livres actu Livres Actu

Accueil > Ludmila Oulitskaïa > Sonietchka

Acheter ce livre - 5.0 €


19872ème dans les ventes


Ludmila Oulitskaïa

0 abonné

Ludmila Oulitskaïa est née en 1943, dans l'Oural.Elle a grandi à Moscou et fait des études de biologie à l'université. Auteur de nombreuses pièces de théâtre et scénarios de films, depuis le début des années 1980, elle se consacre exclusivement à la ... Plus >

Sonietchka (1998)

De Ludmila Oulitskaïa chez Gallimard
(53 votes, note moyenne : 3.4)

Depuis toujours, Sonia puise son bonheur dans la lecture et la solitude. C'est dans une bibliothèque que, à sa grande surprise, Robert, un peintre plus âgé qu'elle, qui a beaucoup voyagé en Europe et connu les camps, la demande en mariage. Avec Robert et, bientôt, leur fille Tania, Sonia n'est plus seule, elle lit moins, mais, malgré les difficultés matérielles de l'après-guerre, elle cultive toujours le même bonheur limpide, très légèrement distant et ironique. Des années plus tard, Tania introduit à la maison son amie polonaise Jasia, fille de déportés, mythomane, fantasque, aussi jolie que Tania est laide, et goûtant, comme elle, aux jeux amoureux. Jasia devient la maîtresse de Robert. Malgré son chagrin, Sonia est toujours heureuse. Robert meurt. Tania et Jasia s'en vont à leur tour, Sonia se retrouve seule, ells se remet à lire. Elle irradie toujours du même bonheur résolument paisible et mystérieux.

Paru le 14-04-1998 - Format : Broché - 120 pages - 18 x 11 x 0 cm - 84 g - ISBN 10 : 2070404269 - ISBN 13 : 9782070404261

Collection : Folio

Tags : littérature, roman, roman d'amour, prisons, douceur, écrivain femme, femmes, bonheur, amour de la lecture, Sérénité, communisme, histoire d'amour, amour, famille, adultère, littérature russe, russe, russie, urss, 20ème siècle, littérature, roman, roman d'amour, prisons, douceur, écrivain femme, femmes, bonheur, amour de la lecture, Sérénité, communisme, histoire d'amour, amour, famille, adultère, littérature russe, russe, russie, urss, 20ème siècle.

Citations de Sonietchka (10)

Quant à Sonietchka, après avoir appris tant bien que mal ses leçons, elle éludait chaque jour et à chaque instant la nécessité de vivre ces pathétiques et glapissantes années trente en menant paître son âme dans les vastes pâturages de la grande littérature russe (...) (p. 12)

Vladimir A., un musicien célèbre (...) décrira dans des souvenirs édités à la fin des années quatre-vingt et révélant un exceptionnel talent d'écrivain, ces soirées musicales dans la chambre de Tania, et ce piano droit au son merveilleux qu'il fallait réaccorder tous les jours. Il se souviendra avec tendresse de ce vieil instrument qui révéla au musicien débutant qu'il était alors le mystère de la personnalité des objets. Il en parle comme on pourrait parler d'un vieil oncle disparu depuis longtemps, qui aurait régalé l'auteur, dans son enfance, d'inoubliables gâteaux fourrés d'une unique cerise. (p. 56)

Et chaque matin était peint aux couleurs de ce bonheur de femme immérité et si violent qu'elle n'arrivait pas à s'y accoutumer. Au fond de son âme, elle s'attendait secrètement à tout instant à perdre ce bonheur, comme une aubaine qui lui serait échue par erreur, à la suite d'une négligence.

[…] voilà qu'il se trouvait devant une femme éclairée de l'intérieur par une réelle lumière, il pressentait en elle une épouse qui abriterait entre ses mains fragiles sa vie exténuée, recroquevillée contre terre, il voyait aussi qu'elle serait un doux fardeau pour ses épaules qui n'avaient jamais supporté de famille, pour sa virilité frileuse qui avait fui les charges de la paternité et les contraintes du mariage.

Sonia avait beaucoup de lait , il coulait facilement, et la tétée, accompagnée de pincements, de tiraillements et de la morsure légère de ces gencives sans dents lui procurait une volupté que percevait mystérieusement son mari, qui s'éveillait infailliblement à cette heure matinale.Il enlaçait le large dos de Sonia, le serrant jalousement contre lui, et elle défaillait sous le double poids de ce bonheur insoutenable.

Le pays, plongé dans un lourd silence pendant des années, s'était soudain mis à parler, mais cette liberté de parole s'exerçait derrière des portes fermées, la peur était encore là, tout près. (p. 50)

Sonietchka essayait de lui donner le goût de la lecture mais Tania, devant la virtuosité livresque de sa mère, figeait son regard et s'échappait dans des contrées dont Sonia ne soupçonnait pas l'existence. (p. 46)

Sonietchka appliquait à présent à leur vie commune une sorte d'inexpérience inspirée et sacrée, et manifestait une sensibilité illimitée à tout ce que déversait en elle de grand, de sublime, d'un peu incompréhensible un Robert Victorovitch qui ne cessait de s'émerveiller en constatant à quel point son passé lui revenait régénéré et doté d'un sens nouveau à la suite de leurs longues conversations nocturnes. A l'instar du contact avec la pierre philosophale, ces nuits passées à bavarder avec sa femme enclenchaient un mécanisme magique de purification du passé...

Elle tombait en lecture comme on tombe en syncope, ne reprenant ses esprits qu'à la dernière page du livre.

Le soir, chaussant sur son nez en forme de poire de légères lunettes suisses, elle plonge la tête la première dans des profondeurs exquises, des allées sombres et des eaux printanières.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Sonietchka : avis de lecteurs (33)


  • Critique de Sonietchka par ChristianAttard (Babelio)

    Tout le talent de Ludmila Outlitskaïa consiste à faire passer sous le ton le plus léger de telles horreurs que la plupart des critiques ici ne semblent même pas les avoir perçues. Arrestations arbitra...

    Lire la critique complète >
    Par ChristianAttard - publiée le 23/07/2019

  • Critique de Sonietchka par StephanieIsReading (Babelio)

    Un roman aux allures de nouvelle tant par sa brièveté que par sa teneur. Sonia ne fait pas la différence entre le réel et l'imaginaire, entre la vie imaginée et la vie vécue. Elle accepte sa vie comme...

    Lire la critique complète >
    Par StephanieIsReading - publiée le 16/07/2019

  • Critique de Sonietchka par oiseaulire (Babelio)

    J'ai moins aimé ce roman que les nouvelles extraites des recueils "pauvres parents" et "mensonges de femmes" : pourtant, écrit en 1992, il a la caractéristique d'avoir été publié chez Gallim...

    Lire la critique complète >
    Par oiseaulire - publiée le 14/06/2019

  • Critique de Sonietchka par julienmorvan (Babelio)

    Un petit livre sur le destin tragique d'une femme ordinaire, aux temps grisâtres du collectivisme soviétique. Le style dégouline d'effrayantes banalités, les personnages étouffent dans le schéma impro...

    Lire la critique complète >
    Par julienmorvan - publiée le 27/05/2019

  • Critique de Sonietchka par artemisia02 (Babelio)

    Un beau portrait de femme. Un roman très intéressant. Je ne sais pas que penser de Sonia. Elle est très attachante, c'est une personne accueillante, chaleureuse, pleine de bonté. C'est une femme qui...

    Lire la critique complète >
    Par artemisia02 - publiée le 10/09/2018

  • Critique de Sonietchka par (Babelio)

    Sonia, Sonietchka, est le personnage principal de ce roman. Enfant et adolescente disgracieuse, elle trouve refuge dans les livres. devenue bibliothécaire, son futur mari tombe littéralement raide ...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 14/05/2018

  • Critique de Sonietchka par (Babelio)

    Certains éditeurs ont tendance à dévoiler toute l and apos;histoire du livre sur leur quatrième de couverture. Ce qui est très énervant. Et ce qui est le cas, ici, pour le court roman Sonietchka de Ludmil...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 03/05/2018

  • Critique de Sonietchka par Tempsdelecture (Babelio)

    Après ma formidable découverte de Ludmila Oulitskaïa à travers ses nouvelles du recueil Les Pauvres Parents, j'ai eu très envie d'enchaîner avec son premier et très court roman intitulé Soniet...

    Lire la critique complète >
    Par Tempsdelecture - publiée le 11/04/2018

  • Critique de Sonietchka par Marpesse (Babelio)

    Ce roman a eu le prix Médicis en 1996. Je m'y suis assez ennuyée, alors que tout commençait bien : l'histoire d'une femme pas très gracieuse, dont la passion est les livres. Elle promettait, dès les ...

    Lire la critique complète >
    Par Marpesse - publiée le 29/04/2017

  • Critique de Sonietchka par sweetie (Babelio)

    Sonietchka, diminutif russe de Sofia, un personnage féminin fort dans ce roman dont la brièveté n'enlève rien à l'élégance de l'écriture de son auteure, Ludimila Oulitskaïa, admirablement traduite par...

    Lire la critique complète >
    Par sweetie - publiée le 28/07/2016

  • Critique de Sonietchka par jeunejane (Babelio)

    Sonietchka vit en Bielorussie avec ses parents. Elle est totalement imprégnée de ses lectures et devient bibliothécaire. Elles est consciente de son physique ingrat mais n'en fait pas un drame ni un...

    Lire la critique complète >
    Par jeunejane - publiée le 07/05/2016

  • Critique de Sonietchka par Frunny (Babelio)

    La jeune Sonietchka (diminutif de Sonia) est "tombée en littérature" dès sa plus tendre enfance. C'est tout naturellement qu'elle rejoint une librairie. Un peu comme tombée du ciel, elle accepte la d....

    Lire la critique complète >
    Par Frunny - publiée le 05/04/2016

  • Critique de Sonietchka par soleil (Babelio)

    Sonia, fille d'horloger, férue de lecture, travaille comme bibliothécaire. Elle est grande, a une poitrine imposante, des fesses plates et un nez en forme de poire. Elle n'a pas un physique avantageux...

    Lire la critique complète >
    Par soleil - publiée le 24/08/2015

  • Critique de Sonietchka par cmpf (Babelio)

    Sonietchka est une jeune fille pour qui les romans sont aussi réels que la vie autour d'elle. C'est tout naturellement qu'elle travaille dans une bibliothèque. Elle y rencontre un lecteur qui à sa gra...

    Lire la critique complète >
    Par cmpf - publiée le 07/02/2015

  • Critique de Sonietchka par Etoilesonore (Babelio)

    Mais quel destin!... Dans la Russie soviétique d'après guerre, nous suivons le destin d'une femme. Une femme tout à fait ordinaire, telle que l'a "produit" ce régime. Terne, sans ambition, sans rêve. ...

    Lire la critique complète >
    Par Etoilesonore - publiée le 06/01/2015

  • Critique de Sonietchka par nath45 (Babelio)

    Si Sonietchka se répète « Seigneur, Seigneur, qu'ai-je donc fait pour mériter un tel bonheur … » nous lecteur nous sommes conscients du bonheur que nous apporte cette lecture. L'histoire est simple,...

    Lire la critique complète >
    Par nath45 - publiée le 31/07/2014

  • Critique de Sonietchka par chlorophant (Babelio)

    C'aurait pu être un plaisant mélange entre "Une vie" et "La joie de vivre", mais malheureusement plusieurs éléments font que ce roman ne dégage pas la force de ceux précédemment cités. Mais...

    Lire la critique complète >
    Par chlorophant - publiée le 24/11/2013

  • Critique de Sonietchka par MonsieurTouki (Babelio)

    Allez, je vais mettre un peu de mélancolie sur ce blog. Soniethka, ou Sonia, pour les intimes ou les dyslexiques, est un femme russe un peu particulière : elle n'est pas laide et lit beaucoup, elle "t...

    Lire la critique complète >
    Par MonsieurTouki - publiée le 16/03/2013

  • Critique de Sonietchka par kathy (Babelio)

    Dans la Russie des années 30, Sonietchka, dès son enfance, « tombe en lecture comme on tombe en syncope, ne reprenant ses esprits qu'à la dernière page du livre ». Jusqu'au jour où, après avoir obtenu...

    Lire la critique complète >
    Par kathy - publiée le 26/12/2012

  • Critique de Sonietchka par Chouchane (Babelio)

    Nous sommes en Russie, ce pays magnifique qui ploie sous la dictature. Sonietchka un être sans grâce et qui ne vit que par ses livres et découvre un peu par hasard le bonheur amoureux en la personne d...

    Lire la critique complète >
    Par Chouchane - publiée le 10/12/2012

  • Critique de Sonietchka par Caro29 (Babelio)

    Voilà un petit roman qui se laisse lire, d'autant que l'écriture de Ludmila Oulitskaïa est savoureuse. Malgré son format assez court (une centaine de pages), je ne l'ai pas lu d'une traite car j'avoue...

    Lire la critique complète >
    Par Caro29 - publiée le 30/07/2012

  • Critique de Sonietchka par Myrinna (Babelio)

    Roman facile à lire et oeuvre bien sympathique. On sent le côté tragique des Russes. C'est un autre univers. Beaucoup d'auteurs russes sont cités. L'auteure s'est bien documentée et au fil des pages, e...

    Lire la critique complète >
    Par Myrinna - publiée le 26/04/2012

  • Critique de Sonietchka par (Babelio)

    Un portrait de femmes, un portrait d'époque, qui n'a rien d'une saga. Un très court roman, presque une nouvelle, une centaine de pages, une lecture bien plus dense et subtile que celle si réductrice q...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 06/03/2012

  • Critique de Sonietchka par Apikrus (Babelio)

    Sonia est une grande lectrice depuis son plus jeune âge. Célibataire et bibliothécaire, elle rencontre un homme plus âgé qu'elle, ils vont se marier... L'histoire de ce court roman est celle de Sonia ...

    Lire la critique complète >
    Par Apikrus - publiée le 25/05/2011

  • Critique de Sonietchka par Lali (Babelio)

    Il était un jour une jeune femme qui trouvait son bonheur dans la lecture et dans la solitude. Et toute sa vie aurait pu se poursuivre ainsi si un homme ne l'avait épousée. Et tandis que la vie de Son...

    Lire la critique complète >
    Par Lali - publiée le 06/02/2011

  • Critique de Sonietchka par MarianneDesroziers (Babelio)

    Une histoire simple : une histoire d'amour entre une bibliothécaire adorant lire et un peintre qui ne peint plus depuis son retour des camps. Une écriture classique mais élégante. La suite : http...

    Lire la critique complète >
    Par MarianneDesroziers - publiée le 19/01/2011

  • Critique de Sonietchka par Schneeweiss (Babelio)

    Un court roman qui transmet l'intensité des passions et les douleurs d'une vie.

    Lire la critique complète >
    Par Schneeweiss - publiée le 17/05/2009

  • Critique de Sonietchka par (Babelio)

    un court roman sur une vie simple : à découvrir

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 15/05/2009

  • Critique de Sonietchka par FINET Franck (Amazon)

    Ludmila Oulitskaïa (1943- ) est l'auteure de nombreux romans et nouvelles, ainsi que de plusieurs scénarios de films. "Sonietchka" est son 1er roman publié en 1955 en Russie et traduit en 1996 en France (Galli...

    Lire la critique complète >
    Par FINET Franck - publiée le 05/04/2016

  • Critique de Sonietchka par laetitia (Amazon)

    Sonietchka mène une existence assez routinière. Elle travaille en tant que bibliothécaire dans une petite ville de Russie et semble s'accommoder de sa vie. Elle rencontre Robert Viktorovitch, un homme beaucou...

    Lire la critique complète >
    Par laetitia - publiée le 10/06/2014

  • Critique de Sonietchka par Francine B. (Amazon)

    On a l'impression qu'il ne se passe rien dans la vie de Sonietchka et pourtant ce n'est pas le cas. Mais Sonietchka accueille tous les évènements avec tellement de sérénité, avec un tel sentiment de ne pas mér...

    Lire la critique complète >
    Par Francine B. - publiée le 29/07/2019

  • Critique de Sonietchka par M. F. Sophie (Amazon)

    Un petit roman sympathique qui déroule la vie de Sonietchka, jeune russe passionnée de lecture et qui épouse le peintre RObert Victorovitch. Des années de bonheur, avant la solitude. Un passage sur terre donc q...

    Lire la critique complète >
    Par M. F. Sophie - publiée le 24/05/2005

  • Critique de Sonietchka par freddiefreejazz (Amazon)

    Voici un court roman (moins de 120 pages pour l'édition brochée) qui sera un petit plaisir de lecture... Mais le personnage principal qui a donné le nom au titre de cet ouvrage paru en France en 1996 est assez ...

    Lire la critique complète >
    Par freddiefreejazz - publiée le 14/06/2011
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Sonietchka

< Voir moins d'actualités
Voir plus d'actualités >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter