livres actu Livres Actu

Accueil > Jay Mcinerney > Le dernier des Savage

Acheter ce livre - 23.0 €


89166ème dans les ventes


Jay Mcinerney

0 abonné

Le dernier des Savage (1997)

De Jay Mcinerney chez Ed. De L'olivier
(8 votes, note moyenne : 4.5)

Traduit de l'anglais par Jean-Pierre Carasso et Jacqueline Huet.

Paru le 21-11-1997 - Format : Broché - 405 pages - 22 x 14 x 1 cm - 470 g - ISBN 10 : 2879291143 - ISBN 13 : 9782879291147

Collection : Littérature étrangère

Tags : roman d'apprentissage, saga, roman, historique, tragédie grecque, biographie, liberté, drogue, alcool, honneur, foi, amitié, opéra, musique, amour, états-unis, auteur américain, littérature américaine, auteur anglais, années 70, roman d'apprentissage, saga, chroniques, roman, historique, tragédie grecque, biographie, liberté, drogue, alcool, trahison, foi, amitié, opéra, musique, amour, états-unis, littérature américaine, auteur anglais, années 70.

Citations de Le dernier des Savage (10)

Brièvement, je crois, j'ai eu la grâce, en communication avec tout sans trop savoir comment, je me sentis libéré de la boîte exiguë de ma petite existence personnelle. Et si l'exaltation de cet instant s'estompa avec la nuit, je puis m'en rappeler la force aujourd'hui encore. C'était comme la fusée des transports sexuels, comme surgir de la caverne de Platon à l'éclatant soleil de la vie même.

- T'aimes le blues ? C'est l'art le plus pur que notre foutu pays ait jamais produit mon vieux. Ecoute-moi ça. On dirait l'essence obtenue par la distillation de la souffrance et de l'aspiration à la liberté. C'est pourquoi il ne pouvait être produit que par des descendants d'esclaves.

Aussi souvent que j'aie été soumis à cet instrument (l'accordéon), je n'ai jamais pu me faire à son apparence - fruit de quelque violent accouplement entre un reptile et un orgue

La beauté nous affecte souvent comme la difformité, nous craignons d'avoir l'air de la remarquer.

A l'âge de treize ans, il portait encore des culottes courtes et un spencer et semblait arrêté dans sa croissance par l'attention de tous les instants dont sa mère l'avait entouré depuis que son père avait disparu, comme par hasard, après sa venue au monde. Tante Colleen parlait pour lui, arrangeait ses vêtements et sa chevelure et, d'une manière générale, le traitait tellement comme une marionnette qu'il semblait n'avoir jamais acquis de volition personnelle.

Qu'est-ce qu'un brave gosse comme toi peut bien fabriquer avec un dangereux extrémiste comme Will Savage ?

Dieu nous a rendus aptes à l'amitié pour se faire excuser de nous avoir donné une famille.

Quelque chose ne tournait pas rond chez moi. J'étais affligé d'une terrible gaucherie née d'une conscience de soi qui semblai m'exclure, me condamner à être à jamais spectateur au bal, à regarder les danseurs en faisant tapisserie. Je m'efforçais de ne pas examiner de trop près les causes de cette aliénation, mais parfois, comme ce soir-là, la connaissance que j'avais de moi-même s'imposait avec une pression irrésistible

Dieu nous a rendus aptes à l'amitié pour Se faire excuser de nous avoir donné une famille.

Mais je ne savais comment engager la conversation et j'avais du mal à la regarder directement. La beauté nous affecte souvent comme la difformité, nous craignons d'avoir l'air de la remarquer.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Le dernier des Savage : avis de lecteurs (4)


  • Critique de Le dernier des Savage par Betelgeuse77 (Babelio)

    Le meilleur roman de McInerney avec "Trente ans et des poussières". Où l'auteur s'interroge sur la viabilité de la révolte dans un monde voué à la conformité.

    Lire la critique complète >
    Par Betelgeuse77 - publiée le 23/01/2018

  • Critique de Le dernier des Savage par Marlom (Babelio)

    Un livre que j'ai trouvé par hasard dans une foissonante libraire de seconde main. Etant un fan de la littérature américaine c'est avec plaisir que j'ai déciuvert un nouvel auteur américain : Jay McI...

    Lire la critique complète >
    Par Marlom - publiée le 13/05/2017

  • Critique de Le dernier des Savage par sagebooker (Babelio)

    Un excellent Jay McInnerney, peut-être le meilleur... une saga familiale centrée sur un personnage au parcours atypique, d'une grande famille typique du sud des Etats-Unis à l'origine, et qui va trave...

    Lire la critique complète >
    Par sagebooker - publiée le 05/05/2013

  • Critique de Le dernier des Savage par lillou (Babelio)

    Le dernier des Savage, c'est Will, jeune sudiste rebelle et fortuné, dont le plus proche ami depuis l'université, Patrick Keane, tente de raconter le parcours. Né dans une famille du Sud profond, Will...

    Lire la critique complète >
    Par lillou - publiée le 22/10/2010

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter