livres actu Livres Actu

Accueil > James Hadley Chase > Les bouchées doubles

Acheter ce livre - 3.9 €



James Hadley Chase

0 abonné

La légende raconte que René Brabazon Raymond, alias James Hadley Chase, courtier en librairie né le 24 décembre 1906, écrivit son premier roman, en six week-ends à l’aide d’un dictionnaire d’argot américain. Consciencieux, ayant l’habitude de lire ... Plus >

Les bouchées doubles (1998)

De James Hadley Chase chez Gallimard
(2 votes, note moyenne : 5.0)

«Une petite péquenaude, oui, peut-être... mais une tigresse en son genre et qui n'a nulle intention de moisir dans son patelin. Quand l'occasion se présente - en la personne de l'inquiétant et sinistre Dillon, le tueur aux dents longues - elle la saisit par les cheveux. Et les macchabées qui s'amoncellent ne l'arrêtent pas. Son appétit ne le cède en rien à celui de Dillon et s'il faut mettre les bouchées doubles, pourquoi pas ?»

Paru le 31-10-1998 - Format : Broché - 256 pages - 17 x 10 x 1 cm - 133 g - ISBN 10 : 2070495787 - ISBN 13 : 9782070495788

Collection : James Hadley Chase

Tags : récits, roman, bande dessinée, suspense, roman noir, romans policiers et polars, films, boxe, meurtre, détective, série noire, littérature anglaise.

Citations de Les bouchées doubles (2)

Même si l'histoire peut ressembler parfois à Bonnie and Clyde ou aux incorruptibles , le tout est efficace et prenant .Un très bon polar noir....

Myra Hogan descendait la grand'rue , consciente de toutes les têtes qui se retournaient sur son passage. Les noirs eux mêmes s'arrêtaient dans leurs travail, craignant de relever la tête, mais lui jetant par en dessous des regards furtifs.Elle marchait, ses hauts talons de bois claquant comme un défi. Les hommes la guignaient et la déshabillaient des yeux sur son passage.Les femmes la regardaient elles aussi. Avec des yeux froids, chargés d'envie et de haine. Myra roulait légèrement les hanches. Elle prit une démarche affectée, tout en lissant ses boucles noires. Son corps jeune et ferme, libre de toute entrave, ondulait harmonieusement. Ses jeunes seins épanouis tressautaient sous le mince voile de sa petite robe imprimé.A l'autre bout de la rue, un groupe de commères jacassait, déchirant les gens en mille morceaux sous le soleil brûlant. Elles virent Myra s'approcher et se turent brusquement; c'étaient de vieilles femmes sans formes, épuisées par les maternités et les travaux manuels. Myra se raidit en s'approchant d'elles. Un instant, sa démarche perdit son balancement rythmé. Les talons de bois claquèrent avec moins d'assurance. Sa confiance en elle-même ne reposait pas sur des bases solides; elle était encore très jeune. Au milieu de ses aînées, elle devait se forcer.Un sourire contraint sur ses lèvres pleines, elle avança. Mais, à son approche, Les commères se reculèrent comme une couvée de vautours et ne lui montrèrent que leur dos vouté, sans la regarder de leurs yeux vides. De nouveau, les talons de bois claquèrent. Le sang aux joues, la tête haute, Myra passa.Derrière elle, les voix se remirent à bourdonner. L'une des femmes s'écria très fort :- J'lui ferai voir...à cette sale petite trainée !Myra poursuivit sa route. "Les vieilles garces, pensait-elle, furieuse. Moi, j'ai tout, elles ne peuvent pas me sentir."La route était longue jusque chez elle. Elle ne fut pas fâchée d'atteindre enfin la petite barrière de bois qui ouvrait sur l'allée conduisant à la bicoque délabrée.Elle s'arrêta à la barrière, et examina la maison. Elle pensait : "Je la déteste ! je la déteste !"Le jardin n'était que boue craquelée, cuite et recuite. La maison surélevée, sans étage, était entièrement faite de bois gauchi par le vent et la pluie et blanchi par le soleil. Elle se dressait comme un symbole affreux et déprimant de pauvreté.


Critiques de Les bouchées doubles : avis de lecteurs (3)


  • Critique de Les bouchées doubles par (Babelio)

    une bonne histoire a la Bonny et Clyde. une bonne intrigue and #128077;

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 28/02/2018

  • Critique de Les bouchées doubles par Patroth (Babelio)

    Un très bon roman , du vrai noir , Une route parsemée de cadavres.

    Lire la critique complète >
    Par Patroth - publiée le 18/02/2015

  • Critique de Les bouchées doubles par Le_Marre_Patrick (Babelio)

    Dillon, une brute ayant déjà fait les 400 coups débarque dans un patelin paumé. Après avoir truqué un match de boxe, il s'acoquinera avec des gangsters à la petite semaine. Les quittant avec une jeune...

    Lire la critique complète >
    Par Le_Marre_Patrick - publiée le 28/09/2013

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter