livres actu Livres Actu

Accueil > John Irving > La Quatrième Main

Acheter ce livre - 21.3 €


80745ème dans les ventes


John Irving

0 abonné

John Irving est né en 1942 et a grandi à Exeter (New Hampshire). Avant de devenir écrivain, il songe à une carrière de lutteur professionnel. À vingt ans, il fait un séjour à Vienne. Puis, de retour en Amérique, il travaille sous la houlette de Kurt ... Plus >

La Quatrième Main (2002)

De John Irving chez Seuil
(33 votes, note moyenne : 3.2)

Roman. Traduit de l'anglais par Josée Kamoun.

Paru le 05-04-2002 - Format : Broché - 377 pages - 22 x 14 x 3 cm - 505 g - ISBN 10 : 2020509105 - ISBN 13 : 9782020509107

Collection : Cadre Vert

Tags : littérature, journalisme, roman, fiction, loufoque, lion, greffe, décalé, humour, médecine, télévision, indien, états-unis, auteur américain, américain, littérature américaine, roman américain, littérature anglo-saxonne, roman contemporain, 21ème siècle.

Citations de La Quatrième Main (10)

La corniaude dénichée auprès d'une protectrice quelconque, avait généreusement été présentée comme "croisée de labrador". À quel niveau, croisée, se demandait le docteur, les taches noires ? La bête, une femelle stérilisée d'environ deux ans, avait la truffe anxieuse, craintive, et le corps plus trapu et plus développé qu'un labrador. La façon dont sa babine supérieure, molle, recouvrait l'inférieure, rappelait assez le chien de chasse ; son front, plus marron que noir, était plissé par un froncement permanent. Elle marchait le nez au ras du sol, piétinait souvent ses oreilles, sa queue vigoureuse frétillait comme celle d'un chien d'arrêt. (Hildred l'avait choisie dans l'espoir qu'elle était faite pour le gibier à plumes.)- Médée va être piquée si on la garde pas, papa, avait dit Rudy à son père, sur un ton solennel.- Médée, avait répété Zajac.En termes vétérinaires, Médée souffrait d'"indiscrimination alimentaire" ; elle mangeait les bouts de bois, les chaussures, les cailloux, le papier, le métal, le plastique, les balles de tennis, les jouets d'enfants, ainsi que ses propres excréments. (Ce dernier trait dénotant sans équivoque le croisement avec le labrador.) Le zèle avec lequel elle dévorait la crotte de chien, et pas exclusivement la sienne, était ce qui avait poussé ses premiers maîtres à s'en débarrasser.

- C'est pour quand ? s'enquit Patrick.- Trouver une main parfaite, ça ne s'improvise pas, lui expliqua Zajac.- J'ai l'impression qu'une main de femme ne ferait pas mon bonheur, songea Patrick à voix haute, ou une main tordue.- C'est mon boulot, de vous trouver une main qui ne soit pas trop gauche, assura Zajac.- Mais C'EST une main gauche, lui rappela Wallingford.- Bien sûr, mais c'est le donneur qui devra être adroit !- D'accord, mais pas de fil à la patte, hein ? dit Patrick Wallingford.

Les bons livres et les bons films, contrairement à l'actualité ou ce qui passe pour tel, [ ] s'inscrivent dans la gamme des émotions où on se trouve lorsqu'on les lit ou qu'on les voit. Le goût d'autrui pour un film ou pour un livre a quelque chose d'unique.

Par piété filiale, la fille alla rejoindre sa mère sur le canapé. Elles ne montèrent pas le son ; main dans la main, elles regardèrent de nouveau la scène épouvantable et pourtant excitante. Peu importaient les lions affamés, c'étaient les hommes qu'on mutilait.- Pourquoi on peut pas se passer d'eux, si on les déteste ? demanda la fille avec lassitude.- On les déteste parce qu'on peut pas se passer d'eux, justement, répondit la mère d'une voix pâteuse.Wallingford apparut, défiguré par la souffrance. Il tomba à genoux, le sang giclant de son avant-bras. Sa beauté était écrasée par la douleur, mais il faisait encore un tel effet aux femmes qu'une mère avinée, en proie au décalage horaire, et sa fille à peine moins ravagée ressentirent un élancement dans le bras. Elles lui tendirent même la main au moment où il s'effondrait.

Or, les livres,et parfois les films, sont des objets trop personnels; on peut les apprécier à deux, mais les raisons particulières de les aimer ne se partagent pas de façon satisfaisante.

En compagnie d'une femme qui pleure, Wallingford faisait ce que font beaucoup d'hommes : il pensait à autre chose. p. 111.

Les médias n'avaient que deux positions possibles sur les célébrités : leur vouer un culte ou les traîner dans la boue Et comme le deuil est la forme suprême du culte, la mort des célébrités valait son prix ; en outre, elle permettait aux médias de les idolâtrer tout en les traînant dans la boue. Il n'y avait pas mieux.

Ils voulaient l'envoyer à Jérusalem - un territoire rêvé pour lui. Les journalistes adorent cette ville où les contes de la folie ordinaire ne manquent pas.

Quand ils se mirent à rugir, le cameraman les prit engros plan, et Patrick Wallingford , répondant à l'appelde l'instant authentique, tendit son micro à portée deleur cage. Le clou du spectacle dépassa ses espérances.Une patte jaillit; une griffe saisit son poignée gauche, illaissa tomber son micro. En moins de deux secondes,son bras gauche avait été happé jusqu'au coude dansla cage. Son épaule gauche était plaquée contre lesbarreaux; sa main gauche, avec cinq centimètres de poignet, avait disparu dans la gueule du lion.Page 23

Au début j'ai trouvé flatteur d'être avec un homme qui sache se perdre si complètement dans une femme. Mais enfin,il y a si peu de toi en toi qu'on veut bien croire que tu pourrais te perdre dans la première venue.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de La Quatrième Main : avis de lecteurs (33)


  • Critique de La Quatrième Main par nath59 (Babelio)

    Malgré le début, très tragique, avouons-le, il s'agit là d'un des livres les plus drôles et caustiques d'Irving!! une petite découverte!!

    Lire la critique complète >
    Par nath59 - publiée le 16/03/2015

  • Critique de La Quatrième Main par sweetie (Babelio)

    « Mais moi, je tends toujours l'oreille quand je pressens la matière d'une histoire. Tous les romans que j'ai écrits commencent par Et si... » Et si, à la suite du don de la main de son mari décédé,...

    Lire la critique complète >
    Par sweetie - publiée le 30/04/2020

  • Critique de La Quatrième Main par Lishbks (Babelio)

    Pas le meilleur Irving que j'ai lu mais comme toujours il sait rendre compte des rapports humains comme personne et on quitte les personnages avec regrets, avec cette sensation que leur avenir leur ap...

    Lire la critique complète >
    Par Lishbks - publiée le 23/01/2019

  • Critique de La Quatrième Main par cvd64 (Babelio)

    c'est du John Irving pas le meilleur à mon sens , on y retrouve ses thèmes de prédilection comme dans la plupart de ses romans, bon moment de détente

    Lire la critique complète >
    Par cvd64 - publiée le 30/10/2018

  • Critique de La Quatrième Main par (Babelio)

    La quatrième main est celle qui n'existe pas. Un journaliste cynique, homme à femmes se fait manger sa main par un lion lors d'un reportage. La greffe ne marche pas et il doit vivre avec un moignon. C...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 11/10/2018

  • Critique de La Quatrième Main par Mordaid (Babelio)

    Comme tous les romans de John Irving, j'attendais beaucoup de celui-ci, mais je dois bien avouer, que pour la première fois, j'ai été un peu déçu. J'ai trouvé les personnages "inégaux", certains merve...

    Lire la critique complète >
    Par Mordaid - publiée le 01/09/2017

  • Critique de La Quatrième Main par cafeaulait (Babelio)

    Un journaliste qui se fait manger la main par un lion. Une situation qui semble tragico-comique mais qui est en fait un humour sarcastique. Les situations décrites et les personnages sont loufoques....

    Lire la critique complète >
    Par cafeaulait - publiée le 17/02/2017

  • Critique de La Quatrième Main par bdelhausse (Babelio)

    C'est ma première touche avec John Irving, dont un ami m'a abondamment parlé avec passion et une étincelle dans le regard. Je dois bien dire que je comprends cet engouement pour un auteur atypique....

    Lire la critique complète >
    Par bdelhausse - publiée le 12/11/2016

  • Critique de La Quatrième Main par Saiwhisper (Babelio)

    "La quatrième main" est un ouvrage dont j'attendais beaucoup et c'est sans doute pour cela que j'ai été déçue. En effet, en prévision du club des lecteurs de septembre, un collègue me l'a vivement con...

    Lire la critique complète >
    Par Saiwhisper - publiée le 08/09/2016

  • Critique de La Quatrième Main par nanet (Babelio)

    Le résumé donne un point de départ du roman, avec la malencontreuse aventure de Patrick Wallingford. Sa main, dévorée par un lion, offre le plan du premier chapitre et la base de l'intrigue du livre. ...

    Lire la critique complète >
    Par nanet - publiée le 22/01/2016

  • Critique de La Quatrième Main par SeriallectriceSV (Babelio)

    Complètement loufoque, absolument délicieux, des personnages haut en couleur ! Très drôle, je le recommande vivement !

    Lire la critique complète >
    Par SeriallectriceSV - publiée le 17/12/2015

  • Critique de La Quatrième Main par Artemiseetcunegonde (Babelio)

    Dans ce livre qui se lit tout seul, tout converge vers ce thème cher à l'auteur: l'amour et la filiation, ce qui rend la fin très émouvante. Le héros poursuit une quête dont le but ne s'éclaire que ...

    Lire la critique complète >
    Par Artemiseetcunegonde - publiée le 22/05/2015

  • Critique de La Quatrième Main par mlseditions (Babelio)

    Au cours d'un reportage en Inde, un journaliste se fait dévorer la main par un lion. La scène filmée tourne bientôt en boucle sur toutes les TV. De retour aux USA, il rencontre le chirurgien qui va ...

    Lire la critique complète >
    Par mlseditions - publiée le 01/12/2014

  • Critique de La Quatrième Main par biblivore56 (Babelio)

    Qu'il est délicieusement décalé cet Irving. Sous un aspect loufoque, il nous amène en toute délicatesse aux fondations de l'âme humaine. Je me suis régalé tel un petit garnement dégustant des bonbons ...

    Lire la critique complète >
    Par biblivore56 - publiée le 22/09/2013

  • Critique de La Quatrième Main par decloitrecynthiaz (Babelio)

    Encore un grand Irving où l'on retrouve ses thèmes de prédilection. A cela s'ajoute une belle critique du monde des médias ! Bravo !

    Lire la critique complète >
    Par decloitrecynthiaz - publiée le 27/06/2013

  • Critique de La Quatrième Main par Didine76 (Babelio)

    Même si ce livre contient des éléments caractéristiques de John Irving, tels que les situations improbables et les personnages aux manies loufoques, et même s'il est fluide et agréable à lire, il n'ar...

    Lire la critique complète >
    Par Didine76 - publiée le 10/03/2013

  • Critique de La Quatrième Main par soleil (Babelio)

    J'ai moins aimé que "L'oeuvre de Dieu, la part du diable", que "La veuve de papier" ou encore, qu "Une prière pour Owen". Il y a moins d'humour, c'est bien moins émouvant que les p...

    Lire la critique complète >
    Par soleil - publiée le 03/02/2013

  • Critique de La Quatrième Main par Ysane (Babelio)

    John Irving est de loin mon auteur favori mais, la 4ième main n'est pas le livre que j'ai le plus apprécié de cet auteur. Le livre se lit bien mais il manque ce petit quelque chose qui pourrait le ren...

    Lire la critique complète >
    Par Ysane - publiée le 31/12/2012

  • Critique de La Quatrième Main par topat (Babelio)

    Extravagant il faut le dire, un mélange de genre c'est sur. On finit quand même par s'accrocher à la psychologie du personnage....mais il me laisse perplexe...

    Lire la critique complète >
    Par topat - publiée le 14/10/2012

  • Critique de La Quatrième Main par mse11 (Babelio)

    Roman typique de John Irving : un journaliste se fait dévoré la main en direct par un lion pendant un reportage. Il subira une intervention de greffe de la main , la veuve du donneur exige un droit d...

    Lire la critique complète >
    Par mse11 - publiée le 29/09/2012

  • Critique de La Quatrième Main par (Babelio)

    Patrick Wallington est jeune, beau et célèbre. Il va le devenir encore plus lorsqu'au cours d'un reportage en Inde, un lion va lui manger la main en direct! Le personnage est à peine posé que John I...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 23/08/2012

  • Critique de La Quatrième Main par athena1 (Babelio)

    Voici l'histoire incroyable de Patrick Wallingford, journaliste victime de son charme ravageur auprès de la gente féminine. Au cours d'un reportage, Patrick se fait dévorer la main gauche par un lio...

    Lire la critique complète >
    Par athena1 - publiée le 13/01/2010

  • Critique de La Quatrième Main par fournier an (Amazon)

    Bof

    Lire la critique complète >
    Par fournier an - publiée le 07/08/2019

  • Critique de La Quatrième Main par Rovedo (Amazon)

    J’ai aimé vraiment beaucoup ce nouveau livre d’Irving, qui brille pas seulement pour l’exécution simplement parfaite, mais aussi pour la vivacité de la trame et la vraisemblance des personnages.Comme d’habitude...

    Lire la critique complète >
    Par Rovedo - publiée le 24/04/2002

  • Critique de La Quatrième Main par Laure (Amazon)

    Les 100 premières pages sont bonnes : on retrouve le Irving habituel, plein d'humour, de situations rocambolesques et de personnages hauts en couleur. L'intrigue est tirée par les cheveux, mais pourquoi pas.. h...

    Lire la critique complète >
    Par Laure - publiée le 04/06/2002

  • Critique de La Quatrième Main par Polo (Amazon)

    Fervent amateur de J. Irving, j'avoue avoir été assez déçu par son dernier roman. L'histoire est plate, et les personnages finalement creux. J. Irving affiche même des lacunes culturelles (ou une écriture trop ...

    Lire la critique complète >
    Par Polo - publiée le 10/09/2003

  • Critique de La Quatrième Main par Francky (Amazon)

    John Irving a écrit de bons romans et des chefs d'œuvre. Ce livre appartient manifestement à la première catégorie: L'histoire est très agréable à lire; c'est toujours aussi bien écrit et le récit est plein d'h...

    Lire la critique complète >
    Par Francky - publiée le 19/04/2012

  • Critique de La Quatrième Main par follett (Amazon)

    Depuis son dernier chef d'oeuvre "Une veuve de papier", John Irving est attendu avec impatience. Avec "La quatrième main", l'auteur a toujours une imagination débordante, la preuve cette histoire rocambolesque ...

    Lire la critique complète >
    Par follett - publiée le 27/09/2002

  • Critique de La Quatrième Main par Famille Douillé (Amazon)

    Non, c'est sûr, ce livre n'a pas l'étoffe du "Monde selon Garp", de "L'Oeuvre de Dieu, ..." ou de "La Veuve de Papier". Et pourtant. L'écriture d'Irving conserve sa magie. Le livre nous gâte de petits trésors d...

    Lire la critique complète >
    Par Famille Douillé - publiée le 04/06/2002

  • Critique de La Quatrième Main par Yarochki (Amazon)

    J'ai peiné à terminer ce livre, alors que d'habitude les romans d'Irving sont si profonds et entiers!Je pensais que ce désastre était dû à une mauvaise traduction (je le lisais en Russe, contrairement à ses aut...

    Lire la critique complète >
    Par Yarochki - publiée le 01/12/2012

  • Critique de La Quatrième Main par Amandine (Amazon)

    Patrick Wallingford plus connu comme « le type au lion » est un journaliste qui a perdu sa main gauche en s'approchant trop près d'un lion. Le docteur Zajac un brillant chirurgien spécialiste de la main décide ...

    Lire la critique complète >
    Par Amandine - publiée le 26/02/2012

  • Critique de La Quatrième Main par Frank (Amazon)

    J'avais déjà été très déçu par le précédent roman de Irving "une veuve de papier", mais je l'avais tout de même lu jusqu'au bout. Tel n'a pas été le cas avec "La quatrième main" qui est tombée des deux miennes....

    Lire la critique complète >
    Par Frank - publiée le 19/04/2002

  • Critique de La Quatrième Main par kourbali@hotmail.com (Amazon)

    j'ai été trés décue par john irving sur ce dernier livre.l'histoire d'un homme autour d'une main tronquée sans atmosphère particulière, . juste un laisser vivre ambiant où on ne voit pas vraiment l'implication ...

    Lire la critique complète >
    Par kourbali@hotmail.com - publiée le 30/04/2002
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de La Quatrième Main

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter