livres actu Livres Actu

Accueil > Georges Duby > Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres)

Acheter ce livre - 6.9 €


17309ème dans les ventes


Georges Duby

0 abonné

Georges Duby (1919-1996) est un historien spécialiste du Moyen Âge. Professeur au Collège de France de 1970 à 1991 et membre de l’Académie française à partir de 1987, il est l’un des grands représentants de l’école des Annales, qui privilégie l’histo... Plus >

Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) (1997)

De Georges Duby chez Gallimard
(13 votes, note moyenne : 3.9)

«Au XIIᵉ siècle, des prêtres se sont mis à parler plus souvent des femmes, à leur parler aussi, à les écouter parfois. Celles de leurs paroles qui sont parvenues jusqu'à nous éclairent un peu mieux ce que je cherche, et que l'on voit si mal : comment les femmes étaient en ce temps-là traitées.Évidemment, je n'aperçois encore que des ombres. Cependant, au terme de l'enquête, les dames du XIIᵉ siècle m'apparaissent plus fortes que je n'imaginais, si fortes que les hommes s'efforçaient de les affaiblir par les angoisses du péché. Je crois aussi pouvoir situer vers 1180 le moment où leur condition fut quelque peu rehaussée, où les chevaliers et les prêtres s'accoutumèrent à débattre avec elles, à élargir le champ de leur liberté, à cultiver ces dons particuliers qui les rendent plus proches de la surnature. Quant aux hommes, j'en sais maintenant beaucoup plus sur le regard qu'ils portaient sur les femmes. Elles les attiraient, elles les effrayaient. Sûrs de leur supériorité, ils s'écartaient d'elles ou bien les rudoyaient. Ce sont eux, finalement, qui les ont manquées.»Georges Duby.

Paru le 14-11-1997 - Format : Broché - 208 pages - 18 x 11 x 1 cm - 130 g - ISBN 10 : 207040305X - ISBN 13 : 9782070403059

Collection : Folio Histoire

Tags : moyen-âge, médiéval, 20ème siècle, auteur français, français, sociologie, sciences humaines, féminisme, histoire de femmes, histoire médiévale, historiographie, histoire de france, histoire des femmes, femmes, Dans la littérature, textes, société, histoire, biographie, historique.

Citations de Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) (10)

Qui veut aimer doit douter.

L'homme est le chef de la femme, que la femme a été tirée de l'homme, qu'elle est unie à l'homme et soumise à la puissance de l'homme.

La femme est faible. Elle ne peut échapper seule à la perdition. Un homme doit l'aider. À défaut d'un père, d'un frère, d'un oncle, il lui faut un mari.

Ce qui fait le bon du mariage, c'est donc la soumission de l'épouse, mais associée aux ardeurs de l'amante. À condition que l'amour de celle-ci soit libre, désintéressé.

La vraie promotion de la femme n'est pas dans le surcroît de parures dont les hommes, tandis que leur niveau de vie s'élevait, revêtirent les femmes. Elle n'est pas dans les apparences de pouvoir qu'ils leur abandonnèrent afin de les mieux dominer. Elle n'est pas dans les simagrées du jeu d'amour courtois.

La femme d'abord est un objet. Les hommes la donnent, la prennent, la jettent. Elle fait partie de leur avoir, de leurs biens meubles. Ou bien, pour affirmer leur propre gloire, ils l'exposent à leurs côtés, pompeusement parée, comme l'une des plus belles pièces de leur trésor, ou bien ils la cachent au plus profond de leur demeure et, s'il est besoin de l'en extraire, ils la dissimulent sous les rideaux de la litière, sous le voile, sous le manteau, car il importe de la dérober à la vue d'autres hommes qui pourraient bien vouloir s'en emparer.

L'écriture, la belle écriture, celle qui a résisté à l'usure du temps et que je lis, ne fixait que des paroles importantes, et dans des formes artificielles, le latin ou bien ce langage sophistiqué que l'on employait dans les réunions mondaines. Elle fut certes parfois lue en priv頖 mais toujours à voix haute, remâchant les mots – le long des travées d'un cloître, ou dans la chambre des dames, ou bien dans ces réduits garnis de livres où quelques hommes s'appliquaient à recopier des phrases et à en forger de nouvelles.

De toutes les dames qui vécurent en France au XIIe siècle, Héloïse est celle dont le souvenir est aujourd'hui le moins évaporé. Que sait-on d'elle? En vérité peu de choses. De méticuleuses recherches menées parmi les documents d'archives ont permis de la situer dans la haute aristocratie d'Ile-de-France. Descendante par son père des Montmorency et des comtes de Beaumont, par sa mère des vidames de Chartres, elle se rattachait, comme Abélard d'ailleurs, à l'un des deux clans qui se disputaient le pouvoir au début du XIIe siècle dans l'entourage du roi Louis VI. En 1129, on la découvre prieure de l'abbaye de femmes d'Argenteuil, position importante qu'elle doit à sa naissance.

Denis de Rougemont l'a dit, on l'a répété, et c'est vrai : l'Europe du XIIe siècle a découvert l'amour, l'amour profane en même temps que l'amour mystique. Ce ne fut pas sans tourment ni nécessité. Le violent essor de toutes choses déterminait une évolution rapide des moeurs et, dans les cercles les plus raffinés de la noblesse, un problème se posait à propos des femmes, à propos, plus précisément, de la conjonction amoureuse. La haute société perdait de sa brutalité. Un ordre nouveau s'instaurait. Quel espace abandonner à l'amour, à l'amour physique, sans que cet ordre fût troublé? Quelle place faire au désir et à son assouvissement licite?

Sous la coupole centrale de l'église de Fontevraud - c'était, dans la France du XIIe siècle, l'une des plus vastes, des plus prestigieuses abbayes de femmes -, on voit aujourd'hui quatre gisants, vestiges d'anciens monuments funéraires. Trois de ces statues sont taillées dans le calcaire tendre, celle d'Henri Plantagenêt, conte d'Anjou et du Maine par ses ancêtres paternels, duc de Normandie et roi d'Angleterre par ses ancêtres maternels, celle de son fils et successeur Richard Coeur de Lion, celle d'Isabelle d'Angoulême, seconde femme de Jean sans Terre, le frère de Richard, qui devint roi à son tour en 1199. La quatrième effigie, en bois peint, représente Aliénor, héritière du duché d'Aquitaine, épouse d'Henri, mère de Richard et de Jean, qui le 31 mars 1204 mourut à Fontevraud où elle avait enfin pris le voile.Le corps de cette femme est allongé sur la dalle, comme il avait été exposé sur le lit de parade durant la cérémonie des funérailles. Il est pris tout entier dans les plis de la robe. Une guimpe enserre le visage. Les traits en sont d'une pureté parfaite. Les yeux sont clos. Les mains tiennent un livre ouvert. Devant ce corps, ce visage, l'imagination peut se donner libre cours. Mais de ce corps, de ce visage lorsqu'ils étaient vivants, le gisant, admirable, ne dit rien de vrai. Aliénor était morte depuis des années lorsqu'il fut façonné. Le sculpteur avait-il jamais vu de ses yeux la reine? De fait, ceci importait peu : l'art funéraire en ce temps ne se souciait pas de ressemblance.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) : avis de lecteurs (13)


  • Critique de Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) par David Desjouhières (Amazon)

    Duby nous montre ce siècle remarquable du moyen âge à travers le destin de femmes plus ou moins célèbres, héroïnes historiques ou personnages de romans. Son travail est prudent, réfléchi. Le résultat est très b...

    Lire la critique complète >
    Par David Desjouhières - publiée le 11/05/2007

  • Critique de Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) par sieyes (Amazon)

    Ainsi apprend-on en conclusion qu'au XIIème siècle, l'image de la femme se vit rehaussée car il y eut "prise de conscience que la femme, comme Madeleine ou comme Héloïse, peut être montrée en exemple aux hommes...

    Lire la critique complète >
    Par sieyes - publiée le 01/06/2017

  • Critique de Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) par Laurent (Amazon)

    Excellent livre nécessaire aux études d’histoire de ma fille en deuxième année de licence d’histoire. Auteur de référence pour cette période de l’histoire.

    Lire la critique complète >
    Par Laurent - publiée le 04/12/2017

  • Critique de Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) par Latour07 (Amazon)

    Le XII° siècle est celui de l'amour courtois, inspiré des auteurs latins, dont Ovide (L'art d'aimer, cité dans l'ouvrage). Il est celui des troubadours, des romanciers (ainsi Chrétien de Troyes). Il est celui d...

    Lire la critique complète >
    Par Latour07 - publiée le 23/01/2010

  • Critique de Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) par C. Célestin (Amazon)

    Six figures de femmes au XII siècle vues par Duby au travers de témoignages tous écrits par des hommes: passionnant.Une de ces figures, Héloïse m'a particulièrement intéressé dans son échange épistolaire avec A...

    Lire la critique complète >
    Par C. Célestin - publiée le 08/04/2009

  • Critique de Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) par jacques gros (Amazon)

    Préparation d’un livre

    Lire la critique complète >
    Par jacques gros - publiée le 06/12/2018

  • Critique de Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) par Genevieve J. (Amazon)

    G. Duby est très honnête en disant qu'il est très difficile de cerner les caractéristiques des femmes du Moyen-Age, car on n'en parlait pas beaucoup.Seuls,les hommes étaient présents dans l'histoire de ce siècl...

    Lire la critique complète >
    Par Genevieve J. - publiée le 09/04/2015

  • Critique de Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) par chevrel (Amazon)

    Très agréable et facile à lire , très instructif. En un mot: intéressant ! Je recommande cette lecture avec plaisir.

    Lire la critique complète >
    Par chevrel - publiée le 19/11/2019

  • Critique de Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) par coubard fabienne (Amazon)

    Peut être bien que oui, peut être bien que non, car elles n'étaient pas si soumises, mais faisaient peut être semblant de l'être ; plus intelligentes que les femmes des XXè et XXIè siècles, qui elles, se voulai...

    Lire la critique complète >
    Par coubard fabienne - publiée le 22/11/2015

  • Critique de Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) par araucaria (Babelio)

    Un livre très instructif, bien écrit, captivant, qui nous présente quelques héroïnes du Moyen-Age, dont le souvenir et la réputation ont su arriver jusqu'à nous. Très enrichissant.

    Lire la critique complète >
    Par araucaria - publiée le 04/05/2012

  • Critique de Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) par ay_guadalquivir (Babelio)

    Lire Georges Duby est toujours une grande joie, tant il sait rendre au lecteur sa science infinie de l'histoire médiévale, de façon élégante et simple. Dans ce premier volet d'une trilogie consacrée a...

    Lire la critique complète >
    Par ay_guadalquivir - publiée le 04/03/2013

  • Critique de Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) par queenjude (Babelio)

    Il était donc tant d'ouvrir ce livre très intéressant sur la perception de la femme au Moyen-âge, d'autant plus qu'il traite entre autre d'Aliénor (qui repose à 10km de chez moi, dans l'Abbaye de Font...

    Lire la critique complète >
    Par queenjude - publiée le 16/01/2014

  • Critique de Dames du XIIe siècle.I, Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres - Dames du XIIᵉ siècle (Tome 1-Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres) par IdeesLivresMandarine (Babelio)

    ---Voici un essai sur l'histoire des Dames du XIIème siècle fort intéressant mais un peu déroutant aussi --- Je pensais trouver ici, la présentation de femmes éminentes du XIIème siècle, de leur vie...

    Lire la critique complète >
    Par IdeesLivresMandarine - publiée le 01/04/2018
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter