livres actu Livres Actu

Accueil > Joseph Roth > La Fuite sans fin

Acheter ce livre - 8.65 €


35572ème dans les ventes


Joseph Roth

0 abonné

Joseph Roth est né en 1894 près de Brody, en Ukraine. Ses études de germanistique à l'université de Vienne sont interrompues par la Première Guerre mondiale à laquelle il participe. La paix revenue, il débute dans le journalisme. De 1923 à 1931, il t... Plus >

La Fuite sans fin (1985)

De Joseph Roth chez Gallimard

La fuite sans fin raconte les aventures d'un officier autrichien, Franz Tunda, fait prisonnier par les Russes en 1916. Il s'évade, vit en Sibérie, participe à la Révolution, aime une militante, épouse une paysanne caucasienne, retrouve Vienne, et enfin, à Paris, sa fiancée d'autrefois qui ne le reconnaît pas.

Paru le 14-10-1985 - Format : Broché - 238 pages - 18 x 12 x 1 cm - 235 g - ISBN 10 : 2070704289 - ISBN 13 : 9782070704286

Collection : L'imaginaire

Tags : années folles, 20ème siècle, ukraine, autrichien, italien, littérature autrichienne, militaire, première guerre mondiale, récit biographique, révolution russe, bolcheviques, autriche-hongrie, fuite, années 20, réfugiés, bourgeoisie, allemande, yiddish, littérature, récits.

Citations de La Fuite sans fin (1)

"L'idée que le petit bourgeois se fait de la pauvreté, c'est que le pauvre a désiré la pauvreté dans l'intention de faire du tort à son prochain à l'aide de cette pauvreté. Mais c'est précisément du petit bourgeois que dépend celui qui n'a rien de rien. Tout là-haut, derrière les nuages vit un Dieu, dont la bonté universelle est devenue proverbiale. Un tout petit peu plus bas habitent les hommes qui ont de la chance et qui sont cuirassés contre toute contagion de la pauvreté, de telle manière que chez eux se développent les vertus merveilleuses : compréhension de la misère, charité, bonté et même absence de préjugés. Mais entre ces nobles hommes et ces autres qui en tout premier lieu ont besoin de cette générosité, on voit, coincées et pareilles à des isolateurs, les classes moyennes : elles exercent le commerce du pain, sont préposées à la nourriture et au logement. Toute la question sociale serait résolue si les riches qui peuvent donner un pain étaient en même temps les boulangers du monde. Il y aurait bien moins d'injustice si les juristes de la Cour Suprême siégeaient dans les petits tribunaux et si les chefs de la police voulaient arrêter eux-mêmes les petits voleurs. Mais il n'en va pas ainsi."


Critiques de La Fuite sans fin : avis de lecteurs (2)


  • Critique de La Fuite sans fin par (Babelio)

    Comment mieux commencer la nouvelle année que par un de ses auteurs favoris et un problème, hélas, toujours au centre de l'actualité : la fuite ! Selon le rapport statistique annuel du Haut Commissar...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 02/01/2018

  • Critique de La Fuite sans fin par (Babelio)

    Franz Tunda, lieutenant de l'armée autrichienne, est le fils d'un Major Autrichien et d'une Juive polonaise, né dans une petite ville de Galicie où son père était en garnison. En 1916 il est fait pri...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 16/04/2020

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter