livres actu Livres Actu

Accueil > James Hadley Chase > Eva

Acheter ce livre - 8.5 €


20964ème dans les ventes


James Hadley Chase

0 abonné

La légende raconte que René Brabazon Raymond, alias James Hadley Chase, courtier en librairie né le 24 décembre 1906, écrivit son premier roman, en six week-ends à l’aide d’un dictionnaire d’argot américain. Consciencieux, ayant l’habitude de lire ... Plus >

Eva (2007)

De James Hadley Chase chez Gallimard
(3 votes, note moyenne : 4.3)

Clive Thurston, romancier à succès venu de nulle part, triomphe à Hollywood, ville des étoiles aussi promptes à illuminer la nuit qu'à s'y perdre sans rémission. Clive Thurston, lui, ne craint rien. Il a, comme merveilleux talisman, l'amour lumineux de Carol. Elle connaît les plus grands. Elle a toutes les forces… Thurston, pourtant, avant qu'il ne le comprenne, voit le cours de sa vie partir en angle droit le jour ou son destin croise celui d'Eva. Glaciale, fascinante, mélange de rage et de fragilité, d'une franchise absolue entachée de trous noirs, la jeune femme est bien plus qu'une quelconque passade. Elle est celle qui révélera à Thurston sa véritable nature, celle qui arrachera le masque…
Glaciale, fascinante, mélange de rage et de fragilité, d'une franchise absolue entachée de trous noirs, Eva est celle qui révélera à Clive Thurston, romancier à succès, sa véritable nature, celle qui arrachera le masque…

Paru le 13-04-2007 - Format : Broché - 336 pages - 18 x 11 x 1 cm - 177 g - ISBN 10 : 2070342573 - ISBN 13 : 9782070342570

Collection : Folio Policier

Tags : tragédie, roman, roman noir, enquête policière, romans policiers et polars, drame, merveilleux, occident, noir et blanc, série noire américaine, adapté au cinéma, fées, amour, films, série noire, policier américain, auteur anglais, littérature britannique, littérature anglaise, années 40-50.

Citations de Eva (10)

 C'est la vanité qui pousse les hommes vers les courtisanes, reprit Carol en s'adressant à moi. Elles ont généralement un certain chic, elles font de l'effet et les hommes aiment à être vus avec elles parce qu'ils croient que leurs amis les envient… Pauvres serins !

Les hommes n'aiment pas que les femmes leur soient supérieures : les courtisanes sont foncièrement paresseuses et n'ont pas le temps de faire autre chose que ce qu'elles font. Elles ne parlent que d'elles-mêmes, de leurs ennuis et, naturellement, de leur beauté. Les hommes aiment ça : il n'est plus question de concurrence. Ils peuvent se prendre pour de grands hommes pendant que ces filles les considèrent probablement comme des raseurs. Mais qu'importe ? Tout ce qu'elles cherchent, c'est à s'amuser à leurs dépens.

À Hollywood, une femme qui n'est pas jolie n'a aucune chance, c'est une honte !

On dit que le succès gâte les gens, c'est ce qui vous est arrivé. Voyez-vous, je me fais du souci pour vous parce que je ne vois pas où vous allez. Vous n'avez fait aucun progrès ; vous croyez disposer d'une baguette magique, mais c'est faux. Personne ne l'a parce qu'elle n'existe pas. Le seul moyen est de travailler, de n'être jamais satisfait de ce que l'on a fait et de viser toujours plus haut. Alors, seulement, on sent que l'on a quelque chose à exprimer et que ce quelque chose vaut d'être écrit.

On ne peut pas forcer un écrivain à écrire.

Si on peut rendre une femme amoureuse, je suis convaincu qu'elle n'a plus de défense et qu'on peut en faire ce que l'on veut.

Ce n'était pas une beauté du moins suivant les canons d'Hollywood.

La plupart des hommes mènent une existence double ; l'une publique, normale, et une autre qui reste habituellement secrète. Naturellement la société ne peut juger un homme que d'après son existence publique, mais qu'une imprudence vienne à révéler sa vie secrète, l'opinion se retourne aussitôt contre lui et généralement il se voit mis à l'index.

Les courtisanes sont rarement intelligentes, elles n'en ont d'ailleurs pas besoin : il leur suffit d'avoir une jolie figure,des jambes bien faites, de belles robes, et… beaucoup de complaisance.

Les hommes résistent moins bien que les femmes à leurs instincts et c'est pourquoi tant que les femmes garderont cette supériorité, les hommes courront après les courtisanes. Mais ce n'est jamais qu'une passade…

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Eva : avis de lecteurs (5)


  • Critique de Eva par (Babelio)

    Histoire d'un copiste autrement dit plagiaire .coureur de jupon.hérétique et infidèle .Avec une commotion dramatique ou il devient odieux et bas c'est un roman exaltant

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 22/09/2012

  • Critique de Eva par Boblinux (Babelio)

    Un grand Chase, on a du mal à en sortir . Ce roman n'a pas pris une ride...Ce n'est pas un policier mais une drôle d'histoire qui finit mal.... les personnages bien tordus et attachants. Enjoy!

    Lire la critique complète >
    Par Boblinux - publiée le 26/05/2020

  • Critique de Eva par JacquesYvesDepoix (Babelio)

    Encore un grand roman de Hadley Chase ! On se laisse emporter par cette histoire invraisemblable et son narrateur répugnant, en se demandant comment tout se terminera ... et, avec Hadley Chase, on n'e...

    Lire la critique complète >
    Par JacquesYvesDepoix - publiée le 21/10/2018

  • Critique de Eva par AgaguK2015 (Babelio)

    Pouah ! Cela ne donne pas envie d'aller vivre à Hollywood dans le milieu du cinéma !! Le héros est un abruti assez vil qui développe une passion pour une fille ... Incapable de voir qu'il est berné, ...

    Lire la critique complète >
    Par AgaguK2015 - publiée le 28/09/2015

  • Critique de Eva par (Babelio)

    L'homme qui nous raconte l'histoire n'est vraiment pas sympathique mais comme tout est relaté de son point de vue, on est bien obligé de le suivre. A force, le lecteur peut se dire: qu'est ce qui te ...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 12/07/2014

Ils parlent de Eva

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter