livres actu Livres Actu

Accueil > Jean Diwo > Les chevaux de Saint-Marc

Acheter ce livre - 20.2 €



Jean Diwo

0 abonné

Jean Diwo (1914 – 2011) a été grand reporter à Paris Match puis a fondé et dirigé le magazine Télé 7 Jours. Il est l’auteur de nombreux succès dont Les Dames du faubourg. Plus >

Les chevaux de Saint-Marc (2000)

De Jean Diwo chez Flammarion
(9 votes, note moyenne : 3.8)

Guillaume d'Amiens est un preux chevalier, un «toumoyeur» qui en est à son quatre-vingt-dix-neuvième tournoi. Ces affrontements, au cours desquels se heurtent les meilleurs, sont aussi leur gagne-pain. A la fin du tournai, le vainqueur se paie sur les vaincus. Un jour. Guillaume entend un homme qui prêche la quatrième croisade. C'est Foulques, curé de Neuilly, célèbre pour son éloquence. Le chevalier décide de tout quitter et de participer à l'aventure. Il se croise, laissant dernière lui son pays, sa famille et une jeune fille délicieuse. La croisade tourne mal dès le commencement. Pour transporter l'armée, on passe un accord avec le doge de venise. La Sérénissime fournira les nefs et les galères. Les croisés perdent beaucoup de temps à chercher l'argent du voyage sans y parvenir et doivent traiter un marché avec le doge qui détourne leur mission en les lâchant sur une proie qu'il convoite, Constantinople. S'y trouvent les quatre magnifiques chevaux de bronze doré que celui-ci rêve de voir orner dans sa ville la basilique Saint-Marc. La capitale de l'empire d'Orient sera prise en 1204 au prix d'une tuerie et de pillages. Guillaume participe à tous ces événements dont Jean Diwo tire un vrai roman de chevaiene qui recrée un épisode de l'histoire, mélange d'héroïsme et de cruauté. Le chevalier fera aussi la conquête d'une princesse qu'il ramène en même temps que les chevaux de Saint-Marc. Pourra-t-il oublier la France et son grand amour ? Après le succès des Dames du faubourg. Jean Diwo a publié chez Flammarion Au temps où la Joconde partait, L'Empereur, Les Dîners de Calpurnia, La Fontainière du Roy et Les Ombrelles de Versailles. Il est reconnu comme un des maîtres du roman historique.

Paru le 08-11-2000 - Format : Broché - 357 pages - 24 x 15 x 2 cm - 475 g - ISBN 10 : 2080679309 - ISBN 13 : 9782080679307

Collection : Littérature Française

Tags : aventure, roman, roman historique, empire, princesse, chevaux, expédition, détournement, conquête, chevalerie, oubli, fait vécu, croisades, amour, romance, antiquité, voyages, littérature française, venise, moyen-âge, aventure, roman, historique, roman historique, pape, dramatique, princesse, chevaux, expédition, romanesque, oubli, fait vécu, croisades, chrétien, amour, antiquité, voyages, littérature française, venise, moyen-âge.

Citations de Les chevaux de Saint-Marc (5)

Et la baron s'effondra à la fin de sa charge dans le fracas de son armure disloquée. Quasiment invincible à cheval, le chevalier n'est plus qu'un pantin de fer lorsqu'il est désarçonné. Il doit compter sur ses aides pour être relevé et pouvoir faire quelques pas si les jointures de sa cuirasse le permettent. Il lui est en tout cas difficile de bouger dans une armure qui pèse une soixantaine de livres.

Venise est une ville sublime. C'est aussi une ville dangereuse. Une enchanteresse dont les mystères vous cernent et qui vous garderait volontiers prisonnier. Elle est orgueil, merveille et magnificence. elle est aussi aimée quand ses eaux noires teignent le malheur. Non, je n'oublierai pas Venise.

Assis au premier rang, le duc de Venise assistait impassible à la réalisation de son dernier rêve. Le vrai artisan de la fondation de l'Empire latin d'Orient, c'était lui. Lui qui avait détourné la croisade, en avait habilement manipulé les chefs et allait offrir une grande moitié des terres conquises à la Sérénissime, sans compter les trésors de Sainte-Sophie et les chevaux d'or de l'hippodrome qui enrichiraient la basilique de San Marco.

Le dimanche matin, on cria par le camp que tous vinssent au sermon, les Vénitiens comme les Français. Et tous les pèlerins écoutèrent l'évêque de Halberstadt et l'abbé de Loos tonner que l'offensive contre les Grecs n'était pas un péché mais une oeuvre de grande piété car ils étaient déloyaux, meurtriers et ennemis du Seigneur Dieu. Les évêques dirent aussi qu'ils absolvaient, de par Dieu et par le pape, tous ceux qui monteraient sus aux murailles de Constantinople.

Maintenant, allons jusqu'à l'hippodrome. J'ai hâte de découvrir ces fameux chevaux de bronze que mon oncle rêve de voir installer à Venise. Je n'oublie pas que c'est à cause d'eux que je suis ici !L'hippodrome était facile à trouver derrière Sainte-Sophie : un vaste anneau ovale dont le milieu était empli de monuments. Parmi les statues de marbre et de bronze, les colonnes de porphyre, les stèles et les trophées, se dressait le quadrige doré qui semblait piaffer comme s'il allait s'élancer sur la ville.– Quelle merveille ! s'écria Angelo. Comme je comprends le doge d'être tombé amoureux de ce chef d'oeuvre…– Au point d'avoir détourné une sainte croisade pour s'en emparer ! continua Guillaume.– Vous exagérez, mais il y a du vrai dans ce que vous dîtes. Mon oncle voulait ces chevaux depuis qu'il les avait vus au cours de son ambassade.– Depuis combien de temps lèvent-ils la jambe sous le soleil de Byzance ?– J'ai fait des recherches à la demande de mon oncle. Un auteur anonyme du Xème siècle prétend que nos quatre chevaux dorés ont été rapportés de Chios sous le règne de Théodose II.– Hé, mon ami, vous croyez que j'ai entendu parler de ce Théodose ?– Non, moi non plus, avant que le désir du doge de tout savoir sur le quadrige ne m'oblige à fouiller les Procuraties. C'était un empereur d'Orient qui régnait vers l'an 400.– Une question, amico : comment comptez-vous vous y prendre pour ramener ces géants de bronze à Venise ?– J'avais ma petite idée mais maintenant que je les ai vus, j'avoue que je n'en sais rien.– Mettez les dans un huissier ! Tenez, si vous avez besoin d'un écuyer, je les accompagnerais volontiers sur le chemin du retour.– Vous n'irez pas à Jérusalem ?– Mon cher, cette croisade, c'est ce qui fait son charme, n'ira jamais à Jérusalem ! encore une question : connait-on l'auteur de ce chef d'oeuvre ?– Non. Comme toujours lorsque l'on ignore le nom de l'artiste qui a sculpté une statue antique, on l'attribue à Phidias.


Critiques de Les chevaux de Saint-Marc : avis de lecteurs (6)


  • Critique de Les chevaux de Saint-Marc par AlphonseDaudet33 (Babelio)

    J'ai aimé mais pas autant que les dames du Faubourg et les violons du roi

    Lire la critique complète >
    Par AlphonseDaudet33 - publiée le 26/03/2017

  • Critique de Les chevaux de Saint-Marc par BazaR (Babelio)

    C'est en lisant « Les Temps Parallèles » de Robert Silverberg que j'ai appris que le quadrige de chevaux de la place Saint Marc de Venise avait longtemps orné l'hippodrome de Constantinople avant d'êt...

    Lire la critique complète >
    Par BazaR - publiée le 12/05/2016

  • Critique de Les chevaux de Saint-Marc par alielocor (Babelio)

    Les chevaux de Saint-Marc sont quatre statues antiques de chevaux de cuivre coulé qui ornait autrefois l'hippodrome de Constantinople. En 1204, après le sac de Constantinople durant la Quatrième crois...

    Lire la critique complète >
    Par alielocor - publiée le 24/06/2015

  • Critique de Les chevaux de Saint-Marc par Clubromanhistorique (Babelio)

    Un roman très intéressant, bien écrit, bien construit, basé sur des faits historiques. Vous apprendrez notamment pourquoi et comment les chevaux qui ornaient l'hippodrome de Constantinople se sont ret...

    Lire la critique complète >
    Par Clubromanhistorique - publiée le 02/02/2014

  • Critique de Les chevaux de Saint-Marc par (Babelio)

    En ce qui me concerne, je n'ai vraiment pas aimé ce livre de Jean Diwo. Pour moi, il s'agit d'un ouvrage trop technique traitant de la 4eme croisade. Il s'adresse plutôt des spécialistes des...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 20/06/2010

  • Critique de Les chevaux de Saint-Marc par diablounette (Babelio)

    Guillaume d'Amiens est un chevalier tournoyeur, et pas des moindres. Ses succès sont nombreux et ses adversaires très souvent vaincus par son talent. Alors que son équipe enchaîne les victoires, un é...

    Lire la critique complète >
    Par diablounette - publiée le 26/05/2020

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter