livres actu Livres Actu

Accueil > Hortense Dufour > Moi, Néron

Acheter ce livre - 24.9 €



Hortense Dufour

0 abonné

Hortense Dufour, née en 1946 à Marennes[1], est un écrivain français.

Moi, Néron (1999)

De Hortense Dufour chez Flammarion
(1 vote, note moyenne : 4.0)

Si les cendres de l'incendie de Rome ont noirci ma toge, si mes orgies ont marqué les foules, personne ne me connait réellement. Personne ne sait vraiment ce que moi, Néron, empereur de Rome, j'ai pensé, fait et dit. Personne n'a compris que je ne suis pas et que je n'ai jamais été le fanfaron fantoche que l'on présente, l'histrion fou que les délateurs et comploteurs ont poussé aux pires extrémités. Fasciné par les arts, obsédé par les femmes, moi, le petit-fils de Marc-Antoine, j'ai osé les actes les plus excessifs par goût de la provocation. Car surprendre, choquer, brusquer, étonner relève de l'art. Celui des souverains qui impriment leur marque à leur époque. Qui a révolutionné les mœurs de l'austère Rome, émancipé les matrones soumises, vanté les vertus des délices cachés, sinon moi ? Qui a subi la tyrannie de sa mère, Agrippine, celle qui empoisonna ses maris et ennemis à l'aide de potions concoctées par la terrible Locuste pour lui offrir le trône, sinon moi ? Qui est parvenu à s'émanciper de cette reine incestueuse lors d'un ultime crime libérateur, sinon moi, empereur matricide torturé par la peur ? Qui, jouisseur invétéré, osant braver les dieux, a préféré les charmes d'une ancienne esclave chrétienne, prénommée Actée, à la fadeur au teint de complot de son épouse Octavie, sinon moi ? Qui aurait voulu être acteur ou cocher et joua jusqu'à la démesure son rôle de souverain voué à Apollon, Dionysos et Mithra, sinon moi, Néron ? Poussé jusqu'aux portes de la mort - à trente ans - par des traîtres que j'avais aidé tout au long de mon règne d'or et de sang, de luxe et de plaisir, par des nobles qui ne supportaient pas que je préfère la plèbe, je n'ai eu qu'un mot pour saluer mon dernier voyage : "Quel artiste le monde va perdre ! ". Un artiste dont ce roman-mémoire passionné livre un visage nouveau. Au-delà des larmes et du temps, un visage qui mérite d'être regardé autrement. Illustration Axel Buret, studio de création Flammarion.

Paru le 01-01-1999 - 0 x 0 x 0 cm - ISBN 10 : 2080675672 - ISBN 13 : 9782080675675

Tags : roman historique, biographie, biographie romancée, art, pouvoir, Empereurs, empire romain, rome antique, antiquité, crime, français, littérature française, rome.

Citations de Moi, Néron (4)

Puisque nous savons que nous sommes appelés à mourir, pourquoi ne pas vivre?p 359

D'or, de pouvoir et de foutre sont faites les pensées des hommes. les pensées divines. p 125

Nos morts ne vont nulle part. On a discrètement dispersé avec un petit balais quelques cendres du divin Claude. Il avait plu et les cendres étaient noires et collantes, semblables à un peu de boue.Claude, le divin, un peu de boue. Dispersée au petit balai qui sert aussi à détourner les excréments.p 125

Mais il y eut la soudaine clarté du Soleil. On vit sur Antium les surprenants rayons d'un Soleil venu d'ailleurs à l'heure où tout est encore sombre.


Critiques de Moi, Néron : avis de lecteurs (1)


  • Critique de Moi, Néron par toto (Babelio)

    Fresque flamboyante et parfaitement décrite. Une ode à l'hédonisme poussé jusqu'à la monstruosité Mais quelques redites alourdissent un peu l'ouvrage.

    Lire la critique complète >
    Par toto - publiée le 09/08/2015

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter