livres actu Livres Actu

Accueil > Jean Paul Dubois > Kennedy et moi

Acheter ce livre - 6.5 €


11254ème dans les ventes


Jean Paul Dubois

0 abonné

Kennedy et moi (1997)

De Jean Paul Dubois chez Points
(34 votes, note moyenne : 3.9)

Samuel Polaris va mal. Très mal. Il achète un revolver, menace l'amant de sa femme et mord sauvagement son dentiste. Mais comment être certain que ce ne sont pas les autres, les gens " normaux ", qui ont basculé dans une sorte de folie collective ? Samuel doit reconquérir sa dignité. Même si, pour cela, il doit voler à son psychiatre la montre que portait Kennedy lorsqu'il a été assassiné. " Hier, j'ai acheté un revolver. Cela me ressemble bien peu. " Né en 1950 à Toulouse, Jean-Paul Dubois est notamment l'auteur d'Une vie française, prix Femina 2004. Kennedy et moi (prix France Télévisions) a été adapté au cinéma par Sam Karmann, avec Jean-Pierre Bacri et Nicole Garcia. Tous ses romans sont disponibles en Points. " Trois mots et quelque suffisent désormais pour reconnaître la patte de notre Carver français. Drôle et noir, pessimiste et tendre, follement désespéré, c'est Dubois tout craché. "Le Point Samuel Polaris va mal. Très mal. Il achète un revolver, menace l'amant de sa femme et mord sauvagement son dentiste. Mais comment être certain que ce ne sont pas les autres, les gens " normaux ", qui ont basculé dans une sorte de folie collective ? Samuel doit reconquérir sa dignité. Même si, pour cela, il doit voler à son psychiatre la montre que portait Kennedy lorsqu'il a été assassiné. Né en 1950 à Toulouse, Jean-Paul Dubois est notamment l'auteur d'Une vie française, prix Femina 2004. Kennedy et moi (prix France Télévisions) a été adapté au cinéma par Sam Karmann, avec Jean-Pierre Bacri et Nicole Garcia. Tous ses romans sont disponibles en Points. " Trois mots et quelque suffisent désormais pour reconnaître la patte de notre Carver français. Drôle et noir, pessimiste et tendre, follement désespéré, c'est Dubois tout craché. "Le Point

Paru le 02-09-1997 - Format : Poche - 202 pages - 18 x 11 x 0 cm - 127 g - ISBN 10 : 2020323656 - ISBN 13 : 9782020323659

Collection : Points

Tags : 20ème siècle, italien, littérature française, france, adultère, famille, humour noir, humour, montres, dentiste, dépression, adapté au cinéma, prix france télévision, collection points, ouvrage primé, sexe, obsessions, cynisme, gémellité, roman.

Citations de Kennedy et moi (10)

Qui est ce Brentano? Je ne lui ai rien demandé, et voilà que j'ai soudain le sentiment d'être souillé, floué, envahi, assiégé par cet héritier fortuné. En s'adressant à moi sur ce ton, il vient de me traiter comme un vieil employé de maison auquel il aurait fait l'aumône d'une consultation. J'avais tort. Hans Brentano ne ressemble en rien à tous les petits freluquets qui l'ont précédé ici. Il est bien pire. Lui possède l'arrogance, l'assurance, l'aisance que procure l'argent : il n'est pas sur terre pour gagner sa vie, mais bien pour dépenser sa fortune. Cela ne lui donne pas le droit de me taper dans le dos ni de m'appeler par mon prénom.

-Je pourrai vous tuer pour prendre cette montre. - et si je vous répondais que je pense être capable de mourir pour la garder? - Je ne vous croirais pas. ou bien cela signifierait que l'objet est authentique, et donc, à mes yeux, encore plus désirable. Ou encore que vous acceptez une prise de risque disproportionnée et grotesque pour mener à terme une thérapie dont vous ne pourrez jamais mesurer l'efficacité. Tout cela est profondément ridicule. Dans votre profession, on vit longtemps et l'on ne meurt jamais pour une montre. Jamais

A chaque séance du conseil d'administration de la clinique, Anna redécouvre la nature profonde de ses confrères, leur goût du lucre et leur inclinaison obsessionnelle pour la convoitise. Lors de ces assemblées, il est principalement question d'argent, mais l'on traite aussi toutes sortes de petits problèmes, ces sujets secondaires, mineurs et mesquins, ce combustible brut, grossier mais signifiant qui alimente la vie quotidienne des entreprises. Ainsi, lors des répartitions budgétaires, chaque service, gagné de façon mécanique par les fièvres revendicatrices, s'acharne à renégocier le quota de ses places de parking, le renouvellement du mobilier de sa cafétaria ou encore l'accroissement du patrimoine audiovisuel de ses salles de repos. Tous ces avantages et équipements sont, bien sûr, exclusivement réservés à l'usage des médecins et des chirurgiens, qui n'hésitent pas, si l'on rejette leurs exigences, à brandir la menace de leur démission. Parfois, il suffit que l'on accède à l'invraisemblable requête d'un clan pour que tous les autres réclament un privilège identique, fût-il totalement incongru. Nul ne se résout jamais à concéder la moindre prérogative. C'est une question de principe, une guérilla d'égo à laquelle se livrent tous les patrons désireux de jauger leur influence et leur prestige. On se bat donc pour des plats cuisinés, des bacs de plantes vertes, des fauteuils de relaxation, des téléviseurs à rétroprojection, des consoles de jeux vidéo, des places de garage couvert.

Souvent, j'ai eu la tentation de quitter la maison pour ne plus y revenir. Partir un matin, sans rien dire, avec trois fois rien, rouler vers le sud pendant des jours et des jours, choisir un nouveau nom, louer une chambre, tout oublier, peler la mémoire jusqu'à l'os du crâne, et recommencer une petite histoire d'homme avec juste ce qu'il faut de courage et de liqueur séminale.

Le bas du visage de l'oto-rhino est maintenant tout pâle, tandis que son front rosit outrageusement, ce qui lui donne les couleurs et l'apparence d'un radis.

A ton âge, tu ne devrais pas t'amuser à des choses pareilles. Tu as eu une sacré chance de t'en sortir. Un tel effort brutal, avec un froid pareil et sans entraînement physique, c'est la voie royale pour l'arrêt cardiaque.- La petite peste n' a pas pu s'en empêcher. Incapable, face à sa mère, de soutenir la comparaison en matière de force et de courage, Sarah fait implicitement valoir sa jeunesse, sa fraîcheur, ses seins hauts plantés, ses cuisses fermes, ses fesses hardies, son ventre plat et l'insolente irrigation de ses muqueuses vaginales. Si cela était possible, elle nous ferait tâter la robustesse de son coeur, la solidité de son péricarde, la consistance de ses ventricules, la souplesse de ses valvules.

J'ai toujours aimé le mensonge et ceux qui le pratiquent avec courage. Anna est de la race de ces alpinistes téméraires capables en quelques mots d'atteindre les sommets de la trahison.

- Comment va votre bouche, Samuel ?Je ne supporte pas que ce type m'appelle par mon prénom. Cela me vrille les dents et m'irrite les gencives. Le fait qu'il couche avec ma fille et envisage de l'épouser ne l'autorise pas à prendre de telles libertés. Ce genre de familiarités est ridicule. Il y a une semaine à peine, je ne connaissais son existence qu'à travers cette édifiante indiscrétion de Sarah : "Il m'a tringlée dans la voiture." Et voilà qu'aujourd'hui ce triqueur de berline, cet équarrisseur endeuillé me tape sur l'épaule et me donne du Samuel. Ce garçon est répugnant. Je n'aime pas son menton. Ni ses yeux clairs. Ni son regard franc.

Je suis nu devant le miroir de la salle de bains. Mon reflet perce peu à peu à travers la buée qui opacifie la glace. Je devine les contours de mon sexe. On dirait un oiseau mort.

Il m'arrive de plus en plus souvent de réfléchir ainsi, par bribes, à des choses insignifiantes. Je n'ai plus de pensée véritablement suivie. Sans doute parce que ma vie n'est plus qu'une succession de saynètes ternes et négligeables. J'existe par fragments, par moments. Et pour me distraire, j'en suis réduit à fréquenter le corps médical, à rémunérer son attention pour qu'il fouille le fond de mes oreilles ou tâte le gras de ma mémoire.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Kennedy et moi : avis de lecteurs (35)


  • Critique de Kennedy et moi par Clement Annie (Amazon)

    Je suis très satisfaite de mon achat, et de la rapidité de sa livraison (je n'ai pas noté la date précise).

    Lire la critique complète >
    Par Clement Annie - publiée le 30/04/2010

  • Critique de Kennedy et moi par jeromeb (Amazon)

    Comme d'habitude avec Jean-Paul Dubois, un livre qui se lit avec un immense plaisir, la langue est parfaite, l'histoire est sympa (un peu toujours les mêmes ficelles, mais on ne s'en lasse pas) et on voit la fi...

    Lire la critique complète >
    Par jeromeb - publiée le 24/02/2012

  • Critique de Kennedy et moi par PK (Amazon)

    ce roman est a la fois tres drole,un peu bizarre et tout a fait vraisembable (au niveau psychologique).C'est l'histoire d'un homme ,assez original d'ailleurs,qui se trouve mal dans son peau, qui s'est detache d...

    Lire la critique complète >
    Par PK - publiée le 09/09/2001

  • Critique de Kennedy et moi par HORAK (Amazon)

    L'auteur présente les déboires de son personnage principal, Samuel Polaris, écrivain de quarante-cinq ans qui a la "pénible impression de n'avoir plus aucune prise sur la vie, en permanence hanté par le doute"....

    Lire la critique complète >
    Par HORAK - publiée le 12/04/2006

  • Critique de Kennedy et moi par antigone (Amazon)

    Samuel Polaris, écrivain en panne d'écriture, achète un revolver, rend visite à l'amant de sa femme, mord sauvagement son dentiste. Samuel Polaris va mal, peut-être, mais il lui semble, à lui, que ce sont les a...

    Lire la critique complète >
    Par antigone - publiée le 25/06/2007

  • Critique de Kennedy et moi par Christophe P (Amazon)

    Il esr agréable et déstabilisant d'écouter (ou de lire) les pensées et les paroles de Paul, quadragénaire déprimé, consc ient de ses faiblesses et ne voyant aucune qualité chez ses amis, sa femme, ses enfants e...

    Lire la critique complète >
    Par Christophe P - publiée le 12/10/2004

  • Critique de Kennedy et moi par Jorge (Amazon)

    moi, je ne comprends pas comment c'est qu'on devait le lire pour le cours de francais: l'histoire est ridicule.....pour les amants du sex, il y a des scenes de sex, y-compris une belle sucette qui a fait que no...

    Lire la critique complète >
    Par Jorge - publiée le 14/06/2014

  • Critique de Kennedy et moi par Ripley (Amazon)

    Ne vous fiez pas au titre, vous ne le comprendrez vraiment qu'à la fin (ou si vous lisez entièrement le résumé de la quatrième de couv'). "Kennedy et moi" relate l'histoire d'un ex-écrivain dépressif, Samuel Po...

    Lire la critique complète >
    Par Ripley - publiée le 19/03/2014

  • Critique de Kennedy et moi par Lafiancéeducorsaire (Amazon)

    Une chouette idée de départ, malheureusement mal exploitée. Un roman presque pornographique, des personnages superficiels et basiques, un humour très "déjà vu". Si vous n'avez rien d'autre à lire...

    Lire la critique complète >
    Par Lafiancéeducorsaire - publiée le 23/09/2018

  • Critique de Kennedy et moi par MAVEL C. (Amazon)

    Lecture

    Lire la critique complète >
    Par MAVEL C. - publiée le 11/01/2020

  • Critique de Kennedy et moi par patrice lepretre (Amazon)

    à découvrir avant le film

    Lire la critique complète >
    Par patrice lepretre - publiée le 16/10/2018

  • Critique de Kennedy et moi par Client d'Amazon (Amazon)

    Envoi rapide. Toujours un grand plaisir de lire jean Paul Dubois

    Lire la critique complète >
    Par Client d'Amazon - publiée le 14/02/2019

  • Critique de Kennedy et moi par Client d'Amazon (Amazon)

    Tellement agréable de passer un moment avec l'écriture et les personnages de Jean Paul Dubois : mots justes et recherchés, profondeur des introspections et situations. Un régal

    Lire la critique complète >
    Par Client d'Amazon - publiée le 22/02/2020

  • Critique de Kennedy et moi par boireau alain (Amazon)

    Très bon livre

    Lire la critique complète >
    Par boireau alain - publiée le 28/10/2019

  • Critique de Kennedy et moi par MICHEL BOURIN (Amazon)

    Excellent livre

    Lire la critique complète >
    Par MICHEL BOURIN - publiée le 28/01/2020

  • Critique de Kennedy et moi par Client d'Amazon (Amazon)

    j'ai vu le film, le livre est encore mieux!!!!

    Lire la critique complète >
    Par Client d'Amazon - publiée le 03/12/2019

  • Critique de Kennedy et moi par Solal (Amazon)

    Mon premier dubois. Il est tout ce que j'aime: cynique, drôle, délicat.L'écriture est ciselée, les métaphores originales, le rythme très bon.Je regrette le l'alternance du double point de vue (interne et omnisc...

    Lire la critique complète >
    Par Solal - publiée le 05/11/2014

  • Critique de Kennedy et moi par athena1 (Babelio)

    Le bouquin posé sur la table de chevet, mon état psychologique est un peu celui du personnage principal, Samuel, blasé et perplexe. A la lecture du quatrième de couverture, je pensais découvrir une ...

    Lire la critique complète >
    Par athena1 - publiée le 24/04/2011

  • Critique de Kennedy et moi par ERIC31 (Babelio)

    Un classique de Jean Paul Dubois, de l'humour noir, de la folie. Un bijou à lire et à offrir.

    Lire la critique complète >
    Par ERIC31 - publiée le 23/12/2012

  • Critique de Kennedy et moi par mimi18 (Babelio)

    Ah! c'est toujours un plaisir de retrouver JP Dubois. Un humour corrosif, un style contemporain et sobre. J'ai vu le film tiré de ce roman il y a quelques années et du coup, en lisant le livre, j'ente...

    Lire la critique complète >
    Par mimi18 - publiée le 22/08/2013

  • Critique de Kennedy et moi par blandine5674 (Babelio)

    Pour Samuel, écrivain, rien ne va plus. Il prend rendez-vous chez un O.R.L. : l'amant de sa femme. Sa fille, ne pense qu'à sa future carrière et à l'argent. Ses jumeaux sont deux extra-terrestres. S...

    Lire la critique complète >
    Par blandine5674 - publiée le 18/03/2014

  • Critique de Kennedy et moi par Fx1 (Babelio)

    C'est surprenant , rondement mené , avec un humour corrosif qui fait du bien . Trés plaisant et on en redemande !

    Lire la critique complète >
    Par Fx1 - publiée le 06/05/2014

  • Critique de Kennedy et moi par patatarte2001 (Babelio)

    Je mettrai ce roman en parallèle avec celui de Michel Houellebecq "extension du domaine de la lutte". En effet les personnages principaux de ces deux romans sont tous les deux dépressifs, au bout du ...

    Lire la critique complète >
    Par patatarte2001 - publiée le 19/06/2014

  • Critique de Kennedy et moi par GB (Babelio)

    J'ai bien aimé. Comme dans tous ses livres on y trouve ce qui fait sa marque: de l'ironie, de l'humour noir, et surtout le personnage principal qui est un perdant, comme on dit chez nous, un " looser...

    Lire la critique complète >
    Par GB - publiée le 10/09/2014

  • Critique de Kennedy et moi par caroline2021 (Babelio)

    J'ai beaucoup aimé ce bouquin. J 'ai ressenti plein d'empathie pour ce type bourru, méchant et depressif. Une histoire pas politiquement correcte et sans morale. L'adaptation cinematographique est gén...

    Lire la critique complète >
    Par caroline2021 - publiée le 17/11/2014

  • Critique de Kennedy et moi par gielair (Babelio)

    Ce Dubois continue à me surprendre, continue à m'attirer par ses personnages troublés, par sa plume qui demeure légère devant ce trouble et par son don de l'histoire. Kennedy et moi est un texte en st...

    Lire la critique complète >
    Par gielair - publiée le 31/10/2018

  • Critique de Kennedy et moi par Anneke212 (Babelio)

    Samuel Polaris va mal. Il s'achète un revolver, consulte l'amant ORL de sa femme, mord son dentiste et se désole des voies que ses enfants devenus adultes ont choisis. A première vue, Ce quart de couv...

    Lire la critique complète >
    Par Anneke212 - publiée le 18/12/2018

  • Critique de Kennedy et moi par SergeTailler (Babelio)

    Kennedy et moi est mon second Dubois après la lecture d'une vie Française que j'ai dévoré. C'est en découvrant son second roman que je suis rentré dans l'univers désopilant et fantasque de Dubois pour...

    Lire la critique complète >
    Par SergeTailler - publiée le 26/04/2019

  • Critique de Kennedy et moi par sweetie (Babelio)

    Ma phase Dubois se prolonge avec Kennedy et moi, où notre homme tourmenté, cette fois-ci ce n'est pas Paul mais Samuel, écrivain, et sa femme, Anna, orthophoniste (est-elle un double de celle déjà ape...

    Lire la critique complète >
    Par sweetie - publiée le 04/10/2019

  • Critique de Kennedy et moi par pasiondelalectura (Babelio)

    Kennedy et moi (1996) est le premier roman de Dubois que je lis et ne m'emballe pas à 100%, tout en trouvant que l'esprit de l'écrivain y est : une vision désenchantée sur les personnages avec pas mal...

    Lire la critique complète >
    Par pasiondelalectura - publiée le 06/10/2019

  • Critique de Kennedy et moi par Passemoilelivre (Babelio)

    Samuel Polaris, écrivain, a cessé d'écrire depuis sa participation à une émission de télévision au cours de laquelle il est resté muet aux questions de l'animateur. Il vit désormais isolé, dépressif, ...

    Lire la critique complète >
    Par Passemoilelivre - publiée le 23/01/2020

  • Critique de Kennedy et moi par (Babelio)

    Il y a plus de trois ans je revenais de Lyon, où j'étais allé sans raison, où j'aurais pu rester parce que je n'avais pas plus de raison d'en revenir, et où j'avais, entre autres, accédé au noble stat...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 09/02/2020

  • Critique de Kennedy et moi par catcap (Babelio)

    Il s'agit du 2ème livre que je lis de cet auteur , comme dans tous les hommes n'habitent pas la même planète le début est un peu laborieux , ensuite le roman prend son rythme de croisière , l'écriture...

    Lire la critique complète >
    Par catcap - publiée le 10/02/2020

  • Critique de Kennedy et moi par talou61 (Babelio)

    Drôle ? Un peu Noir ? Un peu Pessimiste et tendre ? Un peu Follement désespéré ? Non Roman décevant.

    Lire la critique complète >
    Par talou61 - publiée le 23/02/2020

  • Critique de Kennedy et moi par oree (Babelio)

    Lecture agréable et surprenante aussi avec des objets qui prennent une place importante dans le scénario : le révolver nous surprend là où on ne l'attend pas, la montre de Kennedy nous joue des tours...

    Lire la critique complète >
    Par oree - publiée le 18/03/2020
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Kennedy et moi

< Voir moins d'actualités
Voir plus d'actualités >

Vidéos sur Kennedy et moi

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter