livres actu Livres Actu

Accueil > John Grisham > La Dernière récolte

Acheter ce livre - 21.5 €


40327ème dans les ventes


John Grisham

0 abonné

La Dernière récolte (2002)

De John Grisham chez R. Laffont
(39 votes, note moyenne : 3.8)

«Ceux des collines et les Mexicains sont arrivés le même jour. Un mercredi, en ce début du mois de septembre 1952. A trois semaines de la fin de la saison, les Cardinals de Saint Louis avaient cinq points de retard sur les Dodgers de New York ; la situation paraissait désespérée. Mais le coton montait à la taille de mon père, au-dessus de ma tête. Je l'avais surpris, avant le souper, échangeant à voix basse avec mon grand-père des paroles qu'il ne nous était pas souvent donné d'entendre ; il était question d'une "bonne récolte".»
La Dernière Récolte est très certainement le roman le plus personnel de John Grisham. Un petit bijou semi-autobiographique, qui n'est pas sans rappeler le Steinbeck des Raisins de la colère.

Paru le 04-04-2002 - Format : Broché - 384 pages - 24 x 15 x 3 cm - 569 g - ISBN 10 : 2221095375 - ISBN 13 : 9782221095379

Collection : Le Siècle

Tags : roman social, roman, autobiographie, thriller, suspense, romans policiers et polars, racisme, ségrégation raciale, enfance, campagne, adapté au cinéma, Coton, arkansas, sud des états unis, crime, meurtre, états-unis, littérature américaine, années 50, 21ème siècle.

Citations de La Dernière récolte (10)

"Les seuls à gagner de l'argent étaient les propriétaires de leurs terres.Ceux qui, comme nous, cultivaient les terres en fermage essayaient de ne pas en perdre.Les plus mal lotis étaient les métayers, condamnés à une pauvreté éternelle."

Ceux des collines et les Mexicains sont arrivés le même jour. Un mercredi, en ce début du mois de septembre 1952. À trois semaines de la fin de la saison, les Cardinals de Saint Louis avaient cinq points de retard sur les Dodgers de Brooklyn ; la situation paraissait désespérée. Mais le coton montait à la taille de mon père, au-dessus de ma tête. Je l'avais surpris, avant le souper, échangeant à voix basse avec mon grand-père des paroles que nous n'avions pas l'habitude d'entendre ; il était question d'une « bonne récolte ». C'étaient des fermiers, travailleurs, durs au mal, qui ne cédaient au pessimisme qu'en parlant du temps et de la récolte : trop de soleil ou trop de pluie, des risques d'inondation des terres basses, le prix des semences et ; des engrais, les incertitudes des marchés. « Sois tranquille, me soufflait ma mère au terme d'une de ces journées qu'aucun nuage n'avait obscurcies, les hommes vont trouver quelque chose qui les chagrine.

Les seuls à gagner de l'argent étaient les propriétaires de leurs terres. Ceux qui, comme nous, cultivaient les terres en fermage essayaient de ne pas en perdre. Les plus mal lotis étaient les métayers, condamnés à une pauvreté éternelle.

"Avec gravité et résolution, j'ai jeté sur mon dos le sac de deux mètres cinquante, passé la sangle sur mon épaule droite et attaquer le premier cotonnier encore humide de rosée.C'est une des raisons pour lesquelles nous commencions si tôt.Pendant la première heure, avant que le soleil soit trop haut et trop ardent, le coton était doux et soyeux sous la main.Plus tard, après avoir été déversé dans la remorque, il sécherait et deviendrait facile à égrener. Le coton imbibé d'eau de pluie ne pouvait être égrené, comme tous les fermiers l'avaient appris à leurs dépens."

"Ma mère gardait le secret sur ses rêves pour les partager avec moi quand je grandirais.Mais je savais déjà qu'elle aspirait à abandonner la vie rurale et qu'elle était résolue à ne pas me laisser cultiver le coton.A sept ans, j'y croyais dur comme fer."

S'il fallait en croire ma grand-mère et ma mère qui étaient de mèche, la sieste jouait un rôle essentiel pour la bonne croissance d'un enfant.

La balle de coton valait à peu près cent soixante-quinze dollars, selon le cours du marché. Une bonne récolte pouvait produire un peu plus de deux balles à l'hectare. Nous exploitions trente-cinq hectares en fermage. Le calcul était à la portée de la plupart des enfants de l'école.Il était si facile qu'on se demandait comment on pouvait avoir envie de devenir fermier. Ma mère avait tout fait pour que ces chiffres me rentrent dans la tête. Nous étions secrètement convenus que jamais, en aucun cas, je ne resterais à la ferme.

Eli Chandler était pauvre, mais d'une fierté intransigeante. Il se serait laissé mourir de faim plutôt que d'accepter de la nourriture sans la payer, ce qui, dans son esprit, incluait un Tootsie Roll.

La saison de la cueillette constituait une période merveilleuse pour l'enfant que j'étais, car on fermait l'école deux mois. Pour mon grand-père, au contraire, la récolte représentait une source permanente de soucis.

"Il a de nouveau regardé l'eau couler, puis il est revenu sur la route.Quand il est passé devant moi, il n'était pas à plus de six mètres ; j'aurais voulu être plus profondément enfoncé dans le sol.J'ai attendu une éternité, longtemps après qu'il eut disparu, pour être absolument sûr qu'il ne m'entendrait pas. Je suis sorti à quatre pattes de mon trou et je suis reparti vers la maison. Je ne savais pas ce que j'allais faire, mais, au moins, je serait en sécurité.Plié en deux, j'ai suivi le bord du champs en marchant dans l'herbe de Johnson. Les fermiers n'aimaient pas cette herbe, qui servait de fourrage ; pour la première fois de ma vie, j'étais content qu'elle soit si haute. J'aurais voulu progresser plus vite, courir ventre à terre jusqu'à la maison, mais j'étais terrifié, j'avais les jambes lourdes. La fatigue et la peur me saisissaient à intervalles réguliers ; parfois, je ne pouvais plus avancer. Au bout d'un temps qui m'a paru interminable, j'ai enfin distingué les contours de la maison et de la grange. J'ai scruté la route, certain que [X] était là, quelque part, surveillant ses arrières. Je m'efforçais de ne pas penser à [Y]. Une seule chose comptait : atteindre la maison."(X et Y sont des personnages que je n'ai pas inclus dans la citation afin de ne pas spoiler ceux qui la liront.)

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de La Dernière récolte : avis de lecteurs (39)


  • Critique de La Dernière récolte par latina (Babelio)

    Ah, les plaines de l'Arkansas, les récoltes de coton à perte de vue, les petites villes typiques des années 50… Tableau idyllique ? Pas tant que ça ! Le petit Luke, 7 ans, vit dans une ferme avec...

    Lire la critique complète >
    Par latina - publiée le 20/03/2020

  • Critique de La Dernière récolte par bfauriaux (Babelio)

    Un superbe livre qui nous plonge dans l'univers des marchands de coton en amerique, un roman superbe, tres fort qui vous fera adorer et auteur a part si vous le connaissez dejà !

    Lire la critique complète >
    Par bfauriaux - publiée le 29/11/2019

  • Critique de La Dernière récolte par Mamanlit (Babelio)

    Voici un livre « surprise » que j'ai pu lire cet été, à savoir un roman trouvé dans une boîte à livres à proximité d'un port… Si je n'ai jamais lu de récit de Joshn Grisham, pourtant l'un des auteurs ...

    Lire la critique complète >
    Par Mamanlit - publiée le 28/08/2019

  • Critique de La Dernière récolte par Tostaky57 (Babelio)

    Il y a des bouquins, comme ça, qui dès les premières lignes, vous accrochent et vous entrainent, vous promettant un chouette voyage littéraire, et vous vous dites : "Tiens, un bon moment en perspectiv...

    Lire la critique complète >
    Par Tostaky57 - publiée le 11/01/2017

  • Critique de La Dernière récolte par (Babelio)

    Une oeuvre un peu autobiographique de John Grisham qui nous montre la vie en 1950 des fermiers de coton (des Américains blancs de l'Arkansas). Ils sont miséreux, soumis à un très dur travail, sans aucu...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 29/06/2016

  • Critique de La Dernière récolte par Kittiwake (Babelio)

    1951. Arkansas. Il fait très chaud. Le coton est prêt pour la récolte. Du haut de ses sept ans, Luke perçoit l'angoisse de sa famille, face aux difficultés de la récolte : recruter des cueilleurs, par...

    Lire la critique complète >
    Par Kittiwake - publiée le 27/02/2016

  • Critique de La Dernière récolte par Belecture (Babelio)

    Mon avis : Voici que je me lance dans un deuxième avis lecture et toujours avec un polar d'un de mes auteurs préférés. J'aime surtout ses romans se déroulant dans un tribunal. Mais cette fois, c'est d...

    Lire la critique complète >
    Par Belecture - publiée le 25/02/2016

  • Critique de La Dernière récolte par Ikramy (Babelio)

    grrrrrrrrrrrrrr... rasoir

    Lire la critique complète >
    Par Ikramy - publiée le 13/11/2015

  • Critique de La Dernière récolte par filipito (Babelio)

    On est bien immergé dans l'Amérique profonde des années cinquante.Le livre est intéressant malgré quelques longueurs et une certaine lenteur.

    Lire la critique complète >
    Par filipito - publiée le 30/08/2015

  • Critique de La Dernière récolte par Krout (Babelio)

    Le plus romantique, le plus poétique, le plus attachant des romans de Grisham que j'ai lus. Une chronique d'un temps à jamais disparu de la vie rude d'une famille de fermiers isolés dans l'Arkansas d...

    Lire la critique complète >
    Par Krout - publiée le 29/04/2015

  • Critique de La Dernière récolte par nat76170 (Babelio)

    Roman soi disant policier mais je n'ai pas trouvé le meurtre non élucidé ! En fait il y a bien des meurtres mais nous connaissons le tueur dès l'instant que le crime est commis . Pas de suspens ... I...

    Lire la critique complète >
    Par nat76170 - publiée le 04/10/2014

  • Critique de La Dernière récolte par fran61 (Babelio)

    Loin de l'univers habituel de grisham, ce livre est une très bonne surprise. Propulsé dans la peau d'un gamin du sud des Etats-Unis, dans les années 50, j'ai frémi devant la violence d'un monde peut-ê...

    Lire la critique complète >
    Par fran61 - publiée le 10/05/2013

  • Critique de La Dernière récolte par rohaert (Babelio)

    Qui a besoin d'avocats ? Certainement pas John Grisham qui les a congédiés dans ce nouveau roman. A la place on trouve des fermiers pitoyables des ouvriers agricoles plus misérables encore et un petit...

    Lire la critique complète >
    Par rohaert - publiée le 20/11/2012

  • Critique de La Dernière récolte par rohaert (Babelio)

    Arkansas, année 1952, la famille Chandler fermiers embauchent les saisonniers pour la recolte de coton. Luke Chandler agé de 7 ans assiste bien malgré lui à un meurtre et à l'affrontement de 2 équipe...

    Lire la critique complète >
    Par rohaert - publiée le 20/11/2012

  • Critique de La Dernière récolte par dadotiste (Babelio)

    Un bon roman qui nous fait découvrir l'Arkansas des années 1952 à travers les yeux de Luke, 7 ans. L'histoire nous emmène récolter le cotons chez les fermiers Américains. La main d'oeuvre supplémenta...

    Lire la critique complète >
    Par dadotiste - publiée le 16/08/2012

  • Critique de La Dernière récolte par patrick75 (Babelio)

    Pas grand chose à retenir de ce livre si ce n'est une bonne photographie de la vie de fermier en Arkansas dans les années cinquante. L'ambiance y est, jour après jour, le temps s'écoule doucement. Les...

    Lire la critique complète >
    Par patrick75 - publiée le 17/07/2010

  • Critique de La Dernière récolte par JeAnne (Amazon)

    Un livre sensible, sincere, la vision d'un enfant, l'auteur, sur le monde cruel et difficile à vivre des adultes en lutte pour leur survie, beaucoup d'empathie et meme de tendresse. Bien traduit, écriture fluid...

    Lire la critique complète >
    Par JeAnne - publiée le 05/09/2019

  • Critique de La Dernière récolte par Ben (Amazon)

    Je suis à la moitié du livre et je m'ennuie terriblement. Que se passe il ? Rien ... C'est étonnant incopmprehensible même. J'aurais bien demandé un remboursement mais je l'ai acheté en Kindle.. Frustrant ...

    Lire la critique complète >
    Par Ben - publiée le 09/05/2018

  • Critique de La Dernière récolte par Client d'Amazon (Amazon)

    on aurait pu penser à une énième histoire d avocats ! il n en est rien bien au contraire. l histoire est prenante et nous tient en haleine jusqu au bout.

    Lire la critique complète >
    Par Client d'Amazon - publiée le 24/05/2019

  • Critique de La Dernière récolte par Manitou37 (Amazon)

    Je reviens sur ma précédente et mauvaise critique, m'étant à la longue attaché à cette histoire, très bien écrite et intéressante. J'ai regretté qu'elle s'achève, j'aurais suivi avec grand intérêt la suite de l...

    Lire la critique complète >
    Par Manitou37 - publiée le 03/12/2018

  • Critique de La Dernière récolte par Amazon Customer (Amazon)

    Vraiment le Grisham de ses débuts. Dommage qu'il fasse pendant plus d'une dizaine de pages référence au Base Ball. Peut-être que cela convient aux américains, mais moi, européen, bof.Par contre le fait que l'hi...

    Lire la critique complète >
    Par Amazon Customer - publiée le 12/11/2016

  • Critique de La Dernière récolte par Al J (Amazon)

    conforme

    Lire la critique complète >
    Par Al J - publiée le 20/12/2019

  • Critique de La Dernière récolte par LFL (Amazon)

    Top

    Lire la critique complète >
    Par LFL - publiée le 01/09/2019

  • Critique de La Dernière récolte par Client d'Amazon (Amazon)

    déçu de ce livre,je n,ai pas reconnu le John Grisham que déjà lu.je viens de commencer les Partenaires,je pense avoir plus de chance.

    Lire la critique complète >
    Par Client d'Amazon - publiée le 26/07/2018

  • Critique de La Dernière récolte par Dujardin pierre (Amazon)

    Plus histoire du Middle-West su’u Thriller :ca change passage de la ruralite au monde industriel

    Lire la critique complète >
    Par Dujardin pierre - publiée le 12/08/2019

  • Critique de La Dernière récolte par Renée Lesergent (Amazon)

    Merci, excellent bouquin que ns avons déjà fait partager autour de nous ! tt comme ns, tt le moonde s'en régale, Cordialement, RL

    Lire la critique complète >
    Par Renée Lesergent - publiée le 01/09/2015

  • Critique de La Dernière récolte par toscane87 (Amazon)

    je n ai pas decommentaires a faire c est un bon livre et il etait en bon etat mais je l avais deja!!!!

    Lire la critique complète >
    Par toscane87 - publiée le 23/02/2016

  • Critique de La Dernière récolte par AROON (Amazon)

    C'est un très bel article, je suis content de mon achat. Il est conforme à la description et à mes attentes.

    Lire la critique complète >
    Par AROON - publiée le 07/04/2015

  • Critique de La Dernière récolte par Marie (Amazon)

    Un autre Grisham, plein de générosité avec ce livre retour à la terre, aux origines.J'ai vraiment été subjugué par cette lecture et tous ces personnages attachants.Mon seul regret, que le livre se termine.J'aim...

    Lire la critique complète >
    Par Marie - publiée le 23/08/2012

  • Critique de La Dernière récolte par Amazon Customer (Amazon)

    Vous connaissez déjà John Grisham ? Cet écrivain américain qui écrit de très bons livres d'intrigue policière qui deviennent souvent d'excellents films (La Firme, pour n'en citer qu'un) ? Oui, mais ce n'est pas...

    Lire la critique complète >
    Par Amazon Customer - publiée le 04/10/2005

  • Critique de La Dernière récolte par follett (Amazon)

    Après ses incroyables succès à caractère policier,John Grisham signe un nouveau prtit bijou, une sorte de roman rural, inspiré par sa propre enfance dans un coin perdu de l'Arkansas. Il raconte la vie d'une fam...

    Lire la critique complète >
    Par follett - publiée le 04/08/2002

  • Critique de La Dernière récolte par Amazon Customer (Amazon)

    Le récit d'un jeune garçon dans le monde rude des fermiers des années 1950 au cours d'unété. Trois mondes qui se croisent au moment de la récolte avec les saisonniers engagés: lesmexicains et les familles pauvr...

    Lire la critique complète >
    Par Amazon Customer - publiée le 01/11/2003

  • Critique de La Dernière récolte par bichocarp (Amazon)

    Quel splendide roman Grisham nous livre la... C'est poignant, fort et drôle. Il a l'art de conter des vies qui ne semblent pas a priori passionnantes mais qui sous sa plume sont très belles. Une perle de livre ...

    Lire la critique complète >
    Par bichocarp - publiée le 05/07/2002

  • Critique de La Dernière récolte par mcc3 (Amazon)

    John Grisham nous dévoile une autre facette de son talent. Même si vous êtes habitués à son talent hors pair de romancier-avocat, vous ne pourrez qu'être ébloui par cette nouvelle approche du roman " à la Grish...

    Lire la critique complète >
    Par mcc3 - publiée le 14/10/2002

  • Critique de La Dernière récolte par Amazon Customer (Amazon)

    La plume du conteur reste facile à lire, mais ici n'accroche pas. Contrairement à ses romans précédents pleins de suspense juridique et de rebondissements, celui-ci nous compte un roman du terroir. Il traîne en...

    Lire la critique complète >
    Par Amazon Customer - publiée le 24/08/2002

  • Critique de La Dernière récolte par Amazon Customer (Amazon)

    Un excellent roman qui décrit en toute simplicité la vie d'un jeune garçon de 7 ans dans les années 1951. Le demi siècle de retour en arrière nous ramène les pieds sur terre et montre qu'une vie simple et riche...

    Lire la critique complète >
    Par Amazon Customer - publiée le 28/08/2004

  • Critique de La Dernière récolte par Francois Benveniste (Amazon)

    Le bougre a du talent et je ne le savais pas ! Je l'avais cantonné allegrement dans le genre "lawyer-thriller" et j'attendais de lui ma ration réguliere d'amérique politiquement correcte.Je découvre un livre at...

    Lire la critique complète >
    Par Francois Benveniste - publiée le 04/04/2002

  • Critique de La Dernière récolte par Factotum (Amazon)

    Quelle deception. Je me suis fatigue de la serie "avocat en detresse" et pensais que Grisham allait sortir qqchose de spectaculaire avec son nouveau roman (il faut admettre qu'il ecrit assez bien). L'histoire e...

    Lire la critique complète >
    Par Factotum - publiée le 11/04/2002

  • Critique de La Dernière récolte par vr69 (Amazon)

    Ce livre est un récit d'un monde perdu et des bouleversements que la modernité a produit (et produira). L'auteur nous raconte avec nostalgie la défaite de la vie dure, mais paisible, des paysans d'Arkansas d'ap...

    Lire la critique complète >
    Par vr69 - publiée le 14/07/2002
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter