Alors qu'il doit enquêter sur les fréquentations d'un jeune homme de bonne famille, il découvre une jeune fille qui lui rappelle sa propre fille qui a...

    Lire la critique complète >
    Par loarn - publiée le 04/02/2011

  • Critique de Mortelle randonnée par maltese (Babelio)

    L'Oeil travaille dans une grande agence de détectives privés. Il est chargé de surveiller l'héritier d'une riche famille de fabricant de chaussures qui est parti avec une mystérieuse jeune femme. Comm...

    Lire la critique complète >
    Par maltese - publiée le 13/01/2011

  • Critique de Mortelle randonnée par loarn (Babelio)

    Quand on commence la lecture de ce roman, on ne peut plus s'arrêter....

    Lire la critique complète >
    Par loarn - publiée le 26/03/2009
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Mortelle randonnée

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter