livres actu Livres Actu

Accueil > Guy De Maupassant > Fort comme la mort

Acheter ce livre - 9.7 €


9569ème dans les ventes


Guy De Maupassant

0 abonné

Fort comme la mort (2007)

De Guy De Maupassant chez Gallimard
(42 votes, note moyenne : 3.9)

Un autre Maupassant que celui des contes normands et de La Maison Tellier. Un Maupassant qui, à travers l'histoire du peintre Olivier Bertin, projette son obsession du déclin, tente de se libérer de l'angoisse qui saisit tout créateur lorsque s'approche l'heure du bilan. Histoire d'un homme qui cherche à retrouver dans la fille de sa maîtresse sa jeunesse perdue, Fort comme la mort est aussi un grand roman social qui analyse les mécanismes et les rites de ce monde du faux-semblant, de l'ennui, de la stérilité du cœur que l'on appelle le grand monde. On a dit : Paul Bourget, mais la lucidité, déjà, est celle de Proust.

Paru le 03-07-2007 - Format : Broché - 352 pages - 18 x 11 x 1 cm - 187 g - ISBN 10 : 2070374505 - ISBN 13 : 9782070374502

Collection : Folio Classique

Tags : 19ème siècle, Normandie (France), littérature francophone, littérature française, france, relations mère-fille, amour, histoire d'amour, peinture, psychologie, contes, naturalisme, vieillesse, deuil, solitude, introspection, roman d'amour, classique, nouvelles, roman.

Citations de Fort comme la mort (10)

-" Songez donc que jamais, vous entendez bien, jamais une femme ne brûle, ne déchire, ne détruit les lettres où on lui dit qu'elle est aimée. Toute notre vie est là, tout notre espoir, toute notre attente, tout notre rêve. Ces petits papiers qui portent notre nom et nous caressent avec de douces choses, sont des reliques, et nous adorons les chapelles, nous autres, surtout les chapelles dont nous sommes les saintes. Nos lettres d'amour, ce sont nos titres de beauté, nos titres de grâce et de séduction, notre orgueil intime de femmes, ce sont les trésors de notre coeur. Non, non, jamais une femme ne détruit ces archives secrètes et délicieuses de sa vie."

- Aujourd'hui,demain, comme hier, il n' y a eu et il n' aura que vous en ma vie .

-Écoute bien, Nanette. Tout ce que nous disons là, tu l'entendras répéter au moins une fois par semaine, jusqu'à ce que tu sois vieille. En huit jours tu sauras par cœur tout ce qu'on pense dans le monde, sur la politique, les femmes, les pièces de théâtre et le reste. Il n'y aura qu'à changer les noms des gens ou les titres des œuvres de temps en temps. Quand tu nous auras tous entendus exposer et défendre notre opinion, tu choisiras paisiblement la tienne parmi celles qu'on doit avoir, et puis tu n'auras plus besoin de penser à rien, jamais, tu n'auras qu'à te reposer.

Annette, à demi tournée vers lui, l'écoutait avec cette curiosité avide et jeune dont elle enveloppant le monde entier, et, par moment, elle jetait sur son fiancé, qui serait son mari dans quelques jours, un coup d'œil plein de tendresse. Elle l'aimait, maintenant, comme aiment les cœurs naïfs, c'est-à-dire qu'elle aimait en lui toutes les espérances du lendemain. L'ivresse des premières fêtes de la vie et l'ardent besoin d'être heureuse la faisait frémir d'allégresse et d'attente.

MADAME DE SALLUS : Mon cher, vous rêvez !... S'il était amoureux de la Santelli, il ne me dirait pas qu'il m'aime... S'il était éperdument préoccupé de cette cabotine, il ne me ferait pas la cour, à moi. S'il la convoitait violemment, enfin, il ne me désirerait pas, en même temps. JACQUES DE RANDOL : Ah ! comme vous connaissez peu certains hommes ! Ceux de la race de votre mari, quand une femme a jeté en leur coeur ce poison, l'amour, qui n'est pour eux que du désir brutal, quand cette femme leur échappe, ou leur résiste, ils ressemblent à des chiens devenus enragés. Ils vont devant eux comme des fous, comme des possédés, les bras ouverts, les lèvres tendues. Il faut qu'ils aiment n'importe qui, comme le chien ouvre la gueule et mord n'importe qui, n'importe quoi. La Santelli a déchaîné la bête et vous vous trouvez à portée de sa dent, prenez garde. Ça de l'amour ? non ; si vous voulez, c'est de la rage.

Mon cher, ne parlez pas de ce que vous ne connaissez point. Une femme, qui n'a plus d'intérêt à vous aimer, ne vous aime pas longtemps. Toutes les coquetteries qui les font exquises, quand elles ne nous appartiennent pas définitivement, cessent dès qu'elles sont à nous.

– Paris, disait-il, un verre de kummel à la main, la seule ville où un homme ne vieillisse pas, la seule où, à cinquante ans, pourvu qu'il soit solide et bien conservé, il trouvera toujours une gamine de dix-huit ans, jolie comme un ange, pour l'aimer.

– Quelle drôle d'idée vous avez là ?– Quelle idée ?– De me demander cinq mille francs.– Rien de plus naturel. Nous sommes étrangers l'un à l'autre, n'est-ce pas ? Or vous me désirez. Vous ne pouvez pas m'épouser puisque nous sommes mariés. Alors vous m'achetez, un peu moins peut-être qu'une autre.Or, réfléchissez. Cet argent, au lieu d'aller chez une gueuse qui en ferait je ne sais quoi, restera dans votre maison, dans votre ménage. Et puis, pour un homme intelligent, est-il quelque chose de plus amusant, de plus original que de se payer sa propre femme. On n'aime bien, en amour illégitime, que ce qui coûte cher, très cher. Vous donnez à notre amour... légitime, un prix nouveau, une saveur de débauche, un ragoût de... polissonnerie en le... tarifant comme un amour coté. Est-ce pas vrai ?

Ainsi il adorait les bêtes, les chats surtout, et ne pouvait apercevoir leur fourrure soyeuse sans être saisi d'une envie irrésistible, sensuelle, de caresser leur dos onduleux et doux, de baiser leur poil électrique.L'attraction qui le poussait vers la jeune fille ressemblait un peu à ces désirs obscurs et innocents qui font partie de toutes les vibrations incessantes et inapaisables des nerfs humains.

nous sommes des femmes du monde civilisé, monsieur. Nous ne sommes plus et nous refusons d'être de simples femelles qui repeuplent la terre.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Fort comme la mort : avis de lecteurs (45)


  • Critique de Fort comme la mort par Chrichri04 (Amazon)

    Ouf gratuit Histoire lassante il ne se passe rien Cela ne m'étonne pas que cette histoire soit peux un des plus mauvais livres de Maupassant Quand je voit que des profs apprennent a leurs élèves se genre de liv...

    Lire la critique complète >
    Par Chrichri04 - publiée le 31/01/2016

  • Critique de Fort comme la mort par Famille Douillé (Amazon)

    En inconditionnelle de Maupassant, "Fort comme la mort" est mon préféré de cet auteur: découvert par hasard, alors que j'avais déjà dévoré les romans "connus", ce livre a été une véritable révélation. Celui-ci ...

    Lire la critique complète >
    Par Famille Douillé - publiée le 10/12/2002

  • Critique de Fort comme la mort par aube (Amazon)

    Ennuyeux comme la mort serait un titre plus adequat. A oublier pour se replonger dans les merveilleuses nouvelles du même auteur.

    Lire la critique complète >
    Par aube - publiée le 02/02/2016

  • Critique de Fort comme la mort par Robert Redford (Amazon)

    On est accroché au roman dès les premières lignes, et on découvre un Maupassant proustien, décrivant avec une précision remarquable les souffrances et les bonheurs des gens de la haute société.Sans jamais juger...

    Lire la critique complète >
    Par Robert Redford - publiée le 08/05/2007

  • Critique de Fort comme la mort par Jean-Pierre Masséna (Amazon)

    J'aime bien l'auteur mais là, c'est long, ennuyeux. Il y a de la difficulté à rentrer dans la peau des personnages, leur psychologie est trop éloignée de celle de notre époque.

    Lire la critique complète >
    Par Jean-Pierre Masséna - publiée le 03/07/2018

  • Critique de Fort comme la mort par Nicolas (Amazon)

    « La vieillesse est un naufrage », s'exclamait le général de Gaulle. Dans Fort comme la mort, Maupassant met en scène un couple allant dans ses années d'hiver. Lui est peintre ; elle, bourgeoise et mariée. Tout...

    Lire la critique complète >
    Par Nicolas - publiée le 26/07/2010

  • Critique de Fort comme la mort par Ouhman (Amazon)

    Les tourments d'Olivier Bertin, artiste d'âge mûr, aux prises avec une passion impossible.Un court roman, agréable dans l'ensemble, avec de très belles pages sur l'amour et la fuite du temps. Les personnages pr...

    Lire la critique complète >
    Par Ouhman - publiée le 02/07/2012

  • Critique de Fort comme la mort par Aristide France (Amazon)

    Olivier Bertin est un peintre en vogue qui va s’éprendre de l’un de ses modèles la comtesse de Guilleroy, puis le temps passant, de sa fille qui à mesure qu’elle grandit ressemble de plus en plus à sa mère. C’e...

    Lire la critique complète >
    Par Aristide France - publiée le 27/04/2017

  • Critique de Fort comme la mort par Gerard Müller (Amazon)

    Fort comme la mort/Guy de MaupassantPublié en 1889, ce roman peu connu mais d’une très grande puissance évocatrice, le cinquième de l’auteur, peut être considéré comme une peinture du milieu bourgeois de l’épo...

    Lire la critique complète >
    Par Gerard Müller - publiée le 08/03/2015

  • Critique de Fort comme la mort par chris (Amazon)

    Olivier Bertin peintre mondain tombe amoureux de la fille de sa maîtresse. Cela l'entraînera dans des abîmes de perplexité et de souffrance. Au delà de l'intrigue qui est un peu datée bien sûr de nos jours, ce ...

    Lire la critique complète >
    Par chris - publiée le 18/03/2018

  • Critique de Fort comme la mort par Anais Boutet (Amazon)

    Le livre est arrivé assez tard, mais dans les temps pour mon travail de classe. Il est très bien écrit, Maupassant se montre une fois de plus très clairvoyant avec l'analyse de ses personnages.

    Lire la critique complète >
    Par Anais Boutet - publiée le 16/03/2013

  • Critique de Fort comme la mort par Marie (Amazon)

    Ce commentaire ne concerne pas l'œuvre en elle-même, mais son édition :Printed in Poland by Amazon FullfilmentCode : ISBN 9781535512312Broché, le livre est assez grand : 23.50 x 15.30 x 0.80 cm. Les premières e...

    Lire la critique complète >
    Par Marie - publiée le 16/09/2016

  • Critique de Fort comme la mort par DREYFUS (Amazon)

    Livre bien connu de Maupassant dont l'édition pour tablette est tout à fait agréable à lire Tout à fait recommandable

    Lire la critique complète >
    Par DREYFUS - publiée le 21/02/2016

  • Critique de Fort comme la mort par DarkPersy (Amazon)

    Alors là, ça nous change d' "une vie", ou des nouvelles...Un style beaucoup plus brut, surprenant chez Maupassant. Un texte qu'on dit fondateur et base d'autres ouvrages. Vaut le détour.

    Lire la critique complète >
    Par DarkPersy - publiée le 26/03/2017

  • Critique de Fort comme la mort par Luc REYNAERT (Amazon)

    Ce roman est une parfaite illustration de la philosophie d'Arthur Schopenhauer vu par les yeux de Guy de Maupassant, qui connaissait parfaitement cette philosophie.SchopenhauerSchopenhauer a développé astucieus...

    Lire la critique complète >
    Par Luc REYNAERT - publiée le 26/03/2012

  • Critique de Fort comme la mort par Damien Coullon (Amazon)

    Prenez une construction très simple, symétrique, comme la pente de l'Homme et le Temps, pour explorer à fond la torture de l'homme qui, face à la vieillesse, retrouve sa maîtresse dans sa fille.Rajoutez un soup...

    Lire la critique complète >
    Par Damien Coullon - publiée le 23/02/2008

  • Critique de Fort comme la mort par AMINI (Amazon)

    Impec.

    Lire la critique complète >
    Par AMINI - publiée le 17/02/2020

  • Critique de Fort comme la mort par Thierry (Amazon)

    Mérite d'être lu pour l'intelligence, la sensibilité et le style communs à l'oeuvre de Maupassant en général. Par contre, je ne partagerai pas d'autres commentaires qualifiant cet ouvrage comme "le plus beau ro...

    Lire la critique complète >
    Par Thierry - publiée le 06/09/2014

  • Critique de Fort comme la mort par DETOC Marie Christine (Amazon)

    C'est un très bon livre agréable à lire. On y retrouve vraiment les sentiments humains et rien a changé de nos jours. Je le recommande.

    Lire la critique complète >
    Par DETOC Marie Christine - publiée le 23/11/2016

  • Critique de Fort comme la mort par mvmcool21 (Amazon)

    Pas le meilleur de Maupassant, très ennuyant quoique fun à analyser.

    Lire la critique complète >
    Par mvmcool21 - publiée le 19/05/2019

  • Critique de Fort comme la mort par Valérien (Amazon)

    Un Maupassant moins connu, mais tout à fait fascinant par sa maîtrise de la description des sentiments et des affects, de leur progression, de leur évolution, de leur transformation, dans une langue au style éb...

    Lire la critique complète >
    Par Valérien - publiée le 21/12/2014

  • Critique de Fort comme la mort par Client d'Amazon (Amazon)

    C'est plus qu'une nouvelle. L'écriture au scalpel de Maupassant et son études des mœurs de l'époque vaut le détour et le retour !

    Lire la critique complète >
    Par Client d'Amazon - publiée le 10/04/2018

  • Critique de Fort comme la mort par Helpop (Amazon)

    Dans la veine d'une Vie ou, dans un autre genre, de Bel-Ami, ce roman de Maupassant fait certainement partie de ses romans incontournables même s'il est moins connu. Du grand Maupassant avec ce style si limpide...

    Lire la critique complète >
    Par Helpop - publiée le 31/10/2010

  • Critique de Fort comme la mort par brigittelascombe (Babelio)

    " Cet amour est devenu quelque chose d'irrésistible, de plus fort que la mort". Cette passion qui consume le peintre Olivier Bertin pour Annette, la fille de sa maîtresse Any, comtesse de Guilleroy....

    Lire la critique complète >
    Par brigittelascombe - publiée le 01/05/2012

  • Critique de Fort comme la mort par (Babelio)

    Encore une série de nouvelles de Maupassant dont je me suis régalé. Fidèle à lui-même, il explore l'âme humaine et nous la jette en pâture. Personne n'échappe à sa verve. Il ne donne jamais son avi...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 24/07/2012

  • Critique de Fort comme la mort par Moan (Babelio)

    Voici un livre que j'ai trouvé à la librairie sur la table "réservée" aux collégiens. Cinq nouvelles courtes et percutantes, très bien écrites par Guy de Maupassant. 1. Une rempailleuse se .....

    Lire la critique complète >
    Par Moan - publiée le 21/10/2012

  • Critique de Fort comme la mort par Moan (Babelio)

    Nous sommes à la fin du XIXème siècle. Olivier Bertin est un peintre apprécié, reconnu et célibataire. Un jour la comtesse de Guilleroy , très belle femme, lui proposera de faire son portrai...

    Lire la critique complète >
    Par Moan - publiée le 17/03/2013

  • Critique de Fort comme la mort par VACHARDTUAPIED (Babelio)

    Pourquoi faire une critique sur Maupassant, tout est bon chez lui, y a rien à jeter......

    Lire la critique complète >
    Par VACHARDTUAPIED - publiée le 08/04/2013

  • Critique de Fort comme la mort par (Babelio)

    Le livre m'a accroché au début mais après je me suis déconnectée, pourtant le personnage de M Patissot est bien intéressant, il est surpris à chaque dimanche de découvrir une autre facette de la vie p...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 01/10/2013

  • Critique de Fort comme la mort par charlottelit (Babelio)

    vendetta (nouvelle) : extraordinaire histoire d'une vengeance bien orchestrée ! calcul épatant et très efficace : !!!! coco (nouvelle) : pratiquement impossible de lire ces quelques pages jusqu...

    Lire la critique complète >
    Par charlottelit - publiée le 23/10/2013

  • Critique de Fort comme la mort par Jamais_Content (Babelio)

    Au sommet de son art formel, Maupassant rend hommage aux autres arts, la peinture et la musique en particulier, et compose un tableau de feu et de glace, où la frivolité des existences bourgeoises dis...

    Lire la critique complète >
    Par Jamais_Content - publiée le 29/07/2015

  • Critique de Fort comme la mort par coincescheznous (Babelio)

    Je trouve depuis quelques années dans la littérature du 19ème siècle, qu'elle soit française ou russe, des moments de lecture véritablement délectables. Dernier en date Fort comme la mort, roman plutô...

    Lire la critique complète >
    Par coincescheznous - publiée le 28/09/2015

  • Critique de Fort comme la mort par (Babelio)

    Le temps passe, les corps se fanent mais les coeurs restent jeunes. C'est ce qui arrive du moins à Any et Olivier Bertin. Descriptions métaphoriques au rendez vous, je salue néanmoins la scène de l'Op...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 01/02/2016

  • Critique de Fort comme la mort par Chrichrilecture (Babelio)

    Ouf gratuit Ouf gratuit Histoire lassante il ne se passe rien Cela ne m'étonne pas que cette histoire soit peux un des plus mauvais livres de Maupassant Quand je voit que des profs apprennent a leur...

    Lire la critique complète >
    Par Chrichrilecture - publiée le 15/05/2016

  • Critique de Fort comme la mort par aouatef79 (Babelio)

    " Fort comme la mort " est le cinquième roman de Guy de Maupassant et il a été publié à la fin du XIXe Siècle, vers 1889 . Dans ce roman qui est un roman d' amour, il s' agit d'Olivier Berti...

    Lire la critique complète >
    Par aouatef79 - publiée le 23/05/2016

  • Critique de Fort comme la mort par cmpf (Babelio)

    Récit de l'amour d'un homme pour sa maîtresse, femme mariée, puis du report insidieux de cet amour pour la fille de cette femme. Femme qui voit sa beauté décliner, et d'autant plus décliner qu'elle vi...

    Lire la critique complète >
    Par cmpf - publiée le 25/05/2016

  • Critique de Fort comme la mort par Vermeer (Babelio)

    Récit d'une histoire d'amour devenue avec le temps amitié amoureuse. Roman sur le temps qui passe, sur la cruauté du vieillissement qui agit inexorablement, à pas feutrés et détruit les individus, les...

    Lire la critique complète >
    Par Vermeer - publiée le 24/09/2016

  • Critique de Fort comme la mort par Bigmammy (Babelio)

    "L'amour est fort comme la mort, et la jalousie est dure comme le sépulcre. » dit le Cantique des cantiques. Voici le cinquième roman de Guy de Maupassant, paru en 1889. Une histoire cruelle, qui parl...

    Lire la critique complète >
    Par Bigmammy - publiée le 03/01/2017

  • Critique de Fort comme la mort par Chasto (Babelio)

    La force des sentiments peut elle dépasser celle des ans ? Culte de la jeunesse et refus de cette échéance inéluctable qu'est la mort. L'enfance )à peine partie, l'adulte se fait déjà vieillissa...

    Lire la critique complète >
    Par Chasto - publiée le 09/04/2017

  • Critique de Fort comme la mort par lagrandeval (Babelio)

    Olivier Bertin est un peintre mondain, célibataire vivant à Paris. Depuis 12 ans, il est l'amant de la comtesse de Guilleroy. Sa fille qui vivait depuis 3 ans chez sa grand-mère revient chez ses paren...

    Lire la critique complète >
    Par lagrandeval - publiée le 17/06/2018

  • Critique de Fort comme la mort par belcantoeu (Babelio)

    Maupassant était l'ami de Tourgueniev, qui a passé la majeure partie de sa vie d'adulte en France, à Paris et à Bougival où il a son musée (superbe musée à visiter). Tourguéniev était l'ami et l'amant...

    Lire la critique complète >
    Par belcantoeu - publiée le 23/06/2018

  • Critique de Fort comme la mort par Marmara (Babelio)

    "Jamais deux sans trois". Après deux déceptions, "l'Appel de l'ange" et "Maintenant qu' il fait tout le temps nuit sur toi", telle une femme volage je reviens à mes premières amour...

    Lire la critique complète >
    Par Marmara - publiée le 07/12/2018

  • Critique de Fort comme la mort par Tineval (Babelio)

    Très belle proposition sur la rivalité mère-fille, sur le temps qui passe et la douleur de vieillir.

    Lire la critique complète >
    Par Tineval - publiée le 21/07/2019

  • Critique de Fort comme la mort par bfauriaux (Babelio)

    Superbe roman social de Maupassant loin de ses contes mais un excellent ouvrage à decouvrir !

    Lire la critique complète >
    Par bfauriaux - publiée le 06/12/2019

  • Critique de Fort comme la mort par dezecinte (Babelio)

    Il est bien douloureux pour sa victime, le démon de midi, dans ce roman à l'analyse psychologique élégante et fine, comme d'hab avec GDM, qui devrait procurer une satisfaction vengeresse à toutes cell...

    Lire la critique complète >
    Par dezecinte - publiée le 30/06/2020
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Fort comme la mort

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter