livres actu Livres Actu

Accueil > Frédéric Lenoirviolette Cabesos > La Parole perdue

Acheter ce livre - 22.8 €


27681ème dans les ventes


Frédéric Lenoirviolette Cabesos

0 abonné

La Parole perdue (2011)

De Frédéric Lenoirviolette Cabesos chez Albin Michel
(54 votes, note moyenne : 3.9)

La basilique de Vézelay : une des plus anciennes églises dédiées à Marie-Madeleine, la pécheresse des Evangiles. Dans ce haut lieu de la chrétienté, Johanna, archéologue médiéviste, tente d'établir la vérité sur les origines controversées du culte de la sainte. Mais la sérénité de la jeune femme est rapidement troublée par une série de meurtres sur le chantier d'un de ses collègues à Pompéi et l'étrange maladie de sa petite fille, qui semble inexplicablement liée à ces crimes. Prête à tout pour la sauver, Johanna se lance alors dans une enquête périlleuse, dont la clé pourrait bien être l'un des plus grands secrets de l'humanité : la mystérieuse phrase tracée par Jésus sur le sable aux pieds de la femme adultère, la seule qu'il ait jamais écrite.

Dans la lignée de leur précédent succès, La Promesse de l'ange, Violette Cabesos et Frédéric Lenoir nous entrainent dans un formidable thriller historique et métaphysique, éblouissant d'érudition, un jeu de piste archéologique où premiers temps de la chrétienté, Moyen-âge et temps présents se retrouvent confrontés à l'énigme de la parole divine.

Paru le 11-05-2011 - Format : Broché - 544 pages - 24 x 16 x 0 cm - 710 g - ISBN 10 : 2226221441 - ISBN 13 : 9782226221445

Collection : A.M.Thril.Polar

Tags : moyen-âge, rome, littérature française, pompéi, antiquité, rome antique, religion, christianisme, archéologie, vézelay, moines, thriller ésotérique, policier historique, thriller historique, thriller, romans policiers et polars, histoire, roman historique, roman, aventure, moyen-âge, rome, littérature française, pompéi, antiquité, rome antique, religion, christianisme, archéologie, vézelay, moines, thriller ésotérique, policier historique, thriller historique, thriller, romans policiers et polars, histoire, roman historique, roman, aventure.

Citations de La Parole perdue (10)

... Il possédait certes un nouveau corps, mais il était revenu d'entre les morts._ Et où se dissimule ton ressuscité, maintenant ? ricane Javolenus. Dans une grotte ?_ Il a quitté la terre pour qu'on ne s'attache pas à lui comme à une idole... Mais avant son ascension, il a béni les apôtres et leur a demandé d'aller répandre la bonne parole dans le monde entier... Ainsi, par son absence physique, il devient présent dans nos coeurs... Sa dernière parole fut : Et moi je suis avec vous pour toujours jusqu'à la fin du monde. (p. 423)

Evanoui au chant du coq, dans l'ombre galopait un étrange cortège : celui des revenants, des récents disparus, défunts sans sépulture et âmes des mauvais morts. Chevauchant dans l'obscur,menée par un géant, l'armée des trépassés appelée "maisnie Hellequin" terrifiait les vivants qu'elle harcelait de cauchemars et d'apparitions en forme de fantômes évanescents ou de revenants corporels. _ "Kyrie Eleison..." [Seigneur, prends pitié...]Plus problématiques étaient les âmes errantes égarées entre les deux mondes, qui surgissaient auprès des vivants afin de quérir leur aide. Le commun des mortels était impuissant à les secourir._ "Kyrie Eleison..."Les membres de la maisnie Hellequin et en particulier les morts en détresse étaient, en revanche, la grande affaire de ce monastère, véritable maison de prière pour les défunts dont les moines étaient les intercesseurs. (p. 121)

Puis un jour, j'ai compris que le moine sans tête était un spectre du passé, un bénédictin ayant vécu au XIè siècle, frère Roman, et qu'il avait besoin de moi.

Javolenus et Livia pénètrent dans une salle où les derniers rayons du soleil illuminent une vue superbe sur la campagne et le golfe de Neapolis. Mais là n'est pas la particularité de la pièce. Sur ses parois rouge cinabre s'étend une fresque géante, un cycle insolite peuplé de personnages grandeur nature : satyres, matrones, jeunes femmes, esclaves, hommes, démones ailées, silènes, dieux jouent des scènes dont le sens échappe à Livia._ C'est magnifique ! s'écrie-t-elle. De quel mythe s'agit-il ?_ Celui du roi du Vésuve, répond le philosophe. Bacchus, qu'on appelait jadis Dionysos, et de sa mère Sémélé. Ces tableaux narrent leur vie et leur divinisation. _ Cette peinture raconte-t-elle les fameux mystères dionysiaques ?_ Je le crois Livia. C'est un rituel d'initiation au culte dionysiaque qui est représenté devant nous. (p. 329)

"Que celui d'entre vous qui est sans péché lui jette le premier une pierre !" . En- se baissant de nouveau, il écrivait sur le sol. Mais eux, entendant cela, s'en allèrent un à un.[ ... ]--- C'est de l'araméen, lâche le Provençal, dans un suprême effort, la langue de notre Seigneur Jésus. Ces mots sont sa parole secrète, son message caché. Prends, et ne dévoile ce message qu'à Pierre. A personne d'autre... Pierre ... ou Paul. Eux seuls sont capables d'entendre cette révélation... et de répondre à Marie de Béthanie... Maintenant, va... laisse-moi... sauve-toi, Livia, sauve-toi... Jésus... Jésus Sauveur !

"pour la plupart des hommes, le bonheur ne devient concret que lorsqu'il est perdu"

Tu possèdes une autre qualité que t'ont apprise ton agaçant prophète et ses disciples, et que je considère comme utile malgré tout : la capacité de penser avec ton cœur.

Plus problématiques étaient les âmes errantes égarées entre deux mondes, qui surgissaient auprès des vivants afin de quérir leur aide.

Ah non, elle est plus douée que moi, railla Johanna. Personnellement, j'étais obsédée par un moine du Moyen Age, du XIè siècle exactement, alors qu'elle est dans la peau d'un personnage du 1er siècle appartenant à la Rome antique ... Pensez-vous qu'elle ait réellement vécu ces événements et qu'elle s'en souvienne ? Croyez-vous aux vies antérieures ?NDL : moi, oui. C'est une question intéressante : )

La plèbe elle-même, jadis dévouée à son Empereur, est lasse des... impôts supplémentaires... En +68, Néron est rentré d'un voyage ... en Grèce et en Egypte où il s'est donné en spectacle... n'a cessé de ripailler , de gaspiller l'argent public et la sueur des légionnaires... ( 1 )...En 1106, à Vézelay, l'abbé Artaud ... a levé des taxes si lourdes que les habitants du village se sont révoltés et l'ont décapité...( 1 ) Wikipédia : Le Sénat démit Néron. Apprenant que les sénateurs allaient lui imposer le supplice des parricides ( le culleus : recouvert d'une cagoule, cousu dans un sac de cuir dans lequel étaient introduits des animaux – coq, chien et serpent – le supplicié est jeté dans le Tibre ), il fut contraint au suicide, abandonné de tous.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de La Parole perdue : avis de lecteurs (29)


  • Critique de La Parole perdue par (Babelio)

    Mon avis (Juillet 2011) : Après la Promesse de l'Ange, le couple nous entraine à nouveau à la suite de Johanna, que l'on retrouve après son périple au Mont Saint Michel. Une enquête archéologique no...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 09/07/2011

  • Critique de La Parole perdue par Bigmammy (Babelio)

    Ce roman, écrit à quatre mains, est la suite de « La promesse de l'ange », thriller archéologico-religieux qui se déroulait au Mont Saint-Michel, et que j'avais abandonné en cours de lecture. Cette fo...

    Lire la critique complète >
    Par Bigmammy - publiée le 13/08/2011

  • Critique de La Parole perdue par isabiblio (Babelio)

    Johanna est une archéologue médiéviste, son dernier site de recherches se situe à la basilique de Vézelay, ville où elle s'est installée avec sa petite fille de 6 ans. Ses recherches se portent sur le...

    Lire la critique complète >
    Par isabiblio - publiée le 22/08/2011

  • Critique de La Parole perdue par Cath36 (Babelio)

    Livre absolument passionnant sur le plan historique," la parole perdue" déçoit beaucoup en tant que roman : on retrouve les mêmes ficelles que dans "la promesse de l'ange" , et si Frédéric L...

    Lire la critique complète >
    Par Cath36 - publiée le 17/09/2011

  • Critique de La Parole perdue par vhebersuff (Babelio)

    Assez déçue par rapport au premier opus de ces auteurs. Par contre si je n'avais pas lu "la promesse de l'ange" je l'aurais plus apprécié, je pense, car j'y recherchais trop les traces des intrigues p...

    Lire la critique complète >
    Par vhebersuff - publiée le 15/11/2011

  • Critique de La Parole perdue par Cathleroy (Babelio)

    la partie historique est beaucoup plus prenante et passionnante que la partie romanesque mais ce n'est que mon humble avis !!

    Lire la critique complète >
    Par Cathleroy - publiée le 07/01/2012

  • Critique de La Parole perdue par vllc (Babelio)

    Ah décidément Marie Madeleine aura fait couler beaucoup de sang …euh beaucoup d'encre je veux dire, durant ces dernières années ! N'ayant pas lu « la promesse de l'ange » et ne connaissant pas encore...

    Lire la critique complète >
    Par vllc - publiée le 10/04/2012

  • Critique de La Parole perdue par leojl (Babelio)

    La recette à la mode continue à fonctionner et à plaire : prenez une intrigue basée sur un mystère, en l'occurrence la phrase qu'aurait écrite Jésus sur le sable aux pieds de la femme adultère et que ...

    Lire la critique complète >
    Par leojl - publiée le 21/04/2012

  • Critique de La Parole perdue par stefferon (Babelio)

    Un joli suspense tient en haleine tout le long de ce périple de Vézelay à Pompéi en passant par Rome. Frédéric Lenoir et Violette Cabesos savent nous régaler de leur érudition. Ils transforment le c...

    Lire la critique complète >
    Par stefferon - publiée le 13/04/2013

  • Critique de La Parole perdue par BazaR (Babelio)

    En quête d'un livre pour m'évader du train qui devait me ramener vers le turbin, je me suis décidé pour celui-ci. "Pourquoi?" criez-vous Surtout parce que je connaissais l'un des auteurs (Lenoir), .....

    Lire la critique complète >
    Par BazaR - publiée le 16/07/2013

  • Critique de La Parole perdue par ms19 (Babelio)

    Un récit fulgurant, passionnant. On se retrouve à Vézelay, à Rome puis à Pompéi. Ayant visité ce lieu il y a 2 ans, je m'y suis replongée avec délice. Mais la fin est...bof! On a l'impression (moi en ...

    Lire la critique complète >
    Par ms19 - publiée le 17/07/2013

  • Critique de La Parole perdue par dupuisjluc (Babelio)

    Un honnête polar bien documenté qui nous tient en haleine tout du long et nous en apprend un rayon sur les persécutions des premiers chrétiens. J'ai particulièrement apprécié les situations impliquan...

    Lire la critique complète >
    Par dupuisjluc - publiée le 22/07/2013

  • Critique de La Parole perdue par Bookaddict (Babelio)

    Roman historique, mystique, thriller, parfait cocktail pour vous faire voyager dans le temps, vous cultiver en suivant un scénario certes improbable mais très prenant . Efficace comme toujours !

    Lire la critique complète >
    Par Bookaddict - publiée le 19/09/2013

  • Critique de La Parole perdue par SD49 (Babelio)

    Un avis mitigé pour ce livre écrit par deux auteurs dont j'avais aimé La promesse de l'ange lu en 2005... Les auteurs alternent les passages se passant à Rome et Pompéi au temps des premiers chrétien...

    Lire la critique complète >
    Par SD49 - publiée le 06/12/2013

  • Critique de La Parole perdue par Clubromanhistorique (Babelio)

    Johanna, archéologue médiéviste, vient de s'installer pour un an à Vézelay avec sa fille Romane pour diriger un chantier de fouilles situé sur un terre-plein longeant le cloître de la basilique. À 40 ...

    Lire la critique complète >
    Par Clubromanhistorique - publiée le 02/02/2014

  • Critique de La Parole perdue par Faena (Babelio)

    Un grand voyage pédagogique à travers les époques. Très agréable à lire puis à méditer.

    Lire la critique complète >
    Par Faena - publiée le 03/03/2015

  • Critique de La Parole perdue par Cristina21 (Babelio)

    Six années sont passées depuis le départ de Johanna du Mont-Saint-Michel. Et c'est avec grand plaisir qu'on la retrouve, maman d'une petite Romane, à Vézelay. "La parole perdue" suit la même trame qu....

    Lire la critique complète >
    Par Cristina21 - publiée le 12/07/2015

  • Critique de La Parole perdue par bernard11 (Babelio)

    ce roman se passe sur 3 époques : dans les années 70 après Jésus Christ, au moyen âge et de nos jours. On se laisse rapidement emporté par cette histoire, la transition entre les époques se passe natu...

    Lire la critique complète >
    Par bernard11 - publiée le 24/10/2015

  • Critique de La Parole perdue par SeriallectriceSV (Babelio)

    Suite de "La promesse de l'ange". Suspense de nouveau au rendez-vous, avec la même trame : un voyage entre passé et présent. Quelle est cette "parole perdue", parole écrite sur le sable par ...

    Lire la critique complète >
    Par SeriallectriceSV - publiée le 15/02/2016

  • Critique de La Parole perdue par sl972 (Babelio)

    Nous avions découvert Johanna au Mont-Saint-Michel ; là voici maintenant à Vézelay avec sa fille, Romane. Cette fois, le mystère ne concerne pas un ange, mais l'une des femmes les plus célèbres de la ...

    Lire la critique complète >
    Par sl972 - publiée le 15/01/2017

  • Critique de La Parole perdue par thisou08 (Babelio)

    Hélas, cette parole divine, nous ne la connaîtrons jamais car écrite sur le sable...!

    Lire la critique complète >
    Par thisou08 - publiée le 24/03/2017

  • Critique de La Parole perdue par Aga (Babelio)

    Un roman historique et d'aventure archéologique dans le passé et le présent, qui qui tient le lecteur en haleine. Il est bien écrit et très instructif. Malheureusement, la fin est un peu précipitée et...

    Lire la critique complète >
    Par Aga - publiée le 03/04/2017

  • Critique de La Parole perdue par hincriste (Babelio)

    Merveilleux, passionnant ..... Il se dévore .... jusqu'au dernier mot.

    Lire la critique complète >
    Par hincriste - publiée le 03/10/2017

  • Critique de La Parole perdue par MARCUS36 (Babelio)

    j'ai lu le premier roman: "La promesse de l'ange" qui m'avait emmené. Nous faisions la connaissance de Joanna, archéologue, et doté d'une sorte de sixième sens. Nous la découvrons dans ce nouvel opus....

    Lire la critique complète >
    Par MARCUS36 - publiée le 24/10/2017

  • Critique de La Parole perdue par denis76 (Babelio)

    Super bouquin ! Thriller, Histoire, archéologie, religion, amour, spiritisme, il y a tout dans ce livre construit sur trois histoires parallèles, comme dans "La tresse" : ) 1 ) on est à Rome, sous ....

    Lire la critique complète >
    Par denis76 - publiée le 07/12/2018

  • Critique de La Parole perdue par Ptitgateau (Babelio)

    J'ai à la fois beaucoup apprécié ce roman tout en me sentant mitigée. Je pense que l'un n'empêche pas l'autre. J'ai adoré le roman historique que nous offre l'auteur, particulièrement le récit du parc...

    Lire la critique complète >
    Par Ptitgateau - publiée le 18/09/2019

  • Critique de La Parole perdue par collectifpolar (Babelio)

    Alors que Johanna, héroïne de La promesse des anges, recherche des traces de la Madeleine, plusieurs meurtres ont lieu sur le chantier d'un ami à Pompéi. Durant un week-end, celui-ci offre un denie...

    Lire la critique complète >
    Par collectifpolar - publiée le 28/12/2019

  • Critique de La Parole perdue par zenzibar (Babelio)

    « La parole perdue » est la suite de « La promesse de l'ange » du tandem Violette Cabesos Frédéric Lenoir. Certes, ce livre peut être lu sans connaissance préalable du premier, ce n'est pas un vol...

    Lire la critique complète >
    Par zenzibar - publiée le 15/03/2020

  • Critique de La Parole perdue par (Babelio)

    j'ai découvert et aimé l'auteur grâce à "La promesse de l'ange" un roman historique qui se déroule au Mont Saint Michel. Dans ce nouveau roman nous retrouvons l'héroïne Johanna mère d'une petit fille ...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 14/05/2020
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter