livres actu Livres Actu

Accueil > Hugues Bernard > Ole

Acheter ce livre


131953ème dans les ventes


Hugues Bernard

0 abonné

Ole (2014)

De Hugues Bernard chez Envolume
(3 votes, note moyenne : 4.0)

Nîmes. Feria. La grand messe de la tauromachie. Mais le commandant Déborah Pringeon est réveillée au milieu de la nuit : il n'y a pas que les taureaux qui meurent, des toreros sont assassinés... S'ensuit alors une impitoyable course contre-la-montre qui mènera Déborah au coeur des mouvements pour la cause animale. Hugues Bernard signe un polar échevelé, mais aussi une réflexion sur l'engagement, le militantisme et la violence. Après des études d'art Hugues Bernard a intégré le monde des starts-up à Paris. Mais il décide de tout laisser et part vivre dans un poids lourd aménagé pendant quelques années, entre Europe et Afrique. Hugues Bernard est militant libertaire et auteur de théâtre

Paru le 20-02-2014 - Format : Broché - 208 pages - 15 x 15 x 0 cm - 210 g - ISBN 10 : 2371140066 - ISBN 13 : 9782371140066

Collection : Polar

Tags : récits, roman, biographie, suspense, romans policiers et polars, pratique, paresse, maltraitance, meurtre, meurtrier.

Citations de Ole (7)

Soudain les infos crachent leur chapelet de nouvelles désastreuses et catastrophes diverses, en toute simplicité.

L'oreille est posée sur le tableau de bord. Un filet de sang coule le long de la boite à gants . Quelle merveille ! Ce petit morceau de viande résume à lui seul toute la beauté de cette soirée .

Sous couvert de cool attitude, c'est toute l'assurance de la personne qui part en fumée. Une bouée de secours accrochée aux doigts et incrustée dans les poumons. Un signe extérieur de faiblesse....Déborah replace la cigarette dans son paquet . Elle sort de la voiture, le pose sur le sol et le piétine en sautant dessus avec rage. - je suis forte, je suis forte....

Une fliquette de Nîmes complètement hystérique a appelé. Elle a donné des ordres en hurlant. Cette blague ! C'est les gendarmes, là. Pas d'ordres à recevoir d'une gonzesse qui se la joue super-flic. Le chef lui a demandé de se calmer. Il a fait traîner la conversation en jouant à l'idiot et en se marrant en douce avec le collègues. Quelle rigolade! Il lui a demandé ou elle se trouvait exactement et en raccrochant a conclu qu'ils pouvaient attendre un peu pour décoller. Qu'elle soit là pour avoir l'air d'une conne quand ils ne trouveraient rien.

Cette intimité le réjouit. Il aime le comportement de Déborah, silencieuse et perspicace. Elle boit son café, à ses côtés, sans prononcer un mot. Dans ce silence, il y a un vrai échange, beaucoup plus intense que si des mots étaient venus s'interposer, ces béquilles pour gens mal à l'aise...

Juan abandonne. Il n'y a pas de lutte. Il pense à sa vie, à sa famille, ses amis.A ce combat qui n'aura jamais lieu. A sa carrière qui ne connaîtra pas de nouveau départ. Deviendra-t-il une légende ? Il ne remarque même pas que l'ombre essaie de le ramener à la réalité pour le tuer en toute conscience. Juan a les yeux ouverts, il vit encore mais il n'est plus là.Lorsque la puntilla lui sectionne la moelle épinière, Juan meurt sans s'en rendre compte.

La bête n'a plus de dard, elle l'a laissé planté dans un corps inconnu de son passé. C'est pour ça que les grillons n'ont plus rien à faire de lui. Ils chantent.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Ole : avis de lecteurs (4)


  • Critique de Ole par manue14 (Babelio)

    J'ai beaucoup apprécié ce roman dans le monde de la corrida et des défenseurs des animaux. Personnellement je suis vraiment contre cette pratique et j'ai eu envie de découvrir ce roman car des meurtr...

    Lire la critique complète >
    Par manue14 - publiée le 02/05/2016

  • Critique de Ole par chevalierortega33 (Babelio)

    Tout d'abord je remercie Babelio et les Editions Volume… de m'avoir permis de découvrir ce roman. Cette maison d'éditions toute jeune, comme elle le souligne dans la lettre d'accompagnement de l'ouvr...

    Lire la critique complète >
    Par chevalierortega33 - publiée le 29/06/2014

  • Critique de Ole par (Babelio)

    Habituellement, je ne lis quasimement pas de romans policier. Sans doute parce que j'en ai trop lu durant mon adolescence et qu'à force de pratiquer un certain type de littérature, on s'habitue aux s...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 27/06/2014

  • Critique de Ole par euphemie (Babelio)

    Aussitôt reçu, aussitôt lu, je l'ai ouvert et ne l'ai refermé qu'une fois terminé, le format m'ayant surprise et au final bien plu. Ce roman se déroule dans ma ville et durant la féria, qui venait ju...

    Lire la critique complète >
    Par euphemie - publiée le 14/06/2014

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter