livres actu Livres Actu

Accueil > Jean Amila > Noces de soufre

Acheter ce livre - 3.8 €


57420ème dans les ventes


Jean Amila

0 abonné

Jean Meckert, dit Jean Amila, né le 24 novembre 1910 dans le dixième arrondissement de Paris et mort le 7 mars 1995, est un écrivain français. Connu sous son nom de naissance pour ses romans publiés dans la Collection Blanche des Éditions Gallimard,... Plus >

Noces de soufre (1973)

De Jean Amila chez Gallimard
(6 votes, note moyenne : 4.3)

Annette reconnut le corps carbonisé. Sans émotion. Ce mariage n'avait jamais été une réussite.Mais flairer qu'un flic avait pu abattre l'époux-voleur, prendre les millions et maquiller le crime en accident, c'était déplaisant.Il fallait donc que les femmes, épouse et maîtresse, s'unissent contre la police. Pour le meilleur et pour le pire.

Paru le 05-01-1973 - Format : Broché - 192 pages - 17 x 10 x 0 cm - 100 g - ISBN 10 : 2070430960 - ISBN 13 : 9782070430963

Collection : Carré Noir

Tags : roman noir, suspense, romans policiers et polars, relations humaines, accident, jean meckert, première guerre mondiale, crime, série noire, littérature française, roman noir, suspense, romans policiers et polars, relations humaines, accident, jean meckert, noir, première guerre mondiale, crime, série noire, france, littérature française.

Citations de Noces de soufre (10)

Ah ! oui, que l'oiseau brise sa coquille, que le serpent et l'insecte changent de peau pour devenir adultes ; il n'y a que l'homme qui soit à la traîne !

Pour ne pas rester un minus, faut jouer sa peau, mettre le paquet ! Les mirabelles sur la balance, et malheur aux vaincus !

Chacun a le Destin qu'il mérite. Il ne faut jamais perdre de vue qu'exister ça veut dire que la Terre nous appartient, et que nous n'appartenons à personne.

Je vois, ou ne revois PERSONNE ! Inutile de te le préciser. Je juge maintenant avec lucidité ce genre d'aventure, qui est au Désespoir ce que le comprimé d'aspirine est au cancer. Simple coyonnade !

Les hommes restent des larves parce qu'ils ne veulent pas changer de peau.

On n'accuse pas quelqu'un sur des hypothèses aussi vagues.

Pas un sentiment : un besoin animal, besoin d'un homme, besoin d'un mâle d'autant plus empressé qu'il voudrait plus se faire pardonner... C'est peut-être en écrivant cette lettre gentille et amoureuse qu'elle avait constaté qu'elle n'éprouvait plus de jalousie et, simplement, qu'elle ne l'aimait plus.

Les bons sentiments c'est pour l'usager du métro, l'employé de banque et le magasinier syndiqué ; mais que le vrai respect du monde c'est pour les rares qui ont le courage de se battre et se tailler la peau de quelqu'un pour devenir un homme !

...les sauvages sont beaucoup plus avancés que nous, et qu'il faut boire dans le crâne d'un ennemi pour être un homme !... Il disait qu'on vit dans un monde de vieux mouflets décatis.

On cherche des compensations, bien sûr. Faute de plaire aux femmes, on les écrase. Sans aucun risque.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Noces de soufre : avis de lecteurs (3)


  • Critique de Noces de soufre par SZRAMOWO (Babelio)

    André Letellier employé de banque falot à défaut d'être modèle cache un fauve. Sa femme Annette Juhel est sur le point de le quitter. Son mari n'a pas hésité à prendre pour maîtresse son amie Thérèse ...

    Lire la critique complète >
    Par SZRAMOWO - publiée le 13/12/2018

  • Critique de Noces de soufre par RomansNoirsEtPlus (Babelio)

    Que s'est -il passé ce soir là sur la Nationale 6 à proximité d'Avallon ? Un accident , un corps carbonisé et des billets partis en fumée . Faut il se fier aux évidences ? Quelles sont les véritables ...

    Lire la critique complète >
    Par RomansNoirsEtPlus - publiée le 25/12/2014

  • Critique de Noces de soufre par Gpitault (Babelio)

    Jean Amila de son vrai Jean Meckert, a ecrit 21 polars, dont un sur la guerre de 14-18(Le boucher des Hurlus).Je le conseil vivement.La plupart en série noire (Gallimard ).

    Lire la critique complète >
    Par Gpitault - publiée le 28/06/2014

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter