livres actu Livres Actu

Accueil > Joseph Kessel > Le tour du malheur2 - Les lauriers roses. L'homme de plâtre

Acheter ce livre - 12.9 €


6992ème dans les ventes


Joseph Kessel

0 abonné

Joseph Kessel (1898-1979) est un aventurier, journaliste, grand reporter et romancier français. Récompensé de nombreuses fois, autant pour ses faits de guerre que pour ses romans, il est entre autres l'auteur de La Tour du malheur (Gallimard, 1950) e... Plus >

Le tour du malheur2 - Les lauriers roses. L'homme de plâtre (1998)

De Joseph Kessel chez Gallimard
(6 votes, note moyenne : 4.5)

«Il n'est point de romancier, a écrit Joseph Kessel, qui ne distribue ses nerfs et son sang à ses créatures, qui ne les fasse héritières de ses sentiments, de ses instincts, de ses pensées, de ses vues sur le monde et sur les hommes. C'est là sa véritable autobiographie.»Il en est ainsi du Tour du malheur, ce grand roman que Kessel mit vingt ans à mûrir, dix ans à écrire. Tout son temps s'y retrouve, en une ronde de personnages qui apparaissent, disparaissent, reviennent.Le personnage central en est Richard Dalleau. Engagé volontaire dans la guerre de 1914-1918, grand avocat ensuite, Richard est un de ces jeunes hommes qui aiment la vie, entièrement, furieusement. Dans toutes ses beautés et toutes ses jouissances. Fort et vite. Trop fort. Trop vite.
Nouvelle édition en un volume en 1998

Paru le 24-02-1998 - Format : Broché - 864 pages - 18 x 11 x 3 cm - 444 g - ISBN 10 : 2070404366 - ISBN 13 : 9782070404360

Collection : Folio

Tags : saga, roman, autobiographie, jeunesse, drogue, relations humaines, analyse, avocat, alcool, peine de mort, richard, avortement, amour, première guerre mondiale, prostitution, littérature française, entre-deux-guerres, roman 20ème siècle, 20ème siècle.

Citations de Le tour du malheur2 - Les lauriers roses. L'homme de plâtre (10)

-Et ainsi circule la corruption, disait Richard. Un jeune homme vient à la vie des sens avec la violente innocente de l'instinct et l'innocente avidité d'apprendre. Il croit que tout est naturel. Et une femme plus âgée, ou plus avertie, lui enseigne, avec l'essentiel, avec l'élémentaire, ses habitudes privées et ses raffinements personnels. Elle les tient, elle-même, d'un autre homme et par son nouvel amant les transmettra à une autre femme qui à son tour… Et de semeur à terrain, de recherche en trouvaille, de curiosité en besoin, prenant leur origine de toutes les terres, toutes les bouches, tous les draps, tous les sexes, poussent éternellement les plantes étranges dont la race humaine fait son délice et son enfer. Et l'amour parfois se prend dans les lianes. Et c'est le pire. Les maladies vénériennes cheminent de la même façon. Mais pour elles, du moins, on trouvé la cure.

Ils marchaient en silence, chacun portant des pensées contraires. Mais, au débouché du bois, ils poussèrent, sans le vouloir, le même cri émerveillé. Devant eux s'étendait une allée naturelle de lauriers roses géants et en pleine floraison, et qui semblaient des candélabres fabuleux, alignés et doucement embrasés pour un triomphe sans fin.- Voilà… dit Richard. Voilà ce que je cherchais – et ne pouvais trouver – quand j'essayais d'imaginer l'aspect de la gloire et de l'amour mêlés… C'est la réponse la plus belle.

Je n'ai à répondre de mes écrits et de mes actes que devant ma conscience.

Mes idées sont connues dans les Assemblées et dans le pays. Les honnêtes gens doivent être défendus ; les assassins doivent payer.

L'amitié a ses lois et le métier a les siennes... Chacun est libre de choisir.

J'étais si heureux dans ma prison, quand j'ai commencé d'écrire. Seulement je me suis mis à vendre l'écriture et c'est fini. Vendre à faux poids la politique ou le crime ou l'obscénité, passe encore ! Mais truquer sur l'esprit ! Et ce commerce l'exige. Les éditeurs payent en cachette les pauvres gens qui rédigent les échos.

Mais, après tout, qu'importe la façon de mourir, quand on a bien vécu ! Et Vanzone a bien vécu, fidèle à lui-même, sans se dédire jusqu'au bout. La rage contre la société et la passion de l'amitié le mèneront tranquille à l'échafaud.

On n'a pas tous les jours l'occasion de serrer sur son cœur une jeune princesse.

Je ne connais pas le détail de la vie que tu mènes, mais je n'aime pas ce gonflement des yeux et ces plis sur ta figure. Oh ! je sais, je sais, tu es assez jeune et solide pour ne pas dormir et boire, et le reste, et te tenir droit. Toi, tu peux durer longtemps. Mais pas ta fraîcheur. La sensibilité s'épuise plus vite que les muscles dans les nuits qui sont les tiennes. Quand elle sera usée, blasée, quand un malheur déchirant ou un crime fabuleux deviendront pour toi de la routine, alors fini sans retour.

Je n'ai jamais compris ce qu'on nomme amour. Je ne peux pas dire si je vous aime, mais vous possédez une force qui m'enlève l'angoisse. Je ne peux pas me passer de vous. Je ne peux pas. Et qu'est-ce que je demande ? Un sourire de temps à autre. C'est misérable, sans doute, mais cette misère, je saurai vous l'arracher.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Le tour du malheur2 - Les lauriers roses. L'homme de plâtre : avis de lecteurs (6)


  • Critique de Le tour du malheur2 - Les lauriers roses. L'homme de plâtre par flolunaire (Babelio)

    Richard connait le succès : il devient une idole du barreau et les femmes tournent autour de son lit telles des phalènes tôt vouées à disparaitre. Une rage de vivre prend le héros qui ne peut s'arrête...

    Lire la critique complète >
    Par flolunaire - publiée le 13/09/2015

  • Critique de Le tour du malheur2 - Les lauriers roses. L'homme de plâtre par nilebeh (Babelio)

    Ma critique : Roman en quatre volumes. Le héros principal est Richard Dalleau, avocat d'abord jeune et inexpérimenté mais ambitieux qui va, grâce à un stratagème véreux du politicien Bernan , devenir ...

    Lire la critique complète >
    Par nilebeh - publiée le 13/02/2015

  • Critique de Le tour du malheur2 - Les lauriers roses. L'homme de plâtre par pointcom2001 (Babelio)

    ..sacrée saga que voilà là..! écrite sur de nombresues années, on se demande même comment Kessel ne s'y est pas perdu lui-même...! très intéressant...

    Lire la critique complète >
    Par pointcom2001 - publiée le 11/12/2013

  • Critique de Le tour du malheur2 - Les lauriers roses. L'homme de plâtre par falem18 (Amazon)

    une très bonne fin pour le roman assez autobiographique de josephe Kessel avec des détail assez précis sur le monde du jeux et des casinos

    Lire la critique complète >
    Par falem18 - publiée le 25/05/2012

  • Critique de Le tour du malheur2 - Les lauriers roses. L'homme de plâtre par presquezen (Amazon)

    Il le dit lui même en d'autres termes. Il a mis 20 ans à l'écrire. Celles et ceux qui m'ont fait lire le Lion à l'école sont celles et ceux qui n'ont pas voulu que je sache ce qu'était la réalité du monde dans ...

    Lire la critique complète >
    Par presquezen - publiée le 26/01/2020

  • Critique de Le tour du malheur2 - Les lauriers roses. L'homme de plâtre par berthelot j claude (Amazon)

    Kessel toujours un plaisir

    Lire la critique complète >
    Par berthelot j claude - publiée le 15/11/2019

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter