livres actu Livres Actu

Accueil > Lev Nikolaïevitch Tolstoï > La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts

Acheter ce livre - 8.5 €


18616ème dans les ventes


Lev Nikolaïevitch Tolstoï

0 abonné

La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts (1997)

De Lev Nikolaïevitch Tolstoï chez Gallimard
(44 votes, note moyenne : 4.0)

«Il n'est plus possible de continuer à vivre comme j'ai vécu jusqu'à présent, et comme nous vivons tous. Voilà ce que m'ont révélé la mort d'Ivan Ilitch et le journal qu'il a laissé. Je veux donc décrire ma conception de la vie et de la mort avant cet événement, et je transcrirai son journal tel qu'il m'est parvenu.»Ces lignes de Tolstoï définissent le propos qui lui a dicté ces trois nouvelles. La maladie d'un magistrat, la mort et la rédemption d'un négociant pris dans une tempête de neige, Trois morts, incarnent dans des personnages et des événements simples et poignants la même interrogation : «"Et la mort ? où est-elle ?" Il chercha son ancienne peur et ne la trouva plus. "Où était-elle ? Quelle mort ?"» Et la découverte finale, qui permet de répondre : «Il n'y avait pas de peur, parce qu'il n'y avait pas de mort.»

Paru le 23-10-1997 - Format : Poche - 288 pages - 18 x 11 x 1 cm - 179 g - ISBN 10 : 2070394336 - ISBN 13 : 9782070394333

Collection : Folio Classique

Tags : 19ème siècle, russie, russe, littérature russe, classes sociales, spiritualité, religion, paysans, agonie, mort, justice, bourgeoisie, mensonges, maladie, symbolisme, classique, nouvelles, roman, littérature, récits.

Citations de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts (10)

C' était la lumière avant, maintenant ce sont les ténèbres. J' étais ici; et maintenant, où vais-je? Où?

Les seules oasis de félicité étaient constituées par de rares retours de flamme amoureuse, qui réunissaient parfois les époux, mais pour un temps très court. Ces périodes étaient comme les îlots, où ils abordaient provisoirement, pour se rejeter à la mer, la mer de sourde hostilité qui les éloignait chaque jour davantage l'un de l'autre.

Il a terriblement souffert pendant les derniers jours...-Ah! oui, terriblement?-Oh! c'était affreux. Durant les dernières minutes, que dis-je, durant plusieurs heures, il n'a cessé de crier... Trois jours de suite, sans relâche!... C'était intenable!... Je me demande encore comment j'ai pu le supporter : on l'entendait derrière trois portes!... Oh, mon Dieu, ce que j'ai pu souffrir!...

Dès qu'ils eurent dépassé la dernière isba, celle du forgeron, ils remarquèrent aussitôt que le vent était bien plus fort qu'ils ne se l'imaginaient. On ne voyait presque plus la route. Les traces des patins étaient aussitôt recouvertes par la neige que chassait le vent, et l'on ne pouvait distinguer la route que parce qu'elle était plus élevée que la plaine qu'elle traversait. Des tourbillons de neige couraient sur les champs, et l'on ne discernait plus la ligne où le ciel et la terre se rejoignent. La forêt de Teliatino, qu'on distingue toujours très bien, ne se laissait entrevoir que par instants comme une tache noirâtre à travers la neige poussiéreuse. Le vent venait de gauche, chassant obstinément vers la droite la crinière du Bai et sa queue bien fournie, serrée en un gros nœud. Le long col de Nikita, qui était assis sous le vent, se collait à son nez et à sa joue.

L'arbre vacillait tout entier, se penchait vivement, se redressait en ébranlant profondément ses racines. Pour un moment, tout devint calme, mais de nouveau l'arbre se courba, son tronc craqua, et, brisant les taillis, écrasant ses branches et ses feuilles, son sommet toucha le sol humide.Les sons de la hache et ceux des pas se turent. La fauvette, en sifflant, sauta plus haut, la petite branche qu'elle accrocha avec ses ailes se balança un moment et s'arrêta, comme les autres, avec toutes ses feuilles. Les arbres avec leurs branches immobiles se dressèrent encore plus joyeux sur l'espace élargi.Les premiers rayons du soleil, en perçant les nuages transparents, brillaient sur le ciel et se dispersaient sur la terre et le ciel. Le brouillard, par ondes, commençait à glisser dans les ravins. La rosée brillait en se jouant dans la verdure ; de petits nuages blancs, transparents, blanchissaient et couraient sur la voûte bleue. Les oiseaux s'ébattaient dans le fourré et comme éperdus, gazouillaient quelque chose d'heureux. Les feuilles luisantes, calmes, murmuraient dans les cimes, et les branches des arbres vivants s'agitaient lentement, majestueusement au-dessus de l'arbre abattu, mort.(Дерево вздрогнуло всем телом, погнулось и быстро выпрямилось, испуганно колебаясь на своем корне. На мгновенье все затихло, но снова погнулось дерево, снова послышался треск в его стволе, и, ломая сучья и спустив ветви, оно рухнулось макушей на сырую землю. Звуки топора и шагов затихли. Малиновка свистнула и вспорхнула выше. Ветка, которую она зацепила своими крыльями, покачалась несколько времени и замерла, как и другие, со всеми своими листьями. Деревья еще радостнее красовались на новом просторе своими неподвижными ветвями.Первые лучи солнца, пробив сквозившую тучу, блеснули в небе и пробежали по земле и небу. Туман волнами стал переливаться в лощинах, роса, блестя, заиграла на зелени, прозрачные побелевшие тучки спеша разбегались по синевшему своду. Птицы гомозились в чаще и, как потерянные, щебетали что-то счастливое; сочные листья радостно и спокойно шептались в вершинах, и ветви живых дерев медленно, величаво зашевелились над мертвым, поникшим деревом.)Trois Morts.

Le mariage... Un mariage improvisé et décevant. L'haleine lourde de sa femme, sensualité et affectation !... La monotonie mortelle de la chose judiciaire, les incessants soucis d'argent... Un an, deux ans, dix ans, vingt ans... toujours la même chose !... De moins en moins de vie. Comme s'il avait régulièrement dévalé la pente qu'il croyait gravir !

Elle gardait le silence, fâchée. - Le temps va s'arranger, la route d'hiver va peut-être s'établir et ce serait mieux pour toi; nous partirions tous ensemble.- Excuse-moi. Si je ne t'avais pas écouté si longtemps, je serais maintenant à Berlin et en excellente santé.- Mais que faire, mon ange, c'était impossible, tu le sais. Et maintenant si tu restais un mois, tu te remettrais très bien; je terminerais mes affaires et nous prendrions les enfants.она сердито молчала.- погода поправится, может быть, путь установится, и тебе бы лучше стало; мы бы и поехали все месте.- Извини меня. Ежели бы я давно тебя не слушала, я бы была теперь в Берлине и была бы совсем здорова.- Что ж делать, мой ангел, невозможно было, ты знаешь. А теперь, ежели бы ты осталась ха месяц, ты бы славно поправилась; я бы кончил дела, и детей,бы мы взяли..

" Non, je partirai ", dit la malade en levant les yeux au ciel. Elle joignit les mains et se mit à murmurer des paroles incompréhensibles. " Mon Dieu ! Pourquoi ? " disait-elle, et ses larmes coulaient plus abondantes. Elle pria longtemps, ardemment, mais, dans sa poitrine, quelque chose de douloureux l'oppressait encore.Trois Morts -

Le soir, après le dîner, quand il n'y avait point trop d'invités, Ivan Illitch lisait le livre-dont-tout-le-monde-parle, puis se mettait au travail, étudiait des pièces, potassait son Code, confrontait des dépositions et farfouillait dans les lois. Cette occupation ne le divertissait pas, mais elle ne l'importunait point. S'ennuyait-il ? Le whist venait à son secours, mais, à défaut de partenaire, le commerce de la législation valait encore mieux que la solitude pure et simple ou un tête-à-tête avec Praskovia Fédorovna.

Des dispositions avaient été prises pour la défécation, et chaque fois, Ivan Illitch était au supplice, à cause de la malpropreté, de l'indécence de la chose, à cause de l'odeur et du sentiment qu'un autre homme devait être là et l'aider. (...) C'était "l'homme à tout faire" Guérassime qu'on avait chargé de nettoyer après lui. Guérassime était un grand diable de moujik, frais et rose, engraissé au service de ses maîtres, toujours gai, souriant, d'excellente pâte. Les premiers temps, Ivan Illitch fut gêné que ce gaillard, toujours si proprement vêtu à la russe, prît soin de ses excréments. Un jour, en quittant le bassin, il n'avait pas eu la force de relever son pantalon, s'était effondré dans un fauteuil et contemplait avec horreur ses cuisses nues, impuissantes, aux muscles nettement dessinés.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts : avis de lecteurs (44)


  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par DE PAOLA Angela (Amazon)

    La qualité du livre était parfaite, mais je n'ai tout simplement pas aimé l'histoire, je m'attendais à mieux... même si la fin est mieux que le début

    Lire la critique complète >
    Par DE PAOLA Angela - publiée le 13/09/2014

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Alexandre Pasqueron (Amazon)

    Je voulais à tout prix cette traduction qui n'était trouvable qu'en Pleiade à 50euros, à peine moins cher d'occasion.Il n'y a que sur amazon que j'ai pu la trouver en poche.

    Lire la critique complète >
    Par Alexandre Pasqueron - publiée le 14/10/2015

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Prince Jean (Amazon)

    Au-delà de l'ambiance d'hiver russe, les odeurs et le charme de l'éternelle Russie, c'est une nouvelle philosophique , religieuse et universelle que nous offre Léon Tolstoï.C'est une course, la nuit, sous la n...

    Lire la critique complète >
    Par Prince Jean - publiée le 14/10/2008

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Pierre Bonniol (Amazon)

    Ce livre est très utile pour tous ceux qui envisagent une carrière dans le médico social. Que diable, un peu de culture!

    Lire la critique complète >
    Par Pierre Bonniol - publiée le 03/11/2009

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Nathalie (Amazon)

    Le temps me manque pour le lire. Mais le résumé parait très intéressant et Tolstoï est un très bon auteur.

    Lire la critique complète >
    Par Nathalie - publiée le 07/12/2012

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Pauline (Amazon)

    Quelle sensibilité et quelle justesse pour décrire l'ascension et la chute de cette homme de la bonne société russe. A l'approche de la mort le seul être qui demeure dans le présent et la vérité est le moujik a...

    Lire la critique complète >
    Par Pauline - publiée le 19/06/2011

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Sibérie (Amazon)

    N'est pas Tolstoï qui veut et cet ouvrage court eut un impact considérable dès sa publication.On est saisi pour ne pas dire "hanté" par la médiocrité du héros dont on se dit qu'il pourrait bien être un des inno...

    Lire la critique complète >
    Par Sibérie - publiée le 17/05/2010

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Bernard (Amazon)

    Mise au format Kindle déplorable. Des passages en deviennent illisibles. j'ai du acheter une autre édition pour lire cette nouvelle.

    Lire la critique complète >
    Par Bernard - publiée le 12/10/2017

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par CéCédille (Amazon)

    Des juges se retirent pour délibérer. On leur apporte une triste nouvelle :"En apprenant la mort d'Ivan Ilitch, tous ceux qui étaient réunis dans le cabinet songèrent avant tout aux conséquences que pourraient ...

    Lire la critique complète >
    Par CéCédille - publiée le 05/12/2010

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Vince Black (Amazon)

    Ces trois nouvelles sur le thème de la mort frappent par leur justesse. Ces histoires, pour banales qu'elles soient, empruntent trois voies différentes pour nous entrainer aux frontières du grand sommeil. La ma...

    Lire la critique complète >
    Par Vince Black - publiée le 01/06/2010

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par JCC (Amazon)

    Un magistrat ordinaire, confronté à la maladie, douloureuse et invalidante, va être amené à dépasser le conformisme confortable qui a jusque là guidé ses actes et à réaliser l'égoïsme, l'hypocrisie et la lâchet...

    Lire la critique complète >
    Par JCC - publiée le 28/03/2015

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par FINET Franck (Amazon)

    Ecrivain majeur de la littérature russe-né en 1828 en Russie- Léon Tolstoï est principalement connu pour son oeuvre "Guerre et Paix" (reconstitution historique des guerres napoléoniennes en Russie).Avec " La mo...

    Lire la critique complète >
    Par FINET Franck - publiée le 08/09/2012

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Aggie (Amazon)

    Livre arrivé très rapidement et en bon état, rien à redire avec Amazon sur ce point là. Le livre en lui même m'a surpris dans le sens où je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'écriture, et pourtant il se l...

    Lire la critique complète >
    Par Aggie - publiée le 29/08/2013

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Thaïs (Amazon)

    Une belle œuvre où chacun pourra se reconnaître . Une œuvre accesible à tous lecteur , qu'il soit confirmé ou non .

    Lire la critique complète >
    Par Thaïs - publiée le 26/11/2015

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Me Dechaille Michèle O (Amazon)

    livre fort peu de pages mais que d'intensités je l' ai lu en Anglais et en Français. Ca remue. surprenant de réalisme. Bien sur c'est TolstoÏ

    Lire la critique complète >
    Par Me Dechaille Michèle O - publiée le 03/01/2013

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Trouvere (Amazon)

    Excellente nouvelle mais nombreuses fautes et erreurs dans le texte te l qu'il est reproduit... Vraiment gênant à la lecture et assez scandaleux en somme.

    Lire la critique complète >
    Par Trouvere - publiée le 08/09/2014

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par BONNE RECEPTION (Amazon)

    LIVRAISON RAPIDE LIVRE PARFAIT

    Lire la critique complète >
    Par BONNE RECEPTION - publiée le 15/11/2018

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par demeyer (Amazon)

    c'était pour moi une surprise de lire ce livre écrit XIX ième siècleil sonne très moderne avec sa fine psychologie

    Lire la critique complète >
    Par demeyer - publiée le 25/09/2015

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par F.C.02 (Amazon)

    J'ai beaucoup aimé relire cette nouvelle qui nous interroge sur ce qui fait le prix d'une vie.J'aime l'écriture de Tolstoï, élégante et raffinée jusque dans les descriptions les plus réalistes.Je recommande ce ...

    Lire la critique complète >
    Par F.C.02 - publiée le 29/09/2015

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Toto4 (Amazon)

    De temps à autres la phrase est in compréhensible. C'est comme si on avait voulu corriger en oubliant de biffer.

    Lire la critique complète >
    Par Toto4 - publiée le 27/05/2017

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Me (Amazon)

    Facile à lire. Stimule la réflexion sur le sens de la vie dans la société.

    Lire la critique complète >
    Par Me - publiée le 26/01/2019

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par duschnok (Amazon)

    Cet e-book, bien que payant, est rempli de coquilles. Toutes les pages, on trouve des mots attachés. Plus grave encore, environ toutes les quatre pages, on trouve des phrases "mélangées", avec un bout de la phr...

    Lire la critique complète >
    Par duschnok - publiée le 29/09/2014

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Liv (Amazon)

    Des passages illisibles dans la version Kindle.Exemple :Dans son service d’autrefois, il éprouvait un certain plaisir à passer d’un pas léger, dans son uniforme de chez Scharmer, devant lesfonctionnaires quide ...

    Lire la critique complète >
    Par Liv - publiée le 08/02/2016

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par aslaurent (Babelio)

    Touchant. Fort. A lire.

    Lire la critique complète >
    Par aslaurent - publiée le 28/06/2010

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Donna22 (Babelio)

    La mort la plus célèbre de la littérature s'est révélée être une petite déception pour moi. J'attendais davantage de profondeur et d'analyse du personnage principal. J'estime que le regard porté par l...

    Lire la critique complète >
    Par Donna22 - publiée le 12/05/2012

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par bouquine (Babelio)

    Ce recueil de trois nouvelles est un pur régal, même si j'ai trouvé la dernière « Trois morts » un peu en-dessous, les deux premières sont excellentes. C'est court, percutant, très fort et tellemen...

    Lire la critique complète >
    Par bouquine - publiée le 22/06/2013

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par lerital31 (Babelio)

    Petit livre qui permet de découvrir Tolstoi, pas forcément sur un thème très joyeux mais on retrouve le fond de sa pensée. "Trois morts" est pour moi la meilleure.

    Lire la critique complète >
    Par lerital31 - publiée le 08/08/2013

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par ayml (Babelio)

    Assez ennuyeux

    Lire la critique complète >
    Par ayml - publiée le 15/11/2013

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par akhesa (Babelio)

    Trois nouvelles qui ont pour fond la mort avec toutes les questions qu'elle peut susciter,la peur mais aussi l'attente,le contentement(douleurs-froid...)selon les circonstances vecues. Trois nouvelle...

    Lire la critique complète >
    Par akhesa - publiée le 03/03/2015

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Aikez (Babelio)

    Je me contenterai ici de commenter la nouvelle "La mort d'Ivan Illitch". La longue agonie d'une homme, qui avant de faire une mauvaise chute menait une vie "comme il faut" (cette expression ...

    Lire la critique complète >
    Par Aikez - publiée le 16/03/2015

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par nkazinski (Babelio)

    Tolstoï n'est évidemment pas seulement l'écrivain de Guerre et Paix et d'Anna Karénine, ses deux pavés de référence, qu'il peinait d'ailleurs, semble t-il, à terminer. On peut aisément commencer par s...

    Lire la critique complète >
    Par nkazinski - publiée le 18/03/2015

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par madamelafee (Babelio)

    Ivan Illitch est un homme comblé. Il a réussi sa vie de jeune homme puis sa vie professionnelle, il devient un juge reconnu et adulé, il a une famille comme il faut, un fils, une fille et une épouse (...

    Lire la critique complète >
    Par madamelafee - publiée le 13/10/2015

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par palamede (Babelio)

    Au seuil de la mort, Ivan Illitch, dans sa solitude tourmentée d'agonisant, procède à un dialogue intérieur. La pensée du magistrat alterne entre espoir de guérir et conviction de sa fin proche. Il re...

    Lire la critique complète >
    Par palamede - publiée le 15/11/2015

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Nastasia-B (Babelio)

    Ce livre regroupe trois nouvelles ayant une même racine pivot : la mort. Mais chacune avec des architectures et des circonvolutions qui lui sont propres et quelque peu différentes. Au passage, l'auteu...

    Lire la critique complète >
    Par Nastasia-B - publiée le 26/03/2016

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par dourvach (Babelio)

    "La mort d'Ivan Illitch", publié pour la première fois en 1886, est un récit inoubliable. Maîtrise, empathie de l'auteur (jusqu'à la suffocation de son lecteur) et exercice inoubliable de l'art littér...

    Lire la critique complète >
    Par dourvach - publiée le 04/12/2016

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par MPM (Babelio)

    La mort d'Ivan ILLITCH est un livre fondamental que j'engage à lire à tous ceux qui veulent réfléchir au sens de la vie.

    Lire la critique complète >
    Par MPM - publiée le 11/06/2017

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par kpotrapeliouk (Babelio)

    Certes, un belle agonie littéraire ; mais ne lisez pas ça si vous avez tendance à déprimer, à être anxieux, ou à vous prendre la tête pour des questions existentielles. Personnellement j'ai beauco...

    Lire la critique complète >
    Par kpotrapeliouk - publiée le 29/07/2017

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Acerola13 (Babelio)

    J'ai retrouvé avec plaisir la plume de Tolstoï, toujours aussi virtuose lorsqu'il s'agit de dépeindre les sentiments humains, ou plus particulièrement ceux qui agitèrent les petites gens de la Russie ...

    Lire la critique complète >
    Par Acerola13 - publiée le 12/01/2019

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par (Babelio)

    « Trois morts / La Mort d'Ivan Illitch / Maître et serviteur ». Léon Tolstoï (279 p. Folio classique) Trois nouvelles sur la mort, écrites à une vingtaine d'années d'intervalle. A chaque fois la mort...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 19/02/2019

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par UneVieDesLivres (Babelio)

    La Mort d'Ivan Illitch : Cruelle mort que celle d'Ivan Illitch (mais en existe-t-il une qui ne le soit pas ?), envahi par une douleur au côté. Mais le pire, n'est-ce pas la souffrance psychique qui...

    Lire la critique complète >
    Par UneVieDesLivres - publiée le 12/04/2019

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Nomic (Babelio)

    Un recueil de récits au thème commun : la banalité de la mort. Dans La mort d'Ivan Illich (1886), le personnage éponyme est un haut fonctionnaire à la vie bien rangée et à l'esprit endormi. Comme le B...

    Lire la critique complète >
    Par Nomic - publiée le 22/05/2019

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par Herve-Lionel (Babelio)

    La Feuille Volante n° 1372 - Août 2019. La mort d'Ivan Illitch - Léon Tolstoï - Le livre de poche. Les trois textes réunis dans ce recueils "La mort d'Ivan Illitch - Maître et serviteur- Tro...

    Lire la critique complète >
    Par Herve-Lionel - publiée le 01/08/2019

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par meknes56 (Babelio)

    Trois nouvelles sur la mort. Un sujet difficile, délicat mais traité par Tolstoï, c'est du grand art.

    Lire la critique complète >
    Par meknes56 - publiée le 06/08/2019

  • Critique de La Mort d'Ivan Ilitch / Maître et serviteur / Trois morts par jullius (Babelio)

    « Ce qui importe ce n'est pas de lire mais de relire » disait Jorge Luis Borges. Il m'était resté de cette lecture de jeunesse une impression de grâce littéraire bien injuste au regard de la profond...

    Lire la critique complète >
    Par jullius - publiée le 06/01/2020
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter