livres actu Livres Actu

Accueil > Jérôme Garcin > C'était tous les jours tempête

Acheter ce livre - 13.9 €



Jérôme Garcin

0 abonné

Jérôme Garcin, né le 4 octobre 1956 à Paris, est un journaliste et écrivain français. Il dirige le service culturel du Nouvel Observateur, produit et anime l'émission Le Masque et la Plume sur France Inter, et est membre du comité de lecture de la Co... Plus >

C'était tous les jours tempête (2001)

De Jérôme Garcin chez Gallimard
(24 votes, note moyenne : 4.1)

«Même à la veille du supplice, je persiste et signe. En politique comme ailleurs, y compris en amour, le succès est à ceux qui savent jouer, sur la scène publique, des rôles de composition et connaissent les lois de l'éloquence. Je crois la rhétorique plus forte que les idées. Je crois le mensonge plus prégnant que la sincérité. Je crois qu'il faut apprendre très tôt à taire ses enthousiasmes, ses détestations, et même ses idéaux ; ne jamais offrir à l'ennemi l'occasion de vous percer. La franchise, qui est d'ailleurs une illusion, ne m'a jamais valu que d'être méprisé et davantage critiqué. Je crois que l'habit fait le moine, que l'acteur est dans ce qu'il proclame et dans les poses qu'il ne laisse de prendre sous des costumes d'emprunt.Je suis toujours parti du principe que le monde dans lequel je vivais était corrompu (qu'il fût coiffé d'une couronne ou d'un bonnet phrygien n'y changeait rien) et qu'il était non seulement ridicule mais surtout vain de lui opposer une morale. L'Histoire nous a appris que la vertu ne peut rien contre le vice et que, pour triompher des cyniques, il s'agit d'être plus cynique encore.»
Emprisonné, Hérault de Séchelles écrit une longue confession. Sa pensée, ses sentiments nous sont singulièrement contemporains.

Paru le 14-02-2001 - Format : Broché - 176 pages - 20 x 14 x 1 cm - 216 g - ISBN 10 : 2070756890 - ISBN 13 : 9782070756896

Collection : Blanche

Tags : littérature, roman, roman historique, théâtre, biographie, témoignage, correspondance, histoire, condition humaine, mensonges, acteur, trahison, assassinats, révolution et empire, révolution, révolution française, littérature française, 21ème siècle, contemporain, 18ème siecle.

Citations de C'était tous les jours tempête (9)

Même à la veille du supplice, je persiste et je signe. En politique comme ailleurs, y compris en amour, le succès est à ceux qui savent jouer, sur la scène publique, des rôles de composition et connaissent les lois de l'éloquence.Je crois la rhétorique plus forte que les idées. Je crois le mensonge plus prégnant que la sincérité. Je crois qu'il faut apprendre très tôt à taire ses enthousiasmes, ses détestations, et même ses idéaux; ne jamais offrir à l'ennemi l'occasion de vous percer. La franchise, qui est d'ailleurs une illusion, ne m'a jamais valu que d'être méprisé et davantage critiqué. Je crois que l'habit fait le moine, que l'acteur est dans ce qu'il proclame et dans les poses qu'il ne laisse de prendre sous des costumes d'emprunt.Je suis toujours parti du principe que le monde dans lequel je vivais était corrompu ( qu'il fût coiffé d'une couronne ou d'un bonnet phrygien n'y changeait rien) et qu'il était non seulement ridicule mais surtout vain de lui opposer une morale. L'Histoire nous a appris que la vertu ne peut rien contre le vice et que , pour triompher des cyniques, il s'agit d'être plus cynique encore.

J'ai toujours pensé qu'il n'y avait pas plus vulgaire, quand ils ont décidé de blesser, que les gens raffinés.

Il faut des traitres à la Révolution et, lorsqu'elle en manque, elle en fabrique.

Peut-être faut-il du temps et vieillir un peu pour cesser de croire qu'on brille en blessant.

Telle une partition, une grande et belle idée ne valait rien si elle n'était donnée par un bel instrument.

Je crois la rhétorique plus forte que les idées.

On visite volontiers le malheur mais on déteste les couples heureux. Ils rendent jaloux, ils font peur et creusent le vide autour d'eux.

Car j'étais de cette race d'épicuriens qui ont besoin de lois pour jouir et, au tribunal comme au réduit, de stratégies pour gagner.

Chez lui, me disiez-vous, c'est le cheval, et non l'homme qui vous avait d'emblée conquise.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de C'était tous les jours tempête : avis de lecteurs (15)


  • Critique de C'était tous les jours tempête par poupibook (Babelio)

    Il est bon de se rappeler que Jérôme Garcin, animateur du célèbre "Masque et la Plume" depuis 30 ans, est au départ journaliste et écrivain. Avec ce roman, l'auteur s'applique à imaginer les confessio...

    Lire la critique complète >
    Par poupibook - publiée le 26/07/2019

  • Critique de C'était tous les jours tempête par Julian_Morrow (Babelio)

    Tout le souffle historique de la révolution. Toute la lucidité d'un héritier de Machiavel et de Gracian. Marie-Jean Hérault de Séchelles se jette dans les flots de l'Histoire et y trouve sa perte. Jér...

    Lire la critique complète >
    Par Julian_Morrow - publiée le 14/04/2019

  • Critique de C'était tous les jours tempête par lecassin (Babelio)

    Vieil auditeur de France Inter (quoiqu'un peu moins assidu ces dernières années), je ne découvre pas Jérôme Garcin ici… Néanmoins, je découvre une plume que je n'imaginais pas à l'écoute du « Masque e...

    Lire la critique complète >
    Par lecassin - publiée le 01/01/2019

  • Critique de C'était tous les jours tempête par talou61 (Babelio)

    Superbe ! Dans un pur style du XVIIIe siècle, un roman historique qui retrace la vie de Marie-Jean Hérault de Séchelles, conventionnel et membre du comité de salut public. Ecrit sous forme de confes...

    Lire la critique complète >
    Par talou61 - publiée le 05/05/2018

  • Critique de C'était tous les jours tempête par Penylane (Babelio)

    Pour moi Jérôme Garcin c'est le Masque et la Plume, autant dire une voix que je connais bien et dont j'apprécie la bienveillance, l'intelligence et l'humour. Aussi ma curiosité a été piquée en croisa...

    Lire la critique complète >
    Par Penylane - publiée le 29/03/2018

  • Critique de C'était tous les jours tempête par Audreysof (Babelio)

    Un chef oeuvre!

    Lire la critique complète >
    Par Audreysof - publiée le 14/03/2016

  • Critique de C'était tous les jours tempête par Vermeer (Babelio)

    En 1794, au plus fort de la Terreur, Marie-Jean Hérault de Séchelles attend son exécution demandée par Saint-Just. Il écrit à la femme qu'il aime peut-être le seul écrit sincère de son existence. C'es...

    Lire la critique complète >
    Par Vermeer - publiée le 14/10/2015

  • Critique de C'était tous les jours tempête par philteys (Babelio)

    Dans un style rappelant le XVIIIème siècle mais sans tourner à la démonstration, Jérôme Garcin, très inspiré nous dresse l'autoportrait d'un ambitieux cynique. Marie-Jean Hérault de Séchelle a le sent...

    Lire la critique complète >
    Par philteys - publiée le 15/06/2015

  • Critique de C'était tous les jours tempête par Herve-Lionel (Babelio)

    N°688- Octobre 2013. C'ÉTAIT TOUS LES JOURS TEMPÊTE - Jérôme GARCIN - Gallimard. Qui est ce Marie-Jean Hérault de Séchelles[1759-1794] qui va mourir à 35 ans, sous le couperet de la Révolution e...

    Lire la critique complète >
    Par Herve-Lionel - publiée le 28/02/2014

  • Critique de C'était tous les jours tempête par BC (Amazon)

    Après avoir lu du même auteur, il y a quelque temps, l'excellent ouvrage sur Bartabas (personnage hors du commun, pour qui je partage avec Jérôme Garcin l'estime, l'admiration, j'irais jusqu'à dire le même res...

    Lire la critique complète >
    Par BC - publiée le 27/05/2016

  • Critique de C'était tous les jours tempête par GEYM (Amazon)

    La qualité de l'écriture et des sentiments nous emmène au-delà de la révolution française dans un voyage inoubliable entre l'amour et la fureur.

    Lire la critique complète >
    Par GEYM - publiée le 03/07/2018

  • Critique de C'était tous les jours tempête par Julian Morrow (Amazon)

    Tout le souffle historique de la révolution. Toute la lucidité d'un héritier de Machiavel et de Gracian. Marie-Jean Hérault de Séchelles se jette dans les flots de l'Histoire et y trouve sa perte. Jérôme Garcin...

    Lire la critique complète >
    Par Julian Morrow - publiée le 14/05/2010

  • Critique de C'était tous les jours tempête par Jeff8 (Amazon)

    Il brilla toujours cet aristocrate de vieille souche,sous le règne de Louis XVI,charma la Reine Marie-Antoinette qu'il envoya sans sourciller à l'échafaud,participa à la prise de la Bastille et régna sous Robes...

    Lire la critique complète >
    Par Jeff8 - publiée le 22/10/2014

  • Critique de C'était tous les jours tempête par sev (Amazon)

    le narrateur exprime veritablement la vie qui s'excerce a son epoque mais egalement de nos jours, et y figurent de tres justes remarques sur le pouvoir sur les autres et les sentiments .

    Lire la critique complète >
    Par sev - publiée le 24/02/2003

  • Critique de C'était tous les jours tempête par Amazon Customer (Amazon)

    Le protaganiste est un homme qui a joue un cote contre l'autre pendant la revolution, une femme contre l'autre, et surprise! il s'est trouve pris. Le livre est bien ecrit, mais on ne trouve pas beaucoup de pla...

    Lire la critique complète >
    Par Amazon Customer - publiée le 17/04/2002
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter