livres actu Livres Actu

Accueil > Lawrence Block > Trompe la mort

Acheter ce livre - 18.3 €



Lawrence Block

0 abonné

Lawrence Block, né le 24 juin 1938 à Buffalo (New York), est un écrivain américain de roman policier.

Trompe la mort (2002)

De Lawrence Block chez Seuil
(2 votes, note moyenne : 4.5)

Paru le 07-02-2002 - Format : Broché - 22 x 14 x 2 cm - 350 g - ISBN 10 : 2020506785 - ISBN 13 : 9782020506786

Collection : Seuil Policiers

Tags : saga, roman, thriller, romans policiers et polars, légendes, quête, alcool, peine de mort, police, enquêtes, assassinats, couple, meurtre, tueur en série, détective, assassin.

Citations de Trompe la mort (10)

Après tout, ce n'est jamais un acte d'amour, hein ? Violer une femme… Mais comment peut-on prétendre que ça n'a rien de sexuel ? S'il n'y a pas de sexe là-dedans, comment l'autre salopard arrive-t-il à bander ?

On attend d'un écrivain qu'il se serve de son imagination, mais cette partie de l'esprit, du moi, fait aussi partie de l'arsenal du policier. Il vaut mieux pour un flic ne pas avoir d'arme ou de calepin que d'être dépourvu d'imagination.

Une mort subite, ça vaut peut-être mieux pour celui ou celle qui s'en va, mais pour l'entourage, ce n'est pas évident.

Il paraît qu'il n'y a pas de meilleur exercice que la marche à pied et j'espère que c'est vrai, car pour moi faire de l'exercice se réduit à ça.

Un cambrioleur expérimenté est capable de crocheter une serrure à broche et gorge sans que ça se voie trop. Ça ne prend que quelques minutes. Ce n'est pas aussi facile qu'au cinéma, mais il n'y a pas non plus besoin d'être Houdini. Et si on ne se sent pas de taille à crocheter une serrure, il existe d'autres façons d'ouvrir une porte sans la défoncer. Cela laisserait-il des traces ? Sans doute, mais il faudrait un bon éclairage et une loupe pour les détecter.

Lorsque Charlie lui demandait d'acheminer des colis jusqu'en Ecosse. Molaix s'arrêtait au Causeway pour boire une bière. Il lui arrivait de fumer sur un banc avec Aine, une jeune réceptionniste dodue et ferme. Elle lui avait confié ses rêves de vivre de devenir employée de bureau ou serveuse de fast-food, tout plutôt que réceptionniste aux fins fond du comté d'Antrim. Elle se consolait en regardant la mer et en mangeant des muffins au chocolat.Dans la nuit, il contourna l'immeuble jusqu'au rez-de-chaussée de l'aile est. Aine lui avait imprudemment indiqué l'emplacement de sa chambre qui donnait sur le large. Morlaix enjamba la rambarbe de la terrasse et ouvrit la porte-fenêtre d'un coup de tournevis. A l'intérieur de la pince, la jeune femme, profondement endormie, ne savait pas qu'elle n'avait plus que quelques minutes à vivre. Morlaix d'approcha du lit éclairé par un rayon de lune, en évitant de regarder le visage de la victime. Aine ne devait pas prendre forme humaine. Elle n'eut pas le temps de crier. Il l'attrapa par la gorge et le sacrifice commença. Elle lutta convulsivement. L'homme sentit" sa force" décupler. Tous ses sens furent comme électrisés.Aine reposait sur les draps blancs comme "une belle endormie"

Lorsque quelqu'un téléphone pour communiquer un renseignement sur une affaire aussi médiatisée, la police ne peut pas écarter ses déclarations d'un revers de main, même si cela fait suite aux élucubrations d'un journaliste. Il est toujours possible que l'on soit en présence d'un tuyau sérieux et que la personne qui appelle se serve du croquis pour dénoncer quelqu'un qui lui paraît louche à juste titre.

Quand on a la chance de tomber sur une affaire qui fait des gros tirages, on la garde en première page, qu'il y ait du nouveau ou pas.

Lorsque deux flics discutent d'une affaire sur laquelle ils travaillent, ils parlent moins de ce dont ils sont sûrs que de ce qu'ils imaginent. Ils élaborent des scénarios correspondant à ce qui a pu se passer et recherchent des faits qui étaieront ou infirmeront leurs supputations.

nous avons tous, et sans cesse, des prémonitions et captons des signes plus ou moins inquiétants. La plupart du temps, ça ne repose sur rien et nous fermons les yeux, sans tenir compte de notre propre système d'alerte avancée

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Trompe la mort : avis de lecteurs (2)


  • Critique de Trompe la mort par Godefroid (Babelio)

    Matt Scudder 15: Trompe la mort (2001) A la soixantaine passée, Matt est amené à enquêter sur un double meurtre particulièrement sordide. Pourtant, les coupables sont retrouvés morts dans un taudis d...

    Lire la critique complète >
    Par Godefroid - publiée le 26/07/2015

  • Critique de Trompe la mort par Jnc75 (Babelio)

    Un prix du Quai des Orfèvre des plus satisfaisant : un serial killer sanguinaire à la psyché tortueuse, un flic en quête de revanche, une chasse à l'homme tonique dans une Irlande entre légende et réa...

    Lire la critique complète >
    Par Jnc75 - publiée le 25/11/2014

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter