livres actu Livres Actu

Accueil > Luciano Bolis > Mon grain de sable

Acheter ce livre - 15.2 €



Luciano Bolis

0 abonné

Luciano Bolis (né le 17 avril 1918 à Milan et mort le 20 février 1993 à Rome) est un homme politique antifasciste italien, qui fut membre du mouvement Giustizia e Libertà, du Parti d'action (Partito d'Azione) et milita au sein du Mouvement fédéralist... Plus >

Mon grain de sable (1999)

De Luciano Bolis chez La Fosse Aux Ours
(12 votes, note moyenne : 4.3)

"GENES, FEVRIER 1945 : Luciano Bolis, un des responsables de la résistance génoise, est arrêté par les fascistes. Sauvagement torturé, il se tranche avec une lame de rasoir les veines du poignet puis la gorge, afin de ne pas « donner » ses camarades. Ses bourreaux lui refusent cette délivrance et le conduisent, mourant, à l'hôpital.
A la Libération, Bolis rédige un compte rendu quasi clinique des instants terrifiants qu'il vient de vivre. Un récit, sobre et violent, qui analyse de façon subtile les réactions d'un homme seul face à la souffrance physique et au suicide. Rarement description d'actes commis par un « héros ordinaire » a atteint un tel degré de dépouillement et d'intensité. Ce livre, découvert par Natalia Ginsburg et Cesare Pavese, est constamment réédité en Italie. Luciano Bolis (1918-1993) a été, après la guerre, un militant actif de la construction européenne."

Paru le 12-08-1999 - Format : Broché - 112 pages - 2 x 1 x 0 cm - 134 g - ISBN 10 : 2912042038 - ISBN 13 : 9782912042033

Tags : 20ème siècle, littérature italienne, italie, italien, guerre, seconde guerre mondiale, fascisme, torture, résistance italienne, tentative de suicide, partisans, suicide, résistance, libération, histoire, témoignage, autobiographie, récit personnel, historique, récits.

Citations de Mon grain de sable (8)

_Tu parles,maintenant?Le silence répondait. L'opération recommençait.

D'autre part, je suis tout à fait convaincu que mon sacrifice n'est que le grain de sable d'un désert, et que mon aventure ne représente rien d'autre que les souffrances d'un homme parmi le sacrifice et les souffrances d'une multitude d'hommes qui, comme lui et plus que lui, ont lutté et payé, et dont les meilleurs ne sont plus en état aujourd'hui d'écrire la moindre histoire.

L'un d'eux un gardien alla même chercher pour moi un petit verre avec quelque chose de fort et me le tendit. Je détournai la tête. Il comprît, n'en but que la moitié sous mes yeux et approcha de nouveau le verre de mes lèvres. Alors seulement j'avalai, et je repris progressivement des forces.

Cette fois,je fus attaché sur la chaise du bon côté;tandis que l'un me tenait la tête renversée en arrière, un autre m'introduisit dans la gorge un chiffon trempé de je ne sais quelle substance,le poussant le plus loin possible avec un bâton et le troisième me versait l'eau d'un broc directement dans le nez.

Je n'étais plus un homme mais un déchet. Mon corps n'était plus qu'un poids pour moi. Ma vie brisée, l'avenir brouillé. Je n'étais que volonté, volonté farouche de ne pas céder, de ne pas parler.

D'autre part, rien ne fait autant fulminer celui qui interroge que le mutisme de celui qu'il interroge, et j'avais tout intérêt à ce qu'autour de moi l'ambiance ne devienne pas plus bestiale qu'elle ne l'était déjà, par définition et par nature.

En fait, l'histoire d'une détention est toujours l'histoire d'une souffrance, qui crée des problèmes moraux nouveaux ou éclaire d'une lumière nouvelle les anciens problèmes moraux.Et c'est là que se trouve la difficulté de décrire ce que l'on a vécu dans ces moments-là, de là que vient l'inadéquation de toute expression à la tension et au "climat" atteints quand l'âme souffre, parce que la vision de ces zones et l'intuition de ce pathos ne peuvent pas nous être fournies par les faits- qui sont toujours "bruts", comme sont muettes les paroles qui tentent en vain de les raconter-, mais seulement par un certain élan et une sensibilité d'ordre sentimental et humain.

Je dois dire que mon esprit réagit avec une remarquable rapidité à ce passage à tabac, et aux plus terribles que je subis par la suite. Dès les premiers moments, j'avais appris à relâcher mes articulations pour que les coups s'amortissent sur un fond élastique, atténuant ainsi ma douleur. J'appris aussi à simuler des évanouissements qui me procuraient quelques moments de répit, parce que ces messieurs ne s'amusaient plus à me frapper quand il voyait que je ne souffrais pas.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Mon grain de sable : avis de lecteurs (12)


  • Critique de Mon grain de sable par YN (Amazon)

    L'"aventure" terrible d'un jeune résistant italien arrêté à Gênes en février 1945 par des fascistes qui vont le torturer ; il tentera en vain de se suicider pour finalement en réchapper. Le chapitre V est quasi...

    Lire la critique complète >
    Par YN - publiée le 01/06/2009

  • Critique de Mon grain de sable par IreneAdler (Babelio)

    Il s'agit du récit d'une partie de la détention de Luciano Bolis dans les geôles fascistes en février 1945. Qui est L. Bolis ? Il était le chef d'un réseau de la résistance italienne, luttant contre ...

    Lire la critique complète >
    Par IreneAdler - publiée le 01/03/2012

  • Critique de Mon grain de sable par mireille.lefustec (Babelio)

    BIOGRAPHIE Luciano Bolis est né à Milan en avril 1918 ,dans un famille de petite-bourgeoisie originaire de Bergamo, aimant l'ordre,qui identifiait le fascisme comme des braves et bons italiens, pas p...

    Lire la critique complète >
    Par mireille.lefustec - publiée le 27/04/2012

  • Critique de Mon grain de sable par mireille.lefustec (Babelio)

    "La particularité de ce livre par rapport à l'ensemble des mémoires sur la Résistance consiste,outre la force narrative naturelle de Bolis et le caractère extrême de son expérience, dans l'absence de ...

    Lire la critique complète >
    Par mireille.lefustec - publiée le 28/04/2012

  • Critique de Mon grain de sable par mireille.lefustec (Babelio)

    Il mio granello di sabbia

    Lire la critique complète >
    Par mireille.lefustec - publiée le 17/06/2012

  • Critique de Mon grain de sable par lerital31 (Babelio)

    L'évolution psychologique d'un homme face à la torture. Le sujet est bien défini et cadré. Certe le récit a une certaine force mais personnellement, je n'y ai pas trouvé de réel intérêt. La sensation ...

    Lire la critique complète >
    Par lerital31 - publiée le 06/09/2013

  • Critique de Mon grain de sable par mesrives (Babelio)

    Ce livre est le témoignage de Luciano Bolis sur les tortures qu'il a eu à subir en février 1945 et qui lui ont été infligées par les fascistes alors que lui était partisan. Un texte extraordinaire qui...

    Lire la critique complète >
    Par mesrives - publiée le 17/11/2014

  • Critique de Mon grain de sable par alexandrebertin (Babelio)

    Mon livre coup de poing ! Si La Geôle de Selby Jr est insupportable à lire pour certains, il s'agit d'un roman. Ici, Bolis nous conte une histoire vraie, son histoire et comment il a survécu dans un...

    Lire la critique complète >
    Par alexandrebertin - publiée le 24/02/2016

  • Critique de Mon grain de sable par GabrielNadalet (Babelio)

    Mourir pour ne pas trahir ; telle est la résolution du personnage-narrateur qui s'exprime ici dans un style d'écriture sobre et dépouillé, loin de toute fanfaronnade lyrique déplacée. Mais il survient...

    Lire la critique complète >
    Par GabrielNadalet - publiée le 25/11/2017

  • Critique de Mon grain de sable par py314159 (Babelio)

    Court récit de Luciano Bolis, partisan qui dirigeait la résistance à Gênes, qui revient sur son arrestation par les Brigades noires. Il évoque la torture subie et la tentation du suicide pour éviter d...

    Lire la critique complète >
    Par py314159 - publiée le 19/07/2019

  • Critique de Mon grain de sable par JosselinP (Babelio)

    Que se passerait-il dans votre tête si vous étiez torturés afin de vous soutirer des informations capitales ? Ici, votre sort n'est pas en jeu, ni même celui de votre groupe de résistants. C'est celui...

    Lire la critique complète >
    Par JosselinP - publiée le 21/03/2020

  • Critique de Mon grain de sable par Medulla (Babelio)

    J'ai lu ce témoignage aux éditions "La fosse aux ours". Cette lecture m'a glacé. Luciano Bolis revient avec une distance froide et une grande honnêteté sur son emprisonnement et les tortures qu'il .....

    Lire la critique complète >
    Par Medulla - publiée le 15/04/2020
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Mon grain de sable

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter