livres actu Livres Actu

Accueil > José Féron Romanoedwige Tabuteau > Le prince dont l'ombre était bleue

Acheter ce livre - 13.0 €


135019ème dans les ventes


José Féron Romanoedwige Tabuteau

0 abonné

Le prince dont l'ombre était bleue (1990)

De José Féron Romanoedwige Tabuteau chez Ed. Du Jasmin
(2 votes, note moyenne : 3.0)

Paru le 01-10-1990 - Format : Broché - 157 pages - 19 x 0 x 0 cm - 280 g - ISBN 10 : 2912080444 - ISBN 13 : 9782912080448

Collection : Contes D'orient Et D'occident

Tags : jeunesse, correspondance, combat, noir et blanc, enlèvement, ours, démons, croyances, rois, singes, traditions, adaptation, ramayana, poème épique, histoire d'amour, indien, littérature francophone, littérature française, littérature indienne, grec.

Citations de Le prince dont l'ombre était bleue (5)

Dans la balance de la raison, ne faut-il pas peser le pour et le contre, la peur et la confiance, l'inconscience et le doute?

Combat entre un prince-lion et un porc sauvage. Le fauve semble mieux armé, marche avec grâce, crinière dense, épaules larges par rapport aux reins. Mais, gare au sanglier devenu solitaire, à ses défenses, à ses piétinements, à son entêtement dernier.Râma et Râvana se font face. Les flèches du démon sont terminées par des crocs de tigres, des becs de corbeaux, des gueules de loups. Celles de Râma ont des têtes de soleils, des forces de feu, des figures d'étoiles, des chants de planètes, la rapidité du météore et des queues de comètes.En se croisant, les traits s'annulent. Alors, les lutteurs se saisissent de harpons et de massues, d'hameçons et de cimeterres.

Tant que ce roi gouvernera, les peuples vivront dix siècles et davantage, les pluies seront bienfaisantes, fleurs et fruits orneront les arbres, quelle que soit la saison, et jamais les vieillards ne pleureront un seul de leurs petits-enfants.

Dans une seule goutte d'eau se tiennent tous les secrets de l'univers. Et chaque goutte d'eau diffère des autres qui, elles aussi, recèlent tous les mystères du monde. Des milliards de gouttes forment le creux d'une lame, et des milliards et des milliards de vagues animent l'océan.

Alors, écrasée par le poids du singe, la montagne s'écroule, et l'on entend, mêlés au fracas de cette chute, le rugissement des lions broyés dans leur caverne, et le sifflement des serpents meurtris par les rochers. De la montagne pressée tel un fruit gigantesque, des torrents d'eau rougie jaillissent, et les métaux en fusion retournent à leur volcan.


Critiques de Le prince dont l'ombre était bleue : avis de lecteurs (3)


  • Critique de Le prince dont l'ombre était bleue par (Babelio)

    Le Râmâyana (le parcours de Rama) est un texte mythologique très populaire en Asie et tout particulièrement en Inde. L'adaptation de José Féron Romano et Edwige Tabuteau s'attarde surtout sur l'histoi...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 05/02/2011

  • Critique de Le prince dont l'ombre était bleue par tilly (Babelio)

    [masse critique #11] Perplexe. J'avais espéré recevoir Le Réprouvé de Mickaël Hirsch (à propos de Céline), et j'ai reçu Le Prince. Un livre pour la jeunesse. Publié en 2002 (ou 2004, selon amazon...

    Lire la critique complète >
    Par tilly - publiée le 27/01/2011

  • Critique de Le prince dont l'ombre était bleue par e-Miliko (Babelio)

    "Le prince dont l'ombre était bleue" est une adaptation, destinée à la jeunesse, du Râmâyana, poème épique sanskrit de 24000 vers. Il m'est difficile de juger de la qualité de l'adaptation sans avoir....

    Lire la critique complète >
    Par e-Miliko - publiée le 20/01/2011

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter