livres actu Livres Actu

Accueil > Jean Luc Seigle > Femme à la mobylette

Acheter ce livre - 19.0 €


7933ème dans les ventes


Jean Luc Seigle

0 abonné

Jean-Luc Seigle est dramaturge et auteur de plusieurs romans, parmi lesquels, aux Éditions Flammarion, En vieillissant les hommes pleurent (Grand Prix RTL/Lire 2012) et Je vous écris dans le noir (Grand Prix des lectrices de Elle 2016). Il publiera, ... Plus >

Femme à la mobylette (2017)

De Jean Luc Seigle chez Flammarion
(91 votes, note moyenne : 4.0)

Abandonnée par tous avec ses trois enfants , Reine n'arrive plus à faire face. Sa vie finit par ressembler à son jardin qui n'est plus qu'une décharge. Son horizon paraît se boucher chaque jour davantage, alors qu'elle porte en elle tant de richesses. Seul un miracle pourrait la sauver... Et il se présente sous la forme d'une mobylette bleue. Cet engin des années 1960 lui apportera-t-il le bonheur qu'elle cherche dans tous les recoins de ce monde et, surtout, à quel prix ?

Paru le 23-08-2017 - Format : Broché - 228 pages - 21 x 14 x 1 cm - 250 g - ISBN 10 : 208137868X - ISBN 13 : 9782081378681

Collection : Littérature Française

Tags : roman, poésie, folie, société, misère, pauvreté, chômage, dépression, drame, enfants, femmes, précarité, peinture, histoire d'amour, amour, social, classes sociales, famille, divorce, littérature française.

Citations de Femme à la mobylette (10)

Croire, c'est faire comme les arbres qui poussent en direction du soleil, plus la forêt est épaisse et sombre, plus les arbres grandissent et s'étirent parce qu'ils ont plus à espérer de la lumière du ciel que des ombres de la terre.

L'avantage de la pluie, c'est qu'on peut pleurer sans être vue.

Les enfants sont comme les oiseaux, il leur en faut peu pour redevenir joyeux.

Suivi de "A la recherche du sixième continent de Lamartine à Ellis Island - relation de voyage" Il n'y a pas de lien à faire entre une cathédrale, un camp de concentration et Ellis Island, si ce n'est que sont les rares endroits au monde qui nous bâillonnent. Cela vient des lieux eux-mêmes et de leur histoire. Ils contiennent soit la plus grande souffrance soit la plus grande ferveur humaine. Ellis Island contient les deux. (p. 230)

Une cigarette ! Ça oui, elle fumerait bien une cigarette, une Pall Mall des paquets rouges. Elle a arrêté de fumer le mois dernier pour faire des économies justement, après que quelqu'un lui a dit : « Quand on est capable d'acheter des cigarettes, on ne peut pas dire qu'on ne peut pas nourrir ses enfants. » C'était un homme du Conseil départemental en cravate bariolée sur une chemisette. Elle était venue lui demander une aide. Il lui avait juste proposé une colonie de vacances pour les enfants. Mais impossible pour elle de se séparer de ses enfants, même pour un mois d'été.(p. 17)

Edmonde l'avait dit : croire, c'est faire comme les arbres qui poussent en direction du soleil, plus la forêt est épaisse et sombre, plus les arbres grandissent et s'étirent parce qu'ils ont plus à espérer de la lumière du ciel que des ombres de la terre.(p; 65)

Ce matin encore, elle repense à ce travail que plus personne ne veut faire parce qu'elle sait qu'il n'y a pas de meilleure place pour elle que là où les autres ne sont pas.

La disparition d'Edmonde a été comme un trou dans le grand tissu de sa vie. Et elle l'a reprisé, comme elle a pu, avec des souvenirs de gros cotons, tressés avec les fils de laine des pensées effilochés de son enfance. Edmonde est devenue une broderie toute boursouflée dans son cœur.

- Tu es le peintre et je suis l'amour du peintre.Elle attend une réponse.Jorgen, le géant du Nord, s'agrippe à elle si petite et leurs souffrances se serrent l'une contre l'autre. Il répète sans desserrer son étreinte :-Oui, je suis le peintre et tu es l'amour du peintre.Désormais ils pourront faire face ensemble à la brutalité de ce monde qui ne dit jamais son nom et qu'ils subissent pourtant depuis tant d'années avec la même violence : l'insignifiance. (p. 146)

Quand les pauvres n'en peuvent plus, ils prennent des balais qu'ils chevauchent et montent au ciel pour échapper à l'injustice sur terre. C'est ce qu'elle raconte souvent à ses enfants qui ne la croient pas. (p. 33)

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Femme à la mobylette : avis de lecteurs (101)


  • Critique de Femme à la mobylette par Pdro78 (Babelio)

    Ecriture superbe. Le style est vif, percutant sur ce sujet d'actualité

    Lire la critique complète >
    Par Pdro78 - publiée le 23/01/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par RanaZou (Babelio)

    Drame social noir et fable "fleur bleue" : Reine, dotée d'une richesse intérieure et créative, élève seule ses trois enfants ; disposant de revenus précaires dans un premier temps, elle va pouvoir reb...

    Lire la critique complète >
    Par RanaZou - publiée le 01/06/2020

  • Critique de Femme à la mobylette par UntitledMag (Babelio)

    Reine tente tant bien que mal de s'occuper de ses trois enfants seule, depuis que son mari est parti. Elle a les assistantes sociales sur le dos, et des avocats qui essayent de lui enlever Sacha, Soni...

    Lire la critique complète >
    Par UntitledMag - publiée le 04/03/2020

  • Critique de Femme à la mobylette par lulu8723 (Babelio)

    Reine est une jeune femme de trente cinq ans, mère de trois enfants de moins de dix ans, qui vit en Auvergne, près de la Vierge de Nonton. elle a perdu son travail depuis trois ans et n'a plus de rev...

    Lire la critique complète >
    Par lulu8723 - publiée le 03/03/2020

  • Critique de Femme à la mobylette par air7 (Babelio)

    J'ai retenté avec ce livre qui m'avait été recommandé. Et bien que le thème du livre soit magnifique et éclaboussé de nombreuses belles images je n'arrive pas à adhérer à l'écriture. Je recommande don...

    Lire la critique complète >
    Par air7 - publiée le 01/03/2020

  • Critique de Femme à la mobylette par Latornadeblonde (Babelio)

    Quand un livre vous prend par les sentiments qu'exprime l'auteur avec tant de délicatesse, quand un livre vous serre le coeur, alors c'est difficile d'en parler. Il reste là dans votre tête, avec le ...

    Lire la critique complète >
    Par Latornadeblonde - publiée le 04/12/2019

  • Critique de Femme à la mobylette par cecilestmartin (Babelio)

    C'est un billet un peu difficile à rédiger, tant la lecture de ce roman m'a mise mal à l'aise. Les premières pages sont carrément douloureuses : commencé le lundi, je n'ai pu reprendre le fil de l'his...

    Lire la critique complète >
    Par cecilestmartin - publiée le 29/09/2019

  • Critique de Femme à la mobylette par Recettesetrecits (Babelio)

    Reine vit seule avec ses 3 enfants. Son mari l'a quittée. Elle a perdu son travail. Sa grand-mère qui l'a élevée, est décédée. Elle n'a pas de moyen de transport pour retrouver un travail ailleurs. El...

    Lire la critique complète >
    Par Recettesetrecits - publiée le 07/09/2019

  • Critique de Femme à la mobylette par pyrouette (Babelio)

    Parfois je me dis dis que j'ai un sérieux problème mental… Choisir ce livre alors que je passe toutes mes journées de travail avec des femmes comme Reine est une aberration. Mais bon, il est là ce ...

    Lire la critique complète >
    Par pyrouette - publiée le 14/04/2019

  • Critique de Femme à la mobylette par Klergau (Babelio)

    Jean-Luc Seigle, Femme à la mobylette - 2017 Reine, élevée par sa grand-mère Edmonde, a trois enfants. Olivier vient de la quitter pour une autre femme. C'est dire par là son désarroi et la tâche qui...

    Lire la critique complète >
    Par Klergau - publiée le 24/03/2019

  • Critique de Femme à la mobylette par sweetie (Babelio)

    Reine, une jeune mère vivant seule avec ses trois enfants, se remet difficilement d'une nuit particulièrement pénible durant laquelle de sinistres pensées ont pris possession de son esprit fatigué. I...

    Lire la critique complète >
    Par sweetie - publiée le 20/03/2019

  • Critique de Femme à la mobylette par CeciBonDeLire (Babelio)

    Mes Chers Vous, Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler du très joli "Femme à la mobylette" de Jean-Luc Seigle Reine est abandonnée de tous. Elle n'a pas d'emploi, son mari est parti avec une fem...

    Lire la critique complète >
    Par CeciBonDeLire - publiée le 10/03/2019

  • Critique de Femme à la mobylette par anne61 (Babelio)

    Bouleversant et tellement bien écrit.

    Lire la critique complète >
    Par anne61 - publiée le 02/03/2019

  • Critique de Femme à la mobylette par jeunejane (Babelio)

    Reine apparaît au début du roman comme une jeune femme prête à commettre l'irréparable. Le couteau de cuisine est sur la table. Va-t-elle tuer ses trois enfants et elle ensuite ? Olivier, son mari, ...

    Lire la critique complète >
    Par jeunejane - publiée le 08/01/2019

  • Critique de Femme à la mobylette par nelly76 (Babelio)

    Que dire du 4ème livre que je lis de Jean -Luc Seigle? Que dire ,sinon que je suis déçue je m'explique: Au début, l'histoire de cette jeune femme Reine ,mère de trois enfants ,divorcée ,au ch...

    Lire la critique complète >
    Par nelly76 - publiée le 23/12/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par Ladybirdy (Babelio)

    Une histoire sensible d'une femme, Reine, perdue et abandonnée de tous. Au chômage depuis trois ans, elle peine à s'occuper correctement de ses trois enfants, du moins comme elle le voudrait. Reine a ...

    Lire la critique complète >
    Par Ladybirdy - publiée le 12/12/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par emilie55 (Babelio)

    Le livre commence durement : Reine ne sait pas si, suite à un coup de folie, elle a tué ses enfants. Je m'attendais à être touchée par l'histoire de cette maman, divorcée, dépressive, sans travail, qu...

    Lire la critique complète >
    Par emilie55 - publiée le 01/11/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par Jaures95 (Babelio)

    Femme à la mobylette c'est d'abord une histoire de pauvreté et de marginalisation. Une histoire de chute. Chute d'une femme qui voit peu à peu son monde s'écrouler (son couple, son travail, sa famille...

    Lire la critique complète >
    Par Jaures95 - publiée le 21/08/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par Maargaret (Babelio)

    Alors que Reine traverse une passe difficile avec ses trois enfants qu'elle élève seule, une mobylette va transformer sa vie. Cette femme fantasque et solaire ensoleille son quotidien, trouve du tra...

    Lire la critique complète >
    Par Maargaret - publiée le 11/08/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par Poljack (Babelio)

    Mon avis : Dans Femme à la mobylette, l'auteur explore à nouveau le quotidien d'un être qui n'est plus en accord avec la société. En vieillissant les hommes pleurent, l'un de ses précédents romans, m...

    Lire la critique complète >
    Par Poljack - publiée le 31/07/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par (Babelio)

    « Je n'aime que les gens vulnérables, je pense que ce sont les seuls à être réellement vivants » disait Marguerite Duras. Jean-Luc Seigle semble défendre ce point de vue. Dans Femme à la mobylette il ...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 13/07/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par cecille (Babelio)

    Un roman fort, poétique et réaliste. Et au delà du récit, de cette histoire vécue malheureusement par tant de personne, en effet, nous pouvons tous être Reine un jour, avons tous une amie, une connais...

    Lire la critique complète >
    Par cecille - publiée le 10/06/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par (Babelio)

    J'ai eu peur ! J'ai beaucoup aimé les deux précédents romans de l'auteur, ma rencontre avec lui dans une petite bibliothèque de campagne, et je partais donc confiante pour aborder ce troisième roman. ...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 25/05/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par Eve-Yeshe (Babelio)

    Ayant beaucoup aimé « En vieillissant les hommes pleurent », je me suis laissée tenter par ce nouveau roman qui trônait sur la table consacrée aux nouveautés de la bibliothèque, donc difficile de rési...

    Lire la critique complète >
    Par Eve-Yeshe - publiée le 21/04/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par Ellelitca (Babelio)

    C'est court et intense. Une larme fini par couler sur les joues parce que les événements s'enchainent Sans que l'on ne puisse rien y faire. Jusqu'a La fin on l'imagine finir sa vie heureuse dans la me...

    Lire la critique complète >
    Par Ellelitca - publiée le 07/03/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par Mondidi (Babelio)

    Le début est excitant, on pense à chanson douce de Leïla Slimani ou à Esprit d'hiver de Laura Kasischke mais ensuite plus rien ne fonctionne. déjà rencontrer un routier néerlandais avec un univers im...

    Lire la critique complète >
    Par Mondidi - publiée le 18/02/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par coco8466 (Babelio)

    J'ai lu ce livre sur le conseil de Gerard Collard dont je suis la chaîne Youtube et je n'ai pas été déçu. J'ai apprécié comment l'auteur parle du ressenti d'une femme qui est seule avec ses 3 enfants ...

    Lire la critique complète >
    Par coco8466 - publiée le 16/02/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par Fandol (Babelio)

    Après avoir lu En vieillissant les hommes pleurent, et Je vous écris dans le noir, je retrouve avec plaisir Jean-Luc Seigle qui confirme sa grande sensibilité dans un livre qui contient deux parties :...

    Lire la critique complète >
    Par Fandol - publiée le 10/02/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par Peteplume (Babelio)

    « Femme à la mobylette » c'est le portrait d'une femme tombée dans la déchéance et que la découverte inopinée d'une richesse qu'elle ne savait pas posséder (symbolisée par la mobylette) remet sur les ...

    Lire la critique complète >
    Par Peteplume - publiée le 04/02/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par secondo (Babelio)

    Terriblement énigmatique, "Femme à la mobylette" pose le lecteur en détective littéraire qui pense dés le début avoir trouvé l'énigme et qui se fourvoie au fil des pages. Car c'est la pauvreté réinven...

    Lire la critique complète >
    Par secondo - publiée le 31/01/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par (Babelio)

    je ne pourrais plus rien écrire sur ma mère, vous l'avez si bien fait, de la machine à coudre, de sa folie, de son obstination pour dieu, et de ses discours communistes, j'ai beaucoup "aimé", beaucoup...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 25/01/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par blandine5674 (Babelio)

    Une histoire bien construite, qui aurait pu être belle si elle ne se passait pas à notre époque. Reine est attachante parce que chacun à conscience que demain ce peut être soi ou son entourage qui va ...

    Lire la critique complète >
    Par blandine5674 - publiée le 21/01/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par (Babelio)

    C'est un texte qui scintille et cisèle comme des ciseaux. Des morceaux épars d'une vie que Reine à 35 ans n'arrive plus à tisser. Reine est pourtant une couturière hors pair mais que peut-elle faire...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 17/01/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par leslivresmapassion (Babelio)

    Pour la rentrée littéraire de 2017, j'avais inscrit ce roman de JEAN LUC SEIGLE que j'ai découverte avec ce magnifique roman de "femme à la mobylette", cet écrivain a su m'interpeller à travers ses mo...

    Lire la critique complète >
    Par leslivresmapassion - publiée le 15/01/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par ZHAM (Babelio)

    C'est l'histoire d'une mère de famille marginale, cabossée par la vie, qui a beaucoup de mal à faire face à la pauvreté et l'exclusion. Grâce à la découverte d'une mobylette qui va lui permettre de tr...

    Lire la critique complète >
    Par ZHAM - publiée le 15/01/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par charlottelit (Babelio)

    même si s'apparente à du déjà lu le style et l'empathie subjuguent j'apprécie cet auteur talentueux ! je regrette les critiques si longues qu'elles découragent ...

    Lire la critique complète >
    Par charlottelit - publiée le 13/01/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par annianka (Babelio)

    C'est l'histoire d'une femme, Reine, qui élève seule ses trois enfants, sans travail et sans ressource. Reine est désemparée, elle a des idées noires. Son mari l'a quittée et cherche à lui retirer l...

    Lire la critique complète >
    Par annianka - publiée le 12/01/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par mariecloclo (Babelio)

    Reine est une femme de 35 ans qui traverse une période difficile de sa vie, en effet, son mari l'a quittée pour une autre femme, elle a perdu son travail depuis 3 ans, elle va mal, seuls ses trois enf...

    Lire la critique complète >
    Par mariecloclo - publiée le 02/01/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par alain25 (Babelio)

    Je découvre Jean-Luc Seigle avec ce roman "femme à mobylette" et... J'ai adoré..."à la recherche du sixième continent"...Ce petit essai vaut largement les 5 étoiles...Quelle sensibilité...Qu...

    Lire la critique complète >
    Par alain25 - publiée le 27/12/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par tantquilyauradeslivres (Babelio)

    Si je devais établir une liste de mes plus belles lectures des dernières années, le roman de Jean-Luc Seigle, En vieillissant les hommes pleurent, figurerait en bonne place. Son roman suivant, Je vou...

    Lire la critique complète >
    Par tantquilyauradeslivres - publiée le 23/12/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par clo73 (Babelio)

    C'est l'histoire d'une femme qui essaye de survivre ! Elle tente de garder « la tête hors de l'eau » ! Une femme qui se débat pour que ces enfants puissent vivre dignement selon ses convictions. Re...

    Lire la critique complète >
    Par clo73 - publiée le 19/12/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par PascalPaleHardi (Babelio)

    Un récit sensible qui nous entraine dans le sillage de cette femme à la mobylette. Le désespoir et la pauvreté nous sont décrits sans filtre mais sans misérabilisme non plus ; on s'attache à cette Rei...

    Lire la critique complète >
    Par PascalPaleHardi - publiée le 12/12/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par antigoneCH (Babelio)

    Tu vas dorénavant vers les romans de Jean-Luc Seigle presque les yeux fermés… Il faut dire que tu avais déjà eu un premier coup de coeur en 2013 pour son En vieillissant les hommes pleurent, que tu av...

    Lire la critique complète >
    Par antigoneCH - publiée le 09/12/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par traversay (Babelio)

    L'histoire d'une femme qui se noie. Et qui revient à la surface, au moins pour un temps. Malgré l'adversité et les contingences sociales. Jean-Luc Seigle, dans Femme à la mobylette, a tenté d'écrire u...

    Lire la critique complète >
    Par traversay - publiée le 09/12/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Christeva (Babelio)

    La vie de misère pour certaines personnes mais l'optimisme incroyable et parfois insoutenable de la Femme à la mobylette en font une histoire très attachante qui laisse rêveur et donne à réfléchir. U...

    Lire la critique complète >
    Par Christeva - publiée le 03/12/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par zabeth55 (Babelio)

    Quel magnifique portrait de femme ! Une femme simple dans une situation pas simple. Son mari l'a quittée, elle élève seule ses trois enfants, elle ne trouve pas de travail. Combien de femmes dans s...

    Lire la critique complète >
    Par zabeth55 - publiée le 29/11/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Sandrion (Babelio)

    Reine, au début du roman, porte mal son nom : sans travail, seule avec ses trois enfants qu'elle a du mal à nourrir, elle est traversée régulièrement par des vagues de désespoir profond… Il faudrait a...

    Lire la critique complète >
    Par Sandrion - publiée le 28/11/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Lunabiax (Babelio)

    Reine est au chômage et survit comme elle peut, seule avec ses trois enfants dans un pavillon délabré. L'horizon semble être bien sombre pour elle, d'autant plus que son ex-mari est prêt à tout pour l...

    Lire la critique complète >
    Par Lunabiax - publiée le 21/11/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par lucia-lilas (Babelio)

    Un bon test à faire : lire un roman et ne pas le chroniquer immédiatement afin de voir ce qu'il en « reste » un mois plus tard… Ce n'est évidemment pas une expérience que j'ai faite volontairement mai...

    Lire la critique complète >
    Par lucia-lilas - publiée le 19/11/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par ChtiBaboun (Babelio)

    Femme à la mobylette . Titre de livre ou titre d'une oeuvre picturale. C'est le tour de force que réussit Jean Luc Seigle dans son dernier roman. Tel un peintre il nous décrit Reine mère de 3 enfant...

    Lire la critique complète >
    Par ChtiBaboun - publiée le 19/11/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par eirene62 (Babelio)

    En fin de compte, j'ai plus apprécié le récit ("À la recherche du sixième continent" qui suit "Femme à la mobylette") ... Qui m'a donné, avec ce nouvel éclairage, envie de relire le roman !

    Lire la critique complète >
    Par eirene62 - publiée le 18/11/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par photomum01 (Babelio)

    Reine vit avec ses trois enfants, dans un pavillon clermontois mal entretenu, avec un jardin en friche, où Olivier son ex mari a laissé tous les encombrants qu'il avait accumulé durant leur vie commun...

    Lire la critique complète >
    Par photomum01 - publiée le 16/11/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par (Babelio)

    Elle est pauvre, Reine : sans emploi depuis peu, son mari l'a quitté. Seul avec ses trois enfants dont elle peine à payer la cantine. Les assistantes sociales ne sont pas loin, qui régulièrement la vi...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 09/11/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par kateginger63 (Babelio)

    Une écorchée-vive qui ne tient qu'à un fil! * J'ai choisi de lire ce roman après ma lecture "coup de coeur" "l'embaumeur" d'I. Duquesnoy sur les conseils de G. Collard nous demandant de lire...

    Lire la critique complète >
    Par kateginger63 - publiée le 08/11/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par liberliber (Babelio)

    Avant de se plonger dans « Femme à la mobylette », un titre qui évoque une peinture surréaliste, peut-être faudrait-il lire le court texte « A la recherche du sixième continent, de Lamartine Ellis Isl...

    Lire la critique complète >
    Par liberliber - publiée le 07/11/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Viictoriia (Babelio)

    J-L Seigle nous raconte le quotidien de Reine dans un style poétique. Femme "ordinaire", au bord du gouffre, oubliée par la société. Elle n'a pourtant qu'un seul souhait, être. Ce personnage mélancoli...

    Lire la critique complète >
    Par Viictoriia - publiée le 03/11/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Marli (Babelio)

    Tragiquement beau !

    Lire la critique complète >
    Par Marli - publiée le 02/11/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par ValerieLacaille (Babelio)

    Je referme ce nouveau roman de Jean-Luc Seigle littéralement assommée par sa fin, totalement inattendue... Après "Je vous écris dans le noir", qui retraçait le triste destin de Pauline Dubuisson, l'a....

    Lire la critique complète >
    Par ValerieLacaille - publiée le 01/11/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par RChris (Babelio)

    Voici la deuxième histoire de thanatopracteur chroniquée en un mois ! Après l'embaumeur ou l'odieuse confession de Victor Renard, voici une femme... et le rapprochement s'arrêtera là. Ce roman est ...

    Lire la critique complète >
    Par RChris - publiée le 28/10/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Juin (Babelio)

    Ce livre il a été beaucoup cité depuis sa sortie, je ne l'avais pas encore lu et je m'étais imaginée je ne sais quoi. Une histoire de femme qui va peut-être s'en sortir grâce à une mobylette, trouvée...

    Lire la critique complète >
    Par Juin - publiée le 27/10/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par maud31 (Babelio)

    Une étoile pour l'écriture et le style de l'auteur. Hélas, trop de misérabilisme. On n'y croit pas à cette histoire, et encore moins à l'amour entre un chauffeur routier qui est en réalité un artiste ...

    Lire la critique complète >
    Par maud31 - publiée le 26/10/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par abfabetcie (Babelio)

    Un très beau portrait de femme, Reine, accablée par la précarité, mais qui reste un personnage lumineux et solaire auquel on s'attache tout de suite car elle aime la vie, ses trois enfants aux prénoms...

    Lire la critique complète >
    Par abfabetcie - publiée le 20/10/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par LevoyagedeLola (Babelio)

    Abandonnée avec ses 3 enfants par son mari qui a fui avec "la dame de Biarritz", Reine, au chômage, survit dans un pavillon où le jardin a des allures de décharge. A l'aube d'une nuit blanche où elle ...

    Lire la critique complète >
    Par LevoyagedeLola - publiée le 14/10/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Verdure35 (Babelio)

    J L Seigle a habitué ses lecteurs à des romans certes, mais toujours pétris de bienveillance envers ses personnages , la plupart ayant des destins funestes. Et c'est le cas encore cette fois, sa R...

    Lire la critique complète >
    Par Verdure35 - publiée le 13/10/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Biscotte_Biscotti (Babelio)

    Auvergne, coin paumé. Reine, mère de trois enfants vient d'être quittée par son mari, elle est fragile, perdue, seule, sans espoir, sans travail, elle manque de culture, elle est abîmée par la vie… Le...

    Lire la critique complète >
    Par Biscotte_Biscotti - publiée le 13/10/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par spleen (Babelio)

    J'avais imaginé, avant de commencer ce roman, une femme comme Yolande Moreau sur la mobylette, une femme lumineuse et facétieuse, traversant des paysages  de banlieue de province aux couleurs suranné...

    Lire la critique complète >
    Par spleen - publiée le 11/10/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par HerbP (Babelio)

    Après avoir lu "Je vous écris dans le noir" j'avais hâte de découvrir le dernier roman de Jean-Luc Seigle. Pas de déception ! C'est toujours aussi limpide, fluide et bien écrit. Et cela se lit presq.....

    Lire la critique complète >
    Par HerbP - publiée le 10/10/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par jg69 (Babelio)

    Reine sort d'une nuit sans sommeil, une nuit d'épouvante, avec une terrible question : a-t-elle mis fin à la vie de ses enfants? Cette jeune femme de trente-cinq ans, orpheline et qui a été élevée par...

    Lire la critique complète >
    Par jg69 - publiée le 06/10/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par (Babelio)

    Ma nièce m'avait conseillé ce livre. De moi-même, je ne l'aurais pas lu : la solitude d'une mère avec ses 3 enfants face à la pauvreté, à l'isolement et à la non reconnaissance sociale, vraiment cela ...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 01/10/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par puchkina (Babelio)

    Reine a trois enfants mais plus de travail depuis trois ans. Son mari l'a quitté pour la Femme Atlantique. Elle reste prostrée une nuit entière, ressassant ses pensées, de demandant dans ce silence ab...

    Lire la critique complète >
    Par puchkina - publiée le 30/09/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Bazart (Babelio)

    Dans Femme à la mobylette, Jean-Luc Seigle nous montre une nouvelle fois sa sensibilité et son attrait pour les femmes qui semblent abandonnées par tous. En effet, j'avais connu l'auteur grace à s...

    Lire la critique complète >
    Par Bazart - publiée le 29/09/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Aufildeslivres (Babelio)

    La vie peut être moche, très moche. En tout cas, celle de Reine n'est pas bien folichonne. Chômage, fins de mois difficiles, déprime, solitude. Comment faire face quand on gère seule trois enfants, sa...

    Lire la critique complète >
    Par Aufildeslivres - publiée le 19/09/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par (Babelio)

    Tout fini toujours dans l'absence et le silence absolu du monde. C'est ce que dit souvent Reine ,l'héroine de ce roman . Sa vie va basculer lorsqu'elle découvre une mobylette bleue dans son jardin . G...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 16/09/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Ziliz (Babelio)

    Histoire triste d'une femme, d'une femme à bout, bout de (vieilles) ficelles, selle de mobylette, let me get off the (love) story... De Jean-Luc Seigle, j'avais aimé 'Je vous écris dans le noir', e...

    Lire la critique complète >
    Par Ziliz - publiée le 16/09/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par montmartin (Babelio)

    Toute une nuit entière elle a pensé mettre fin à la vie de ses enfants, puis à la sienne. Même si la sienne n'a plus aucune importance. On ne dit jamais le nom de ceux qui chutent. La chute de Reine d...

    Lire la critique complète >
    Par montmartin - publiée le 12/09/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Yolu (Babelio)

    J'ai adoré ce livre. Une histoire saisissante...poignante... cette femme et son destin m'ont bouleversé. Les premières pages angoissantes vous trottent dans la tête longtemps ! Le portrait d'une mère...

    Lire la critique complète >
    Par Yolu - publiée le 11/09/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par (Babelio)

    J'attendais avec impatience cette Femme à la mobylette mais avec une impatience mêlée d'une forme de recueillement, comme si j'avais déjà su par avance qu'il n'allait pas s'agir d'une lecture légère e...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 11/09/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Paulinebp (Babelio)

    Une pépite ! Bouleversant! Magnifique et tragique portrait de femme à la dérive qui se bat contre le monde ,contre elle même pour garder sa part de rêve. Je l'ai lu d'une traite et je suis boule...

    Lire la critique complète >
    Par Paulinebp - publiée le 08/09/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par catoche11 (Babelio)

    Reine, une personne simple, merveilleusement simple...dans une écriture qui m'a enveloppée, merveilleusement enveloppée... L'opuscule en fin de livre "A la recherche du sixième continent" m'a carrémen...

    Lire la critique complète >
    Par catoche11 - publiée le 06/09/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par (Babelio)

    Bouleversant de vérité ce roman de J.L. Seigle qui nous emmène dans l'intimité de Reine, qui pourrait être notre voisine. Tellement social aussi, ce roman qui tourne autour des brisés qui n'ont plus r...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 04/09/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par (Babelio)

    Reine, mère célibataire, se bat pour garder ses enfants. Le livre ne se résume pas à cela. On découvre Reine, sa vie, ses croyances, ses angoisses et ses rêves en faisant de la mobylette sur le chemin...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 24/08/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Heleniah (Babelio)

    Reine a été quitté par son mari et vit maintenant avec ses trois enfants. Malheureusement, elle ne trouve pas de travail et son mari souhaite avoir la garde exclusive. C'est en nettoyant le jardin qu'...

    Lire la critique complète >
    Par Heleniah - publiée le 23/08/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par sorcierebienaimee (Babelio)

    Belle et emouvante histoire que celle de cette femme désespérée, abandonnée avec ses enfants dans la pauvreté et va qui reprendre gout à la vie grâce à une mobylette... Mais triste et mélancolique h...

    Lire la critique complète >
    Par sorcierebienaimee - publiée le 22/08/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par MARIEONDINE (Babelio)

    Délaissée par son mari. Reine seule avec ses trois enfants, marche à côté des autres, à côté de sa vie. S'englue dans un quotidien où il fait faim. Les enfants évoluent dans un univers très modeste où...

    Lire la critique complète >
    Par MARIEONDINE - publiée le 28/07/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par syth (Babelio)

    Reine fait partie de la France d'en bas, celle qui est oubliée; Elle vit seule avec ses trois enfants car leur père l'a abandonnée pour aller vivre avec une femme plus riche...Alors c'est vrai, Reine...

    Lire la critique complète >
    Par syth - publiée le 19/06/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Gerard Müller (Amazon)

    Femme à la mobylette / Jean-Luc Seigle Elle s’appelle Reine, abandonnée par son mari Olivier avec ses trois enfants, Sonia, Sacha et Igor. Elle a sombré dans la plus grande déréliction comme le jardin qui e...

    Lire la critique complète >
    Par Gerard Müller - publiée le 13/09/2019

  • Critique de Femme à la mobylette par Client d'Amazon (Amazon)

    J ai été déçue de cette histoire qui aurait pu être merveilleuse si l'auteur avait mis plus d'émotion, le sujet était pourtant pas mal mais l'écriture très élémentaire j ai trouvé que cela aurait pu être écr...

    Lire la critique complète >
    Par Client d'Amazon - publiée le 08/12/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par Client d&#39;Amazon (Amazon)

    quel étrange destin ! quelle motion à la lecture de ce livre ! une destinée que l on perçoit tragique dès le début de la vie de la protagoniste ! à travers l histoire de Reine l aut...

    Lire la critique complète >
    Par Client d&#39;Amazon - publiée le 25/10/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par ALB (Amazon)

    Du sordide à la grâce, du malheur au bonheur, ce livre est touchant par ce qu’il mêle le rêve au réel passant de l’un à l’autre en un battement de page.

    Lire la critique complète >
    Par ALB - publiée le 05/09/2019

  • Critique de Femme à la mobylette par JYG (Amazon)

    Roman plein d'émotions qui donne envie de lire les autres ouvrages de Jean-Luc Seigle .

    Lire la critique complète >
    Par JYG - publiée le 20/12/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par FINET Franck (Amazon)

    Jean-Luc Seigle est dramaturge et auteur de romans parmi lesquels, "En vieillissant les hommes pleurent" (Grand Prix RTL/Lire 2012), "Je vous écris dans le noir" (Grand Prix des Lectrices de Elle 2016) et Fe...

    Lire la critique complète >
    Par FINET Franck - publiée le 20/12/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par j-l B (Amazon)

    L’auteur est un homme et pourtant le récit est tellement humain et captivant que c’est une femme qui vous parle, ce transfert de personnalité est remarquable. Une femme au bord du gouffre qui pourtant croit ...

    Lire la critique complète >
    Par j-l B - publiée le 01/12/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par maheva (Amazon)

    Abandonnée par son mari, sans travail,trois enfants à élever, Reine se bat mal et sombre peu à peu. Situation hélas très contemporaine ! De plus, elle est un peu paumée, hantée par son propre vécu enfantin. ...

    Lire la critique complète >
    Par maheva - publiée le 13/12/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par sorbeau (Amazon)

    Une histoire tout à la fois banale et hors normes que celle de cette femme qui se bat pour survivre, pour vivre "normalement". J'ai ressenti empathie et malaise face à cette femme à la fois fragile et forte,...

    Lire la critique complète >
    Par sorbeau - publiée le 16/02/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par Salina (Amazon)

    J L Seigle a habitué ses lecteurs à des romans certes, mais toujours pétris de bienveillance envers ses personnages , la plupart ayant des destins funestes.Et c'est le cas encore cette fois, sa Reine est un...

    Lire la critique complète >
    Par Salina - publiée le 13/10/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Colette Mestres (Amazon)

    Reine est seule avec ses trois enfants. Olivier, son mari : parti ; son emploi : perdu...Très perturbée, elle n'a plus le courage de se battre. Elle ne vit pas, elle survit . Quand la vie semble lui faire u...

    Lire la critique complète >
    Par Colette Mestres - publiée le 12/05/2018

  • Critique de Femme à la mobylette par traversay (Amazon)

    L'histoire d'une femme qui se noie. Et qui revient à la surface, au moins pour un temps. Malgré l'adversité et les contingences sociales. Jean-Luc Seigle, dans Femme à la mobylette, a tenté d'écrire un roman...

    Lire la critique complète >
    Par traversay - publiée le 09/12/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Christelle (Amazon)

    c'est une belle découverte, très bien écrit. Pas facile l'histoire de cette femme démolie par la vie. envie de l'aider, elle m'a réveillée plusieurs nuits ... et puis l'espoir renaît , et on rêve avec elle. ...

    Lire la critique complète >
    Par Christelle - publiée le 13/09/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par A. Fabienne (Amazon)

    Pour ma part, je n'ai trouvé aucune consistance aux personnages de ce roman, si bien qu'après en avoir traîné la lecture pendant plus de deux mois, je l'ai abandonné au milieu.

    Lire la critique complète >
    Par A. Fabienne - publiée le 25/03/2020

  • Critique de Femme à la mobylette par Une lectrice (Amazon)

    J'ai adoré ce livre. Une histoire saisissante...poignante... cette femme et son destin m'ont bouleversé.Les premières pages angoissantes vous trottent dans la tête longtemps ! Le portrait d'une mère courage ...

    Lire la critique complète >
    Par Une lectrice - publiée le 31/08/2017

  • Critique de Femme à la mobylette par Cetalir (Amazon)

    Jean-Luc Seigle possède un immense talent pour saisir son lecteur à bras-le-corps. A ce titre, la scène initiale de son dernier roman constitue un grand moment de littérature contemporaine.Reine est assise, ...

    Lire la critique complète >
    Par Cetalir - publiée le 03/02/2018
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Femme à la mobylette

< Voir moins d'actualités
Voir plus d'actualités >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter