livres actu Livres Actu

Accueil > James Lee Burke > Une tache sur l'éternité

Acheter ce livre - 9.65 €


2591ème dans les ventes


James Lee Burke

0 abonné

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes ... Plus >

Une tache sur l'éternité (1998)

De James Lee Burke chez Rivages
(9 votes, note moyenne : 4.1)

Dave Robicheaux connaît la famille Sonnier depuis toujours, mais il a le sentiment qu'elle est poursuivie par un passé maudit. Il est déterminé à l'exorciser avant qu'il ne prenne l'avenir en otage.

Paru le 19-03-1998 - Format : Poche - 474 pages - 1 x 1 x 0 cm - 232 g - ISBN 10 : 2743603348 - ISBN 13 : 9782743603342

Collection : Rivages/Noir

Tags : roman, romans policiers et polars, roman noir, polar noir, sectes, pétrole, alcool, mafia, dave robicheaux, vengeance, maltraitance, robicheaux, louisiane, jazz, états-unis, littérature américaine, auteur américain, viêt-nam, 20ème siècle, littérature du 20ème siècle.

Citations de Une tache sur l'éternité (10)

- Ta famille n'a pas le brevet des années difficiles.

Au matin, le soleil se leva aussi rose que la fleur du même nom au-dessus des saules pleureurs et des cyprès morts du marais, noyés sous les nuages de brume qui roulaient au sortir des criques.

- Tu as déjà vu un évêque conduire une Volkswagen ?

La pluie tomba avec violence durant la nuit, et au matin, le soleil se leva jaune et brûlant, tressé de guirlandes de brumes au-dessus des marais. je me levai tôt et descendis au ponton aider Batist à ouvrir la boutique avant de prendre le petit déjeuner en compagnie de Boostie et d'Alafair dans la cuisine. L'arrière-cour était mouillée, encore bleutée de pénombre, et le mimosa en pleine floraison brillait comme une tache de sang à l'endroit où le soleil frappait le somment de l'arbre.

Le sang avait quitté sa figure. Les joues étaient blêmes. C'est alors qu'une étrange transformation s'opéra sur le visage. La peau se tendit sur les méplats osseux, le regard s'anima d'une lueur uniforme et venimeuse brillant de reflets verts jaunâtres, de celles qu'on voit seulement chez ceux-là même qui sont parvenues brillamment, des années durant, à masquer la propension à la cruauté qui les habite.

Il est de ces êtres qui font que vous cherchez à vous convaincreque toute l'humanité n'est pas tombée du même arbre.

-Ce mec a des rag capables de faire sortir les morts de leur tombe et de les faire fuir à toute jambes -Il a des quoi ?-Des relents d'aisselles de gorille.

J'avais l'impression de sentir mon pouls cogner dans ma gorge avec l'urgence d'une montre endommagée sur le point d'arriver au bout de sa course.

Dans la vie d'un mec comme lui, il est difficile de tenir plus de place qu'une petite note en bas de page.

L'âge m'avait enseigné, au bout du compte, qu'il était un temps pour suivre la saison en lâchant délibérément prise au monde et à son sérieux pour abandonner ce faisant, l'espace d'un moment, l'obligation terrible qui est la nôtre de nous définir nous-même comme le monde aux yeux des autres.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Une tache sur l'éternité : avis de lecteurs (9)


  • Critique de Une tache sur l'éternité par lehibook (Babelio)

    Il est clair que chez Robicheaux , le passé est toxique (la pluspart du temps) . Outre le Vietnam , l'enfance, l'alcool , les vieux copains sont aussi de sacrés boulet . Et la famille Sonnier dans le ...

    Lire la critique complète >
    Par lehibook - publiée le 16/10/2019

  • Critique de Une tache sur l'éternité par Wazlib (Babelio)

    Déjà le cinquième tome! Punaise, qu'est-ce que j'aime ça. La saga de Dave Robicheaux incarne pour moi pleinement, ces derniers mois, ce que j'adore avec la lecture. On peut bien lire ce qu'on veut,...

    Lire la critique complète >
    Par Wazlib - publiée le 04/08/2019

  • Critique de Une tache sur l'éternité par Crazynath (Babelio)

    Cela ne fait que deux ans que je commence à m'immerger dans l'oeuvre de James Lee Burke, et pour l'instant, c'est bien parti pour que j'accélère mon rythme de découverte de la série " Dave Robicheaux "...

    Lire la critique complète >
    Par Crazynath - publiée le 02/10/2016

  • Critique de Une tache sur l'éternité par carnet-de-voyage (Babelio)

    Il est difficile pour moi de commenter un livre de James Lee Burke, car je suis conscient que je manque de réalisme et de recul sur mon analyse. Je ne vous cache pas que James Lee Burke est mon aute...

    Lire la critique complète >
    Par carnet-de-voyage - publiée le 30/04/2016

  • Critique de Une tache sur l'éternité par Godefroid (Babelio)

    Dave Robicheaux 5 : Une tache sur l'éternité (1990) Au début de cette 5e aventure, Dave Robicheaux est toujours entouré de sa femme Bootsy et de sa fille adoptive Alafair, et il travaille encore p...

    Lire la critique complète >
    Par Godefroid - publiée le 26/07/2015

  • Critique de Une tache sur l'éternité par pakstones (Babelio)

    Sale histoire de famille ! Dave Robicheaux va laver son linge sale dans cette foutu histoire familiale auquel il n'en sortira pas indemne. Jamais blanc et toujours noir, dans un Louisiane boueu...

    Lire la critique complète >
    Par pakstones - publiée le 29/04/2015

  • Critique de Une tache sur l'éternité par zebelgicain (Babelio)

    Malheureusement, on sent parfois le besoin d'écrire par contrat et non par envie, en tout cas ici.

    Lire la critique complète >
    Par zebelgicain - publiée le 07/09/2014

  • Critique de Une tache sur l'éternité par maltese (Babelio)

    Dave Robicheaux connaît la famille Sonnier depuis l'enfance. Dans le coin, chacun sait que les trois enfants l'ont eu dure avec un père et une belle-mère qui les maltraitaient. Bien des années sont ...

    Lire la critique complète >
    Par maltese - publiée le 29/04/2013

  • Critique de Une tache sur l'éternité par Citizen-K (Babelio)

    Souvent appelé "Faulkner du polar", Burke est incontestablement le maître du style et de l'ambiance en matière de policier. La Nouvelle-Orléans, Baton-Rouge. Sur fond de longue tension raciale, ten.....

    Lire la critique complète >
    Par Citizen-K - publiée le 29/01/2012
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter