livres actu Livres Actu

Accueil > Guy De Maupassant > Clair de lune et autres nouvelles

Acheter ce livre - 6.9 €


28580ème dans les ventes


Guy De Maupassant

0 abonné

Clair de lune et autres nouvelles (1998)

De Guy De Maupassant chez Gallimard
(18 votes, note moyenne : 4.3)

«Moi aussi, je sais une chose étrange, tellement étrange, qu'elle a été l'obsession de ma vie. Voici maintenant cinquante-six ans que cette aventure m'est arrivée, et il ne se passe pas un mois sans que je la revoie en rêve. Il m'est demeuré de ce jour-là une marque, une empreinte de peur, me comprenez-vous ? Oui, j'ai subi l'horrible épouvante, pendant dix minutes, d'une telle façon que depuis cette heure une sorte de terreur constante m'est restée dans l'âme. Les bruits inattendus me font tressaillir jusqu'au cœur ; les objets que je distingue mal dans l'ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. J'ai peur la nuit, enfin.»(Apparition)

Paru le 01-06-1998 - Format : Broché - 256 pages - 18 x 11 x 1 cm - 160 g - ISBN 10 : 2070400395 - ISBN 13 : 9782070400393

Collection : Folio Classique

Tags : 19ème siècle, Normandie (France), littérature française du 19e, littérature française, meurtre, histoire d'amour, Boîtes, obsessions, sentimental, solidarité, attentats, pardon, cycle, légendes, terreur, drame, classique, nouvelles, fantastique, roman.

Citations de Clair de lune et autres nouvelles (10)

...une de ces vieilles tantes qui effraient la gaieté et qui sont l'ange morose et ridé des familles de province.

Près d'elle, il devenait muet, incapable de rien dire et même de penser, avec une espèce de bouillonnement dans le cœur, de bourdonnement dans l'oreille, d'effarement dans l'esprit. Était-ce donc de l'amour, cela ?(L'enfant)

Tout lui paraissait créé dans la nature avec une logique absolue et admirable. Les « Pourquoi » et les « Parce que » se balançaient toujours. es aurores étaient faites pour rendre joyeux les réveils, les jours pour mûrir les moissons, les pluies pour les arroser, les soirs pour préparer au sommeil et les nuits sombres pour dormir. Les quatre saisons correspondaient parfaitement à tous les besoins de l'agriculture ; et jamais le soupçon n'aurait pu venir au prêtre que la nature n'a point d'intentions et que tout ce qui vit s'est plié, au contraire, aux dures nécessités des époques, des climats et de la matière.

Ils animèrent tout à coup ce paysage immobile qui les enveloppait comme un cadre divin fait pour eux.

Un sceptique de génie a dit : « Dieu a fait l'homme à son image, mais l'homme le lui a bien rendu. » Ce mot est d'une éternelle vérité et il serait fort curieux de faire dans chaque continent l'histoire de la divinité locale, ainsi que l'histoire des saints patrons dans chacune de nos provinces. Le nègre a des idoles féroces, mangeuses d'hommes ; le mahométan polygame peuple son paradis de femmes ; les Grecs, en gens pratiques, avaient divinisé toutes les passions.

Je gagnai les Champs-Élysées où les cafés-concerts semblaient des foyers d'incendie dans les feuillages. Les marronniers frottés de lumière jaune avaient l'air peints, un air d'arbres phosphorescents. Et les globes électriques, pareils à des lunes éclatantes et pâles, à des œufs de lune tombés du ciel, à des perles monstrueuses, vivantes, faisaient pâlir sous leur clarté nacrée, mystérieuse et royale, les filets de gaz, de vilain gaz sale, et les guirlandes de verres de couleur.

Mais chez ceux-là que le hasard a fait passionnés, madame, les sens sont invincibles. Pouvez-vous arrêter le vent, pouvez-vous arrêter la mer démontée? Pouvez-vous entraver les forces de la nature? Non. Les sens aussi sont des forces de la nature, invincibles comme la mer et le vent. Ils soulèvent et entraînent l'homme et le jettent à la volupté sans qu'il puisse résister à la véhémence de son désir. Les femmes irréprochables sont les femmes sans tempérament.

Alors le docteur, éperdu d'orgueil, revint vers la foule. Dès qu'il fut assez près pour se faire entendre, il cria : « Hurrah ! hurrah ! La République triomphe sur toute la ligne. » Aucune émotion ne se manifesta. Le médecin reprit : « Le peuple est libre, vous êtes libres, indépendants. Soyez fiers ! » Les villageois inertes le regardaient sans qu'aucune gloire illuminât leurs yeux. À son tour, il les contempla, indigné de leur indifférence, cherchant ce qu'il pourrait dire, ce qu'il pourrait faire pour frapper un grand coup, électriser ce pays placide, remplir sa mission d'initiateur.

C'est d'ailleurs une chose curieuse et intéressante à noter que la facilité des hommes, de tous les hommes, et même des femmes,d e toutes les femmes, à se laisser tromper. Nous sommes pris aux moindres ruses de tous ceux qui nous entourent, de nos enfants, de nos amis, de nos domestiques, de nos fournisseurs. L'humanité est cédule; et nous ne déployons point pour soupçonner, deviner et déjouer les adresses des autres le dixième de la finesse que nous employons quand nous voulons, à notre tour, tromper quelqu'un.

C'était la fille d'un percepteur de province, mort depuis plusieurs années. Elle était venue ensuite à Paris avec sa mère, qui fréquentait quelques familles bourgeoises de son quartier dans l'espoir de marier la jeune personne. Elles étaient pauvres et honorables, tranquilles et douces. La jeune fille semblait le type absolu de l'honnête femme à laquelle le jeune homme sage rêve de confier sa vie. Sa beauté modeste avait un charme de pudeur angélique, et l'imperceptible sourire qui ne quittait point ses lèvres semblait un reflet de son cœur.Tout le monde chantait ses louanges ; tous ceux qui la connaissaient répétaient sans fin : « Heureux celui qui la prendra. On ne pourrait trouver mieux. »M. Lantin, alors commis municipal au ministère de l'intérieur, aux appointements annuels de trois mille cinq cents francs, la demanda en mariage et l'épousa.Il fut avec elle invraisemblablement heureux. Elle gouverna sa maison avec une économie si adroite qu'ils semblaient vivre dans le luxe. Il n'était point d'attentions, de délicatesses, de chatteries qu'elle n'eût pour son mari ; et la séduction de sa personne était si grande que, six ans après leur rencontre, il l'aimait plus encore qu'aux premiers jours.Il ne blâmait en elle que deux goûts, celui du théâtre et celui des bijouteries fausses.LES BIJOUX.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Clair de lune et autres nouvelles : avis de lecteurs (18)


  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par Client d'Amazon (Amazon)

    Maupassant est un de mes auteurs préférés. Clarté, précision, divertissant, il sait accrocher le lecteur. Ces nouvelles ne sont pas flamboyantes mais très plaisantes, agréables à lire. Court, simple , efficace ...

    Lire la critique complète >
    Par Client d'Amazon - publiée le 09/11/2015

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par Damien Coullon (Amazon)

    Clair de lune est très loin d'être le meilleur recueil de Maupassant. Bien qu'établi par Maupassant lui-même, il ressemble à une collection de délassements littéraires parus éparpillés dans différents journaux....

    Lire la critique complète >
    Par Damien Coullon - publiée le 06/10/2008

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par ayersrock (Amazon)

    "Clair de Lune", composé de 17 récits nous montre un Maupassant qui, à côté des récits satiriques et drôles sur les mœurs de son temps, peut aussi émouvoir en racontant le versant sombre et mélancolique de l'ex...

    Lire la critique complète >
    Par ayersrock - publiée le 06/03/2014

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par Bernard Jouet (Amazon)

    Maupassant est vraiment un très grand écrivain ; mais si ses romans sont admirables, c'est dans la nouvelle qu'il est sans doute le meilleur

    Lire la critique complète >
    Par Bernard Jouet - publiée le 27/12/2014

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par Gouzien (Amazon)

    livre en bon état.La livraison est juste un peu longue

    Lire la critique complète >
    Par Gouzien - publiée le 29/09/2019

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par amapaula (Amazon)

    Maupassant étant un monument de notre littérature nous nous devons de le lire, ce que j'ai fait. Je vous renvoie à tous les essais critiques parus sur lui car humblement j'ai conscience que je ne pourrai faire ...

    Lire la critique complète >
    Par amapaula - publiée le 15/08/2014

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par Marie (Amazon)

    Cette note est amplement mérité car comme dans chacune de ses oeuvres Maupassant nous fait rêver, pour ceux qui ont apprécier les contes du jour et de la nuit du même auteur vous allez adorez sont aucuns doutes...

    Lire la critique complète >
    Par Marie - publiée le 20/02/2013

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par christelle (Amazon)

    J'ai acheté ce livre pour ma fille, pour le collègeC'était très bien

    Lire la critique complète >
    Par christelle - publiée le 08/10/2018

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par Luc REYNAERT (Amazon)

    Ce recueil de récits nous montre un Guy de Maupassant moins cynique, plus compréhensif, parfois même miséricordieux pour `une humanité crédule'. Il donne aussi un excellent aperçu des thèmes chers à l'auteur, a...

    Lire la critique complète >
    Par Luc REYNAERT - publiée le 21/08/2012

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par BVIALLET (Babelio)

    L'abbé Marignan n'a de cesse de pourfendre les péchés de chair. Quand il apprend que sa propre nièce n'a pas su y résister, il voit rouge... Après la défaite de Sedan, le Second Empire est remplacé pa...

    Lire la critique complète >
    Par BVIALLET - publiée le 17/05/2012

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par BVIALLET (Babelio)

    Walter Schnaffs est un bon gros soldat prussien pas agressif pour un sou qui se retrouve dans la Normandie profonde pris à parti par un groupe de francs-tireurs partisans. Pour sauver sa peau, il se c...

    Lire la critique complète >
    Par BVIALLET - publiée le 01/06/2012

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par BVIALLET (Babelio)

    Partis pêcher sur leur chalutier, les frères Javel et leur équipage se laissent surprendre par la tempête. Et au moment de lancer le filet, l'un des deux frères se retrouve avec le bras accroché puis ...

    Lire la critique complète >
    Par BVIALLET - publiée le 01/06/2012

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par BVIALLET (Babelio)

    Scène de la vie campagnarde croquée sur le vif avec ces paysans normands usés par les durs travaux des champs célébrant un baptême. La cérémonie est surtout prétexte à faire une grande fête rassemblan...

    Lire la critique complète >
    Par BVIALLET - publiée le 01/06/2012

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par BVIALLET (Babelio)

    Près de Chatou, Paul Baron, fils d'un digne sénateur, est en train de se détendre dans une guinguette des bords de Seine en compagnie de Marguerite, sa jeune maîtresse, quand arrivent sous les vivats ...

    Lire la critique complète >
    Par BVIALLET - publiée le 24/02/2013

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par cmpf (Babelio)

    Ce recueil regroupe 17 nouvelles. La plupart ont été publiées dans les journaux en 1882 et 1883 mais certaines dates de 1887-1888. Il est difficile de trouver un point commun entre elles, ce ne sont ...

    Lire la critique complète >
    Par cmpf - publiée le 17/04/2015

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par Nastasia-B (Babelio)

    Ce serait probablement mentir que de prétexter que ce recueil est un très bon cru de l'auteur, mais même quand on puise dans son second choix, Maupassant reste souvent au-dessus du panier. Comme il...

    Lire la critique complète >
    Par Nastasia-B - publiée le 19/04/2015

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par opuscule (Babelio)

    En général je ne suis pas une grande fan des nouvelles. Souvent trop courtes à mon goût, elles me laissent toujours une impression de trop peu, un chute brève qui nous laisse sur notre faim... "Clair...

    Lire la critique complète >
    Par opuscule - publiée le 19/06/2016

  • Critique de Clair de lune et autres nouvelles par Allantvers (Babelio)

    J'ai coutume de dire que les recueils de nouvelles De Maupassant sont comme des paquets de friandise dans lesquels on vient piocher par gourmandise et qui offrent toujours la surprise d'un parfum diff...

    Lire la critique complète >
    Par Allantvers - publiée le 09/01/2018
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter