livres actu Livres Actu

Accueil > Guillaume Musso

Guillaume Musso

Présentation de Guillaume Musso (Wikipedia)

Œuvres principalesGuillaume Musso, né le 6 juin 1974 à Antibes[1], est un romancier français.

Livres de Guillaume Musso

Citations de Guillaume Musso (146)

Règle tes dettes aujourd'hui, demain tu les auras autour du cou comme une corde.

– Regla

Ce qui est tordu dure jusqu’à demain, mais ce qui est droit dure toute l’éternité.

– Demain

Jusqu'à ce qu'aujourd'hui devienne demain, on ne saura pas les bienfaits du présent.

– Demain

Mangez, buvez et soyeux heureux, car il se pourrait que demain nous ayons à nous priver !

– Demain

Personne n'est si jeune qu'il ne puisse mourir demain.

– Demain

L'ami d'aujourd'hui est l'ennemi de demain.

– Demain

A répéter demain ! L’on perd toute sa vie.

– Demain

Lorsque tu as un enfant, d'un seul coup, tes étoiles s'alignent dans le ciel. Toutes tes erreurs, toutes tes errances, toutes tes fautes sont rachetées par la simple grâce de la lumière dans un regard.

– Un appartement à Paris

Il fixa pendant plusieurs minutes un instantané sur lequel on voyait le petit Julian assis à califourchon, se tenant triomphalement à la barre d'un antique cheval de bois. Face au carrousel, on distinguait la silhouette bienveillante de Sean Lorenz, les yeux posés sur sa progéniture. Gaspard fouilla dans son jean pour en extraire son portefeuille. Dans la pochette d'un des rabats, il trouva une vieille photographie aux couleurs passées qu'il n'avait plus regardée depuis des années : lui à trois ans, avec son père, sur l'une des montures du manège Garnier au jardin du Luxembourg. La photo datait de 1977. Presque quarante années séparaient les deux clichés. Ce n'était pas la même époque, mais c'était le même manège, la même lumière qui brillait dans les yeux des gamins et la même fierté qui teintait le regard des pères.

– Un appartement à Paris

Bon courage, Madeline. Vous me donnerez des nouvelles ? – Comment le pourrais - je, Gaspard ? Vous n'avez pas le téléphone. Il pensa que, pendant des siècles, les gens avaient correspondu sans avoir de téléphone, mais il se retint d'en faire la remarque. – Laissez-moi votre numéro, c'est moi qui vous appellerai. À sa tête, il comprit qu'elle n'y tenait pas particulièrement, mais elle finit par céder et il lui tendit le poignet de sa main bandée pour qu'elle y note son numéro, à l'arrache, comme s'il avait quatorze ans.

– Un appartement à Paris

Mais à partir d'un certain degré d'horreur et de barbarie, le sens et la rationalité n'étaient plus des outils performants pour décrypter les comportements humains.

– Un appartement à Paris

La vie ne repasse pas les plats. Les occasions perdues le sont pour toujours. La vie ne fait pas de cadeau. La vie est un rouleau compresseur, un despote qui tient son royaume en y faisant régner la terreur par son bras armé: le Temps. Et le Temps gagne toujours à la fin. Le Temps est le plus grand exterminateur de l'histoire. Celui qu'aucun flic ne parviendra jamais à mettre sous les verrous.

– Un appartement à Paris

Avoir un enfant estompe toute la noirceur que tu as dû endurer auparavant. L'absurdité du monde, sa laideur, la bêtise abyssale d'une bonne moitié de l'humanité et la lâcheté de tous ceux qui chassent en meute. Lorsque tu as un enfant, d'un seul coup, tes étoiles s'alignent dans le ciel. Toutes tes erreurs, toutes tes errances, toutes tes fautes sont rachetées par la simple grâce de la lumière dans un regard.

– Un appartement à Paris

Assis face à elle, Gaspard demeurait circonspect.- Il vous arrache votre beauté pour la mettre dans ses tableaux, insista-t-elle. Vous vous souvenez de l'histoire du "Portrait de Dorian Gray" ?- Le portrait qui vieillissait à la place de son modèle.- Eh bien, avec Sean, c'était le contraire. Sa peinture était cannibale. Elle se nourrissait de votre vie et de son éclat. Elle vous tuait pour pouvoir exister.

– Un appartement à Paris

- Vous êtes vraiment trop con ! cria-t-elle en rejoignant l'escalier. Elle monta les marches deux par deux et claqua la porte de sa chambre. Resté seul , Gaspard poussa un profond soupir. Ce n'était certes pas la première fois que l'alcool lui faisait dire des énormités mais c'était la première fois qu'il le regrettait si rapidement.

– Un appartement à Paris

l'avion s'était posé un peu avant 9 heures du matin –, mais il avait fallu attendre plus de vingt minutes que l'on déploie la passerelle avant de pouvoir quitter l'appareil. S'était ensuivie une marche sans fin dans des couloirs vieillots. Un jeu de piste horripilant à débusquer des panneaux de signalisation compliqués, à se casser les jambes sur des escalators en panne, à lutter pour ne pas se laisser broyer les os dans une navette bondée, pour enfin être parqués comme des bestiaux dans cette salle sinistre. Bienvenue en France !

– Un appartement à Paris

J'ai soixante - dix ans et, depuis cinq ans, je suis pensionnaire de l'enfer. Croyez - en mon expérience : la véritable caractéristique de l'enfer, ce n'est pas les souffrances qu'on vous y fait subir. La souffrance est banale, inhérente à l'existence. Depuis sa naissance, l'être humain souffre partout, tout le temps, pour tout et pour rien. La véritable caractéristique de l'enfer, outre l'intensité de vos souffrances, c'est surtout que vous ne pouvez pas y mettre fin. Parce que vous n'avez même plus le pouvoir de vous ôter la vie.

– Un appartement à Paris

"On ne peut pas balayer les souvenirs d'un simple coup de balai.Ils restent en nous, tapis dans l'ombre, guettant le moment où l'on baissera la garde pour ressurgir avec une force décuplée."

– Demain / roman

"Il devait y avoir une explication. Même les images les plus explicites peuvent parfois avoir un sens caché."

– Demain / roman

Ce n'est pas de l'argent que je veux, pauvre type !Je veux de l'amour ! Je veux une famille !Je veux des choses qui ne s'achètent pas !

– Demain / roman

"Aimer quelqu'un pour son apparence, c'est comme aimer un livre pour sa reliure!".

– Demain / roman

- Un premier rendez-vous, ça se prépare, c'est tout. Ça compte, les apparences : l'impression initiale est toujours celle qui restera gravée dans l'esprit des gens.Matthew s'exaspéra.- Aimer quelqu'un pour son apparence, c'est comme aimer un livre pour sa reliure. (citation attribuée à Laure Conan, romancière canadienne française)

– Demain / roman

Elle est son passé... il est son avenir.

– Demain / roman

On ne peut pas liquider les souvenirs d'un simple coup de balai. Ils restent en nous, tapis dans l'ombre, guettant le moment où l'on baissera la garde pour ressurgir avec une force décuplée.

– Demain / roman

"Jusqu'où peut-on aller par amour ?Loin.Très loin.Mais il existe une frontière au-delà de laquelle peu de personnes sont prêtes à s'aventurer."

– Demain / roman

On n'est pas celui que l'on voit dans ce miroir. On est celui qui brille dans le regard d'autrui.

– Demain / roman

Les folies que l'on regrette le plus sont celles que l'on n'a pas commises quand on en avait l'occasion ...

– Demain / roman

– Donc tu l'admets : tu as des secrets !– Mais tout le monde a des secrets, Raphaël ! Et c'est très bien comme ça. Nos secrets nous définissent. Ils déterminent une partie de notre identité, de notre histoire, de notre mystère.

– La fille de Brooklyn / suivi d'un entretien inédit avec l'auteur

Nous évoluions dans deux mondes différents. J'étais un homme de papier ; elle était une femme digitale. Je gagnais ma vie en inventant des histoires ; elle gagnait la sienne en mettant au point des microprocesseurs aussi fins que les cheveux d'un nourrisson. J'étais le genre de type qui avait étudié le grec au lycée, qui aimait la poésie d'Aragon et écrivait des lettres d'amour au stylo plume. Elle était le genre de fille ultra-connectée qui était chez elle dans le monde froid et sans frontières des hubs d'aéroport.

– La fille de Brooklyn / suivi d'un entretien inédit avec l'auteur

Certains souvenirs sont comme un cancer : une rémission n'est pas toujours une guérison.

– La fille de Brooklyn / suivi d'un entretien inédit avec l'auteur

Pour la première fois de ma vie, je deviens réellement "la fille de Brooklyn".

– La fille de Brooklyn / suivi d'un entretien inédit avec l'auteur

Vous devriez cesser de surfer sur des sites médicaux. Internet ne génère que des angoisses

– La fille de Brooklyn / suivi d'un entretien inédit avec l'auteur

"Je suis cette fille solaire qui court sur le sable tiède de Palombaggia. Je suis le vent qui fait claquer les voiles d'un bateau en partance. La mer infinie de nuages qui donne le vertige derrière le hublot. Je suis un feu de joie qui brûle à la St Jean. Les galets d'Etretat qui roulent sur la plage. Une lanterne vénitienne résistant aux tempêtes.Je suis une comète qui embrase le ciel. Une feuille d'or que les rafales emportent. Un refrain entraînant fredonné par la foule. Je suis les alizés qui caressent les eaux. Les vents chauds qui balaient les dunes. Une bouteille à la mer perdue dans l'Atlantique. Je suis l'odeur vanille des vacances à la mer et l'effluve entêtant de la terre mouillée. Je suis le battement d'ailes du bleu-nacré d'Espagne. Le feu follet fugace qui court sur les marais. La poussière d'une étoile blanche et trop tôt tombée"

– La fille de Brooklyn / suivi d'un entretien inédit avec l'auteur

Chaque vie connaît un jour ce type de séisme : ce moment où les sentiments deviennent des allumettes craquées au milieu d'une forêt desséchée. Le prélude à un incendie capable de ravager toutes nos fondations et de nous entraîner vers l'abîme. Ou la renaissance.

– La fille de Brooklyn / suivi d'un entretien inédit avec l'auteur

Oui, je t'aime, mais je ne sais plus qui j'aime. Pour aimer quelqu'un, il faut le connaître, et je ne te connais plus. A présent, j'ai l'impression d'être face à deux personnes.

– La fille de Brooklyn / suivi d'un entretien inédit avec l'auteur

Les livres ont une singularité qui confine à la magie : ils sont un passeport pour l'ailleurs, une grande évasion. Ils peuvent servir de viatique pour affronter les épreuves de la vie.

– La fille de Brooklyn / suivi d'un entretien inédit avec l'auteur

C'était une drôle d'époque. Une époque qui manquait d'hommes d'État. Une époque où les discours intelligents et les raisonnements complexes n'avaient plus leur place. Une époque où seuls les propos simplistes et excessifs réussissaient à trouver un écho médiatique. Une époque où la vérité n'avait plus d'importance, où les émotions faciles avaient supplanté la raison, où seules comptaient l'image et la communication.

– La fille de Brooklyn / suivi d'un entretien inédit avec l'auteur

Le bonheur est une bulle de savon qui change de couleur comme l'iris et qui éclate qd on la touche. [ Balzac ] Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses sans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force . [ Cesare Pavese ]les seuls amis dignes d'interet sont ceux que l'on peut appeler a 4h du matin [ Marlène Dietrich ]c'est le destin qui distribue les cartes, ms c'est nous qui les jouons [ Randy Paush ]

– La fille de papier

Le plus difficile, ce n'est pas d'obtenir ce que l'on veut, mais de savoir le garder.

– La fille de papier

On peut donner bien des choses à ceux que l'on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m'as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m'était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais, tu me manquais encore. Christian BOBIN.

– La fille de papier

Mais la passion est comme une drogue : en connaître les effets ravageurs n'a jamais empêché personne de continuer à se détruire après avoir mis son doigt dans l'engrenage.

– La fille de papier

Tu veux que je te dise ? Je ne me suis jms sentie aussi bien ac un homme de tte ma vie. Je ne savais meme pas que l'on pouvait éprouver ce genre de sentiment pr quelqu'un ! Je ne savais pas que la passion était compatible ac l'admiration, l'humour et la tendresse. Tu es le seul qui m'écoute vraiment lorsque je parle et ds les yx duquel je me sens pas tp conne. Le seul à juger mes réparties aussi sexy que mes jambes . Le seul à voir en moi autre chose qu'un fille à culbuter … ms tu es trop bête pr t'en rendre compte.

– La fille de papier

Il arrive qu'une femme rencontre une épave et qu'elle décide d'en fair un homme sain. Elle réussit parfois. Il arrive qu'une femme rencontre un homme sain et décide d'en faire une épave . Elle réussit tjs . [ Cesare Pavese ]

– La fille de papier

"Ce qui compte, ce ne sont pas les coups que l'on donne mais ceux que l'on reçoit et auxquels on résiste pour aller de l'avant." Randy PAUSCH

– La fille de papier

- Tu te rends compte tout de même que tu es en train de te détruire pour quelque chose qui n'existe pas ?- L'amour, ça n'existe pas ?- L'amour, ça existe sûrement. Mais toi, tu adhères à cette théorie débile de l'âme soeur. Comme s'il existait une sorte d'emboitement parfait entre deux individus prédestinés à se rencontrer...- Ah bon, c'est débile de croire qu'il existe peut-être quelqu'un capable de nous rendre heureux, quelqu'un avec qui on aurait envie de vieillir ?- Bien sûr que non, mais toi, tu crois à autre chose : à cette idée qu'il n'y aurait sur cette Terre qu'une seule personne faite pour nous. Comme une sorte de part manquante originelle dont on aurait gardé la marque dans notre chair et dans notre âme.

– La fille de papier

Les liens se font et se défont, c'est la vie . Un matin, l'un reste et l'autre part, sans que l'on sache tjs pourquoi . Je ne peux pas tt donner à l'autre ac cette épée de damocles au dessus de la tete. Je ne veux pas batir ma vie sur les sentiments, parce que les sentiments changent. Ils st fragiles et incertains. Tu les crois profonds et ils st soumis à une jupe qui passe, à un sourire enjoleur. Des gens qui s'aiment pr la vie... moi j'en connais pas .

– La fille de papier

Un peu de toi est entré en moi pour toujours et m'a contaminé comme un poison.

– La fille de papier

Martin comprit alors que ni le temps ni la distance n'avait tempéré son amour.Mais un amour qui vous fait souffrir à en crever est-il vraiment un amour ?

– Que serais-je sans toi?

" C'est vrai, la vie est comme ça...Tantôt un tourbillon d'amour et d'ivresse, lorsqu'on s'endort dans les l'un de l'autre dans un lit trop étroit puis qu'on prend son petit déjeuner à midi parce qu'on a fait l'amour longtemps.Tantôt un tourbillon dévastateur un typhon violent qui cherche à nous entraîner vers le fond lorsque, pris par la tempête dans une coquille de noix, on comprend qu'on sera seul pour affronter la vague.Et que l'on a peur."

– Que serais-je sans toi?

Ils flottent, ils volent. Ils sont Dieu, ils sont anges, ils sont seuls. Autour d'eux, le monde s'efface et se réduit au simple décor d'un théâtre dont ils sont les uniques acteurs. Ils s'aiment. D'un amour dans le sang. D'une ivresse permanente. Dans l'instant et l'éternité. Et en même temps, la peur est partout. La peur du manque. La peur de se retrouver sans oxygène. C'est l'évidence et la confusion. C'est à la fois la foudre et l'anéantissement. Le plus beau des printemps, l'orage le plus violent. Et pourtant, ils s'aiment.

– Que serais-je sans toi?

Après tout, certains disent que les plus belles histoires d'amour sont celles qu'on a pas eu le temps de vivre. Peut-être que les baisers qu'on ne reçoit pas sont aussi les plus intenses.

– Que serais-je sans toi?

mets tes peurs entre paranthèses et prends le risque d'être heureux.

– Que serais-je sans toi?

" S'il y a une chose à laquelle tu tiens par-dessus tout, n'essaie pas de la retenir. Si elle te revient, elle sera à toi pour toujours. Si elle ne te revient pas, c'est que dès le départ elle n'étais pas à toi."

– Que serais-je sans toi?

On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourtà tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle.

– Que serais-je sans toi?

"Tout seul on va vite, à deux on va loin" - Proverbe africian

– Que serais-je sans toi?

Aimer, c'est espérer tout gagner en risquant de tout perdre, et c'est aussi parfois accepter de prendre le risque d'être moins aimé que l'on n'aime.

– Que serais-je sans toi?

Certains disent qu'on reconnaît le grand amour lorsqu'on s'aperçoit que le seul être au monde qui pourrait vous consoler est justement celui qui vous a fait mal.

– Que serais-je sans toi?

- Je sais tout ca Mallory.- Tu sais quoi?- Tout ce que tu viens de me dire : que le bonheur ne se réduit pas au bien-être matériel. Que le bonheur c'est avant tout le partage : le partage des plaisirs, des emmerdes, le partage d'un même toit et d'une même famille... Je sais tout ca maintenant.

– Et Apres (Ed Film)

Une carrière réussie est une chose merveilleuse mais on ne peut pas se blottir contre elle la nuit quand on a froid. (Marilyn Monroe)

– Et Apres (Ed Film)

New York, sommet de l'Empire State Building, 23 heures Nathan, regardez le garçon à l'anorak orange - Pardon ? - Regardez le garçon à l'anorak orange - Bon sang, Garrett, pourquoi voulez-vous que je regarde ? - Parce qu'il va mourir. Moins d'une minute plus tard, l'adolescent se tire une balle dans la tête. Et c'est ainsi que Nathan Del Amico, brillant avocat new-yorkais, découvre l'étrange pouvoir de Garrett Goodrich. A la fois choqué et abasourdi, Nathan voudrait chasser cette scène de son esprit… Alors qui est ce Garrett Goodrich ? Un cancérologue chevronné, directeur d'un important centre de soins palliatifs. Il n'a rien d'un illuminé et pourtant il se dit capable de prévoir la mort. Il prétend avoir une « mission » : accompagner ceux qui vont mourir jusqu'aux frontières de l'Autre Monde pour qu'ils quittent la vie en paix avec eux-mêmes

– Et Apres (Ed Film)

Non tout le monde pleure. je te le jure. Les gens qui n'arrivent plus à pleurer sont les êtres les plus malheureux de la terre.

– Et Apres (Ed Film)

Le plus important n'est pas de savoir si on est vivant après être mort, mais d'être vivant avant d'être mort.

– Et Apres (Ed Film)

Mais on peut connaître quelque chose sans jamais s'y habituer.

– Et Apres (Ed Film)

On n'avait jamais autant communiqué, on ne s'était jamais aussi peu écouté.

– Et Apres (Ed Film)

Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.

– Et Apres (Ed Film)

Deux mains qui se joignent.Deux bouches qui se prennent.Deux corps qui se cherchent.Liberté volée, bribes de bonheur arrachées, voyage en apesanteur.Brève trajectoire hors du temps.Lèvres mordues, corps qui s'unissent, coeurs inflammables.Incendie qui ravage et dévore.Grenade dégoupillée jetée au milieu du lit. Etourdissement, besoin d'oxygène, vide au creux du ventre.Bouches qui murmurent, corps qui s'agrippent, respirations qui s'accélèrent.Cheveux qui s'emmêlent, cils qui papillonnent; soufflent qui s'échangent.C'est comme le baiser d'un ange.comme la musique des sphères.Comme le vertige du funambule en équilibre sur un fil.

– Je reviens te chercher

Le destin c'est l'excuse de ceux qui ne veulent pas être responsables de leur vie.

– Je reviens te chercher

C'est ainsi qu'on tombe amoureux, en cherchant dans la personne aimée le point qu'elle n'a jamais révélé.Erri de Luca.Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu'elles font quelque chose de chouette on tombe à moitié amoureux d'elles et alors on sait plus où on est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment.J.D. Salinger, L'Attrape-coeurs.On devrait toujours se voir comme des gens qui vont mourir le lendemain. C'est ce temps qu'on croit avoir devant soi qui vous tue.Elsa Triolet.Ce qui peut me briser, ce n'est pas que tu t'appuies trop sur moi, c'est que tu m'abandonnes.Gustave Thibon.

– Je reviens te chercher

Mais c'était plus fort qu'elle. C'était une douleur qu'elle portait au fond de son coeur et dont elle n'était plus sûre de vouloir guérir.

– Je reviens te chercher

" Qu'est-ce qu'on peut dire des conneries quand on est amoureux !"

– Je reviens te chercher

"Et si nous étions tous à la poursuite de quelque chose que nous possédons déjà? "

– Je reviens te chercher

Jusqu'où faut-il s'enfuir pour guérir une absence? Jusqu'où faut-il s'enfuir pour échapper à sa douleur, à son ombre, à sa vie?

– Je reviens te chercher

"Car, si chaque moment qui passe vous rend plus amoureux, il vous rend aussi plus vulnérable. "

– Je reviens te chercher

Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Je fais juste semblant. De sourire, d'écouter, de répondre aux questions. Tout les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. Pourquoi m'as tu abandonnée ?

– Je reviens te chercher

"Et dans un dernier souffle, je comprends tout: que le temps n'existe pas, que la vie est notre seul bien, qu'il ne faut pas la mépriser, que nous sommes tous liés, et que l'essentiel nous échappera toujours."

– Je reviens te chercher

Pardonner ne veut pas dire oublier, expliqua-t-il posément, ni excuser ni absoudre. A l'inverse de la vengeance qui alimente la haine, le pardon nous délivre d'elle.

– Parce que je t'aime

En épigraphe du chapitre 29 : "Si tu ne sais pas où tu vas, souviens-toi d'où tu viens." Proverbe africain.

– Parce que je t'aime

Cette douleur, je ne veux pas la surmonter, car c'est la seule chose qui me retient en vie.

– Parce que je t'aime

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

– Parce que je t'aime

Nous ne sommes jamais aussi mal protégés contre la souffrance que lorsque nous aimons.Freud.Il y a bien les souvenir, mais quelqu'un les a électrifiés et connectés à nos cils, dès qu'on y pense on a les yeux qui brûlent.Mathias Malzieu.il restera toujours la peur. Un homme peut détruire toute chose en lui-même : l'amour, la fois, la haine et même le doute. Mais aussi longtemps qu'il tient à la vie, il ne peut détruire la peur.Joseph Conrad.

– Parce que je t'aime

On finit par survivre, on n'oublie jamais, la douleur est toujours tapie au fond de notre cœur, mais on finit par survivre.

– Parce que je t'aime

Dans la vie, les choses qui ont le plus de valeur sont celles qui n'ont pas de prix.

– Parce que je t'aime

Lorsque tu as peur de perdre ceux que tu aimes , tu deviens vulnérable. Tu es fragile: on peut te blesser facilement , rien qu'en s'en prenant à tes proches. Et je ne peux pas me permettre de devenir vulnérable.

– Parce que je t'aime

Elle avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant.

– Parce que je t'aime

Là où on s'aime, il ne fait jamais nuit.

– Parce que je t'aime

Tout le monde la croit forte, solide et bien dans sa tête, mais cette image, c'est juste pour donner le change. La vérité, c'est qu'elle est vulnérable, désarmée, à la merci d'une simple petite phrase - " Je ne t'aime plus " - qui, en moins de temps qu'il ne faut pour la dire, lui a fait perdre tous ses repères, lui ôtant sa force et son envie de vivre.

– Seras-tu là ? / roman

Ils vivaient désormais chaque minute dans un sentiment d'urgence, déterminés à profiter pleinement de cette saloperie de vie qui vous fait prendre conscience de sa valeur juste au moment où il faut la quitter.

– Seras-tu là ? / roman

Elle est au bord du gouffre, prisonnière d'une souffrance intolérable qu'elle ne soupçonnait même pas. Tout le monde la croit forte, solide et bien dans sa tête, mais cette image, c'est juste pour donner le change.

– Seras-tu là ? / roman

 Suffit-t-il parfois d'une phrase à la place d'une autre pour faire basculer son destin

– Seras-tu là ? / roman

La vie lui a déjà appris que les moments de bonheur peuvent se payer au prix fort et il en a retenu la leçon. Depuis six ans l'existence est à nouveau douce, mais il sait que cela peut s'arrêter nimporte quand.Le problème avec le bonheur c'est qu'on s'y habitue vite.

– Seras-tu là ? / roman

On s'est tous posé la question au moins une fois : Si on nous donnait la chance de revenir en arrière, que changerions-nous dans notre vie?Si c'était à refaire,quelles erreurs tenterions-nous de corriger? Quelles douleur,quel remords,quel regret choisirons-nous d'effacer?Oserions-nous vraiment donner un sens nouveau à notre existence?Mais pour devenir quoi? Pour aller où? Et avec qui?

– Seras-tu là ? / roman

Nous sommes tous à la recherche de cette personne qui nous apportera ce qui manque dans notre vie. Et si on ne parvient pas à la trouver on n'a plus qu'à prier pour que ce soit elle qui nous trouve... [ Desperate Housewives. ]

– Seras-tu là ? / roman

D'un seul coup, c'est la fin du tunnel, une page qui se tourne, la lumière qui revient quand on ne l'attendait plus.

– Seras-tu là ? / roman

Tout comme il existe des coups de foudre en amour, il y a quelque fois des coups de foudre en amitié.

– Seras-tu là ? / roman

Tu cesseras d'être déçu quand tu auras cessé d'espérer

– Seras-tu là ? / roman

Combien de chances crois-tu que nous avons de nous rencontrer?

– Sauve-moi

En la regardant rire et fredonner de vieilles chansons, il avait eu la certitude que c'était elle : la femme auprès de qui il voulait vivre pour toujours. Celle qu'il saurait protéger et qui le protégerait à son tour comme si le ciel avait envoyé un ange pour l'arracher à ses tourments.

– Sauve-moi

On n'est jamais sur d'avoir pris la bonne décision.

– Sauve-moi

Soigner les gens, ce n'est pas seulement rechercher les causes de leurs maladies, c'est leur donner l'espoir que demain sera mieux qu'hier.

– Sauve-moi

"D'abord, il y'a deux lèvres qui s'effleurent et qui se cherchent. Puis deux souffles qui se mêlent dans le froid. C'est un baiser caressant qui devient presque morsure. Un baiser dans lequel n'atteint ce qu'il y'a de plus intime en l'autre."

– Sauve-moi

Rien n'est plus trompeur qu'une photo : on croit fixer un moment heureux pour l'éternité alors qu'on ne crée que de la nostalgie

– Sauve-moi

Certaines blessures ne sont ni reversibles, ni reparables.

– Sauve-moi

Pourquoi croit-on que derrière un beau visage se cache obligatoirement une belle âme ?

– Sauve-moi

Jamais il n'avait eu le courage de lui avouer son amour. Certains jours, il pensait qu'elle était amoureuse de lui, mais comment en être certain ? Surtout, il ne se sentait pas de taille à supporter un refus. Il l'aimait trop pour ça.

– Sauve-moi

Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule.

– Sauve-moi

9 octobre jour de mon anniversaire, on m'offre central park de musso, je grimace, intérieurement, presque véxée moi qui suis une amatrice de grande littérature :)...je lis et reconnaît avec bonne foi que j'ai passé un bon moment de lecture :), je me procure le dernier opus d'occasion, et là je dois dire que j'ai trouvé la narration puissante et ludique!Musso est un romancier qui fait des farces :), on marche pas, on court :). J'ai beaucoup aimé la touche interstellar de l'intrigue avec la relativité du temps, un jour = une année, ça prend aux tripes, ça fout les boules :). Un roman sur la solitude, la filiation, la mort... une narration qui met en relief l'éphémère d'une vie. La vie est courte et nous jette à tous le même mauvais sort, celui de la mort,...en fait ce livre de musso c'est comme la vie, on sait qu'on se fait berner, mais on joue quand même...même si la partie est perdue d'avance! Musso est un illusionniste, il fait un tour de magie en mettant à contribution le subconscient du lecteur. Sa narration dans ce couloir du temps (qu'est "l'instant présent) est un labyrinthe cathartique pour la cognition de son lectorat. J'applaudis! Ce roman peut faire partie des grandes pages de la littérature, non pour le style de l'écriture (ici trop efficace pour être qualifié de littéraire), mais pour la construction de la narration; du grand art et pas qu'un canulard!

– L'instant présent

– Tu sais ce qu'on dit, fiston : on n'a jamais de seconde chance de faire bonne impression.

– L'instant présent

- Quel jour sommes-nous ? demandai-je en arrivant sur le perron. - Vendredi. - Quelle date ? Il cracha le jus de sa chique et haussa les épaules. - Bah justement, si on écoute tous ces journaleux, paraîtrait que c'est le dernier jour du monde. Je fronçai les sourcils. Il continua : - A minuit, toutes les machines vont d'venir folles. Une erreur de date dans les circuits, qu'ils disent. Moi, m'est avis que tout ça, c'est du pipeau. J'avais du mal à saisir ce qu'il me disait. J'entrai dans le salon où un poste de télé était resté allumé. En regardant le bandeau, en bas de l'écran, je compris tout de suite. Nous étions le 31 décembre 1999. La veille de la "fin du monde".

– L'instant présent

Avant que je fonde en larmes, mon père m'assène une leçon que je n'oublierai jamais :– Dans la vie, tu ne dois faire confiance à personne, tu comprends, Arthur ?Je le regarde, terrifié.– À PERSONNE ! répète-t-il avec un mélange de tristesse et de fureur contre lui-même. Pas même à ton propre père !

– L'instant présent

Aimer est une aventure sanscarte et sans compas où seule laprudence égare.Romain Gary

– L'instant présent

C'est un fait : dès que tu as un enfant, tu as peur de le perdre. Dès que tu as un enfant, tes fortifications s'effondrent. Tu es désarmé, fragile. Si quelqu'un veut te faire du mal, il n'a plus besoin de t'attaquer, toi. Alors, tu deviens une cible facile.

– L'instant présent

– De tous les conseils que je pourrais te donner, voici le plus précieux, p'tit gars : quoi qu'il arrive, conserve toujours une poire pour la soif. En prévision des sales coups que la vie ne manquera pas de t'infliger.

– L'instant présent

Tu connais le proverbe : en Irlande, on ne boit du whisky qu'en deux occasions. Quand on a soif et quand on n'a pas soif.

– L'instant présent

- C'est une vieille parole de sagesse chinoise : on a deux vies et la seconde commence lorsqu'on prend conscience qu'on en a qu'une.

– L'instant présent

Aujourd'hui est le plus beau jour de notre vie, car hier n'existe plus et demain ne se lèvera peut être jamais. Le passé nous étouffe dans les regrets et les remords, le futur nous berce d'illusions. Apprécions le soleil qui se lève, réjouissons nous de le voir se coucher. Arrêtons de dire "il est trop tôt" ou "il est trop tard", le bonheur est là, il est l'instant présent.

– L'instant présent

On peut toujours plus que ce que l'on croit pouvoir. Joseph Kessel.

– Central Park

Il est des épreuves que l'on ne surmonte jamais vraiment, mais auxquelles on survit, malgré tout. (p 334)

– Central Park

Je me souviensQue ce même jour,Le 21 novembre 2011,Par orgueil, par vanité, par aveuglement,J'ai tué mon bébé.Et j'ai tué mon mari.

– Central Park

"Quelqu'un qui a su voir en moi autre chose que ce que je voulais bien lui montrer"

– Central Park

Il y a des moments rares dans l'existence où une porte s'ouvre et où la vie vous offre une rencontre que vous n'attendiez plus. Celle de l'être complémentaire qui vous accepte tel que vous êtes, qui vous prend dans votre globalité, qui devine et admet vos contradictions, vos peurs, votre ressentiment, votre colère, le torrent de boue sombre qui coule dans votre tête. Et qui l'apaise. Celui qui vous tend un miroir dans lequel vous n'avez plus peur de vous regarder.

– Central Park

La plus belle des ruses du Diable est de vous persuader qu'il n'existe pas.

– Central Park

Je sais combien ce sera difficile, mais il y aura…Il y aura…Il y aura des matins clairs et d'autres obscurcis de nuages.Il y aura des jours de doute, des jours de peur, des heures vaines et grises dans des salles d'attente aux odeurs d'hôpital.Il y aura des parenthèses légères, printanières, adolescentes, où la maladie elle-même se fera oublier.Comme si elle n'avait jamais existé.Puis la vie continuera.Et tu t'y accrocheras.Il y aura la voix d'Ella Fitzgerald, la guitare de Jim Hall, une mélodie de Nick Drake revenue du passé.Il y aura des promenades en bord de mer, l'odeur de l'herbe coupée, la couleur d'un ciel de traîne.Il y aura des jours de pêche à marée basse.Des écharpes nouées pour affronter le vent.Des châteaux de sable qui tiendront tête aux vagues salées.Et des cannoli au citron avalés sur le pouce dans les rues du North End.Il y aura une maison dans une artère ombragée. Des lampadaires en fonte au halo coloré. Un chat roux, bondissant, un gros chien bienveillant.Il y aura ce matin d'hiver où je serai en retard pour aller travailler.Je descendrai trois par trois les marches de l'escalier. T'embrasserai en coup de vent, attraperai mes clés.La porte, l'allée pavée, le moteur allumé.Et au premier feu rouge, je réaliserai qu'une petite tétine tient lieu de porte-clés.Il y aura…De la sueur, du sang, le premier cri d'un bébé.Un échange de regards.Un pacte pour l'éternité.Des biberons toutes les quatre heures, des paquets de couches empilés, de la pluie sur les vitres, du soleil dans ton cœur.Il y aura…Une table à langer, une baignoire coquillage, des otites à répétition, une ménagerie de peluches, des berceuses fredonnées.Des sourires, des sorties au parc, des premiers pas, un tricycle dans l'allée.Avant de s'endormir, des histoires de princes terrassant des dragons.Des anniversaires et des rentrées des classes. Des déguisements de cow-boy, des dessins d'animaux accrochés au frigo.Des batailles de boules de neige, des tours de magie, des tartines de confiture à l'heure du goûter.Et le temps passera.Il y aura d'autres séjours à l'hôpital, d'autres examens, d'autres alertes, d'autres traitements.Chaque fois, tu monteras au front, la peur au ventre, le cœur serré, sans meilleure arme que ton envie de vivre encore.Chaque fois, tu te diras que, quoi qu'il puisse t'arriver à présent, tous ces moments arrachés à la fatalité valaient la peine d'être vécus.Et que personne ne pourra jamais te les enlever.

– Central Park

Il y a des moments dans l'existence où une porte s'ouvre et où votre vie dérape dans la lumière. De rares instants où quelque chose se déverrouille en vous. Vous flottez en apesanteur, vous filez sur une autoroute sans radar. Les choix deviennent limpides, les réponses remplacent les questions, la peur cède la place à l'amour.Il faut avoir connus ces moments.Ils durent rarement.

– Central Park

Il suffit d'un instant. Un regard. Une rencontre. Pour bouleverser une existence. La bonne personne, le bon moment. Le caprice complice du hasard.

– Central Park

" Les hommes parlent aux femmes pour coucher avec elles. Les femmes couchent avec les hommes pour leur parler."

– 7 ans après

Avec Nicky, la vie prenait l'allure d'une screw-ball comedy : il était Cary Grant, elle était Katharine Hepburn. Il devait se rendre à l'évidence : il n'avait rien tant aimé que rire avec elle, se chamailler avec elle, discuter avec elle. Elle rendait le quotidien riche et intense, allumant la petite étincelle qui faisait le sel de la vie.

– 7 ans après

Pour y voir plus clair, elle aurait aimé pouvoir réinitialiser son esprit à la manière d'un ordinateur. Touche Reset. Ctrl-Alt-Suppr.

– 7 ans après

"Pour rouler au hasard, il faut être seul. Dès qu'on est deux, on va toujours quelque part." Alfred Hitchcock, Vertigo

– 7 ans après

Lorsque tu aimes vraiment quelqu'un, aucune forteresse n'est imprenable.

– 7 ans après

Choisis une fille bien pas une fille bonne c'est pas un cul que tu vas présenter à ta mère !

– 7 ans après

Le temps, il le sait désormais, ne guérit rien. Le temps n'est qu'une fenêtre par laquelle on peut voir ses erreurs, car ce sont semble-t-il les seules choses dont on se souvient clairement.

– 7 ans après

" Les seules moments importants d'une vie sont ceux dont on se souvient ".

– 7 ans après

"Les femmes tombent amoureuses quand elles commencent à vous connaître.Pour les hommes, c'est exactement l'inverse : quand ils finissent par vous connaître, ils sont prêts à vous quitter."James Salter, American Express.

– 7 ans après

Je ne sais pas encore que je viens de rencontrer l'amour. Le seul, le vrai, l'incendiaire. Celui qui vous donne tout avant de tout vous reprendre. Celui qui illumine une vie avant de la dévaster pour toujours.

– 7 ans après

On partageait tout et notre amour nous protégeait de tout. Mais un jour... un jour l'amour s'en va... et il n'y a rien d'autre à dire.

– L'Appel de l'ange

C'était dur à entendre, c'était dur à admettre.

– L'Appel de l'ange

Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. Où qu'ils soient. Où qu'ils aillent. Un jour ils se rencontrent._ Claudie GALLAY

– L'Appel de l'ange

Je ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main serre la tienne._ Alfred De MUSSET

– L'Appel de l'ange

- Je peux vous aider ?- Je... euh... oui, je voudrais acheter des fleurs, expliqua-t-il en posant le flight case de sa guitare sur une chaise.- Ca tombe bien. Vous m'auriez demandé des croissants, j'aurais eu plus de mal.

– L'Appel de l'ange

Chaque homme a dans le coeur un vide, une entaille, un sentiment d'abandon et de solitude.

– L'Appel de l'ange

Je suis certain que son adultère l'a beaucoup fait souffrir, mais la passion c'est comme la drogue : au début tu penses la maîtriser, puis un jour, tu dois bien admettre que c'est elle qui te maîtrise ...

– L'Appel de l'ange

A présent, il y avait entre eux comme une évidence, un élan, une alchimie. Un sentiment primitif qui remontait aux peurs et aux espoirs de l'enfance. La certitude vertigineuse d'être enfin face à la personne capable de combler leur vide, de faire taire leurs peurs et de guérir les blessures du passé.

– L'Appel de l'ange

Quand tu aimes quelqu'un, tu le prends en entier, avec toutes ses attaches, toutes ses obligations. Tu prends son histoire, son passé et son présent. Tu prends tout ou rien du tout. RJ. Ellory.

– L'Appel de l'ange

Les plus belles années d'une vie sont celles que l'on n'a pas encore vécues.

– L'Appel de l'ange

L’important c’est que rien ne soit prévisible.

Il n'y a rien de plus gratifiant que rencontrer les gens, de recevoir des compliments et de savoir que ce que vous avez pu écrire à des résonances dans la vie des lecteurs.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter